Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement
Sujets : Sans buts lucratifs, Économie, Affaires étrangères, Enjeux environnementaux, Plaidoyer (politique)

La conférence internationale d'AFS explorera de nouvelles façons d'enseigner la citoyenneté mondiale pour éviter la polarisation


MONTRÉAL, le 7 oct. 2019 /CNW Telbec/ - Qu'est-ce qu'un citoyen du monde engagé? Et de quoi a-t-on besoin pour outiller plus de ces citoyens à avoir un impact positif sur le monde? La Conférence internationale d'AFS aura lieu du 9 au 11 octobre à Montréal. Elle traitera de  Citoyenneté mondiale active--quelle éducation pour y parvenir, ainsi que d'autres grands défis, opportunités et ressources qui sont nécessaires pour intégrer les compétences globales dans les systèmes d'éducation à travers le monde.

Cet événement stimulera la coopération entre des leaders qui agissent au niveau local et mondial dans les domaines de l'éducation, des ONG, des entreprises et des gouvernements, provenant de 71 pays différents. Le but est de transmettre à la jeunesse des compétences pour travailler avec la diversité, afin que les jeunes deviennent des créateurs du changement engagés dans leur communauté et des citoyens d'un monde interconnecté.

Le Président directeur général d'AFS Daniel Obst insiste sur l'urgence, dans le monde de l'éducation, de répondre aux besoins du 21ème siècle. «Les solutions durables nécessitent des collaborations inter-sectorielles et inter-culturelles. La seule façon de faire face aux enjeux mondiaux, tels que ceux discutés à l'ONU la semaine dernière, est d'aider le plus d'individus possible à développer des compétences qui leur permettront d'apprendre à communiquer avec des gens d'autres cultures ou ayant d'autres perspectives. Nous appelons cela le «pouvoir des compétences». »

De nos jours, les différences culturelles, économiques, ethniques, nationales, de genres et d'opinions politiques continuent de nous empêcher d'établir des connections et de travailler ensemble efficacement. Cependant, il est impossible de résoudre des problèmes majeurs tels que la crise climatique ou ceux adressés dans les Objectifs de développement durable de l'ONU si les individus sont incapables ou réticent à comprendre et à travailler avec des idées et des perspectives diverses.

«Les discussions que nous aurons lors de la conférence seront cruciales, car les différences peuvent souvent polariser les individus. Toutefois, simplement minimiser la diversité n'est pas plus efficace. Au Québec, par exemple, on pourrait penser que la nouvelle loi sur la laïcité a pour but de gommer les différences et de créer une façade de communauté unie. Cette approche est au mieux temporaire, car elle fait fi de la complexité de la réalité humaine et de nos besoins de nous exprimer dans notre authenticité. Une manière beaucoup plus efficace pour générer des solutions au long-terme serait d'accepter les différences en présentant et en expliquant ouvertement pourquoi elles existent et comment elles se traduisent, pour que nous puissions ensuite trouver comment nous pouvons en tirer profit. Le coeur de nos discussions à Montréal sera de trouver comment mettre cette philosophie en pratique dans nos systèmes éducatifs», a déclaré Melissa Liles, Directrice générale du Centre d'apprentissage interculturel et d'éducation aux compétences globales d'AFS.

Pour aider les éducateurs à incorporer les compétences globales dans les programmes d'éducation, plusieurs acteurs doivent être impliqués ( les décideurs, les entreprises et les dirigeants de la communauté) pour unir leurs forces et ainsi rendre disponibles les ressources nécessaires. La deuxième conférence internationale annuelle d'AFS y contribuera, en encourageant le partage de solutions évolutives et les discussions concernant les obstacles, ainsi qu'enidentifiant des ressources et des outils pour l'éducation à la citoyenneté mondiale active.

«AFS Interculture Canada s'est engagé depuis des décennies à construire des ponts entre le Canada et le reste du monde. C'est un honneur d'être les hôtes de ces discussions importantes et d'accueillir des participants du monde entier à Montréal pour découvrir en personne la diversité culturelle et le leadership de notre pays en matièred'éducation internationale», déclare Jean-François Mongeau, Vice-président d' AFS Interculture Canada.

