Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Santé, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Enfance, Enjeux environnementaux, Première Nation, Plaidoyer (politique)

Le Chef national, Perry Bellegarde, et les chefs régionaux marchent à Montréal aux côtés de Greta Thunberg, militante de la lutte contre les changements climatiques, afin de sensibiliser la population à la crise climatique


MONTRÉAL, le 27 sept. 2019 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, la chef régionale de l'APN du Yukon, Kluane Adamek, et le chef régional de l'APN du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, marcheront aujourd'hui aux côtés du Réseau jeunesse des Premières Nations de APNQL, de Greta Thunberg, militante de la lutte contre les changements climatiques, et de centaines de milliers de jeunes inquiets pour l'avenir de la planète. Le Chef national a demandé au Canada et aux pays du monde entier d'écouter le message des jeunes et d'adopter des mesures immédiates pour réagir à la crise la plus importante que la génération actuelle doit affronter. En avril 2019, le Conseil national des jeunes de l'APN a tenu un Sommet national des jeunes sur l'environnement. Le Conseil des jeunes, formé de plus de 75 jeunes leaders en devenir, s'est réuni pour formuler des recommandations sur les mesures à prendre pour lutter contre les changements climatiques.

« Nous devons nous assurer que nos terres, nos étendues d'eau, notre faune, nos sources de médicaments et nos sites sacrés sont protégés et accessibles maintenant et pour les sept prochaines générations, a déclaré Rosalie Labillois, coprésidente du Conseil des jeunes de l'APN. Les gouvernements du Canada doivent appuyer la jeunesse en trouvant des solutions visant à créer un avenir sans émissions nettes de carbone, notamment des infrastructures vertes, des technologies et des solutions innovantes, au sein des Premières Nations et à l'échelle du pays. »

Rollin Baldhead, coprésident du Conseil des jeunes de l'APN, a souligné l'urgence d'apporter des changements fondamentaux à notre façon de vivre quotidiennement. « Il est temps pour la génération actuelle de dirigeants et de politiciens de prendre des mesures concrètes et sérieuses pour mettre fin à la crise climatique. Si l'avenir de vos enfants vous tient à coeur, pourquoi n'agissez-vous pas maintenant? Nous n'avons qu'une planète. Tout ce dont nous avons besoin pour vivre se trouve ici. En détruisant notre mère la Terre, nous nous autodétruisons. Nous avons besoin de l'aide de tout le monde pour guérir la planète. Les gouvernements doivent soutenir la jeunesse en proposant des programmes d'éducation et de formation pour mettre en oeuvre des solutions à l'échelle locale et des territoires », a précisé Rollin Baldhead.

Le Chef national, Perry Bellegarde, maintient que tous les chefs de partis fédéraux doivent s'engager à travailler avec les Premières Nations à l'élaboration d'un plan national visant à faire face à la crise climatique au moyen de mesures précises et d'objectifs mesurables.

« La crise climatique - l'urgence climatique - est notre priorité. Tout repose sur un monde viable et un environnement sain pour nos enfants. Nous devons agir maintenant en vue d'atténuer les répercussions négatives des changements climatiques et d'assurer un avenir sain et positif pour nos jeunes, comme Greta Thunberg et les membres du Conseil des jeunes de l'APN, a annoncé le Chef national, Perry Bellegarde. Les Premières Nations croient que nous empruntons simplement notre mère la Terre aux générations futures. Il serait impardonnable de la part de notre génération de laisser derrière nous le monde dans un état d'extrême incertitude pour ceux qui en hériteront. Il s'agit d'une véritable urgence. Grâce à leurs connaissances traditionnelles, les Premières Nations sont des chefs de file dans le domaine des solutions durables. Je suis fier d'avoir honoré Autumn Peltier, une incroyable jeune membre de la Nation Anishinabek, lors de notre Assemblée générale annuelle à Fredericton et d'avoir écouté son puissant message sur la protection de l'eau. Chaque chef de tous les partis politiques au Canada doit s'engager à travailler avec les Premières Nations sur un plan d'action à l'échelle nationale avec des objectifs précis dont les progrès peuvent être mesurés et évalués. Nous avons besoin de mesures draconiennes pour éviter une catastrophe mondiale. »

Le Chef national a ajouté que les Premières Nations sont souvent les premières à ressentir les répercussions disproportionnées des changements climatiques, et doivent vivre avec les effets sérieux et dévastateurs, comme les feux de forêt, les inondations et l'insécurité alimentaire.

Kluane Adamek, chef régionale de l'APN au Yukon, a souligné que les chefs du Yukon, une région parmi les plus touchées par les changements climatiques, ont récemment adopté une résolution demandant aux dirigeants et au gouvernement du Canada de reconnaître les répercussions croissantes de l'urgence climatique dans le Nord et le besoin de prendre des mesures immédiates.

« L'humanité et la planète ne peuvent plus attendre. Notre avenir ne peut plus être dicté par la partisanerie ou les politiques. Nous devons tous agir. La transition vers un avenir juste est entre nos mains, mais le temps presse. Les Premières Nations trouvent des solutions et les mettent déjà en oeuvre dans un grand nombre de communautés à l'échelle du pays. Nous devons soutenir les efforts de ceux qui plaident en faveur de la lutte contre les changements climatiques et nous unir dans ce mouvement planétaire. Nous sommes prêts à travailler avec tous les gouvernements du Canada et de l'extérieur du pays, a ajouté la chef régionale, Kluane Adamek. L'atteinte de nos objectifs en vertu de l'Accord de Paris exige des efforts soutenus et ciblés. Toutefois, ces objectifs ne doivent pas être considérés comme facultatifs ou comme une source d'inspiration. L'Accord de Paris établit un plan d'action positif et progressif. Il s'agit du premier accord sur les changements climatiques à l'égard duquel des pays se sont engagés à suivre un plan ambitieux de lutte contre les changements climatiques, tout en respectant les droits des peuples autochtones. L'avenir dépend de nous. Le Canada et les pays du monde entier doivent agir dès maintenant pour éviter que la planète se retrouve au bord du gouffre. »

L'APN est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l'APN sur Twitter @AFN_Updates.

SOURCE Assemblée des Premières Nations


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:37
CHANGSHA, Chine, 31 juillet 2015 /PRNewswire/ -- ZKenergy Science & Technology Co., Ltd. (« ZKenergy ») a annoncé aujourd'hui que la société a gagné son procès contre Wuxi Suntech Power Co., Ltd. (« Wuxi Suntech ») au sujet de différends contractuels...

1 aoû 2015
Ces fonds permettront d'assurer la gestion et l'exploitation des nouvelles parcelles récemment cédées au parc urbain national de la Rouge, qui s'étendent sur 21 kilomètres carrés TORONTO, le 1er août 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, Paul Calandra,...

31 jui 2015
LAKE LOUISE, AB, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Blake Richards, député de Wild Rose, au nom de l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé aujourd'hui des investissements s'élevant à plus de...

31 jui 2015
QUÉBEC, le 31 juill. 2015 /CNW Telbec/ - L'Administration portuaire de Québec (APQ), par l'entremise de son président-directeur général, Monsieur Mario Girard, a effectué une demande afin de soumettre le projet de terminal multifonctionnel en eau...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - L'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement, ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l'Arctique, a annoncé aujourd'hui une aide financière...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Dans le cadre de la modernisation et du renforcement de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012) (LCEE 2012) mise en place pour appuyer l'initiative gouvernementale de « Développement responsable...



Communiqué envoyé le 27 septembre 2019 à 09:00 et diffusé par :