Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Crypto-monnaies
Sujet : Bénéfices

Bitfarms annonce ses résultats financiers pour les périodes de trois et de six mois terminées le 30 juin 2019


TORONTO et BROSSARD, QC, le 29 août 2019 /CNW Telbec/ - Bitfarms Ltd. («?Bitfarms?» ou la «?Société?») (TSXV: BITF), annonce aujourd'hui ses résultats consolidés pour les périodes de trois mois et de six mois terminées le 30 juin 2019 (tous les montants sont en dollars américains, sauf indication contraire).

Sommaire financier et faits saillants de la Société au 30 juin 2019

«?Le deuxième trimestre de 2019 a été une période particulièrement favorable pour le secteur de la cryptomonnaie et pour les mineurs de ce secteur, qui ont vu le cours du bitcoin augmenter considérablement depuis la fin du premier trimestre. Grâce à l'acquisition de plus de 3?267 circuits intégrés à application spécifique de nouvelle génération, qui a entraîné une augmentation de 41 % de notre puissance de calcul au cours au deuxième trimestre, et grâce à l'utilisation de notre facilité de crédit pour continuer de financer nos activités au cours des prochaines années, qui coïncident avec un redressement des conditions dans le secteur du minage de cryptomonnaie, la société est bien positionnée pour atteindre ses objectifs de croissance?», déclare John Rim, chef des services financiers.

 

_____________________________

1 Le BAIIA, la marge du BAIIA, le BAIIA ajusté, la marge du BAIIA ajusté, le bénéfice brut tiré des activités de minage et la marge brute tirée des activités de minage sont des mesures de rendement non définies par les IFRS. Veuillez vous reporter à la fin du présent communiqué de presse concernant l'utilisation de mesures non définies dans les IFRS.

2 Représente le seuil de rentabilité du coût du bitcoin et du litecoin fondé sur le coût variable de l'électricité, qui est calculé en divisant le coût total de l'électricité lié aux activités de minage de chaque bitcoin et litecoin par le nombre total de bitcoins et de litecoins extraits, respectivement, dans la période visée.

 

Wes Fulford, chef de la direction de Bitfarms, ajoute que «?Le deuxième trimestre de 2019 a également été très bon pour Bitfarms, car la Société a franchi plusieurs étapes importantes. Notre stratégie de croissance nous a permis de tirer parti de nos ententes d'approvisionnements d'énergie à prix concurrentiel au Québec et d'utiliser le financement ainsi que les flux de trésorerie provenant des activités pour mener à bien la construction du premier (30 MW) de nos cinq centre de calcul à Sherbrooke et optimiser l'utilisation de l'énergie avec le matériel de nouvelle génération dans nos centres de calculs actuels. Grâce à l'approbation des actionnaires et de la CVMO, nous avons été en mesure de transférer avec succès nos actions à la Bourse de croissance TSX et, une fois le trimestre terminé, nous avons annoncé une consolidation à 100 % de notre entité en exploitation. Nous nous réjouissons de nos objectifs de croissance et de l'avenir de Bitfarms, ainsi que du rôle que nous jouons dans le secteur en constante évolution et de plus en plus important de la cryptomonnaie.?»

Résultats financiers

Résultats consolidés de la Société (en milliers de $ US) 

 

(en milliers de $ US, sauf indication contraire)

Trois mois terminés le

Six mois terminés le

Pour les périodes terminées aux dates
indiquées

30 juin
2019

30 juin
2018

Variation
($)

Variation
(%)

30 juin
2019

30 juin
2018

Variation
($)

Variation
(%)

Revenus

8?517

6?592

1?925

29 %

12?146

22?285

(10?139)

(45 %)

Coût des ventes

4?587

4?804

(217)

(5 %)

8?003

9?907

(1?904)

(19 %)

Bénéfice brut

3?930

1?788

2?142

120 %

4?143

12?378

(8?235)

(67 %)

Marge brute

46 %

27 %

-

-

34 %

56 %

-

-

Frais généraux et administratifs et autres frais

3?359

3?506

(147)

(4 %)

5?282

5?713

(431)

(8 %)

