Le Lézard
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique), CPG, MAT

Le SEFPO n'approuve pas la tentative de Ford visant à remédier au fiasco du cannabis



TORONTO, le 21 nov. 2019 /CNW/ - Le récent retour du gouvernement Ford à sa décision désastreuse de privatiser la vente de cannabis ne fera qu'empirer une situation déjà mauvaise, affirme le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Que faudra-t-il pour que le gouvernement comprenne que les magasins de détail de cannabis doivent être tenus par des professionnels formés? », demande M. Thomas.

Thomas ne peut pas croire que le gouvernement Ford est résolu à passer à un système d'attribution ouvert pour délivrer des permis de vente de cannabis au détail dès janvier, ce qui pourrait créer plus de 1 000 points de vente en Ontario.

« Je n'arrive pas à comprendre pourquoi les conservateurs pensent qu'il est logique de continuer avec cette privatisation désastreuse, dit M. Thomas.  Nous avons besoin d'un plan responsable, d'un plan comme celui du gouvernement précédent, qui aurait confié la vente de cannabis à la LCBO ».

« Les sondages indiquent que les Ontariens sont 11 fois plus susceptibles de faire confiance à la LCBO qu'à des détaillants privés lorsqu'il est question de garder le cannabis loin des enfants », ajoute M. Thomas.

« C'est une question de sécurité publique. Les employés des succursales de la LCBO sont des professionnels qui ont la formation et l'expérience nécessaires pour gérer la vente de substances réglementées. »

Il y a plus d'un an, lorsque les discussions sur les magasins de détail de cannabis ont commencé, le gouvernement Ford a fait un certain nombre de promesses qu'il brise maintenant, indique M. Thomas.

« Le gouvernement a promis un système strictement réglementé. En quoi consiste ce nouveau plan? Il consiste à inonder le marché. En quoi est-ce responsable? La deuxième promesse était d'assurer la sécurité de nos enfants. Ce n'est pas ce que fait ce plan. »

« Nos membres qui travaillent dans des succursales de la LCBO sont des experts de la vente responsable, ajoute-t-il. Ils assurent la sécurité de nos enfants et de nos communautés parce qu'ils sont formés et qualifiés. Ils prennent la responsabilité sociale au sérieux. »

Le moment est venu pour le gouvernement Ford d'arrêter d'essayer de trouver des solutions à un problème qui n'existe pas, affirme le premier vice-président et trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida.

« La solution est devant eux depuis le début, indique Almeida.  Combien de tentatives échouées et d'idées qui ne tiennent pas debout leur faudra-t-il? »

« D'abord, monsieur Ford nous a présenté une loterie insensée dont le résultat a été une poignée de magasins tenus par des gens aussi aléatoires que le processus utilisé pour les sélectionner, et maintenant il veut transformer ça en mêlée générale? Nous avons besoin d'un plan clair et réfléchi, et la LCBO est la solution. »

SOURCE Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO)



Communiqué envoyé le 21 novembre 2019 à 22:42 et diffusé par :