Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation pétrolière
Sujet : Bénéfices

Alimentation Couche-Tard annonce ses résultats du premier trimestre de l'exercice 2020


Trimestre

LAVAL, QC, le 4 sept. 2019 /CNW Telbec/ - Pour son premier trimestre terminé le 21 juillet 2019, Alimentation Couche- Tard inc. (« Couche-Tard » ou la « société ») (TSX: ATD.A) (TSX: ATD.B) annonce un bénéfice net attribuable aux actionnaires de la société de 538,8 millions $, soit un bénéfice par action de 0,95 $ sur une base diluée. Les résultats du premier trimestre de l'exercice 2020 ont été affectés par une perte de change nette de 6,5 millions $ avant impôts, une dépense d'impôts de 4,5 millions $ (dont 3,5 millions $ sont attribuables aux actionnaires de la société) suite à la transaction d'échange d'actifs avec CAPL, ainsi que des frais d'acquisition de 0,2 million $ avant impôts. Les résultats du trimestre correspondant de l'exercice 2019 ont été affectés par la perte de valeur relative au goodwill de CAPL de 55,0 millions $ avant impôts, des frais de restructuration de 1,5 million $ avant impôts, une perte de change nette de 1,0 million $ avant impôts, ainsi que des frais d'acquisition de 0,5 million $ avant impôts. En excluant ces éléments, le bénéfice net par action ajusté sur une base diluée du premier trimestre de l'exercice 2020 aurait été de 0,97 $1, comparativement à 0,87 $2 pour le premier trimestre de l'exercice 2019, soit une augmentation de 11,5 %. Cette hausse est principalement attribuable à des marges sur le carburant pour le transport routier plus élevées aux États-Unis et à des frais financiers moins élevés en raison d'une diminution de l'endettement, contrebalancés en partie par un taux d'imposition plus élevé. Les données financières sont exprimées en dollars US, sauf indication contraire.






1

Veuillez vous référer à la section « Bénéfice net attribuable aux actionnaires de la société ("bénéfice net") et bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires de la société ("bénéfice net ajusté") » de ce communiqué pour plus d'informations relativement à cette mesure de performance non reconnue par les IFRS. Cette mesure de performance, pour la période de 12 semaines terminée le 22 juillet 2018, a été ajustée en fonction de l'incidence estimative pro forma d'IFRS 16.

2

Veuillez vous référer à la section « Analyse sommaire des résultats consolidés pour le premier trimestre de l'exercice 2020 » de ce communiqué pour plus d'informations relativement à ces mesures de performance non reconnues par les IFRS. Ces mesures de performance, pour la période de 52 semaines terminée le 28 avril 2019, ont été ajustées en fonction de l'incidence estimative pro forma d'IFRS 16.

 

« Nous avons noté une croissance soutenue dans nos magasins ce trimestre, malgré la comparaison avec un premier trimestre exceptionnel l'an dernier. Alors que nos ventes par magasin comparable ont augmenté dans toutes nos régions, je suis spécialement fier des innovations mises en place dans notre réseau afin d'améliorer l'offre de produits et l'expérience client dans nos magasins », a déclaré Brian Hannasch, président et chef de la direction d'Alimentation Couche-Tard. « Au cours du trimestre, nous avons déployé notre programme de fidélisation « Easy Pay » à l'échelle des États-Unis, élargi notre plateforme numérique de vente incitative à plus de 5 700 magasins, commencé à expérimenter la livraison à domicile au Texas et nous avons noté une progression des initiatives européennes de nourriture sur le pouce. Nous avons utilisé nos campagnes de promotion nationales et locales ciblées afin d'accroître la visibilité de la marque Circle K, et nous travaillons assidûment afin de mieux connaître nos clients, pour rendre leur vie un peu plus facile chaque jour. »

« Bien que nos volumes de carburant soient sains et que nos marges afférentes demeurent fortes aux États- Unis, nous continuons de subir des pressions sur nos activités européennes en raison d'un environnement plus concurrentiel et de conditions météorologiques défavorables. Notre priorité à tous les niveaux est d'exécuter notre stratégie de croissance par l'optimisation de nos prix, de nos programmes de fidélisation, et de nos méthodes de paiement ainsi que par l'accroissement de la notoriété de notre marque de carburant Circle K. Aux États-Unis, nous avons atteint le cap des 2 000 sites offrant la marque de carburant Circle K, alors que nous continuons de mettre de l'avant notre première priorité, soit d'accroître l'achalandage dans nos magasins, tout en augmentant nos marges », a conclu Brian Hannasch.

Claude Tessier, chef de la direction financière, a déclaré : « Au premier trimestre de l'exercice 2020, nous avons une fois de plus généré des flux de trésorerie impressionnants, que nous avons utilisés pour investir dans notre réseau, pour rembourser notre dette et pour remettre des liquidités à nos actionnaires par le biais de dividendes et de notre programme de rachat d'actions. Pour ce qui est des coûts, nos équipes dans tout le réseau ont travaillé avec diligence au contrôle des coûts, ce qui a donné des résultats intéressants, puisque nous avons observé une croissance des coûts d'exploitation inférieure à celle des deux trimestres précédents. L'optimisation de nos coûts demeurera une priorité dans les prochains trimestres, et nous nous engageons à maintenir notre rigueur habituelle. Je suis fier de constater que ces efforts combinés ont mené à une hausse continue de notre rendement des capitaux investis et ont démontré notre engagement continu à maintenir notre rigueur financière habituelle et à accroître la valeur pour nos actionnaires. »

Événements importants du premier trimestre de l'exercice 2020

Changements à notre réseau

Sommaire du mouvement de nos magasins pour le premier trimestre de l'exercice 2020

Le tableau suivant présente certaines informations concernant le mouvement des magasins de notre réseau au cours de la période de 12 semaines terminée le 21 juillet 2019:

 


Période de 12 semaines terminée le 21 juillet 2019

Types de magasins

Corporatifs

CODO

DODO

Franchisés
et autres affiliés

Total

Nombre de magasins au début de la période

9 794

514

1 052

1 215

12 575

Acquisitions

8

-

-

-

8

Ouvertures / constructions / ajouts

29

-

4

24

57

Fermetures / dispositions / retraits

(35)

(64)

(20)

(23)

(142)

Conversion de magasins

(3)

6

(3)