Résultats (pertes) d'exploitation

571

(1718)

2?289

(133 %)

(1?139)

6?665

(7?804)

(117 %)

Marge d'exploitation

7 %

-26 %

-

-

-9 %

30 %

-

-

Intérêts

689

36

653

1814 %

821

110

711

646 %

Autres frais financiers

1?202

6

1?196

19?933 %

1?366

26

1?340

5154 %

Résultats (pertes) avant impôt

(1?320)

(1?760)

440

(25 %)

(3?326)

6?529

(9?855)

(151 %)

Impôt sur le résultat

0

(423)

423

(100 %)

0

1?791

(1?791)

(100 %)

Résultats nets (pertes nettes) par action - de
base

(0,01)

(0,02)

-

-

(0,04)

0,08

-

-

Bénéfice brut tiré des activités de minage (1)

5?122

3?567

1?555

44 %

6?205

16?953

(10?748)

(63 %)

Marge brute tirée des activités de minage (1)

67 %

60 %

-

-

58 %

80 %

-

-

BAIIA (1)

668

1?483

(815)

(55 %)

142

12?572

(12?430)

(99 %)

Marge du BAIIA (1)

8 %

22 %

-

-

1 %

56 %

-

-

BAIIA ajusté (1)

3?329

2?683

646

24 %

2?908

13?919

(11?011)

(79 %)

Marge du BAIIA ajusté (1)

39 %

41 %

-

-

24 %

62 %

-

-










Notes


(1)  Le BAIIA, la marge du BAIIA, le BAIIA ajusté, la marge du BAIIA ajusté, le bénéfice brut tiré des activités de minage et la marge brute tirée des activités de minage sont des mesures de rendement non définies par les IFRS; veuillez vous reporter à la fin du présent communiqué de presse concernant l'utilisation de mesures non définies dans les IFRS.

 

Pour les périodes de trois et de six mois terminées le 30 juin 2019, la marge brute consolidée a atteint 3,9 M$ (marge brute de 46 %) et 4,1 M$ (marge brute de 34 %) sur des revenus consolidés de 8,5 M$ et 12,1 M$, respectivement, comparativement à une marge brute de 1,8 M$ (marge brute de 27 %) et de 12,4 M$ (marge brute de 56 %) sur des revenus de 6,6 M$ et 22,3 M$, respectivement, pour les périodes de trois et de six mois terminées le 30 juin 2018.

Les revenus de Bitfarms ont été principalement influencés par la fluctuation des stocks de bitcoins tenus par la Société à la fin de la période et la fluctuation du cours des cryptomonnaies pendant les périodes de trois et de six mois terminées le 30 juin 2018 comparativement aux périodes terminées le 30 juin 2019. Bien que le coût des produits soit demeuré relativement stable, l'amortissement a diminué de façon importante en raison de la perte de valeur de 18,5 M$ enregistrée par la Société en 2018.

Les charges en électricité ont augmenté de 437?000 $ au deuxième trimestre de 2019 par rapport au deuxième trimestre de 2018 en raison de l'ajout de nouveaux ordinateurs pour les activités de minage. Les frais généraux et administratifs sont restés relativement stables et comprennent des charges de rémunération hors trésorerie d'environ 1,4 M$ par rapport à 383?000 $ au deuxième trimestre de 2018 en lien avec le plan de rémunération fondé sur des actions qui a été adopté par la Société au deuxième trimestre de 2019. Les frais financiers ont augmenté de manière significative au deuxième trimestre de 2019 en raison des frais d'intérêts de 549?000 $ liés au financement par emprunt accordé par Dominion Capital, du passif lié aux bons de souscription et des dérivés incorporés dans la facilité de financement par emprunt et évalués à la juste valeur au moyen du résultat net, ce qui entraîne des charges hors trésorerie totalisant respectivement 782?000 $ et 409?000 $.

Diffusion Web

La Société tiendra une diffusion sur le Web à 10 h, heure normale de l'Est, le 29 août 2019. Pour la visionner, veuillez vous inscrire en cliquant sur le lien direct. Les résultats financiers et la présentation seront également mis à disposition sur notre site Web.

