Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière, Sports et loisir
Sujet : Divers

Vanstar publie une première estimation des ressources de 3,2 millions d'onces présumées pour le projet aurifère Nelligan, au Québec


CE COMMUNIQUÉ NE PEUT PAS ÊTRE DISTRIBUÉ AUX SERVICES DE FIL DE PRESSE AMÉRICAINS POUR FINS DE DIFFUSION AUX ÉTATS-UNIS.

LA PRAIRIE, Québec, 22 oct. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- La direction de Ressources Minières Vanstar ( Vanstar ? TSXV-VSR ) annonce que son partenaire IAMGOLD a communiqué la première estimation des ressources de son projet en coentreprise Nelligan («?Nelligan?») (IAMGOLD : 51 %, Vanstar Mining Resources Inc. («?Vanstar?») : 49 %), situé à 60 kilomètres au sud-ouest de Chibougamau (Québec), au Canada. L'estimation a été réalisée conformément aux Normes sur les définitions de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) intégrées par renvoi à la Norme canadienne 43-101.

La première estimation des ressources, sur une base à 100 %, comporte 96?990?000 tonnes de ressources présumées à une teneur moyenne de 1,02 gramme d'or par tonne représentant 3?193?900 onces d'or contenues dans une fosse. Cette estimation inclut quatre zones minéralisées distinctes où leurs continuités géologiques et leur teneur ont été démontrées grâce aux programmes de forage d'exploration d'IAMGOLD et de Vanstar. Dans cette estimation, la contribution la plus importante (en onces) provient de la zone Renard qui a été récemment recoupée sur une distance de plus de 1 km et qui a une épaisseur réelle supérieure à 100 m. Le gîte se caractérise par une minéralisation homogène à faible teneur en or associée à une minéralisation de pyrite fine contenue dans une séquence altérée de roches principalement métasédimentaires qui reste ouverte en profondeur et dans son extension potentielle à l'ouest. Le potentiel du projet demeure favorable pour l'ajout de ressources supplémentaires et restera l'objet des campagnes d'exploration futures.

Guy Morissette, Président et CEO de Vanstar a déclaré : « Nous avons toujours cru au potentiel aurifère de Nelligan et cette première estimation des ressources minérales semble nous donner raison. En tant qu'entreprise, nous sommes fiers d'avoir fait la découverte initiale des zones Liam et de Dan qui a conduit à la découverte de la zone Renard par notre partenaire. Les présents résultats alliés à l'homogénéité du gîte et à son potentiel d'extensions   démontrent que le projet Nelligan peut devenir à court-moyen terme un dépôt aurifère majeur au Canada. Merci à l'équipe technique d'IAMGOLD pour son excellent travail et pour avoir amené le projet Nelligan à ce stade. »

Dans un communiqué de presse séparé, Craig MacDougall, vice-président principal, Exploration, d'IAMGOLD, a déclaré : «?La réalisation de cette première estimation des ressources de Nelligan représente une étape importante qui renforce cette nouvelle découverte primaire par l'équipe d'exploration d'IAMGOLD. La découverte de la zone Renard s'appuie sur les découvertes initiales faites par Vanstar, qui étaient les premières à mettre en évidence le potentiel d'exploration de ce secteur et qui ont motivé notre participation à ce projet. Je veux souligner qu'en seulement trois ans, nous avons fait progresser ce projet de la découverte primaire initiale de la zone Renard à la déclaration d'une ressource minérale considérable. Je tiens à féliciter notre équipe d'exploration de ses efforts qui ont mené à cette découverte extraordinaire. Je voudrais également remercier notre partenaire Vanstar de nous avoir donné l'occasion de devenir son partenaire dans l'exploration de ce projet.?»