-

-

Nombre de magasins à la fin de la période

9 793

456

1 033

1 216

12 498

Réseau de CAPL





1 320

Magasins Circle K exploités sous licence





2 248

Nombre total de magasins dans le réseau





16 066

Nombre de stations de carburant automatisées incluses dans le solde de fin de période

981

-

12

-

993

 

Nouvelle norme comptable adoptée par la société

Au 29 avril 2019, nous avons adopté IFRS 16, Contrats de location, qui exige que les preneurs comptabilisent et inscrivent au bilan une obligation locative correspondant aux paiements de loyers futurs et un actif au titre du droit d'utilisation relativement à la quasi-totalité des contrats de location sauf en ce qui concerne les contrats de location qui répondent à des critères d'exception limités. Comme le permettent les dispositions transitoires propres à la norme, nous n'avons pas retraité les chiffres correspondants pour l'exercice 2019. Les tableaux ci-dessous présentent l'incidence estimative pro forma des changements de conventions comptables sur nos résultats publiés précédemment :

 



Période de 12 semaines terminée le 22 juillet 2018

(en millions de dollars américains)

Avant
l'adoption
d'IFRS 16

Excluant:

loyers selon
IAS 17

Incluant:
amortissement et
intérêts(1)

Autres

Total
des incidences
estimatives
pro forma
d'IFRS 16

Pro forma
IFRS 16

Total des incidences
estimatives
pro forma d'IFRS 16
- attribuables aux
actionnaires de la
société

Chiffre d'affaires

14 786,5

-

-

9,0

9,0

14 795,5

3,0

Coût des ventes

12 569,4

-

-

-

-

12 569,4

-

Marge brute

2 217,1

-

-

9,0

9,0

2 226,1

3,0









Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux

 

1 312,5

 

(88,0)

-

 

6,0

 

(82,0)

 

1 230,5

(82,0)

Frais de restructuration

1,5

-

-

-

-

1,5

-

Perte sur la cession d'immobilisations et d'autres actifs

 

0,2

 

-

 

-

 

-

 

-

 

0,2

-

 

Amortissement et perte de valeur

301,5

(4,0)

90,0

-

86,0

387,5

81,0

Frais d'exploitation totaux

1 615,7

(92,0)

90,0

6,0

4,0

1 619,7

(1,0)

Bénéfice d'exploitation

601,4

92,0

(90,0)

3,0

5,0

606,4

4,0









Quote-part des résultats de coentreprises et d'entreprises associées

 

 

7,1

 

 

-

 

 

-

 

 

-

 

 

-

 

 

7,1

-









BAIIA

910,0

88,0

-

3,0

91,0

1 001,0

85,0









Frais financiers

79,4

(5,0)

21,0

-

16,0

95,4

14,0

Revenus financiers

(2,7)

-

-

-

-

(2,7)

-

Perte de change

1,0

-

-

-

-

1,0

-

Frais financiers nets

77,7

(5,0)

21,0

-

16,0

93,7

14,0

Bénéfice avant impôts sur les bénéfices

530,8

97,0

(111,0)

3,0

(11,0)

519,8

(10,0)

Impôts sur les bénéfices

88,2

25,0

(28,0)

1,0

(2,0)

86,2

(2,0)

Bénéfice net incluant les participations ne donnant pas le contrôle

442,6

72,0

(83,0)

2,0

(9,0)

433,6

(8,0)

Perte nette attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

13,0

-

5,0

(4,0)

1,0

14,0

-

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de la société

455,6

 

72,0

 

(78,0)

 

(2,0)

 

(8,0)

 

447,6

(8,0)




Période de 52 semaines terminée le 28 avril 2019

(en millions de dollars
américains)

Avant
l'adoption
d'IFRS 16

Excluant:

loyers selon
IAS 17

Incluant:
amortissement et
intérêts(1)

Autres

Total
des incidences
estimatives
pro forma
d'IFRS 16

Pro forma
IFRS 16

Total des incidences
estimatives
pro forma d'IFRS 16
- attribuables aux
actionnaires de la
société

Chiffre d'affaires

59 117,6

-

-

40,0

40,0

59 157,6

20,0

Coût des ventes

49 922,7

-

-

-

-

49 922,7

-

Marge brute

9 194,9

-

-

40,0

40,0

9 234,9

20,0









Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux

5 646,1

 

(390,0)

 

-

 

28,0

 

(362,0)

 

5 284,1

(361,0)

Frais de restructuration

10,5

-

-

-

-

10,5

-

Perte sur la cession d'immobilisations et d'autres actifs

(21,3)

 

-

 

-

 

-

 

-

 

(21,3)

-

Amortissement et perte de valeur

1 070,7

(18,0)

388,0

-

370,0

1 440,7

356,0

Frais d'exploitation totaux

6 706,0

(408,0)

388,0

28,0

8,0

6 714,0

(5,0)

Bénéfice d'exploitation

2 488,9

408,0

(388,0)

12,0

32,0

2 520,9

25,0









Quote-part des résultats de coentreprises et d'entreprises associées

 

 

23,4

 

 

-

 

 

-

 

 

-

 

 

-

 

 

23,4

-









BAIIA

3 583,0

390,0

-

12,0

402,0

3 984,0

381,0









Frais financiers

338,7

(20,0)

90,0

-

70,0

408,7

62,0

Revenus financiers

(13,3)

-

-

-

-

(13,3)

-

Perte de change

(5,3)

-

-

-

-

(5,3)

-

Frais financiers nets

320,1

(20,0)

90,0

-

70,0

390,1

62,0

Bénéfice avant impôts sur les bénéfices

2 192,2

428,0

(478,0)

12,0

(38,0)

2 154,2

(37,0)

Impôts sur les bénéfices

370,9

108,0

(120,0)

3,0

(9,0)

361,9

(9,0)

Bénéfice net incluant les participations ne donnant pas le contrôle

1 821,3

320,0

(358,0)

9,0

(29,0)

1 792,3

(28,0)

Perte nette attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

12,6

(3,0)

20,0

(16,0)

1,0

13,6

-

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de la société

1 833,9

 

317,0

 

(338,0)

 

(7,0)

 

(28,0)

 

1 805,9

(28,0)


(1)  L'amortissement et les dépenses d'intérêts sont fondés sur notre évaluation de l'incidence sur l'exercice 2020.

 

Pour faciliter la compréhension de notre performance financière, nous avons ajusté certaines mesures de performance publiées précédemment. Tous les ajustements liés à IFRS 16 sont clairement indiqués et sont basés sur les calculs présentés dans les tableaux ci-dessus.

