Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

1,5 million d'hommes de plus de 50 ans au Canada courent actuellement le risque inutile d'un cancer de la prostate


TORONTO, le 26 sept. 2019 /CNW/ - De nouveaux résultats publiés aujourd'hui à la suite d'un sondage national réalisé par Cancer de la Prostate Canada donnent à penser que 1,5 million d'hommes de 50 ans et plus au Canada ne cherchent pas à subir un test de dépistage précoce du cancer de la prostate par la mesure, dans un échantillon de sang, de l'antigène prostatique spécifique (APS). Le sondage intitulé Hommes à risque : le décalage dans le dépistage du cancer de la prostate montrent que même si l'importance du dépistage précoce est bien connue, les hommes de 50 ans et plus au Canada sont réticents à subir le test.

« Cet écart entre la sensibilisation et l'action fait que de nombreux Canadiens courent le risque d'un dépistage tardif du cancer de la prostate, à un moment où les chances de survie diminuent, explique le Dr Rob Hamilton, porte-parole de Cancer de la Prostate Canada et urologue-oncologue au Princess Margaret Cancer Centre à Toronto. Il est encore plus troublant de constater qu'un tiers presque des hommes qui savent qu'ils courent un risque accru en raison de leur âge ne prennent pas l'initiative de consulter leur médecin et de passer un test. »

Cancer de la Prostate Canada recommande de commencer à passer des tests de l'APS à 50 ans pour la plupart des hommes et à 45 ans pour les hommes qui courent un risque accru. Lorsque le cancer de la prostate est dépisté hâtivement, le taux de survie atteint presque 100 % après cinq ans, alors que s'il est dépisté tardivement, le taux de survie chute à 28 %, ce qui signifie que trois hommes sur quatre en mourront.

Voici quelques constatations clés du sondage :

Ce sondage a été préparé et mené par Cancer de la Prostate Canada entre mai et juillet 2019. Il comporte une marge d'erreur de plus ou moins 1,37 %, 19 fois sur 20

 

Le point de vue des patients
Le test de dépistage précoce du cancer de la prostate aurait été bénéfique à Chris Watson. Lorsque l'homme d'Oakville, en Ontario, a eu 50 ans en 2010, il a demandé à son médecin de famille de passer un test de l'APS, mais ce dernier n'a pas pensé qu'un test était nécessaire. Deux ans plus tard, M. Watson a passé un test de l'APS dans le cadre d'un examen à des fins d'assurance. Son taux d'APS était élevé et une biopsie a confirmé qu'il était atteint d'un cancer de la prostate. Après avoir suivi un traitement, dont une intervention chirurgicale, M. Watson a maintenant pleinement repris le cours de sa vie.

Malheureusement, le diagnostic de la maladie arrive trop tard pour de très nombreux Canadiens. Le père de Kate Black est de ce nombre : après avoir retardé le test parce que son état de santé général était bon, il a reçu un diagnostic de cancer de la prostate avancé et Kate a perdu son père peu de temps après. Elle est maintenant déterminée à ce qu'aucune autre fille ne perde son père en raison de cette maladie et elle encourage les hommes à parler à leur médecin de la pertinence d'un test de l'APS dans leur cas.

« Cet écart entre la connaissance et l'action est la raison pour laquelle Cancer de la Prostate Canada continue d'insister auprès des hommes et de leurs familles pour qu'ils parlent des risques du cancer de la prostate et de l'importance du dépistage précoce avec leur professionnel de la santé, déclare Peter Coleridge, président et chef de la direction de Cancer de la Prostate Canada. Les hommes doivent agir pour éviter de mourir d'un cancer en grande partie traitable ».

Pour de plus amples renseignements sur le dépistage précoce et le test de l'APS, visitez prostatecancer.ca/APS.

À propos de Cancer de la Prostate Canada
Cancer de la Prostate Canada est le principal organisme de bienfaisance national voué aux besoins liés au cancer de la prostate. Nous nous efforçons de sauver des vies en améliorant la prévention, le dépistage et le traitement du cancer de la prostate et d'améliorer la qualité de vie de tous les Canadiens touchés par cette maladie grâce à la collaboration, à la recherche de calibre mondial et à l'application des connaissances pour l'obtention de meilleurs résultats. Pour faire un don ou en savoir plus, visitez prostatecancer.ca

SOURCE Prostate Cancer Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

11 nov 2019
Changement de dénomination pour Liminal BioSciences Inc. Vente de la filiale de bioséparation du Royaume-Uni à KKR pour un produit brut maximal de 45 millions de livres sterling; de ce montant, une somme de 32 millions de livres sterling sera reçue à...

11 nov 2019
Liminal BioSciences Inc.  (« Liminal BioSciences » ou la « Société »), une société biopharmaceutique centrée sur le développement de produits thérapeutiques innovateurs pour traiter des besoins médicaux non comblés chez les patients souffrants de...

11 nov 2019
En clôture de son congrès annuel, l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) a tenu, vendredi dernier, la 4e édition de son Gala d'excellence en pharmacie communautaire. Cinq pharmaciens d'exception...

11 nov 2019
Dans une décision rendue aujourd'hui, le Tribunal administratif du travail donne acte à l'entente intervenue à la suite de la séance de conciliation qui s'est tenue le 8 novembre dernier. Dans cette entente, la Fédération interprofessionnelle de la...

11 nov 2019
Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE: 4502/NYSE: TAK) a annoncé aujourd'hui qu'elle présentera un total de 29 résumés financés par la société à l'occasion du 61e Congrès annuel de la Société américaine d'hématologie (ASH) qui aura lieu du 7 au...

11 nov 2019
Le Conseil de la Nation Atikamekw (CNA) et la Fondation Marie-Vincent lancent le Programme Lanterne Awacic, un programme de prévention des abus sexuels pour les enfants de 0 à 5 ans.  Le programme mise sur la sécurisation culturelle et la...



Communiqué envoyé le 26 septembre 2019 à 05:55 et diffusé par :