Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Enfance, Sondages, Opinions et Recheches, MAT

Le cannabis et l'alcool liés à la majorité des hospitalisations en raison de l'utilisation de substances chez les jeunes


OTTAWA, le 19 sept. 2019 /CNW/ - L'année dernière, plus de 23 500 jeunes de 10 à 24 ans ont été hospitalisési en raison de méfaits causés par l'utilisation de substances, soit l'équivalent de 65 hospitalisations par jour. Un nouveau rapport de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) montre que le cannabis et l'alcool étaient les substances les plus souvent associées aux hospitalisations dans ce groupe d'âge en 2017-2018ii.

Au Canada, chez les 10 à 24 ans, une hospitalisation sur 20 était attribuable aux méfaits causés par l'utilisation de substances. Le cannabis était mentionné dans près de 40 % des dossiers liés à ces hospitalisations, et l'alcool, dans 26 %. Environ un jeune sur 6 (17 %) hospitalisé en raison de méfaits causés par l'utilisation de substances n'en était pas à sa première hospitalisation dans la même année pour la même raison.

Les méfaits causés par l'utilisation de substances pouvant entraîner un séjour à l'hôpital comprennent les surdoses, les symptômes de sevrage, les blessures causées par l'intoxication, certaines affections chroniques ainsi que les psychoses induites par une substance nécessitant des soins de santé mentale. Ces méfaits imposent un fardeau aux personnes et à leurs familles, aux systèmes de santé, aux services sociaux et à la sécurité publique.

Qui est hospitalisé?

Dans le groupe des 12 à 16 ans, le taux d'hospitalisations était plus élevé chez les personnes de sexe féminin que chez les personnes de sexe masculin. Toutefois, cette tendance s'inversait dans le groupe des 19 ans et plus. Les écarts entre les taux d'hospitalisations peuvent être liés aux habitudes d'utilisation et aux types de substances utilisées, de même qu'aux différences physiologiques et aux problèmes de santé mentale concomitants. Les taux d'hospitalisations en raison de l'utilisation de substances augmentaient avec l'âge pour les 2 sexes. 

Utilisation de substances et santé mentale

Près de 70 % des hospitalisations en raison de méfaits causés par l'utilisation de substances chez les jeunes comprenaient des soins pour un problème de santé mentale concomitant; c'était par ailleurs le cas pour 81 % des jeunes hospitalisés en raison de méfaits causés par le cannabis. Les jeunes étaient 2 fois plus susceptibles que les 25 ans et plus d'avoir reçu un diagnostic en santé mentale. Ces problèmes de santé mentale comprennent notamment les troubles de l'humeur, la schizophrénie et les troubles anxieux.

Citation

« Le cannabis et l'alcool sont les substances les plus populaires chez les jeunes au pays. Chaque jour, 65 jeunes sont hospitalisés en raison de l'utilisation de substances, et ce n'est que la pointe de l'iceberg -- pour chaque hospitalisation, on recense 5 visites aux urgences. On observe aussi des taux élevés de problèmes de santé mentale accompagnés de méfaits associés à l'utilisation de substances. Ces problèmes se manifestent habituellement à l'adolescence; notre rapport fait d'ailleurs ressortir la nécessité d'offrir aux jeunes des services en santé mentale et en toxicomanie complets, intégrés et coordonnés. Espérons que ces données viendront appuyer les efforts de prévention et de traitement au pays. »

--  Jean Harvey, directrice, Initiative sur la santé de la population canadienne (ISPC)

« Nous ne sommes pas sans savoir que la santé et le bien-être des enfants et des jeunes continuent de se dégrader, au moment même où les jeunes visitent surtout les urgences pour des problèmes de santé mentale et d'utilisation de substances. Il a été démontré que les interventions précoces favorisent la prévention et le traitement de la consommation problématique de substances et des problèmes de santé mentale. Les dirigeants des organisations membres de Santé des enfants Canada sont prêts à soutenir et à améliorer les services offerts aux jeunes. Ce rapport met en lumière la nécessité d'établir de toute urgence une stratégie pancanadienne en matière de santé mentale et d'utilisation de substances chez les jeunes. »

--  Emily Gruenwoldt, présidente-directrice générale, Santé des enfants Canada

Ressources

Ce rapport, qui repose sur l'indicateur de l'ICIS Séjours à l'hôpital en raison de méfaits causés par l'utilisation de substances, examine plus en détail les hospitalisations chez les jeunes.