La première estimation des ressources minérales a été préparée par Alain Carrier, géo., et Vincent Nadeau-Benoit, géo., tous deux d'InnovExplo, à l'aide de toutes les informations disponibles et validées, y compris les résultats récents du programme de forage de 2019, et intègre les résultats de 176 forages récents et historiques (totalisant plus de 56?500 mètres) ayant un espacement variable de 40 à 100 mètres. Leapfrog a été utilisé pour la modélisation géologique et litho-structurale en 3D, tandis que GEMS a été utilisé pour l'interprétation des zones minéralisées, divisée en quatre zones principales (Liam, Dan, Zone 36 et Renard), subdivisées en 11 sous-domaines à des fins d'estimation. L'estimation a été préparée en utilisant une approche de modèle de blocs (blocs de 10 m) et une méthode d'interpolation par krigeage ordinaire (OK) contrainte par des solides 3D. L'estimation des ressources minérales du projet Nelligan a été préparée en considérant un scénario contraint par une fosse à un prix de l'or de à long terme de 1?500 $ US l'once et des pentes de fosse de 45° (roche) et de 30° (mort-terrain) lors de l'optimisation par Whittle. À une teneur de coupure de 0,5 g Au/t, des ratios stériles vs ressources de 3,5 (pour la roche en place seulement) et de 4,0 (en incluant le mort-terrain) ont été obtenus dans la fosse optimisée de ressources Whittle. Tous les blocs ont été classés dans la catégorie de ressources présumées. L'estimation des ressources ne comporte que la minéralisation contenue dans l'enveloppe de fosse préliminaire.

Pour appuyer l'estimation des ressources minérales, un programme d'essais métallurgiques préliminaires a été réalisé par SGS, au Québec, sur des composites choisis, en ciblant avant tout la zone la plus importante (Renard). Les résultats semblent indiquer qu'on peut s'attendre à une récupération aurifère moyenne d'environ 92 % dans le diagramme de procédés comportant une flottation initiale des sulfures, suivie d'un rebroyage du concentré de sulfures envoyé au circuit de cyanuration / charbon en lixiviation («?CEL?»), incluant une lixiviation au cyanure du rejet de flottation. D'autres essais sont nécessaires pour confirmer la récupération, tester la portée de la minéralisation et optimiser le diagramme de procédés.

Le tableau suivant résume l'estimation des ressources minérales, et la date d'entrée en vigueur de l'estimation des ressources est le 2 octobre 2019. Un rapport technique 43-101 à l'appui sera déposé sur SEDAR au www.sedar.com au plus tard 45 jours après publication du présent communiqué.

DÉCLARATION DES RESSOURCES MINÉRALES ? PROJET NELLIGAN (sur une base à 100 %)
En date du 2 octobre 2019

ClassificationTonnageTeneur
(g/t Au)
Onces contenues
(Au)
Présumées96 990 0001,023 193 900

Notes :

  1. D'après les définitions de l'ICM de la classification des ressources minérales.
  2. Les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales et n'ont pas de viabilité économique démontrée.
  3. Les ressources minérales sont estimées en utilisant un prix de l'or de 1?500 $ US l'once.
  4. Les ressources sont contenues dans une enveloppe de fosse Whittle optimisée à une teneur de coupure de 0,5 g Au/t et on croit qu'elles présentent des perspectives raisonnables d'extraction économique.
  5. L'écrêtage des résultats d'analyse à forte teneur varie entre 15 g Au/t et 30 g Au/t selon le domaine, et se situe à 2,5 g Au/t pour les intervalles ayant un mauvais taux de récupération.
  6. Les résultats de la densité apparente ont été déterminés par des mesures des carottes et varient entre 2,73 g/cm3 pour la roche et 2,00 g/cm3 pour le mort-terrain.
  7. Tous les chiffres ont été arrondis afin de refléter la précision relative des estimations.

Le tableau ci-dessous illustre la sensibilité de l'estimation des ressources minérales à différentes teneurs de coupure pour un scénario contenu dans une fosse. Le lecteur doit être averti que les chiffres fournis dans le tableau ci-dessous sont présentés dans un but d'illustration et ne doivent pas être interprétés comme une déclaration de ressources minérales. Les quantités et les teneurs moyennes déclarées à différentes teneurs de coupure sont présentées dans le seul but de démontrer la sensibilité du modèle de ressources à différentes teneurs de coupure utilisées.

