Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Photo/Multimedia, Contract/Agreement, Product/Service

Accord en Faveur de la Protection de l'Environnement Marin Entre AMAALA, la Fondation Prince Albert II, le Centre Scientifique de Monaco et l'Institut Océanographique


AMAALA, le projet de développement ultra-luxe situé tout au long de la côte de la mer Rouge en Arabie saoudite, axé sur le « tourisme de bien-être et la vie saine », a signé un accord de partenariat le Vendredi 27 septembre avec la Fondation Prince Albert II de Monaco, le Centre Scientifique de Monaco et l'Institut Océanographique.

La cérémonie de signature protocolaire s'est déroulée à l'Institut océanographique à l'occasion de la soirée de clôture du Monaco Yacht Show en présence de SA le Prince Albert II de Monaco, du Président-directeur général d'AMAALA Nicholas Naples, des membres du Comité consultatif d'AMAALA, de partenaires privilégiés de la marque et d'invités d'honneur. La signature a été suivie d'un dîner de gala préparé par Mauro Colagreco, chef 3 étoiles Michelin.

Le partenariat fait suite à un accord-cadre signé l'an dernier au cours Monaco Yacht Show pour explorer les domaines de collaboration mutuelle possibles. Ensemble, les partenaires travailleront sur des initiatives de recherche et de conservation des océans et la vie marine au profit des océans du monde. Quatre opportunités ont été identifiées pour des projets communs : la gestion des récifs coralliens, la protection des espèces et populations emblématiques, l'application des réglementations sur les Zones de protection marine (ZPM) et la lutte contre la pollution plastique.

Nicholas Naples, Directeur Général d'AMAALA, a déclaré : « Nous sommes très sélectifs quant aux parties avec lesquelles nous choisissons de nous associer, tout comme la Fondation Prince Albert II de Monaco. Leur mission de sensibiliser à la fois les populations et les pouvoirs publics à l'impact des activités humaines sur les milieux naturels et encourager des comportements plus respectueux de l'environnement et promouvoir des initiatives remarquables et des solutions innovantes, fait de la Fondation le partenaire idéal et approprié pour AMAALA. Nous sommes engagés à soutenir un développement entièrement durable tout au long des phases de conception, de construction et d'exploitation du projet, y compris le fait d'avoir une empreinte neutre en carbone dès le début des opérations. Nous avons l'intention de créer une oasis côtière qui non seulement s'épanouit, mais qui élèverait le rôle du tourisme responsable globalement. »

« Les activités humaines ont un impact dévastateur sur l'océan, et grâce à notre partenariat avec AMAALA, nous cherchons à joindre nos efforts et à sensibiliser les populations à cet impact, et à intégrer la préservation de l'environnement et le développement durable au coeur de l'avenir, » ajoute S.E. M. Bernard Fautrier, Vice-Président Exécutif et Directeur Général de la Fondation Prince Albert II de Monaco. « Monaco s'est engagée depuis longtemps à préserver l'environnement, et nous sommes impatients de travailler aux côtés d'AMAALA pour sauvegarder la biodiversité de la Mer Rouge, en prenant des mesures pour l'avenir. »

Professeur Patrick Rampal du Centre Scientifique de Monaco a ajouté : « Nous sommes très heureux de conclure cet accord de partenariat avec AMAALA, ce qui nous permettra d'explorer de nouveaux domaines de recherche innovants dans un lieu encore inexploré. Ce projet nous permettra, conjointement, de mieux comprendre la biologie des coraux afin de mieux protéger leurs écosystèmes. Les récifs coralliens de la Mer Rouge offrent des caractéristiques exceptionnelles, surtout leur résistance aux stress environnementaux, qui seront intéressants à explorer avec nos collègues chercheurs saoudiens."

L'événement marque le premier partenariat pour le projet AMAALA qui représente une expérience de luxe unique ancrée autour de trois piliers : le tourisme du bien-être et du sport, des activités artistiques et culturelles ; le soleil, la mer et un mode de vie sain. Le complexe d'AMAALA, surnommé par la presse la « Riviera du Moyen-Orient », est dédié au développement durable, basé sur la préservation et l'amélioration de l'environnement, comme éléments primordiaux au succès de ce projet ambitieux. Développer des pratiques de yachting durable sera également l'objectif d'AMAALA. Situé à 2 005 miles de Monaco, ce qui équivaut à six jours de croisière en moyenne, AMAALA est le havre idéal pour les marins chevronnés tout comme les amateurs d'eau pour prolonger la saison de yachting méditerranéen.

La signature de cet accord marque l'aboutissement de la participation au Monaco Yacht Show, où AMAALA a également tenu sa première réunion du Conseil consultatif. AMAALA, qui a participé à la troisième édition du ?Gala de Monte-Carlo pour l'Océan Mondial', a accueilli les membres de son Conseil consultatif et un nombre d'invités de choix à la cérémonie. Cet événement de collecte de fonds majeur rassemble des artistes et des philanthropes internationaux pour un diner de gala exclusif en faveur des initiatives mondiales lancées par la Fondation et consacrées à un océan durable. Robert Redford, défenseur de longue date de l'action contre les changements climatiques, a été honoré pour ses contributions mondiales à l'environnement.

Le projet AMAALA fait partie de la Collection de la Mer Rouge, qui, aux côtés de NEOM et le Projet Mer Rouge, a participé au Monaco Yacht Show pour la deuxième année. La Collection de la Mer Rouge a présenté la côte ouest du Royaume, offrant l'un des paradis immaculés du monde, à une élite de l'industrie des superyachts et aux amateurs passionnés de voile et a également parrainé deux événements clés - Le Sommet du Yacht et le Gala inaugural de Remise des Prix, organisés le 24 septembre.

Vous pouvez téléchargez des images haute résolution de AMAALA ici.

Le texte du communiqué d'une traduction ne doit pas être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui est celle de ce communiqué dans une langue d'origine. La traduction doit toujours être confrontée à la source du texte, qui fera jurisprudence.

Source: AETOSWire


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:00
Trina Solar Co., Ltd., au tableau des expéditions mondiales de modules PV, a franchi le cap des 10 GW en 2019. Selon le classement 2019 publié par PV InfoLink, Trina Solar s'est classée parmi les trois premiers fournisseurs de modules et a conforté...

à 03:00
Si la plupart des grandes entreprises minières mettent en avant leurs contributions positives aux Objectifs de Développement Durable (ODD), elles omettent généralement de mentionner les impacts négatifs susceptibles d'entraver leur réalisation....

à 02:05
L'Africa Finance Corporation («l'AFC» ou la «Société»), le principal fournisseur de solutions d'infrastructure en Afrique, annonce avoir réalisé un investissement stratégique de 63 millions de dollars dans la construction et l'exploitation d'un parc...

à 01:30
L'organisation internationale de protection de l'environnement Greenpeace a reconnu l'entreprise du groupe SBA, Utenos trikota?as, comme étant la première, et jusqu'à présent la seule entreprise au monde à travailler entièrement selon les...

23 fév 2020
« L'entreprise Teck Resources Limited nous a informés qu'elle a retiré sa demande réglementaire pour le projet proposé de sables bitumineux Frontier dans le nord de l'Alberta. Nous comprenons que l'entreprise a pris une décision difficile.  Par...

22 fév 2020
Le Gouvernement du Québec rend public le rapport produit par le Groupe de travail sur la forêt et les changements climatiques (GTFCC). Fruit de deux ans de travail, le rapport représente une avancée à la fois importante et positive, d'autant plus...



Communiqué envoyé le 4 octobre 2019 à 09:45 et diffusé par :