Le Rapport de l'administratrice en chef de la santé publique sur l'état de la santé publique au Canada, 2018 : Prévenir la consommation problématique de substances chez les jeunes présente un résumé des interventions visant à prévenir et à réduire la consommation problématique de substances chez les jeunes au Canada.

Le document Les troubles concomitants de toxicomanie et de santé mentale : Guide d'information présente de l'information sur le traitement et la gestion de troubles concomitants de santé mentale pour les jeunes et leurs familles.

Jeunesse sans drogue Canada offre aux parents de l'information sur les façons de protéger leurs enfants contre les méfaits causés par l'utilisation de substances, et d'intervenir le cas échéant.

À propos de l'ICIS

L'ICIS est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit à tous les Canadiens de l'information essentielle sur la santé.

En collaboration avec des partenaires et des intervenants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de partout au Canada, l'ICIS recueille, regroupe et diffuse de l'information qui éclaire les politiques, la gestion, les soins et la recherche, entraînant des résultats pour la santé qui sont meilleurs et plus équitables pour tous les Canadiens.

L'information sur la santé est aujourd'hui l'un des plus précieux biens publics de notre société. Au cours de ses 25 ans d'existence, l'ICIS est devenu un chef de file en matière de données, de protection, de sécurité, d'accessibilité et d'innovation afin de contribuer à l'amélioration des systèmes de santé au Canada.

L'ICIS : De meilleures données pour de meilleures décisions, des Canadiens en meilleure santé.

___________________________________________
i. L'analyse de l'ICIS sur les hospitalisations en raison de méfaits causés par l'utilisation de substances porte sur les séjours à l'hôpital. Elle ne tient pas compte des visites dans un centre de traitement des dépendances, dans une clinique de soins primaires ou au service d'urgence ni des surdoses mortelles dans la collectivité.
ii. Les données de l'ICIS, antérieures à la légalisation du cannabis, ont été recueillies entre avril 2017 et mars 2018.

SOURCE Institut canadien d'information sur la santé


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:05
Novigenix SA est une société pionnière dans le domaine de l'Immuno-Transcriptomique, qui développe et commercialise des produits pour la détection précoce du cancer et la médecine de précision, a annoncé aujourd'hui une collaboration avec RadioMedix...

13 oct 2019
L'avis de rappel d'aliments concernant certains produits de poudre pour nourrissons diffusé le 6 octobre 2019 a été corrigé pour identifier correctement le produit qui peut avoir été contaminé par Cronobacter spp. La poudre à base de lait pour...

12 oct 2019
L'entreprise Nossack Fine Meats Ltd. procède au rappel du boeuf salé et du pastrami de marque Butcher's Pride parce que ces produits pourraient être contaminés par la bactérie Listeria monocytogenes. Les consommateurs ne devraient pas consommer les...

12 oct 2019
L'entreprise Nossack Fine Meats Ltd. procède au rappel du boeuf salé et du pastrami de marque Butcher's Pride parce que ces produits pourraient être contaminés par la bactérie Listeria monocytogenes. Les consommateurs ne devraient pas consommer les...

12 oct 2019
SHINE Medical Technologies, LLC a annoncé aujourd'hui la création d'une nouvelle division de sa société, baptisée SHINE Therapeutics. La création de la division renforce la capacité de la société à répondre aux futurs besoins critiques sur le marché...

12 oct 2019
De mauvaises habitudes alimentaires, une augmentation du stress et des soins de la peau agressifs sont les principaux facteurs favorisant l'acné, selon une nouvelle étude. L'étude présentée aujourd'hui lors du 28e congrès de l'EADV à Madrid, a...



Communiqué envoyé le 19 septembre 2019 à 00:05 et diffusé par :