ANALYSE DE LA SENSIBILITÉ DE LA TENEUR DE COUPURE SUR LES RESSOURCES PRÉSUMÉES CONTENUES DANS UNE FOSSE

Teneur de coupure (g/t)Ressources présumées
Tonnage (t)Teneur (g/t Au)Onces (Au)
>1,75  9 431 000  2,35  713 900 
>1,50  13 971 000  2,11  949 900 
>1,00  34 844 000  1,57  1 758 000 
>0,75  60 023 000  1,27  2 455 800 
>0,60  81 498 000  1,11  2 921 000 
>0,50  96 990 000  1,02  3 193 900 
>0,40  118 674 000  0,92  3 505 200 
>0,35  134 551 000  0,85  3 696 300 
>0,30  152 765 000  0,79  3 886 600 

MODÈLE DE RESSOURCE DE NELLIGAN : https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/e7fae29d-cba3-42e9-9908-1ab056b0937f/fr 

Prochaines étapes

Au cours des prochains mois, des essais métallurgiques supplémentaires seront effectués pour fournir des renseignements additionnels sur la récupération métallurgique des diverses zones de minéralisation comprenant les ressources minérales du gisement aurifère de Nelligan et pour contribuer à optimiser les paramètres du diagramme de traitement.

La planification des programmes de forage est en cours et comportera un nombre d'objectifs, y compris : du forage de définition supplémentaire pour améliorer la catégorisation des ressources et convertir les ressources présumées en ressources indiquées, évaluer le potentiel d'accroître les ressources dans les parties plus profondes du gisement et évaluer des extensions de la ressource le long du gisement. 

L'exploration régionale visera également à définir et tester d'autres cibles d'exploration prioritaires dans la propriété.

À propos du projet Nelligan

Le projet Nelligan est constitué d'une portion du segment Caopatina appartenant à la zone volcanique nord de la ceinture de l'Abitibi dans la Province du Supérieur. La propriété se trouve au centre du synclinal de Druillette d'orientation est-ouest composé de sédiments de la Formation Caopatina et délimité au nord et au sud par des roches volcaniques de la Formation Obatogamau. Dans les parties nord et sud de la propriété, on retrouve des intrusions granodioritiques et tonalitiques. De nombreuses structures locales et régionales recoupent le projet, ainsi que des zones de déformation qui peuvent être importantes à la localisation de la minéralisation aurifère.

Les indices aurifères du secteur peuvent être regroupés selon leur style de minéralisation : 1) minéralisation de type veine de quartz et sulfures et 2) associée à des zones de minéralisation disséminée de pyrite dans des unités d'altération hydrothermale. À l'échelle locale, le projet Nelligan contient plusieurs indices aurifères connus, dont les zones Liam et Dan découvertes lors des forages effectués en 2013 et 2014 et l'indice historique du lac d'Eu. Les travaux d'exploration effectués subséquemment par IAMGOLD ont abouti à la découverte d'importantes altérations et de la minéralisation aurifère associée sur de larges intervalles dans des unités métasédimentaires recoupées pendant le forage au nord des indices aurifères connus. La minéralisation a été recoupée pendant le forage sur une longueur de plus de 1 kilomètre et sur une profondeur de plus de 350 mètres verticaux (zone Renard et zone 36). Les zones minéralisées et les indices semblent se trouver dans un corridor structural s'étalant potentiellement latéralement sur plusieurs kilomètres, possiblement associé au corridor de déformation de Guercheville situé à 5 kilomètres au nord de la propriété.

Le projet Nelligan est détenu en vertu d'une convention de participation conditionnelle avec Vanstar. La Société détient un intérêt indivis de 51 % dans la propriété et a l'option d'acquérir un intérêt indivis additionnel de 24 % en contrepartie de paiements en trésorerie totalisant 2?750?000 $ CA versés à Vanstar et de la réalisation d'un rapport technique d'une estimation des ressources conforme à la norme 43-101 avant mars 2022. Une fois que la Société aura acquis une participation de 75 % indivise, IAMGOLD aura la possibilité d'acquérir un intérêt supplémentaire de 5 % et détiendrait 80 % du projet Nelligan en effectuant et publiant une étude de faisabilité. Vanstar détiendrait alors un intérêt indivis non contributoire de 20 % jusqu'au commencement de la production commerciale, après quoi (1) l'intérêt indivis de 20 % deviendra contributoire et (2) Vanstar paierait une portion attribuable des coûts totaux de mise en valeur et de construction représentant 80 % de la part qu'elle détient dans toutes les distributions provenant de la coentreprise. Vanstar conserverait aussi un revenu net de fonderie de 1 % dans certains claims du projet.

