Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air
Sujet : CPG

Teneur minimale en biocarburants : Des cibles insuffisantes pour l'industrie


MONTRÉAL, le 2 oct. 2019 /CNW Telbec/ - L'Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER) souhaite que le Québec se fixe des cibles ambitieuses quant à l'utilisation du biodiesel, un carburant renouvelable produit à partir de la biomasse forestière et agricole et des déchets urbains. À l'heure où le Gouvernement du Québec est à la recherche de solutions pragmatiques pour développer l'économie tout en luttant de manière efficace contre les changements climatiques, les cibles annoncées aujourd'hui, soit de 2 % en 2021 et de 4 % en 2025 en biodiesel/diesel renouvelable, sont nettement insuffisantes pour appuyer le leadership des entreprises québécoises dans le secteur, accroître les investissements qui y sont associés, attirer des investissements internationaux et favoriser la création d'emplois bien rémunérés.

Cette décision est surprenante considérant que le règlement obligeant les distributeurs de produits pétroliers à mélanger un contenu renouvelable minimal dans l'essence fixe une cible ambitieuse de 10 % en 2021 et de 15% en 2025 pour l'éthanol, un autre biocarburant. Alors que le premier ministre souhaite réduire la dépendance du Québec au pétrole d'ici 2030, le Québec se doit de prendre tous les moyens à sa disposition pour favoriser l'atteinte de cet objectif bénéfique pour l'environnement et l'économie.

Les biocarburants, moteur de développement économique pour le Québec
Rappelons que l'AQPER, appuyée par neuf autres organisations tant patronales que syndicales et industrielles, avait encouragé le gouvernement à adopter des teneurs minimales ambitieuses de 10% de biodiesel/diesel renouvelable d'ici 2030. Grandement attendu par le secteur de la production des bioénergies et de la distribution d'essence et de diesel, cette mesure permettrait au Québec d'obtenir des retombées économiques annuelles de 2 milliards $, selon l'étude Doyletech réalisée pour Advanced biofuel Canada, et la création d'emplois locaux non délocalisables et bien rémunérés. D'ailleurs, plusieurs projets d'investissement sont en attente d'une cible ambitieuse avant d'être mis en branle.

Les biocarburants, une solution pour diminuer les GES dans le secteur des transports
Rappelons que les émissions de GES dans le secteur du transport sont en hausse de 21% depuis 1990, un secteur qui représente à lui seul près de 42% de toutes nos émissions de GES comptabilisées à ce jour. Et la situation n'ira pas en s'améliorant. Les ventes de véhicules utilisant du carburant fossile ont augmenté constamment au cours des dernières années. Pire encore, les camions et les VUS représentent la majorité de ces ventes. Plus de voitures et de VUS signifiant plus de GES, il devient urgent d'agir dans un secteur qui consomme près de 70% des produits pétroliers raffinés.

Citation :

"Nous profiterons de la période de consultation pour faire valoir au gouvernement qu'en adoptant une norme réellement ambitieuse et structurante de 10% en 2030, il créerait les conditions gagnantes pour, d'une part, propulser la croissance économique d'une filière québécoise et, d'autre part, améliorer la qualité de l'environnement pour tous les Québécois."

Jean-François Samray, président-directeur général de l'Association québécoise de la production d'énergie renouvelable.

Faits saillants :

Retour sur l'émetteur du communiqué

SOURCE Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 fév 2020
La Commission de la Régie de l'énergie du Canada fera l'audition des connaissances autochtones orales sur la demande de NOVA Gas Transmission Ltd. (« NGTL ») visant la construction et l'exploitation d'environ 85 km de gazoduc dans le centre de...

24 fév 2020
La décision de l'entreprise Teck Resources de renoncer à son projet de développement de sables bitumineux Frontier dans le Nord de l'Alberta montre encore une fois que l'environnement réglementaire, légal et politique canadien entraîne des délais...

24 fév 2020
Trina Solar Co., Ltd., au tableau des expéditions mondiales de modules PV, a franchi le cap des 10 GW en 2019. Selon le classement 2019 publié par PV InfoLink, Trina Solar s'est classée parmi les trois premiers fournisseurs de modules et a conforté...

21 fév 2020
La Régie de l'énergie du Canada a publié l'avis de sécurité SA 2020-01 à l'intention de toutes les sociétés qu'elle réglemente concernant les tuyaux d'acier à haute résistance et les soudures de raccord (connues dans l'industrie comme les soudures...

20 fév 2020
Investir de façon stratégique dans des projets d'infrastructure qui répondent aux besoins uniques des collectivités rurales et nordiques est essentiel pour bâtir des communautés plus fortes et plus inclusives où tous ont la possibilité de réussir....

20 fév 2020
Investir de façon stratégique dans des projets d'infrastructure qui répondent aux besoins uniques des collectivités rurales et nordiques est essentiel pour bâtir des communautés plus fortes et plus inclusives où tous ont la possibilité de réussir....



Communiqué envoyé le 2 octobre 2019 à 06:00 et diffusé par :