L'adoption de la nouvelle norme comptable a eu une incidence sur les éléments suivants du bilan d'ouverture au 29 avril 2019 :

 

(en millions de dollars américains)


Solde au début
de la période


Adoption d'IFRS 16


Solde ajusté au début
de la période








Actif







Actif à court terme







Frais payés d'avance


83,7


(26,4)


57,3

Immobilisations corporelles


11 129,9


(306,5)


10 823,4

Actifs au titre de droits d'utilisation


-


2 835,0


2 835,0

Immobilisations incorporelles


944,4


(104,5)


839,9

Autres actifs


306,6


27,7


334,3

Actif total


22 607,7


2 425,3


25 033,0








Passif







Passif à court terme







Créditeurs et charges à payer


3 917,1


(24,6)


3 892,5

Portion à court terme de la dette à long terme


1 310,7


(40,5)


1 270,2

Portion à court terme des obligations locatives


-


382,9


382,9

Dette à long terme


5 640,7


(287,8)


5 352,9

Obligations locatives


-


2 569,3


2 569,3

Provisions à long terme


590,1


(3,0)


587,1

Crédits reportés et autres éléments de passif


349,0


(158,3)


190,7

Impôts différés


1 037,1


(3,2)


1 033,9

Passif total


13 426,6


2 434,8


15 861,4








Capitaux propres







Bénéfices non répartis


9 053,5


(9,5)


9 044,0

Capitaux propres


9 181,1


(9,5)


9 171,6

 

Pour plus de renseignements, veuillez consulter nos états financiers consolidés résumés intermédiaires non audités de la société pour le premier trimestre de l'exercice 2020.

Données sur le taux de change

Nous présentons nos données en dollars US, ce qui procure une information plus pertinente compte tenu de la prédominance de nos opérations aux États-Unis.

Le tableau suivant présente des renseignements sur les taux de change en fonction des taux de clôture, indiqués en dollars US par unité monétaire comparative :

 




Périodes de 12 semaines terminées le


21 juillet 2019

22 juillet 2018

Moyenne pour la période



Dollar canadien

0,7517

0,7673

Couronne norvégienne

0,1155

0,1234

Couronne suédoise

0,1055

0,1138

Couronne danoise

0,1505

0,1575

Zloty

0,2629

0,2726

Euro

1,2703

1,1734

Rouble

0,0156

0,0160




 

Analyse sommaire des résultats consolidés pour le premier trimestre de l'exercice 2020

Le tableau suivant présente certaines informations concernant nos opérations pour les périodes de 12 semaines terminées le 21 juillet 2019 et le 22 juillet 2018. CAPL désigne CrossAmerica Partners LP.

 






Périodes de 12 semaines terminées le

(en millions de dollars américains, sauf indication contraire)







21 juillet

 2019


22 juillet

 2018


Variation

%

Données sur les résultats d'exploitation :












Revenus tirés des marchandises et services(1) :












États-Unis







2 657,8


2 609,1


1,9

Europe







353,1


368,7


(4,2)

Canada







575,6


544,4


5,7

CAPL







19,8


26,3


(24,7)

Élimination des transactions intersociétés avec CAPL







(0,5)


(0,7)


(28,6)

Total des revenus tirés des marchandises et services







3 605,8


3 547,8


1,6

Ventes de carburant pour le transport routier :












États-Unis







6 801,5


7 159,5


(5,0)

Europe







1 919,8


1 952,5


(1,7)

Canada







1 201,4


1 291,8


(7,0)

CAPL







567,4


633,7


(10,5)

Élimination des transactions intersociétés avec CAPL







(121,4)


(140,3)


(13,5)

Total des ventes de carburant pour le transport routier







10 368,7


10 897,2


(4,8)

Autres revenus(2) :












États-Unis







6,9


5,4


27,8

Europe







155,1


319,0


(51,4)

Canada







4,8


6,2


(22,6)

CAPL







25,8


15,2


69,7

Élimination des transactions intersociétés avec CAPL







(4,1)


(4,3)


(4,7)

Total des autres revenus







188,5


341,5


(44,8)

Total des ventes







14 163,0


14 786,5


(4,2)

Marge brute sur les marchandises et services(1) :












États-Unis







904,9


874,8


3,4

Europe







146,5


156,3


(6,3)

Canada







189,5


187,9


0,9

CAPL







4,6


6,4


(28,1)

Élimination des transactions intersociétés avec CAPL







(0,5)


(0,6)


(16,7)

Marge brute totale sur les marchandises et services







1 245,0


1 224,8


1,6

Marge brute sur le carburant pour le transport routier :












États-Unis







672,5


560,0


20,1

Europe







222,2


246,5


(9,9)

Canada







81,5


100,0


(18,5)

CAPL







23,1


26,6


(13,2)

Marge brute totale sur le carburant pour le transport routier







999,3


933,1


7,1

Marge brute sur les autres revenus(2) :












États-Unis







6,9


5,3


30,2

Europe







31,3


36,8


(14,9)

Canada







4,8


6,2


(22,6)

CAPL







25,8


15,2


69,7

Élimination des transactions intersociétés avec CAPL







(4,1)


(4,3)


(4,7)

Marge brute totale sur les autres revenus







64,7


59,2


9,3

Marge brute totale







2 309,0


2 217,1


4,1

Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux












Excluant CAPL







1 224,3


1 294,7


(5,4)

CAPL







20,2


22,6


(10,6)

Élimination des transactions intersociétés avec CAPL







(4,4)


(4,8)


(8,3)

Total des frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux







1 240,1


1 312,5


(5,5)

Frais de restructuration







-


1,5


(100,0)

Perte sur la cession d'immobilisations et d'autres actifs







10,1


0,2


4 950,0

Amortissement et perte de valeur












Excluant CAPL







284,2


213,2


33,3

CAPL







22,9


88,3


(74,1)

Total de l'amortissement et perte de valeur







307,1


301,5


1,9

Bénéfice d'exploitation












Excluant CAPL







743,0


671,3


10,7

CAPL







8,9


(69,8)


(112,8)

Élimination des transactions intersociétés avec CAPL







(0,2)


(0,1)


100,0

Bénéfice d'exploitation total







751,7


601,4


25,0

Frais financiers nets







87,0


77,7


0,12

Bénéfice net incluant les participations ne donnant pas le contrôle







536,0


442,6


21,1

Perte nette attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle







2,8


13,0


(78,5)