Grâce à la réalisation de la première estimation des ressources minérales décrite ci-dessus, le projet comporte actuellement des ressources présumées de 97,0 millions de tonnes d'une teneur moyenne de 1,02 gramme d'or par tonne représentant 3,19 millions d'onces d'or contenu.

Informations techniques et notes sur le contrôle de qualité

L'estimation des ressources minérales, y compris la vérification des données publiées, a été préparée par InnovExplo Inc. («?InnovExplo?»), conformément aux directives de la Norme canadienne 43-101, Information concernant les projets miniers, et des meilleures pratiques en matière d'estimation de l'ICM.

Le contenu technique de ce communiqué de presse a été vérifié et approuvé par Alain Carrier, géo., co-président fondateur d'InnovExplo, une personne qualifiée indépendante pour les besoins de la Norme canadienne 43-101. Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été examinés et approuvés par Marie-France Bugnon, géo., directrice générale, Exploration, d'IAMGOLD. Mme Bugnon est une personne qualifiée pour les besoins de la Norme canadienne 43-101.

L'échantillonnage et les résultats d'analyse des carottes de sondages sont soumis à un programme d'assurance qualité et de contrôle de la qualité (AQ-CQ). Les carottes de sondages (taille NQ) sont décrites et les échantillons sont sélectionnés par les géologues d'IAMGOLD et coupés en deux à l'aide d'une scie à lame diamantée au site du projet. Une moitié de la carotte est conservée au site à des fins de référence. La longueur des intervalles d'échantillonnage peut varier entre un demi-mètre et un mètre et demi en fonction des observations géologiques.

Les demi-carottes sont emballées et transportées dans des sacs scellés au laboratoire ALS Minerals («?ALS?») à Val-d'Or, au Québec. Les échantillons subissent un concassage primaire pour obtenir une taille passant une maille de -10. Une fraction de 1?000 grammes est ensuite pulvérisée à 95 %, passant une maille de -150. ALS traite les pulpes analytiques directement à ses installations situées à Val-d'Or, certifiées ISO / IEC 17?025 par le Conseil canadien des normes. Les échantillons sont analysés en utilisant la pyroanalyse d'une charge de 50 grammes et la finition d'absorption atomique. Lorsqu'un échantillon obtient une valeur d'analyse de plus de 5,0 grammes par tonne, une autre pulpe doit subir une pyroanalyse avec fini gravimétrique. Les carottes qui comprennent de l'or visible et les échantillons qui ont obtenu une valeur supérieure à 10,0 g/t sont réanalysés par une analyse métallique de la pulpe. IAMGOLD insère des blancs et des matériaux de référence certifiés dans la séquence d'échantillonnage pour assurer le contrôle de qualité.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Tous les énoncés, autres que les faits historiques abordant des activités, des événements ou des développements que la Société croit, prévoit ou anticipe qu'ils se produiront ou pourraient se produire dans le futur (incluant, mais sans s'y limiter, les énoncés concernant les estimations de production d'or, les coûts décaissés, l'accroissement des marges, les coûts en immobilisations et de prospection et les énoncés concernant l'estimation de ressources minérales, les résultats de prospection, la minéralisation potentielle, les ressources minérales et réserves potentielles), sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par l'utilisation des termes «?pouvoir?», «?devoir?», «?continuer?», «?s'attendre à?», «?anticiper?», «?estimer?», «?croire?», «?avoir l'intention de?», «?prévoir?» ou «?projeter?», y compris dans une tournure négative ou des variantes de ces termes ou une terminologie comparable. Les énoncés prospectifs sont sujets à certains risques et incertitudes, dont la plupart sont indépendants de la capacité de la Société à maîtriser ou à prédire et qui pourraient avoir pour effet de faire différer de façon importante les événements ou les résultats réels de la Société par rapport à ceux évoqués dans les énoncés prospectifs.  Les facteurs qui pourraient faire différer de façon considérable les résultats réels des attentes incluent, sans s'y limiter, l'incapacité d'atteindre les estimations ou les estimations de production d'or et que les estimations ne correspondent pas aux coûts décaissés, à l'accroissement des marges, aux coûts en immobilisations et de prospection prévus et d'établir une estimation des ressources minérales, la possibilité que des résultats futurs de prospection ne correspondent pas aux attentes de la Société?; des changements dans les marchés mondiaux d'or et autres risques divulgués dans le plus récent formulaire 40-F (nommé «?Form 40-F/Annual Information Form?») d'IAMGOLD déposé auprès de la United States Securities and Exchange Commission et des autorités des valeurs mobilières provinciales canadiennes. Tout énoncé prospectif est valable seulement à partir de la date à laquelle il a été effectué et, sauf s'il en est autrement exigé par les lois sur les valeurs mobilières en vigueur, la Société n'a aucune intention ou obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif.