À propos de Bitfarms Ltd. 

La Société est le propriétaire et l'exploitant de centres de calcul qui alimentent l'économie financière décentralisée mondiale. Bitfarms fournit une puissance de calcul à des réseaux de cryptomonnaie, comme le bitcoin, et touche des droits de chacun de ces réseaux pour la réalisation et le traitement des opérations. Grâce à un approvisionnement en hydroélectricité propre et offerte à prix concurrentiel, Bitfarms exploite cinq centres de calcul au Québec (Canada), lesquels disposent d'une infrastructure d'une capacité de 36 MW et d'une puissance de hachage installée d'environ 320 Ph/s. L'équipe de direction solide et chevronnée de Bitfarms est composée d'exploitants expérimentés de centres de données d'envergure industrielle et de professionnels des marchés financiers, qui se concentrent sur la construction d'infrastructures d'avenir en élaborant et en hébergeant l'écosystème qui se développe autour des technologies fondées sur les chaînes de blocs.

Pour en savoir plus sur les événements et les faits nouveaux concernant Bitfarms et sur ses communautés en ligne :

Facebook 
Twitter
Instagram
LinkedIn

Mise en garde

La négociation des titres de la Société devrait être considérée comme hautement spéculative. Aucune bourse ou commission des valeurs mobilières ou tout autre organisme de réglementation n'a approuvé ou désapprouvé l'information que contient ce communiqué. La Bourse de Tel-Aviv ne s'est pas prononcée sur le contenu du présent communiqué de presse.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comporte certains «?renseignements prospectifs?», au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, qui sont fondés sur des attentes, des estimations et des projections formulées en date du présent communiqué de presse. Les renseignements contenus dans le présent communiqué concernant les plans et objectifs futurs de la Société sont des renseignements prospectifs. Les renseignements prospectifs peuvent également comprendre les renseignements qui se rapportent à ce qui suit : les intentions, les plans et les actions futures de la Société; de même que la capacité de Bitfarms d'effectuer avec succès le minage de cryptomonnaies; une augmentation des revenus conforme aux attentes actuelles; la capacité de liquider de manière rentable les stocks actuels et futurs de cryptomonnaies; les fluctuations des cours des cryptomonnaies et les conséquences négatives que de telles fluctuations pourraient avoir sur les activités de la Société; la construction et l'exploitation de l'infrastructure élargie de chaînes de blocs comme il est actuellement prévu; et l'environnement réglementaire du secteur des cryptomonnaies dans les provinces du Canada.

Tout énoncé qui exprime ou comporte des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendements futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que «?s'attendre à?» ou «?ne pas s'attendre à?», «?être prévu?», «?prévoir?» ou «?ne pas prévoir?», «?planifier?», «?estimer?» ou «?avoir l'intention?», ou en indiquant que certaines mesures, certains événements ou certains résultats «?peuvent?», «?pourraient?» ou «?devraient?» être pris, survenir ou être atteints, ou en utilisant le mode futur ou conditionnel à leur égard) n'est pas un énoncé de faits historiques, peut être un renseignement prospectif et sert à identifier les renseignements prospectifs.