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de la société







538,8


455,6


18,3

Données par action :












Bénéfice net de base par action (dollars par action)







0,96


0,81


18,5

Bénéfice net dilué par action (dollars par action)







0,95


0,81


17,3

Bénéfice net ajusté et dilué par action (dollars par action)(13)







0,97


0,87


11,5






Périodes de 12 semaines terminées le

(en millions de dollars américains, sauf indication contraire)







21 juillet

 2019


22 juillet

 2018


Variation

%

Autres données d'exploitation - excluant CAPL :












Marge brute sur les marchandises et services(1) :












Consolidée







34,6 %


34,6 %


-

États-Unis







34,0 %


33,5 %


0,5

Europe







41,5 %


42,4 %


(0,9)

Canada







32,9 %


34,5 %


(1,6)

Croissance des ventes de marchandises par magasin comparable(3) :












États-Unis(4)







2,5 %


4,2 %


(1,7)

Europe







0,7 %


7,3 %


(6,6)

Canada(4)







0,3 %


6,6 %


(6,3)

Marge brute sur le carburant pour le transport routier :












États-Unis (cents par gallon)(4)







26,86


22,70


18,3

Europe (cents par litre)







8,44


9,21


(8,4)

Canada (cents CA par litre)(4)







7,40


8,91


(16,9)

Volume total de carburant pour le transport routier vendu :












États-Unis (millions de gallons)







2 590,6


2 574,6


0,6

Europe (millions de litres)







2 633,6


2 676,4


(1,6)

Canada (millions de litres)







1 472,6


1 469,2


0,2

Croissance (diminution) du volume de carburant pour le transport routier
par magasin comparable(4) :












États-Unis







0,6 %


0,6 %


-

Europe







(1,6 %)


(0,1 %)


(1,5)

Canada







0,4 %


(3,3 %)


3,7

 







(en millions de dollars américains, sauf indication contraire)

21 juillet 2019


28 avril 2019


Variation $

Données tirées du bilan(5) :






Actif total (incluant 1,3 milliard $ et 1,1 milliard $ pour CAPL au 21 juillet 2019 et au 28 avril 2019,
respectivement)

 

25 431,6


 

25 033,0


 

398,6

Dettes portant intérêts (incluant 686,1 millions $ et 696,0 millions $ pour CAPL au 21 juillet 2019
et au 28 avril 2019, respectivement)(6) 

 

9 410,4


 

9 575,3


 

(164,9)

Capitaux propres attribuables aux actionnaires de la société

9 409,8


8 913,7


496,1

Ratios d'endettement(7) :






Dette nette portant intérêts / capitalisation totale(6)(8)

0,45 : 1


0,48 : 1



Ratio d'endettement(9)

1,94 : 1


2,09 : 1



Ratio d'endettement ajusté(10)

2,03 : 1


2,18 : 1



Rentabilité(7) :






Rendement des capitaux propres(11)

22,0 %


21,9 %



Rendement des capitaux investis(12)

13,2 %


12,6 %





(1)

Comprend les revenus tirés des redevances de franchisage, des royautés et des remises sur certains achats effectués par les franchisés et les affiliés ainsi que de la vente en gros de marchandises.

(2)

Comprend les revenus tirés de la location d'actifs et de la vente de carburant pour le secteur de l'aviation, d'énergie pour les moteurs stationnaires et de carburant pour le secteur maritime (jusqu'au 30 novembre 2018).

(3)

Ne comprend pas les services et autres revenus (décrits aux notes de bas de page 1 et 2 ci-dessus). La croissance au Canada et en Europe est calculée en devises locales.

(4)

Pour les magasins corporatifs seulement.

(5)

Le bilan au 28 avril 2019 a été ajusté de l'incidence estimative pro forma d'IFRS 16.

(6)

Cette mesure est présentée en incluant les comptes de bilan suivants : portion à court terme de la dette à long terme, dette à long terme, portion à court terme des obligations locatives et obligations locatives.

(7)

Ces mesures sont présentées comme si notre participation dans CAPL était comptabilisée selon la méthode de la mise en équivalence, car nous croyons qu'elle permet une présentation plus pertinente du rendement sous-jacent de la société.

(8)

Cette mesure est présentée à titre indicatif seulement et représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers. Elle représente le calcul suivant : la dette portant intérêts, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires, divisée par l'addition de l'avoir des actionnaires et de la dette portant intérêts, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires. Elle n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et pourrait donc ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d'autres sociétés ouvertes. Aux fins de ce calcul, la dette à long terme de CAPL est exclue, car il s'agit d'une dette sans recours contre la société, comme l'indique la note de bas de page 7. Cette mesure de performance pour la période de 52 semaines terminée le 28 avril 2019 a été ajustée en fonction de l'incidence estimative pro forma d'IFRS 16 et la mesure publiée précédemment était de 0,39 : 1. Nous croyons que cette mesure est utile aux investisseurs et aux analystes.

(9)

Cette mesure est présentée à titre indicatif seulement et représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers. Elle représente le calcul suivant : la dette portant intérêts, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires, divisée par le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements) ajusté pour tenir compte d'éléments spécifiques. Elle n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et pourrait donc ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d'autres sociétés ouvertes. Aux fins de ce calcul, la dette à long terme de CAPL est exclue, car il s'agit d'une dette sans recours contre la société, comme l'indique la note de bas de page 7. Cette mesure de performance pour la période de 52 semaines terminée le 28 avril 2019 a été ajustée en fonction de l'incidence estimative pro forma d'IFRS 16 et la mesure publiée précédemment était de 1,61 : 1. Nous croyons que cette mesure est utile aux investisseurs et aux analystes.

(10)

Cette mesure est présentée à titre indicatif seulement et représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers. Elle représente le calcul suivant : la dette à long terme portant intérêts plus la dépense de loyer multipliée par huit, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires, divisée par le BAIIAL (bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements et loyer) ajusté pour tenir compte d'éléments spécifiques. Elle n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et pourrait donc ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d'autres sociétés ouvertes. Aux fins de ce calcul, la dette portant intérêts de CAPL est exclue, car il s'agit d'une dette sans recours contre la société, comme l'indique la note de bas de page 7. Cette mesure de performance pour la période de 52 semaines terminée le 28 avril 2019 a été ajustée en fonction de l'incidence estimative pro forma d'IFRS 16 et la mesure publiée précédemment était de 2,29 : 1. Nous croyons que cette mesure est utile aux investisseurs et aux analystes.