«L'expérience et l'expertise d'AFS est essentielle de nos jours», a annoncé Andrea Schleicher, chef du Programme d'évaluation des étudiants internationaux PISA pour l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). «Travailler avec des personnes qui pensent et vivent différemment de nous ou qui viennent de différentes cultures requiert beaucoup de travail, d'expérience et d'échanges. Aucune organisation au monde n'apporte plus d'expérience et d'expertise qu'AFS, qui regroupe une communauté d'un million de personnes sur le terrain pour activer le changement.»

Plus de 400 participants à la conférence examineront :

L'avant-première de l'émission Crash Test World, matériel éducatif sous forme de série télévisée créé par Project Explorer, sera un des moments marquants de la conférence. Cette nouvelle série, animée par la présentatrice de MythBusters sur Discovery Channel et de White Rabbit Project sur Netflix, Kari Byron, met en valeur des citoyens du monde fascinants et des leaders communautaires, engagés dans la vie de tous les jours, qui utilisent leurs compétences globales et leurs idées novatrices pour le bien de la société.

La Conférence internationale d'AFS offre une opportunité unique de créer des solutions qui définissent comment nous éduquerons les étudiants pour l'avenir. Cet événement est organisé en partenariat avec l'Organisation de coopération et développement économiques (OCDE), Teach For All, l'Institut Tony Blair pour le changement global, le Centre d'éducation pour la compréhension internationale Asie-Pacifique de l'UNESCO (APCEIU), entre autres. Rendez-vous sur le site de la Conférence pour plus d'informations: conference.afs.org.

À propos d'AFS International
AFS International est une organisation internationale, bénévole, non gouvernementale et à but non lucratif qui offre des possibilités d'apprentissage interculturel pour aider les gens à développer des connaissances, des compétences et une compréhension nécessaires pour créer un monde plus juste et plus pacifique. Chaque année, plus de 66 000 personnes prennent part aux programmes éducatifs AFS dans 60 pays à travers le monde. Les 50 000 bénévoles, 8 500 familles d'accueil et les employés d'AFS supportent plus de 12 000 jeunes dans leurs programmes d'échange. Depuis sa création en 1914, AFS a envoyé plus de 500 000 jeunes à travers le monde. Rendez-vous sur www.afs.org.

À propos d'AFS Canada
AFS au Canada accueille chaque année 300 étudiants dans les familles et les écoles locales, en plus d'offrir aux jeunes Canadiens l'opportunité d'étudier, de faire du bénévolat ou un stage à l'étranger dans plus de 55 pays. L'organisation offre également des formations aux enseignants et aux salles de classe qui reconnaissent l'importance de former des citoyens du monde actifs. Rendez-vous sur www.afscanada.org.

Source : Conférence internationale d'AFS

 

SOURCE AFS


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:05
L'Ordre des ingénieurs forestiers a pour mission première de protéger le public et s'assurer que celui-ci puisse avoir confiance dans la pratique des ingénieurs forestiers québécois. L'information relevée par des journalistes concernant des...

à 13:36
Le ministère des Transports informe les usagers de la route que la poursuite des travaux de réparation de chaussée entraînera des fermetures de nuit de l'autoroute 10 en direction est, à Carignan et à Chambly, cette semaine. Les 15 et 16 octobre, de...

à 13:35
Flor de Caña, un rhum premium du Nicaragua issu d'une production durable, a reçu le titre de « meilleure rhumerie du monde 2019 », la plus haute distinction accordée par la Conférence internationale du rhum (IRC) au niveau mondial, en raison de la...

à 13:30
Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) annonce le début de la période d'information publique sur le Projet d'agrandissement du lieu d'enfouissement technique de Sainte-Sophie par WM Québec Inc. Les citoyens sont invités à une...

à 11:50
C'est en présence d'acteurs importants de la Métropole et de la région de Montréal que la tournée de consultation des régions pour l'élaboration du Plan d'électrification et de changements climatiques (PECC) s'est conclue ce mardi. Les coprésidents...

à 11:29
Du 15 au 18 octobre, les spécialistes en géomatique des provinces et territoires, du gouvernement fédéral, du milieu municipal et universitaire, de même que des entreprises privées, seront à Québec pour participer à trois grands événements qui...



Communiqué envoyé le 7 octobre 2019 à 15:02 et diffusé par :