Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Économie, Plaidoyer (politique), CPG

Surplus budgétaires à Québec : le gouvernement prélève trop d'impôt


MONTRÉAL, le 5 nov. 2019 /CNW Telbec/ - Alors que le gouvernement jouit d'une situation fiscale enviable et de surplus budgétaires, il est impératif de retourner aux contribuables les sommes qu'il a prélevées en trop, fait valoir l'IEDM.

«?Les Québécois sont parmi les plus taxés en Amérique en Nord. Il est facile d'oublier que les surplus budgétaires sont essentiellement de l'argent qui a été perçu en trop auprès de nos concitoyens?», affirme Vincent Geloso, chercheur associé à l'IEDM. «?Quand il baisse les impôts, le gouvernement n'est pas en train de vous faire un cadeau, il vous remet ce qu'il vous doit, tout simplement.?»

Le Québec traverse en ce moment une période de croissance économique relativement robuste et devrait saisir cette opportunité pour stimuler la productivité en baissant le taux d'imposition des entreprises et celui des particuliers.

«?Les surplus budgétaires se traduisent trop souvent par des subventions aux entreprises, alors que le gouvernement devrait plutôt privilégier les baisses d'impôt. Les entrepreneurs et les citoyens sont bien mieux placés que l'État pour investir et dépenser leur argent?», poursuit M. Geloso. «?Le Québec est l'une des provinces les plus dépensières en subventions de toute sorte, et ça ne nous a pas rendus plus riches.?»

En somme, si le gouvernement se retrouve présentement en bonne posture, c'est surtout parce que son prédécesseur a su limiter le rythme de l'augmentation des dépenses. Le gouvernement actuel devrait poursuivre dans cette voie, au lieu de répéter les erreurs du passé.

«?Plutôt que de succomber à la tentation d'augmenter les dépenses comme le demandent les groupes de pression, le gouvernement devrait favoriser des mesures qui auront un véritable impact positif sur notre prospérité. Cela commence par laisser les décisions financières des Québécois entre leurs mains?», ajoute M. Geloso.

L'IEDM est un organisme de recherche et d'éducation indépendant, non partisan et sans but lucratif. Par ses études et ses conférences, l'IEDM alimente les débats sur les politiques publiques au Québec et partout au Canada en proposant des réformes créatrices de richesse et fondées sur des mécanismes de marché.

SOURCE Institut économique de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:23
En réponse à la pandémie de COVID-19, la TD déploie des mesures sans précédent pour soutenir la population canadienne pendant cette période difficile, offrant notamment des options de report de versements, des allégements de paiements et d'autres...

à 19:29
TerraVest Industries Inc., (« TerraVest » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui qu'en réponse aux incertitudes économiques liées à la pandémie de coronavirus (COVID-19), la rémunération des membres de la direction et du conseil d'administration...

à 19:01
RBC a annoncé aujourd'hui qu'elle réduirait de 50 % les charges d'intérêts sur carte de crédit pour ses clients qui ont demandé le report du paiement minimum de leur carte de crédit. À l'issue d'un examen financier réalisé par un conseiller RBC, les...

à 18:21
Le Réseau québécois de l'action communautaire autonome (RQ-ACA) accueille favorablement l'annonce du Programme incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels annoncée aujourd'hui par les ministres Éric Girard et Jean Boulet. Selon les...

à 17:26
Le député d'Hochelaga-Maisonneuve et responsable solidaire en matière de travail a réagi à la mise sur pied du Programme incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels annoncé par les ministres Jean Boulet et Eric Girard cet après-midi. «...

à 17:19
La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Sonia Ethier, a réagi à l'annonce du gouvernement du Québec concernant l'implantation de la prestation de 100 dollars par semaine pour les salariés à faible revenu travaillant dans les...



Communiqué envoyé le 5 novembre 2019 à 09:56 et diffusé par :