Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie
Sujet : Enjeux environnementaux

Le Programme d'éducation sur l'Anthropocène


Un programme inspiré par l'art utilise la haute technologie pour sensibiliser le public aux points de stress environnementaux de la planète et pour encourager des actions durables face à la crise du plastique

OTTAWA, le 13 nov. 2019 /CNW/ - De nombreux étudiants ne sont pas conscients que les activités quotidiennes imposent une demande au monde naturel, incluant l'achat et la consommation des aliments, la disposition des déchets plastiques à la poubelle, l'achat des vêtements à la mode contenant des plastiques cachés, etc. Alors que les préoccupations liées à la population humaine croissante et aux terrains de plus en plus vastes réservés aux décharges, les étudiants doivent apprendre plus que jamais à quel point leur mode de vie a la capacité de changer le monde dans lequel ils vivent. Pour appuyer cet apprentissage, le Projet Anthropocène et Canadian Geographic Éducation (Can Geo Éducation) se sont associés pour créer une initiative éducative itinérante centrée sur les élevés appelée le Programme d'éducation sur l'Anthropocène. Le Programme explorera les questions complexes liées à la consommation de plastique, les déchets et la pollution, la gestion de l'utilisation des terres, l'extinction des espèces et le changement climatique.

Étudiant utilisant la réalité virtuelle à partir du casque Oculus.
Photo: Tanya Kirnishni/ Canadian Geographic (Groupe CNW/Société géographique royale du Canada)

Le Projet Anthropocène, dirigé par le célèbre photographe Edward Burtynsky et par les réalisateurs Nicholas de Pencier et Jennifer Baichwal, a joué un rôle central dans l'amélioration de la compréhension du public quant à l'émergence de l'époque de l'Anthropocène, caractérisée par l'utilisation des terres intensif, la consommation des ressources et la production élevée de plastique et les déchets. Le projet transmet son message de manière convaincante à travers la photographie évocatrice, les documentaires, des maquettes virtuelles et des installations de réalité augmentée.

« Le Projet Anthropocène est une collaboration depuis le début car nous avons tenté de réduire les divisions entre la science et les arts, entre les disciplines et les médias, et maintenant, avec les experts en éducation de la Société géographique royale du Canada qui sont particulièrement qualifiés pour partager ce travail dans les salles de classe avec un impact maximal », a déclaré Nicholas de Pencier, co-créateur et directeur du Projet Anthropocène. « Nous pensons que ce type d'intersectionnalité représente la manière dont nous devons tous nous unir pour résoudre nos problèmes planétaires les plus pressants. En tant qu'artistes, nous avons un atout que nous pouvons utiliser pour engager des étudiants de tous les âges et promouvoir des discussions et des actions liées à la consommation de plastique et de ressources, à l'utilisation des sols et aux pressions environnementales imposées par l'humanité - c'est un grand privilège ».

Ces audiovisuels sont au coeur du Programme d'enseignement sur l'Anthropocène, qui comprend des plans de cours, des appareils mobiles pour activer le contenu interactif et une toute nouvelle murale de haute résolution représentant une des photographies de Burtynsky augmentée avec des extensions de films de Baichwal et de Pencier. Semblables aux expositions des musées, ces extensions de films seront accessibles via une application, qui sera préchargée sur des tablettes incluses dans les trousses scolaires itinérants du Programme.

Can Geo Éducation est félicité pour son adoption précoce de l'apprentissage des étudiants à travers des expériences de réalité augmentée et virtuelle. « Les étudiants auront une tablette dans leurs mains et verront, grâce à la réalité augmentée, un modèle 3D de grandeur nature de Sudan, le dernier rhinocéros blanc du Nord masculin, par exemple. Ils peuvent se promener et étudier les modèles 3D car ils s'agissent essentiellement de sculptures virtuelles », explique Michelle Chaput, coordonnatrice des programmes d'éducation avec Canadian Geographic Éducation. « Les étudiants utilisant des casques de réalité virtuelle auront une introduction unique à la gestion des déchets lorsqu'ils verront des séquences vidéo virtuelles du site d'enfouissement de Dandora et de plusieurs installations de recyclage de plastique au Canada. C'est un moyen intéressant d'apprendre sur un sujet important et complexe ».