(11)

Cette mesure est présentée à titre indicatif seulement et représente une mesure de la performance surtout utilisée par les milieux financiers. Elle représente le calcul suivant : le bénéfice net divisé par l'avoir des actionnaires moyen de la période correspondante. Elle n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et pourrait donc ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d'autres sociétés ouvertes. Cette mesure de performance pour la période de 52 semaines terminée le 28 avril 2019 a été ajustée en fonction de l'incidence estimative pro forma d'IFRS 16 et la mesure publiée précédemment était de 22,3 %. Nous croyons que cette mesure est utile aux investisseurs et aux analystes.

(12)

Cette mesure est présentée à titre indicatif seulement et représente une mesure de la performance surtout utilisée par les milieux financiers. Elle représente le calcul suivant : le bénéfice avant impôts et intérêts divisé par les capitaux employés moyens de la période correspondante. Les capitaux employés représentent l'actif total moins le passif à court terme ne portant pas intérêt. Elle n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et pourrait donc ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d'autres sociétés ouvertes. Cette mesure de performance pour la période de 52 semaines terminée le 28 avril 2019 a été ajustée en fonction de l'incidence estimative pro forma d'IFRS 16 et la mesure publiée précédemment était de 14,1 %. Nous croyons que cette mesure est utile aux investisseurs et aux analystes.

(13)

Cette mesure de performance pour la période de 12 semaines terminée le 22 juillet 2018 a été ajustée en fonction de l'incidence estimative pro forma d'IFRS 16 et le bénéfice net ajusté par action publié précédemment était de 0,88 $.

 

Chiffre d'affaires

Notre chiffre d'affaires s'est établi à 14,2 milliards $ pour le premier trimestre de l'exercice 2020, en baisse de 623,5 millions $, soit une diminution de 4,2 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2019, en raison principalement d'un prix de vente moyen du carburant pour le transport routier moins élevé, de l'effet négatif net de la conversion en dollars américains des revenus de nos opérations canadiennes et européennes, et de la cession de nos activités de vente de carburant pour le secteur maritime, contrebalancés en partie par la croissance organique.

Revenus tirés des marchandises et services

Pour le premier trimestre de l'exercice 2020, le total des revenus tirés des marchandises et services s'est élevé à 3,6 milliards $, soit une augmentation de 58,0 millions $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2019. En excluant le chiffre d'affaires de CAPL et l'effet négatif net de la conversion en dollars américains des revenus tirés de nos opérations canadiennes et européennes, les revenus tirés des marchandises et services ont augmenté d'environ 97,0 millions $, ou 2,7 %. Cette hausse est essentiellement attribuable à la croissance organique continue, malgré des conditions météorologiques défavorables et malgré la comparaison à un premier trimestre exceptionnel l'exercice précédent. Les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté de 2,5 % aux États-Unis, de 0,7 % en Europe et de 0,3 % au Canada, grâce aux améliorations apportées à notre offre de produits, ainsi qu'en raison de nos diverses initiatives visant à accroître l'achalandage dans nos magasins.

Ventes de carburant pour le transport routier

Pour le premier trimestre de l'exercice 2020, le total des ventes de carburant pour le transport routier s'est élevé à 10,4 milliards $, soit une diminution de 528,5 millions $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2019. En excluant le chiffre d'affaires de CAPL et l'effet négatif net de la conversion en dollars américains des revenus tirés de nos opérations canadiennes et européennes, les ventes de carburant pour le transport routier ont diminué d'environ 338,0 millions $, ou 3,3 %. Cette diminution est attribuable au prix de vente moyen du carburant pour le transport routier moins élevé, ce qui a eu un impact négatif net approximatif de 354,0 millions $, contrebalancé en partie par la croissance organique. Le volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable a augmenté de 0,6 % aux États-Unis. En Europe, le volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable a diminué de 1,6 % en raison de l'environnement concurrentiel et des conditions météorologiques défavorables. Au Canada, le volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable a augmenté de 0,4 %, une autre amélioration séquentielle.

Le tableau suivant donne un aperçu du prix de vente moyen du carburant pour le transport routier de nos magasins corporatifs sur nos divers marchés pour les huit derniers trimestres, en débutant par le deuxième trimestre de l'exercice terminé le 29 avril 2018 :

 

Trimestre

2e

3e

4e

1er

Moyenne
pondérée

Période de 52 semaines terminée le 21 juillet 2019







États-Unis (dollars US par gallon) - excluant CAPL

2,72

2,42

2,51

2,66

2,57


Europe (cents US par litre)

80,56

75,28

74,59

77,35

76,86


Canada (cents CA par litre)

115,22

97,59

103,45

111,16

106,23

Période de 52 semaines terminée le 22 juillet 2018







États-Unis (dollars US par gallon) - excluant CAPL

2,47

2,30

2,51

2,76

2,50


Europe (cents US par litre)

68,23

71,19

78,32

75,07

73,01


Canada (cents CA par litre)

101,46

108,11

110,39

117,95

109,37

 

Autres revenus

Pour le premier trimestre de l'exercice 2020, le total des autres revenus s'est élevé à 188,5 millions $, soit une diminution de 153,0 millions $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2019. En excluant le chiffre d'affaires de CAPL et l'effet négatif net de la conversion en dollars américains des revenus tirés de nos opérations canadiennes et européennes, les autres revenus ont diminué d'approximativement 146,0 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2020. La baisse est surtout attribuable à la cession de nos activités de vente de carburant pour le secteur maritime, qui a eu une incidence d'environ 80,0 millions $, ainsi qu'à une diminution de nos revenus de carburant pour le secteur de l'aviation, qui a eu un impact minimal sur la marge brute.

Marge brute

Notre marge brute a atteint 2,3 milliards $ au premier trimestre de l'exercice 2020, soit une hausse de 91,9 millions $, ou 4,1 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2019, en raison essentiellement d'une hausse des marges sur le carburant aux États-Unis et de la croissance organique, contrebalancées en partie par l'incidence négative nette de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes qui a totalisé environ 33,0 millions $.

