Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Transport
Sujets : Conservation / Recyclage, Enjeux environnementaux, CFG

Le gouvernement du Canada investit dans des solutions pour recycler la fibre de verre


KINSGTON, ON, le 10 sept. 2019 /CNW/ - Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger les terres et les cours d'eau du Canada contre les déchets de plastique et les débris marins. Nous savons que les Canadiennes et les Canadiens attachent beaucoup d'importance à leur environnement naturel, et il nous incombe d'empêcher la pollution causée par le plastique, aujourd'hui et demain.

Il existe peu d'options pour le recyclage et l'élimination des bateaux faits de plastique renforcé à la fibre de verre, communément appelé fibre de verre. La plupart de ces bateaux se retrouvent dans des sites d'enfouissement ou, pire, abandonnés sur un terrain ou dans l'eau. Pour résoudre ce problème, Transports Canada a lancé un défi aux petites et aux moyennes entreprises canadiennes et leur a demandé de concevoir des solutions novatrices et écoénergétiques permettant de recycler ou de réutiliser la plus grande proportion possible de fibre de verre.

Aujourd'hui, Mark Gerretsen, député de Kingston et les Îles, au nom de l'honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a annoncé que l'entreprise Jeosal Materials Research a reçu 118 625 $ dans le cadre du Défi canadien d'innovation sur le plastique pour concevoir une solution qui permettra de recycler la fibre de verre. Au final, les matériaux pourraient être transformés en articles de sport, en appareils électroniques et en applications automobiles.

Il incombe à Transports Canada de s'assurer que le réseau de transport canadien est sûr et sécuritaire, efficace et respectueux de l'environnement. Le financement annoncé aujourd'hui s'ajoute à l'engagement du Ministère d'améliorer le recyclage des bateaux et de faire en sorte qu'ils soient conçus dans le respect de l'environnement.

Citations

« Notre environnement naturel est précieux pour les Canadiens. Nous savons que nous avons la responsabilité de prévenir la pollution causée par le plastique maintenant et à l'avenir. Le financement que le gouvernement du Canada accorde à l'entreprise Jeosal Materials Research appuiera l'innovation et la recherche ici à Kingston et mènera à des solutions qui profiteront au reste du Canada ».

Mark Gerretsen
Député de Kingston et les Îles

« La pollution causée par le plastique pose un risque grave à l'environnement. Notre gouvernement prend des mesures pour trouver et concevoir des méthodes convenables de recyclage de la fibre de verre, qui se retrouve souvent dans des sites d'enfouissement ou, pire, abandonnée dans l'eau. En appuyant la réalisation de travaux de recherche novateurs et la conception d'options de recyclage respectueuses de l'environnement, nous prenons des mesures concrètes pour protéger notre planète maintenant et pour les générations futures. »

Marc Garneau
Ministre des Transports

Les faits en bref

Document d'information

Le défi sur le plastique de Transports Canada :
le recyclage du plastique renforcé à la fibre de verre

Le Canada manque d'options pratiques pour le recyclage et l'élimination du plastique renforcé à la fibre de verre - communément appelé fibre de verre - utilisé dans la fabrication des embarcations de plaisance.

On estime à plus de six millions le nombre d'embarcations de plaisance au Canada, et une forte proportion d'entre elles ont été fabriquées en utilisant de la fibre de verre. Selon une étude sur la capacité de recyclage des navires au Canada, plus de 43 000 navires et bateaux, dont certains fabriqués avec de la fibre de verre, atteignent la fin de leur vie utile chaque année au Canada. À cette étape, les navires et bateaux qui contiennent de la fibre de verre se retrouvent le plus souvent dans des sites d'enfouissement. Le manque d'options viables pour le recyclage et l'élimination de ces navires et bateaux explique en partie le grand nombre de navires et bateaux délabrés et abandonnés sur terre et dans les eaux du Canada. On prévoit que le nombre de navires et bateaux en fin de vie utile chaque année ira en augmentant. Le Canada a donc un besoin pressant d'options de recyclage et d'élimination de navires et bateaux qui sont respectueuses de l'environnement.

