Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air
Sujet : CPG

Teneur minimale en biocarburants : Des cibles insuffisantes pour l'industrie


MONTRÉAL, le 2 oct. 2019 /CNW Telbec/ - L'Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER) souhaite que le Québec se fixe des cibles ambitieuses quant à l'utilisation du biodiesel, un carburant renouvelable produit à partir de la biomasse forestière et agricole et des déchets urbains. À l'heure où le Gouvernement du Québec est à la recherche de solutions pragmatiques pour développer l'économie tout en luttant de manière efficace contre les changements climatiques, les cibles annoncées aujourd'hui, soit de 2 % en 2021 et de 4 % en 2025 en biodiesel/diesel renouvelable, sont nettement insuffisantes pour appuyer le leadership des entreprises québécoises dans le secteur, accroître les investissements qui y sont associés, attirer des investissements internationaux et favoriser la création d'emplois bien rémunérés.

Cette décision est surprenante considérant que le règlement obligeant les distributeurs de produits pétroliers à mélanger un contenu renouvelable minimal dans l'essence fixe une cible ambitieuse de 10 % en 2021 et de 15% en 2025 pour l'éthanol, un autre biocarburant. Alors que le premier ministre souhaite réduire la dépendance du Québec au pétrole d'ici 2030, le Québec se doit de prendre tous les moyens à sa disposition pour favoriser l'atteinte de cet objectif bénéfique pour l'environnement et l'économie.

Les biocarburants, moteur de développement économique pour le Québec
Rappelons que l'AQPER, appuyée par neuf autres organisations tant patronales que syndicales et industrielles, avait encouragé le gouvernement à adopter des teneurs minimales ambitieuses de 10% de biodiesel/diesel renouvelable d'ici 2030. Grandement attendu par le secteur de la production des bioénergies et de la distribution d'essence et de diesel, cette mesure permettrait au Québec d'obtenir des retombées économiques annuelles de 2 milliards $, selon l'étude Doyletech réalisée pour Advanced biofuel Canada, et la création d'emplois locaux non délocalisables et bien rémunérés. D'ailleurs, plusieurs projets d'investissement sont en attente d'une cible ambitieuse avant d'être mis en branle.

Les biocarburants, une solution pour diminuer les GES dans le secteur des transports
Rappelons que les émissions de GES dans le secteur du transport sont en hausse de 21% depuis 1990, un secteur qui représente à lui seul près de 42% de toutes nos émissions de GES comptabilisées à ce jour. Et la situation n'ira pas en s'améliorant. Les ventes de véhicules utilisant du carburant fossile ont augmenté constamment au cours des dernières années. Pire encore, les camions et les VUS représentent la majorité de ces ventes. Plus de voitures et de VUS signifiant plus de GES, il devient urgent d'agir dans un secteur qui consomme près de 70% des produits pétroliers raffinés.

Citation :

"Nous profiterons de la période de consultation pour faire valoir au gouvernement qu'en adoptant une norme réellement ambitieuse et structurante de 10% en 2030, il créerait les conditions gagnantes pour, d'une part, propulser la croissance économique d'une filière québécoise et, d'autre part, améliorer la qualité de l'environnement pour tous les Québécois."

Jean-François Samray, président-directeur général de l'Association québécoise de la production d'énergie renouvelable.

Faits saillants :

Retour sur l'émetteur du communiqué

SOURCE Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

14 oct 2019
Les représentants des médias sont invités à assister à un point de presse que tiendront cinq ministres du gouvernement du Québec au terme du 13e et dernier atelier de travail de la tournée de consultation des régions pour l'élaboration du Plan...

14 oct 2019
Une étude présentée aujourd'hui lors du 28e congrès de l'EADV (Académie européenne de dermatologie et de vénérologie) à Madrid montre, pour la première fois, que l'exposition aux polluants atmosphériques courants est liée à la perte de cheveux chez...

14 oct 2019
Nova Bus, chef de file dans la fabrication d'autobus urbains en Amérique du Nord, est fière de présenter son nouvel autobus 100 % électrique, le LFSe+, lors de la TRANSform Conference de l'American Public Transportation Association à New York. Conçu...

14 oct 2019
La série Alpha de REC Group, dotée de la technologie HJT et d'un design de panneau breveté, sera disponible le 10 octobre sur le site de production de Singapour. Comme il s'agit du module de 60 cellules le plus puissant, il s'agit d'une étape...

14 oct 2019
Contemporary Amperex Technology Co. Limited (CATL) <300750.SZ> et Volkswagen Caminhões e Ônibus (VWCO), l'un des plus grands constructeurs de camions et d'autobus d'Amérique latine, ont conclu un accord de coopération stratégique à long terme....

11 oct 2019
Les Canadiens reconnaissent la valeur d'un environnement propre et sécuritaire. Les agents de l'application de la loi d'Environnement et Changement climatique Canada travaillent sans relâche pour veiller à ce que les personnes et les entreprises...



Communiqué envoyé le 2 octobre 2019 à 06:00 et diffusé par :