Marge brute sur les marchandises et services

Pour le premier trimestre de l'exercice 2020, notre marge brute sur les marchandises et services a été de 1,2 milliard $, soit une augmentation de 20,2 millions $ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2019. En excluant la marge brute de CAPL ainsi que l'effet négatif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes, la marge brute sur les marchandises et services a augmenté d'environ 35,0 millions $, ou 2,9 %, en raison essentiellement de notre croissance organique. Notre marge brute a augmenté de 0,5 % aux États-Unis pour s'établir à 34,0 %, et a diminué de 0,9 % en Europe pour s'établir à 41,5 %, tous deux en raison de changements dans le mix de produits. Au Canada, notre marge brute a diminué de 1,6 % pour s'établir à 32,9 %, principalement en raison de la conversion de magasins Esso du modèle d'agent au modèle corporatif, ainsi que d'un changement dans le mix de produits.

Marge brute sur le carburant pour le transport routier

Pour le premier trimestre de l'exercice 2020, notre marge brute sur le carburant pour le transport routier a été de 999,3 millions $, soit une augmentation de 66,2 millions $ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2019. En excluant la marge brute de CAPL ainsi que l'effet négatif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes, la marge brute sur le carburant pour le transport routier pour le premier trimestre de l'exercice 2020 a augmenté d'environ 87,0 millions $, ou 9,6 %. Notre marge brute sur le carburant pour le transport routier s'est établie à 26,86 ¢ par gallon aux États- Unis, une hausse de 4,16 ¢ par gallon, soutenue par la volatilité des prix du pétrole brut ainsi que par l'amélioration des conditions d'approvisionnement. En Europe, la marge brute sur le carburant pour le transport routier s'est établie à 8,44 ¢ US par litre, soit une diminution de 0,77 ¢ US par litre, principalement en raison de l'impact négatif net de la conversion de devises et d'un pourcentage plus élevé d'utilisation de biocarburant profitant de conditions favorables. La variation restante est principalement expliquée par les pressions concurrentielles dans certains de nos marchés. Au Canada, la marge brute sur le carburant pour le transport routier s'est établie à 7,40 ¢ CA par litre, soit une baisse de 1,51 ¢ CA par litre, en raison de pressions concurrentielles dans certains de nos marchés.

Le tableau suivant fournit certaines informations relatives aux marges brutes sur le carburant pour le transport routier provenant de nos magasins corporatifs aux États-Unis et à l'impact des frais liés aux modes de paiements électroniques pour les huit derniers trimestres, en débutant par le deuxième trimestre de l'exercice terminé le 29 avril 2018 :

 

(en cents US par gallon)






 

Trimestre

2e

3e

4e

1er

Moyenne
pondérée

Période de 52 semaines terminée le 21 juillet 2019






Avant déduction des frais liés aux modes de paiement électronique

21,88

29,42

18,51

26,86

24,50

Frais liés aux modes de paiement électronique(1)

4,55

4,31

4,40

4,70

4,50

Déduction faite des frais liés aux modes de paiement électronique

17,33

25,11

14,11

22,16

20,00

Période de 52 semaines terminée le 22 juillet 2018






Avant déduction des frais liés aux modes de paiement électronique

24,70

15,66

17,29

22,70

19,42

Frais liés aux modes de paiement électronique(1)

4,31

4,06

3,86

4,67

4,20

Déduction faite des frais liés aux modes de paiement électronique

20,39

11,60

13,43

18,03

15,22



(1)

Veuillez noter que ces informations ont été redressés pour refléter les frais liés aux modes de paiements électroniques par rapport aux gallons de carburant
pour le transport routier provenant des magasins corporatifs plutôt que par rapport aux gallons totaux de carburant pour le transport routier.

 

Tel qu'il est démontré par le tableau ci-dessus, les marges sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis peuvent être volatiles de trimestre en trimestre, mais ont tendance à être relativement stables ou à augmenter sur de plus longues périodes. Au Canada et en Europe, la volatilité des marges et l'incidence des frais liés aux modes de paiement électronique ne sont pas aussi importantes.

Marge brute sur les autres revenus

Pour le premier trimestre de l'exercice 2020, notre marge brute sur les autres revenus a été de 64,7 millions $, soit une augmentation de 5,5 millions $ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2019. En excluant la marge brute de CAPL, la marge brute sur les autres revenus a diminué de 5,3 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2020. Cette baisse est surtout attribuable à la cession de nos activités de vente de carburant pour le secteur maritime, qui a eu une incidence d'environ 3,0 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2020.

Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux (« coûts d'exploitation »)

Pour le premier trimestre de l'exercice 2020, les coûts d'exploitation ont diminué de 5,5 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2019. En excluant certains éléments qui ne sont pas considérés comme indicatifs des tendances futures, les coûts d'exploitation ont augmenté de 2,3 % :

 




Période de 12 semaines
terminée le 21 juillet 2019

Variation totale, telle que publiée

(5,5) %

Ajustements :


Diminution de la dépense de loyer à la suite de la transition à IFRS 16

6,2 %

Diminution générée par l'effet net de la conversion de devises

1,4 %

Diminution des coûts d'exploitation de CAPL

0,2 %

Cession des activités de vente de carburant pour le secteur maritime

0,1 %

Augmentation générée par l'augmentation des frais liés aux modes de paiement électronique,
excluant les acquisitions

(0,1) %

Variation restante

2,3 %

 

En excluant la conversion de nos magasins Esso du modèle d'agent au modèle corporatif, la variation restante pour le premier trimestre de l'exercice 2020 aurait été seulement de 1,7 %. La croissance des coûts d'exploitation découle de l'inflation normale, des dépenses plus élevées requises pour soutenir notre croissance et de la hausse du salaire minimum dans certaines régions. Nous continuons de favoriser un contrôle strict des coûts dans l'ensemble de notre organisation, tout en maintenant la qualité du service que nous offrons à nos clients.

Bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements et perte de valeur (BAIIA) et BAIIA ajusté

Au premier trimestre de l'exercice 2020, le BAIIA est passé de 910,0 millions $ à 1 065,4 millions $, soit une augmentation de 17,1 % comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent. En excluant du BAIIA du premier trimestre de l'exercice 2020 et de la période correspondante de l'exercice 2019 les éléments spécifiques présentés dans le tableau ci-dessous, le BAIIA ajusté du premier trimestre de l'exercice 2020 a augmenté de 58,3 millions $, ou 5,9 %, comparativement à la période correspondante de l'exercice précédent, principalement en raison de marges sur le carburant plus élevées aux États-Unis et de la croissance organique, contrebalancées en partie par l'effet négatif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes. La fluctuation des taux de change a eu une incidence négative nette d'environ 15,0 millions $.