Le programme a été officiellement lancé au siège de la SGRC lors de la Semaine de l'éveil à la géographie (du 10 au 16 novembre 2019). Ce sera une occasion inégalée pour les étudiants, les enseignants et le public de mieux comprendre la signification de l'Anthropocène et ses implications. Cet évènement leur fournit également la possibilité de se familiariser avec les éléments visuels interactifs du Programme d'éducation sur l'Anthropocène. Ces audiovisuels superbes sont conçus pour immerger les apprenants dans une expérience qui encourage une compréhension profonde et émotionnelle des interactions homme-environnement. Les enseignants seront en mesure de réserver gratuitement la trousse du Programme d'éducation sur l'Anthropocène pendant une période de trois semaines sur le site Web de Can Geo Éducation. Tout le matériel pédagogique inclus dans la trousse a été rédigé par des éducateurs qualifiés et lié au Cadre d'apprentissage de la géographie du Canada pour les classes de la maternelle à la 12e année. Can Geo Éducation créera également un site Web qui hébergera une version en ligne du Programme accessible à toute école canadienne disposant d'un accès à l'Internet. Le site contiendra en outre des vidéos à l'appui des plans de cours, ainsi que des photographies interactives.

Enfin, Can Geo Éducation organisera également un Défi scolaire national, invitant les salles de classe à créer leur propre installation sur l'Anthropocène. Le défi a été conçu pour inciter les étudiants canadiens à devenir la prochaine génération de décideurs du changement et pour mettre au point des moyens novateurs d'utiliser les arts et les médias pour explorer certains des problèmes environnementaux les plus pressants au monde, en mettant l'accent sur les déchets plastiques et la pollution. Les salles de classe gagnantes sont éligibles pour des prix en argent, du matériel éducatif et des accolades pour eux-mêmes et leur école.

Le Programme d'éducation sur l'Anthropocène a été mis en place avec l'appui financier du Gouvernement du Canada à travers Environnement et Changement climatique Canada et de la Fondation RBC et a été réalisé avec la participation du Fonds TELUS.

 

Médias sociaux:



Facebook: @CanGeoEdu        

Twitter: @CanGeoEdu   

Instagram: CanGeoEdu 

Facebook: @theanthropoceneproject    

Twitter: @anthropocene  

Instagram: @theanthropoceneproject 

 

Des étudiants qui observent l'impact de l'expansion urbaine à travers l'art dynamique de Edward Burtynsky.
Photo: Tanya Kirnishni/ Canadian Geographic (Groupe CNW/Société géographique royale du Canada)

Un étudiant voit l'impact du déclin de la biodiversité sur un tas de défenses d'éléphants et de rhinocères, en utilisant la réalité augmentée.
Photo: Tanya Kirnishni/ Canadian Geographic (Groupe CNW/Société géographique royale du Canada)

SOURCE Société géographique royale du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:24
Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la santé et la sécurité des Canadiens de même que la protection de l'environnement. Le gouvernement s'emploie à promouvoir les moyens de transport propres et à faire en sorte que la population...

à 13:16
Des scientifiques du monde entier ont évalué les 78 systèmes hydrographiques des glaciers de montagne du globe et, pour la première fois, les ont classés par ordre d'importance pour les collectivités vivant en altitude, mais aussi leur vulnérabilité...

à 10:48
Les représentantes et représentants des médias sont priés de noter que la responsable solidaire en matière de transition économique et écologique, Ruba Ghazal, prend part à la 25e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Madrid,...

à 10:27
La porte-parole libérale en matière d'agriculture et d'environnement, Mme Marie Montpetit, espère que la participation du ministre Benoît Charrette à la COP 25 en Espagne provoquera chez lui un éveil quant à l'urgence d'agir et lui permettra de...

à 10:09
Des mécanismes de financement climatique innovants peuvent accélérer la transition des pays en développement vers un avenir sobre en carbone et résilient aux changements climatiques, tout en bénéficiant à l'ensemble de la communauté internationale....

à 10:00
Une aide financière de 328 640 $ est accordée à la Ville d'Asbestos, dans le cadre du programme ClimatSol-Plus - volet 2, pour réhabiliter un terrain stratégique contaminé par les hydrocarbures pétroliers, situé au 175, rue du Roi. C'est ce qu'a...



Communiqué envoyé le 13 novembre 2019 à 18:56 et diffusé par :