À l'automne 2018, Environnement et Changement climatique Canada a lancé le Défi canadien d'innovation sur les plastiques, une initiative de 12,85 millions de dollars financée par les ministères et les organismes fédéraux qui participent au programme Solutions innovatrices Canada. Dans le cadre de ce programme, les ministères et les organismes fédéraux lancent des défis aux petites et moyennes entreprises canadiennes et leur demandent de concevoir des solutions à divers problèmes, dans de multiples secteurs. Le Défi canadien d'innovation sur les plastiques invite les petites et moyennes entreprises canadiennes à trouver des solutions aux problèmes associés aux déchets de plastique. 

Transports Canada est l'un des 20 ministères et organismes fédéraux qui lanceront des défis dans le cadre du programme Solutions innovatrices Canada. L'ensemble des fonds versés par ces ministères et ces organismes permettront d'investir 100 millions de dollars par année, pendant les trois prochaines années, dans de nouveaux défis visant à résoudre des problèmes divers, dans tous les secteurs, dont celui du plastique.

Transports Canada veille à ce que tous les éléments du réseau de transport fonctionnent efficacement. Des initiatives comme le Défi canadien d'innovation sur les plastiques contribuent à faire en sorte que le réseau de transport canadien soit sûr, sécuritaire et respectueux de l'environnement. Le 3 octobre 2018, le Ministère a lancé aux petites et moyennes entreprises canadiennes le défi de mettre au point des méthodes de recyclage ou de réutilisation du plastique renforcé à la fibre de verre. Ces méthodes devaient être financièrement et écologiquement viables, en plus d'être efficaces sur le plan énergétique et de permettre de récupérer le plus de fibre de verre possible.

Les petites et moyennes entreprises canadiennes peuvent recevoir jusqu'à 150 000 $, dans le cadre de la phase un, pour procéder à la validation de principe de l'innovation qu'elles proposent, c'est-à-dire pour en démontrer la faisabilité scientifique et technique et le potentiel commercial. Les entreprises qui terminent le processus de validation de principe peuvent être admissibles à un financement pouvant atteindre un million de dollars, dans le cadre de la phase deux, pour produire un prototype fonctionnel.

Le défi sur le plastique de Transports Canada se situe dans la droite ligne d'un mandat du Plan de protection des océans : mener des recherches sur le recyclage des navires et bateaux. La mise au point d'une technique rentable et efficace sur le plan énergétique et qui ouvre de nouveaux marchés au recyclage de la fibre de verre pourrait être avantageuse pour tous les secteurs qui doivent procéder à l'élimination de cette matière.

Liens connexes

 

SOURCE Transports Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:10
Takeda Pharmaceutical Company Limited (« Takeda ») (TOKYO : 4502/NYSE : TAK) a annoncé aujourd'hui qu'elle figurait désormais dans l'indice Dow Jones Sustainability World Index 2019, réalisant plus du double de la note moyenne globale du secteur. En...

à 13:09
L'Association des brasseurs du Québec réagit aux recommandations sur les enjeux de recyclage et de valorisation locale du verre en reconnaissant les notions de responsabilité élargie du producteur et en appelant à une approche de partenariat avec le...

à 12:14
Plus tôt cette année, Air Canada a annoncé un partenariat avec 4ocean (en anglais), un organisme à vocation environnementale qui se consacre à retirer des océans et des côtes les déchets plastiques et autres, tout en encourageant les gens à...

à 12:13
Le vendredi 20 septembre, la Société de transport de Laval (STL) invite tous les Lavallois à délaisser leur voiture et à utiliser le transport collectif au coût unitaire de 1 $. Cette initiative, qui en est à sa...

à 12:00
Le gouvernement du Québec s'associe à l'Université Laval pour l'organisation de la première édition du Sommet international jeunesse universitaire pour l'action climatique. De plus, le gouvernement contribuera à la tenue de cet événement en y...

à 11:37
La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) demande à Hydro-Québec de revoir le tracé retenu pour la construction d'une ligne à 120 kV du réseau régional de transport d'électricité dans les secteurs de Blainville et de Terrebonne, qui menace des...



Communiqué envoyé le 10 septembre 2019 à 14:18 et diffusé par :