Le Lézard
Classé dans : Les affaires

L'OCRCVM prend des mesures pour empêcher les courtiers en placement de se décharger de leur responsabilité envers les clients ou de limiter leur responsabilité de façon déraisonnable


L'organisme d'autoréglementation pancanadien exhorte les sociétés à réviser les conventions qui limitent leur responsabilité de façon déraisonnable ou transfèrent la responsabilité aux clients

TORONTO, le 9 oct. 2019 /CNW/ - L'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) a publié aujourd'hui une note d'orientation dans laquelle il recommande aux courtiers de revoir leurs conventions de compte conclues avec des clients de détail et de modifier ou de supprimer les clauses qui les exonèrent de toute responsabilité ou qui sont incompatibles avec leurs obligations réglementaires.

En examinant les conventions de compte de divers courtiers membres, l'OCRCVM a découvert des clauses qui soulèvent des préoccupations sur le plan réglementaire du fait qu'elles exonèrent le courtier de toute responsabilité pour les pertes subies, y compris les pertes qu'il a lui-même causées, ou le décharge des obligations qui lui incombent en vertu des lois sur les valeurs mobilières, comme l'obligation d'évaluer la convenance. Ces clauses sont incompatibles avec les règles de l'OCRCVM et les obligations réglementaires des sociétés.

« Aucune clause ne devrait limiter de manière déraisonnable la responsabilité du courtier ou exonérer celui-ci de sa responsabilité pour des pertes subies parce qu'il n'a pas respecté les obligations que lui imposent les exigences de l'OCRCVM ou les lois sur les valeurs mobilières, a déclaré Andrew J. Kriegler, président et chef de la direction de l'OCRCVM. Les clients de détail canadiens ne devraient pas être exposés à un risque en raison des erreurs d'une société. »

Voici des exemples de clauses inappropriées :

Les courtiers sont invités à examiner et à réviser immédiatement les clauses limitatives de responsabilité que pourraient contenir les conventions de compte conclues avec des clients de détail, et d'aviser les clients de tout changement apporté à ces conventions. Au cours de ses prochaines inspections, l'OCRCVM passera en revue les conventions en place et signalera tout aspect jugé préoccupant. Selon la gravité de la situation, il pourrait recommander des corrections, indiquer la clause comme étant une lacune ou, dans les cas plus graves, mener une enquête et prendre des mesures disciplinaires au besoin.  

« La protection des investisseurs est une obligation absolue des sociétés réglementées par l'OCRCVM, et les clauses qui visent à décharger une société de cette obligation sont tout simplement inacceptables », a ajouté M. Kriegler.

Lire la version intégrale de la note d'orientation.

À propos de l'OCRCVM

L'OCRCVM est l'organisme d'autoréglementation pancanadien qui surveille l'ensemble des courtiers en placement et toutes les opérations que ceux-ci effectuent sur les marchés des titres de capitaux propres et des titres de créance au Canada. L'OCRCVM établit des normes élevées en matière de réglementation et de commerce des valeurs mobilières, assure la protection des investisseurs et renforce l'intégrité des marchés tout en favorisant des marchés financiers sains au Canada. Il s'acquitte de ses responsabilités de réglementation en établissant et en faisant appliquer des règles qui régissent la compétence, les activités et la conduite financière de plus de 170 courtiers en placement canadiens et des quelque 29 000 employés inscrits qui y travaillent, dont la plupart sont communément appelés conseillers en placement. L'OCRCVM établit et fait appliquer également des règles d'intégrité du marché qui régissent les opérations effectuées sur les marchés canadiens des titres de capitaux propres et des titres de créance.

SOURCE Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) - Nouvelles d'intérêt général


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:45
Une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) tiendra une audience en vue de déterminer si elle devrait accepter l'entente de règlement conclue entre le personnel de l'OCRCVM et...

à 10:30
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) L'entreprise SC3 Automation est une PME en démarrage des Cantons-de-l'Est, créée en 2017 et qui oeuvre dans un domaine peu connu, la sûreté de fonctionnement. Cette science sert à...

à 10:20
Le député de René-Lévesque, leader parlementaire du Parti Québécois et porte-parole en matière de finances, Martin Ouellet, a présenté ce matin les attentes de sa formation politique en vue du dépôt du budget par le gouvernement, le 10 mars...

à 10:20
Le programme Emplois d'été Canada (EEC) donne à des dizaines de milliers de jeunes Canadiens l'occasion d'acquérir des compétences et une précieuse expérience de travail qui les aideront à entreprendre une carrière intéressante. Aujourd'hui, la...

à 10:15
Investir dans les infrastructures sociales et récréatives qui permettent aux gens de se rassembler et d'avoir accès à des services aide à bâtir des collectivités dynamiques et inclusives, en plus de créer de bons emplois qui contribuent à la...

à 10:07
Revenu Québec annonce que M. Pin Yao et Mme Shirley Tso, tous deux résidents de Montréal, ont été condamnés à payer des amendes totalisant 128 100,39 $ dans un délai de 12 mois. Mme Tso a également été condamnée à purger une peine d'emprisonnement...



Communiqué envoyé le 10 octobre 2019 à 09:00 et diffusé par :