Le Lézard
Sujets : Lois fédérales et d'états, Plaidoyer (politique)

Le SEFPO félicite les étudiantes et les étudiants pour leur victoire contre Ford devant les tribunaux


TORONTO, le 22 nov. 2019 /CNW/ - Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) estime que la victoire de jeudi des étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire contre le gouvernement Ford constitue une grande victoire pour la démocratie.

« Les étudiantes et étudiants ont manifesté leur solidarité et ont tenu tête à un intimidateur, a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. Le SEFPO était fier d'appuyer les étudiantes et les étudiants et leur contestation judiciaire. »

Un juge de l'Ontario a statué jeudi que le gouvernement Ford avait outrepassé ses pouvoirs législatifs en imposant aux étudiantes et étudiants une mesure en faveur de leur liberté de choix. La politique aurait permis aux étudiantes et étudiants de refuser de payer pour des programmes que le gouvernement jugeait « non essentiels », comme les clubs, les journaux étudiants et les banques alimentaires.

Le SEFPO a appuyé la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants, l'un des groupes qui ont contesté la décision du gouvernement devant les tribunaux, au moyen d'un soutien financier visant à contribuer à couvrir les frais juridiques et d'impression et d'aide pour organiser des rassemblements en vue de livrer bataille au gouvernement.

« Nous avons appuyé les étudiantes et les étudiants parce que c'était la bonne chose à faire, a mentionné M. Thomas. Voilà le genre d'unité dont nous devons faire preuve pour repousser les politiques destructrices de ce gouvernement. J'ai dit plus tôt cette année que les étudiantes et étudiants mèneraient une révolution contre ce gouvernement et c'est exactement ce qui s'est produit. »

Le premier vice-président et trésorier, Eduardo (Eddy) Almeida, a souligné qu'il est inspirant de voir les étudiantes et étudiants faire preuve d'une telle passion et d'un tel engagement en vue de lutter pour leurs convictions.

« Ils ont perçu ce geste, à juste titre, comme une atteinte à la démocratie. Ils ont organisé des activités de soutien dans des collectivités partout en Ontario et ils n'ont pas reculé, a indiqué M. Almeida. Je suis très fier de ce qu'ils ont fait et cela me donne l'assurance que notre province sera entre bonnes mains lorsque ces étudiantes et étudiants deviendront les députés et ministres de demain. »

M. Almeida a ajouté que le prochain grand combat du SEFPO consistera à lutter contre le projet de loi no 124, soit la tentative du gouvernement d'établir un plafond pour les augmentations de salaire dans le secteur public.

« Nous pouvons prendre un instant pour nous joindre aux étudiantes et étudiants afin de célébrer cette victoire, mais nous avons encore beaucoup de pain sur la planche, a poursuivi M. Almeida.

Nous devons unir nos forces pour défendre notre droit constitutionnel à la libre négociation collective et nous devons manifester la même détermination que les étudiantes et étudiants en vue de gagner la bataille. Oui, nous ferons preuve de la même détermination et nous gagnerons. »

M. Thomas indique que ce type de lutte contre les intimidateurs non démocratiques constitue la vocation même du SEFPO.

« Nous défendrons toujours la démocratie et l'équité pour les travailleuses et travailleurs, a conclu M. Thomas. C'était le cas autrefois, ça l'est maintenant et ça le sera toujours. C'est ce que fait le SEFPO. »

SOURCE Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO)



Communiqué envoyé le 22 novembre 2019 à 17:28 et diffusé par :