Il est à noter que le BAIIA et le BAIIA ajusté ne constituent pas des mesures de la performance reconnues selon les IFRS, mais nous, ainsi que les investisseurs et les analystes, considérons que ces mesures de la performance facilitent l'évaluation de nos activités courantes et de notre capacité à générer des flux de trésorerie afin de financer nos besoins en liquidités, y compris notre programme de dépenses en immobilisations et le paiement de dividendes. Notons que notre méthode de calcul peut différer de celle utilisée par d'autres sociétés ouvertes.

 








Périodes de 12 semaines terminées le

(en millions de dollars américains)


21 juillet 2019


22 juillet 2018

Bénéfice net incluant les participations ne donnant pas le contrôle,
tel que publié


536,0


442,6

Ajouter :





Impôts sur les bénéfices


135,3


88,2

Frais financiers nets


87,0


77,7

Amortissement et perte de valeur


307,1


301,5

BAIIA


1 065,4


910,0

Ajustements :





BAIIA attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle


(24,8)


(14,5)

Frais d'acquisition


0,2


0,5

Frais de restructuration attribuables aux actionnaires
de la société


-


1,5

BAIIA ajusté, comme publié précédemment


1 040,8


897,5

Incidence estimative pro forma de la transition à IFRS 16
attribuable aux actionnaires de la société


-


85,0

BAIIA ajusté


1 040,8


982,5

 

Amortissement et perte de valeur (« amortissement »)

Pour le premier trimestre de l'exercice 2020, nos dépenses d'amortissement ont augmenté de 5,6 millions $. En excluant les résultats de CAPL ainsi que la perte de valeur de 55,0 millions $ relative au goodwill de CAPL comptabilisée au premier trimestre de l'exercice 2019, les dépenses d'amortissement ont augmenté de 71,0 millions $, en raison principalement de la dépense d'amortissement supplémentaire découlant de l'ajout d'actifs au titre de droits d'utilisation à la suite de l'adoption d'IFRS 16, qui a eu une incidence d'environ 81,0 millions $ et du remplacement d'équipements, contrebalancée en partie par la cession de magasins et par la cession de nos activités de vente de carburant  pour le secteur maritime. 

Frais financiers nets

Les frais financiers nets du premier trimestre de l'exercice 2020 ont totalisé 87,0 millions $, soit une augmentation de 9,3 millions $ comparativement au premier trimestre de l'exercice 2019. En excluant les éléments présentés dans le tableau ci-dessous, les frais financiers nets ont diminué de 14,5 millions $, en raison principalement du solde moyen de notre dette à long terme moins élevé à la suite des importants remboursements effectués.

 






Périodes de 12 semaines terminées le

(en millions de dollars américains)


21 juillet 2019


22 juillet 2018

Frais financiers nets, tel que publié


87,0


77,7

Ajustements :





Frais financiers de CAPL


(11,3)


(7,0)

Perte de change nette


(6,5)


(1,0)

Incidence estimative pro forma de la transition à IFRS 16


-


14,0

Frais financiers nets excluant les items ci-haut


69,2


83,7

 

Impôts sur les bénéfices

Le taux d'imposition pour le premier trimestre de l'exercice 2020 a été de 20,2 % comparativement à 16,6 % pour le trimestre correspondant de l'exercice 2019. En excluant la dépense d'impôts sur les bénéfices de 4,5 millions $ découlant de la réévaluation des actifs et des passifs d'impôts différés effectuée à la suite de la transaction d'échange d'actifs, le taux d'imposition aurait été de 19,5 %. L'augmentation du taux d'imposition du premier trimestre de l'exercice 2020 découle d'une composition différente de nos bénéfices à travers les différentes juridictions.

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de la société (« bénéfice net ») et bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires de la société (« bénéfice net ajusté »)

Le bénéfice net du premier trimestre de l'exercice 2020 s'est chiffré à 538,8 millions $, comparativement à 455,6 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice précédent, soit une augmentation de 83,2 millions $, ou 18,3 %. Le bénéfice net par action sur une base diluée s'est établi à 0,95 $ comparativement à 0,81 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'effet négatif net découlant de la conversion en dollars américains des revenus et dépenses de nos opérations canadiennes et européennes sur le bénéfice net s'est élevé à approximativement 10,0 millions $ au premier trimestre de l'exercice 2020.

En excluant du bénéfice net du premier trimestre de l'exercice 2020 et de celui de l'exercice 2019 les éléments présentés dans le tableau ci-dessous, le bénéfice net ajusté pour le premier trimestre de l'exercice 2020 aurait été d'approximativement 548,0 millions $ comparativement à 490,0 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2019, soit une augmentation de 58,0 millions $, ou 11,8 %. Le bénéfice net ajusté par action sur une base diluée aurait été d'environ 0,97 $ pour le premier trimestre de l'exercice 2020, comparativement à 0,87 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice 2019, soit une augmentation de 11,5 %.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net publié au bénéfice net ajusté :

 






Périodes de 12 semaines terminées le

(en millions de dollars américains)


21 juillet 2019


22 juillet 2018






Bénéfice net attribuable aux actionnaires de la société, tel que publié


538,8


455,6

Ajustements :





Perte de change nette


6,5


1,0

Dépense d'impôts découlant de la transaction d'échange d'actifs


3,5


-

Frais d'acquisition


0,2


0,5

Perte de valeur relative au goodwill de CAPL


-


55,0

Frais de restructuration


-


1,5

Incidence fiscale des éléments ci-dessus et arrondissements


(1,0)


(15,6)

Bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires de la société,
tel que publié précédemment


548,0


498,0

Incidence estimative pro forma de la transition à IFRS 16


-


(8,0)

Bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires de la société


548,0


490,0

 

Il est à noter que le bénéfice net ajusté ne constitue pas une mesure de performance reconnue selon les IFRS, mais nous l'utilisons, ainsi que les investisseurs et les analystes, afin d'évaluer la performance sous-jacente de nos activités sur une base comparable. Notons que notre méthode de calcul peut différer de celle utilisée par d'autres sociétés ouvertes.

Dividendes

Lors de sa réunion du 4 septembre 2019, le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel  de 12,5 ¢ CA par action, avant le fractionnement d'actions, aux actionnaires inscrits le 13 septembre 2019 pour le premier trimestre de l'exercice 2020  et a approuvé son paiement pour le 27 septembre 2019. Il s'agit d'un dividende déterminé au sens de la Loi de l'impôt sur le revenu du Canada.

