Le Lézard
Sujets : Salon commercial, Nouvelles hispaniques

L'exposition « Tout ce que nous chérissons -- Pour un monde sans armes nucléaires » est présentée au Kazakhstan


NOURSOULTAN, Kazakhstan et TOKYO, 8 octobre 2019 /PRNewswire/ -- L'exposition « Tout ce que nous chérissons -- Pour un monde sans armes nucléaires » est présentée à la Bibliothèque du Premier Président de la République du Kazakhstan - Elbasy à Noursoultan (Astana), du 2 au 13 octobre, à l'occasion du 30e anniversaire de la fin des essais des armes nucléaires sur le site de Semipalatinsk et du 10e anniversaire du Traité portant sur la création d'une zone exempte d'armes nucléaires en Asie centrale (CANWFZ).

Alors que près de 1,5 million de personnes subissent encore les effets des 456 essais nucléaires réalisés à Semipalatinsk pendant 40 ans, le Kazakhstan est réputé pour son engagement à libérer le monde des armes nucléaires. Le 29 août dernier, il est devenu le 26e pays au monde à ratifier le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires.

Parrainée conjointement par la Soka Gakkai International (SGI), la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN) et la Bibliothèque du Premier Président de la République du Kazakhstan - Elbasy, cette exposition intitulée « Tout ce que nous chérissons » vise à susciter une adhésion au traité d'interdiction nucléaire et à mobiliser un plus grand intérêt pour cette question en Asie centrale. Le Kazakhstan est le 21e pays à accueillir cette exposition, présentée pour la première fois en langue russe.

L'exposition invite les visiteurs à réfléchir aux effets du nucléaire sur tout ce qu'ils chérissent dans la vie. Elle réexamine la question des armes nucléaires sous différents angles : environnement, santé, économie, droits humains, énergie, spiritualité, sexospécificité, générations et sécurité, entre autres.

Amerkhan Rakhimzhanov, directeur de la Bibliothèque du Premier Président de la République du Kazakhstan - Elbasy, Kuanysh Sultanov, président de la Commission des droits de l'homme du Kazakhstan et Hirotsugu Terasaki, directeur général de la SGI pour la paix et les questions mondiales, ont pris la parole lors de la cérémonie d'ouverture qui a réuni une centaine de personnes.

Amerkhan Rakhimzhanov a déclaré : « Je suis vraiment ravi de pouvoir accueillir cette exposition itinérante dans ce bâtiment. La Bibliothèque du Premier Président accorde une grande valeur aux partenariats avec des personnes locales et internationales qui partagent des idées similaires ».

Dans son message d'inauguration (https://www.daisakuikeda.org/sub/resources/works/lect/20191001-msg-nuke-abol-kazakhstan.html), le président de la SGI, Daisaku Ikeda, a salué les contributions du Kazakhstan à l'abolition du nucléaire, en déclarant : « Semipalatinsk a été le lieu de la cérémonie de signature du Traité portant sur la création d'une zone exempte d'armes nucléaires en Asie centrale. C'était aussi l'endroit où est né un mouvement populaire qui s'opposait aux armes nucléaires..., le mouvement Nevada-Semipalatinsk, connu pour s'être transformé en un élan citoyen mondial visant à interdire les essais d'armes nucléaires et les armes nucléaires tout court ».

L'exposition « Tout ce que nous chérissons ­-- Pour un monde sans armes nucléaires » (https://www.sgi.org/in-focus/2012/eyt-world-free-nuclear-weapons.html) a été créée conjointement par le réseau bouddhiste Soka Gakkai Internationale (SGI) et la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN), prix Nobel de la paix 2017. Présentée pour la première fois en 2012 à Hiroshima, elle a tourné dans 90 villes du monde entier.  

www.sgi.org 

Contact :
Joan Anderson
Bureau d'Information au Public
Soka Gakkai Internationale
+81-80-5957-4711
anderson[at]soka.jp



Communiqué envoyé le 7 octobre 2019 à 21:44 et diffusé par :