Mise en garde à l'intention des investisseurs au sujet des estimations concernant les ressources présumées

Le présent communiqué de presse utilise le terme «?ressources présumées?». La Société avise les investisseurs que, bien que ces termes soient reconnus et imposés par la réglementation canadienne, la United States Securities and Exchange Commission («?SEC?») ne les reconnaît pas. Les ressources présumées sont associées à une grande incertitude quant à leur existence et à leur faisabilité économique et légale. On ne peut supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée passera à une catégorie supérieure. Conformément aux règles canadiennes, sauf en de rares exceptions, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études préliminaires de faisabilité. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou la totalité d'une ressource présumée existe ou est économiquement ou légalement exploitable.

La Bourse de croissance TSX ainsi que son fournisseur de services de régulation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la bourse de croissance du TSX) n'acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de son contenu.


Source :

Guy Morissette, CEO Vanstar 819-763-5096
Gary Claytens, VP - Western Corporate Development  604-761-3233
info@rvanstar.com
www.vanstarmining.com 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

13 nov 2019
La WWF Afrique du Sud, African Parks, le Département des Parcs Nationaux et de la Faune du Malawi (en anglais DNPW) et Ezemvelo KZN Wildlife ont transféré avec succès 17 rhinocéros noirs d'Afrique du Sud vers le Parc national de Liwonde, au Malawi....

13 nov 2019
Un des chefs de file mondiaux de l'industrie de l'accessibilité, Savaria Corporation (« Savaria ») , divulgue aujourd'hui les résultats de son troisième trimestre clos le 30 septembre 2019. Faits saillants du trimestre clos le 30 septembre 2019...

13 nov 2019
Plastiques IPL Inc. (« Plastiques IPL », « IPLP », le « Groupe » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers du troisième trimestre et de la période de neuf mois clos le 30 septembre 2019 (le « T3 2019 » et les « neuf premiers...

13 nov 2019
Les YMCA du Québec annoncent aujourd'hui que l'organisation s'engage dans une période de transformation et de réinvention. Cette démarche vise à faire évoluer la nature de sa présence et de son offre, afin de mieux répondre aux besoins changeants des...

13 nov 2019
Visa , partenaire mondial des technologies de paiement des Jeux olympiques et paralympiques, a annoncé aujourd'hui la présentation des athlètes internationaux de l'équipe Team Visa Tokyo 2020. L'équipe actuelle compte plus de 70 athlètes issus de 43...

13 nov 2019
BRP Inc. tiendra un appel conférence sur les résultats financiers de son troisième trimestre de l'année financière 2020 le mercredi 27 novembre 2019. José Boisjoli, président et chef de la direction, et Sébastien Martel, chef de la direction...



Communiqué envoyé le 22 octobre 2019 à 07:05 et diffusé par :