Profil

Couche-Tard est le chef de file de l'industrie canadienne du commerce de l'accommodation. Aux États-Unis, elle est le plus important exploitant indépendant de magasins d'accommodation en fonction du nombre de magasins exploités par la société. En Europe, Couche-Tard est un chef de file du commerce de l'accommodation et du carburant pour le transport routier dans les pays scandinaves (Norvège, Suède et Danemark), dans les pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) ainsi qu'en Irlande, et a une présence importante en Pologne.

Au 21 juillet 2019, le réseau de Couche-Tard comptait 9 792 magasins d'accommodation en Amérique du Nord, dont 8 565 offraient du carburant pour le transport routier. Son réseau nord-américain est constitué de 19 unités d'affaires, dont 15 aux États-Unis, couvrant 48 États, et 4 au Canada, qui couvrent les 10 provinces. Environ 109 000 personnes travaillent dans l'ensemble de son réseau et de ses centres de services en Amérique du Nord. De plus, par l'entremise de CrossAmerica Partners LP, Couche-Tard fournit du carburant pour le transport routier sous différentes bannières à plus de 1 300 sites aux États-Unis.

En Europe, Couche-Tard exploite un vaste réseau de vente au détail en Scandinavie, en Irlande, en Pologne, dans les pays baltes et en Russie par le biais de dix unités d'affaires. Au 21 juillet 2019, son réseau comptait 2 706 magasins, dont la majorité offre du carburant pour le transport routier et des produits d'accommodation alors que d'autres sont des stations de carburant automatisées sans employé, n'offrant que du carburant. Couche-Tard offre aussi d'autres produits, y compris du carburant pour le secteur de l'aviation et de l'énergie pour moteurs stationnaires. En incluant les employés travaillant dans les magasins franchisés portant ses bannières, quelque 24 000 personnes travaillent dans son réseau du commerce de l'accommodation, ses terminaux et ses centres de services en Europe.

Également, en vertu des contrats de licence, environ 2 250 magasins sont exploités sous la marque Circle K dans 16 autres pays et territoires (Arabie saoudite, Cambodge, Chine, Costa Rica, Égypte, Émirats arabes unis, Guam, Honduras, Hong Kong, Indonésie, Jamaïque, Macao, Mexique, Mongolie, Nouvelle-Zélande et Vietnam), ce qui porte à plus de 16 000 le nombre de magasins dans son réseau mondial.

Pour plus de renseignements sur Alimentation Couche-Tard inc. ou pour consulter ses états financiers consolidés trimestriels et le rapport de gestion, rendez-vous à l'adresse : https://corpo.couche?tard.com.

Les déclarations contenues dans ce communiqué, qui décrivent les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prédictions de Couche-Tard, peuvent constituer des déclarations prospectives au sens des lois sur les valeurs mobilières. Ces déclarations se caractérisent par l'emploi de verbes à la forme affirmative ou négative, tels que « croire », « pouvoir », « devoir », « prévoir », « s'attendre à », « estimer », « présumer », ainsi que d'autres expressions apparentées. Couche-Tard tient à préciser que, par leur nature même, les déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, et que ses résultats ou les mesures qu'elle adopte pourraient différer considérablement de ceux qui sont indiqués ou sous-entendus dans ces déclarations, ou pourraient avoir une incidence sur le degré de réalisation d'une projection particulière. Parmi les facteurs importants pouvant entraîner une différence considérable entre les résultats réels de Couche-Tard et les projections ou attentes formulées dans les déclarations prospectives, mentionnons les effets de l'intégration d'entreprises acquises et la capacité de concrétiser les synergies projetées, les fluctuations des marges sur les ventes d'essence, la concurrence dans les secteurs de l'accommodation et du carburant, les variations de taux de change ainsi que d'autres risques décrits en détail de temps à autre dans les rapports déposés par Couche-Tard auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières du Canada. À moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, Couche-Tard nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Enfin, l'information prospective contenue dans ce document est basée sur l'information disponible en date de sa publication.

Webémission sur les résultats le 5 septembre 2019, à 8 h (HAE)

Couche-Tard invite les analystes connus de la société à faire parvenir, avant 19 h (HAE), le 4 septembre 2019, leurs deux questions auprès de la direction.

Les analystes financiers, investisseurs, médias et toute autre personne intéressée à écouter la webémission sur les résultats de Couche-Tard pourront le faire le 5 septembre 2019, à 8 h (HAE), en se rendant sur le site Internet de la société, au https://corpo.couche-tard.com, sous la rubrique « Relations investisseurs/Présentations corporatives » ou en signalant le 1?866?865-3087, suivi par le code d'accès 2366048#.

Rediffusion : Les personnes qui sont dans l'impossibilité d'écouter la webémission en direct pourront écouter l'enregistrement qui sera disponible sur le site Internet de la société pour une période de 90 jours suivant la webémission.

SOURCE Alimentation Couche-Tard inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:01
Gestion de Placements TD Inc. (« GPTD ») a annoncé aujourd'hui les distributions en espèces de septembre pour les Fonds négociés en bourse TD (« FNB TD ») ci-dessous. Les porteurs de parts inscrits aux registres en date du 27 septembre 2019 recevront...

à 16:50
Molson Coors Canada mène des activités de brassage en Colombie-Britannique depuis plus de soixante ans et a maintenant officiellement ouvert sa plus récente brasserie moderne à Chilliwack dans la vallée du Fraser en Colombie-Britannique. Ces...

à 16:45
Les Thés DAVIDsTEA Inc. , l'un des...

à 16:11
Reprise des négociations pour : Société : Melior Resources Inc. Symbole à la Bourse de croissance TSX : MLR Reprise (HE) : 09 h 30, 09/18/2019 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un...

à 15:47
Beef Farmers of Ontario (BFO) et Les Producteurs de bovins du Québec (PBQ) demandent aux chefs des partis politiques fédéraux d'assigner comme mandat prioritaire au ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire la création d'un Programme...

à 15:29
Reprise des négociations pour : Société : CannTrust Holdings Inc. Symbole TSX : TRST (toutes les émissions) Reprise : 15 h 30 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre d'une...



Communiqué envoyé le 4 septembre 2019 à 16:49 et diffusé par :