Le Lézard
Sujet : Enfance

La Fédération des établissements d'enseignement privés accueille avec intérêt la possibilité d'offrir la maternelle 4 ans à l'école privée dès septembre 2020


MONTRÉAL, le 11 oct. 2019 /CNW Telbec/ - La Fédération des établissements d'enseignement privés accueille avec intérêt la possibilité d'offrir des services d'éducation préscolaire à des enfants de 4 ans dès la prochaine rentrée scolaire. La Fédération tient à souligner que pour assurer une continuité de services, il serait souhaitable que les écoles privées ayant déjà un agrément aux fins de subvention pour les autres ordres d'enseignement puissent aussi l'obtenir pour le préscolaire.

Un certain nombre d'écoles privées accueillent déjà des enfants de 4 ans, à la grande satisfaction des parents. Pour ce faire, les écoles privées doivent actuellement détenir un permis du ministère de la Famille et gérer deux permis, avec deux ministères différents. En intégrant la maternelle 4 ans dans un ordre préscolaire avec la maternelle 5 ans, l'accueil et le suivi des élèves de 4 ans seront bonifiés et la gestion simplifiée, tant pour les parents que pour l'école.

Plusieurs écoles privées qui offrent le préscolaire 5 ans, mais qui n'ont pas encore de service pour les 4 ans, reçoivent de nombreuses demandes de parents qui souhaitent se prévaloir de ce service, notamment pour faciliter la conciliation travail-famille. Mentionnons que la maternelle 4 ans s'avère particulièrement utile dans les cas suivants :

Le casse-tête des agréments
L'école privée doit faire une demande d'agrément aux fins de subvention distincte pour chaque ordre d'enseignement. Or, depuis une douzaine d'années, le ministre de l'Éducation n'octroie plus d'agréments. Ainsi, certaines écoles privées ont l'agrément aux fins de subventions pour le primaire, mais ne l'ont pas pour les classes préscolaires mises en place ultérieurement, ce qui cause un véritable casse-tête aux parents. L'harmonisation des agréments entre les différents ordres d'enseignement favoriserait la continuité de services, principalement dans le cas d'enfants dont la famille n'est pas en mesure d'assumer des frais de scolarité plus élevés pour les années où l'élève n'est pas subventionné.

Rappelons finalement que les écoles privées sont des organismes à but non lucratif autonomes, responsables de leurs locaux, qui fonctionnent selon un modèle semblable à celui des Centres de la petite enfance (CPE) et des cégeps. À noter que dans le cas des écoles privées subventionnées, les parents défraient environ la moitié des coûts liés à la fréquentation scolaire.

À propos de la Fédération des établissements d'enseignement privés
La Fédération est un organisme à but non lucratif qui regroupe 190 établissements autonomes fréquentés par quelque 115 000 élèves répartis sur le territoire québécois. Les membres de la Fédération offrent des services aux élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire dans les secteurs de la formation générale et professionnelle et de l'adaptation scolaire.

Pour en savoir plus, consultez les sites ecolespriveesquebec.ca et www.feep.qc.ca

SOURCE Fédération des établissements d'enseignement privés



Communiqué envoyé le 11 octobre 2019 à 14:38 et diffusé par :