Ces renseignements prospectifs sont fondés sur des hypothèses et des estimations raisonnables de la direction de la Société au moment où ils ont été établis, et ils comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus ou inconnus qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement et les réalisations réels de la Société diffèrent considérablement des résultats, du rendement ou des réalisations futurs qui y sont explicitement ou implicitement indiqués. De tels facteurs comprennent, notamment, les risques relatifs à la conjoncture économique mondiale; la dilution; les antécédents d'exploitation limités de la Société; les besoins en capital futurs et l'incertitude en ce qui a trait au financement supplémentaire; la nature concurrentielle du secteur; les risques liés au taux de change; la nécessité pour la Société de gérer sa croissance et son expansion prévues; les conséquences liées au développement de produits et le besoin d'évoluer continuellement sur le plan technologique; la protection des droits exclusifs; les conséquences de la réglementation gouvernementale et du respect d'une telle réglementation sur la Société et sur le secteur; les risques liés à la sécurité des réseaux; la capacité de la Société de s'assurer que ses systèmes fonctionnent adéquatement de manière continue; la dépendance envers le personnel clé; la détérioration de la situation économique mondiale et des marchés financiers qui peut entraver l'accès à des capitaux ou augmenter le coût du capital; et la volatilité des marchés boursiers ayant une incidence sur le cours des titres sans égard au rendement d'exploitation. De plus, des facteurs particuliers pourraient avoir une incidence sur les résultats futurs des activités de Bitfarms, notamment les suivants : la construction et l'exploitation de l'infrastructure de chaînes de blocs pourraient ne pas avoir lieu ou ne pas se dérouler comme il est prévu actuellement; l'expansion pourrait ne pas avoir lieu ou ne pas s'effectuer comme il est prévu actuellement; le marché des cryptomonnaies; la capacité à effectuer avec succès le minage de cryptomonnaies; les revenus pourraient ne pas augmenter ou ne pas augmenter comme il est prévu actuellement; il pourrait ne pas être possible de liquider les stocks actuels de cryptomonnaies ou de les liquider de manière rentable; une baisse du cours des cryptomonnaies pourrait avoir une incidence défavorable importante sur les activités; la volatilité des cours des cryptomonnaies; la croissance et la viabilité prévues de l'hydroélectricité aux fins des activités de minage de cryptomonnaies dans la province de Québec; la capacité de réaliser les financements actuels et futurs; toutes réglementations ou lois qui empêcheront Bitfarms d'exercer ses activités; les cours historiques des cryptomonnaies et la capacité à effectuer le minage de cryptomonnaies à des prix comparables aux cours historiques; et l'absence de réglementation ou de lois qui empêcheront Bitfarms d'exercer ses activités. La Société a également supposé qu'il ne surviendrait aucun événement important hors du cours normal des activités de Bitfarms. Bien que la Société ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement, il pourrait y avoir d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de ceux qui sont prévus, estimés ou voulus. Toutefois, rien ne garantit que ces énoncés prospectifs se révéleront exacts, puisque les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux que ces énoncés prévoient. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas accorder une importance indue aux renseignements prospectifs. La Société ne s'engage aucunement à mettre à jour ou à réviser l'information prospective, sauf dans la mesure où les lois applicables l'imposent.

Mesures de rendement non définies par les IFRS 

Ce communiqué fait référence à des mesures financières qui ne sont pas reconnues par les IFRS et n'ont pas de définition normalisée aux termes des IFRS. Il est donc improbable qu'elles soient comparables à des mesures semblables que présentent d'autres sociétés. La Société utilise les mesures non conformes aux IFRS suivantes : le «?BAIIA?», la «?marge du BAIIA?», le «?BAIIA ajusté?», la «?marge du BAIIA ajusté?», le «?bénéfice brut tiré des activités de minage?» et la «?marge brute tirée des activités de minage?» à titre de complément des mesures conformes aux IFRS; ces mesures visent à favoriser une meilleure compréhension des résultats d'exploitation de la Société du point de vue de la direction.

Le BAIIA et la marge du BAIIA sont des mesures couramment utilisées pour évaluer la rentabilité avant l'incidence des différents modes de financement, de l'impôt sur le résultat, de l'amortissement des immobilisations et de l'amortissement des actifs incorporels. Le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté sont des mesures utilisées pour évaluer la rentabilité avant l'incidence de tous les éléments présents lors du calcul du BAIIA de même que certaines autres charges hors trésorerie. Le bénéfice brut tiré des activités de minage et la marge brute tirée des activités de minage sont des mesures utilisées pour évaluer la rentabilité après le coût de l'énergie utilisée pour la production de cryptomonnaies, qui constitue la plus importante charge variable lors des activités de minage. La direction utilise des mesures non conformes aux IFRS pour faciliter la comparaison du rendement d'exploitation d'une période à une autre et pour préparer les budgets annuels de fonctionnement.

Le «?BAIIA?» s'entend des résultats nets (pertes nettes) avant i) les intérêts; ii) l'impôt sur le résultat; et iii) les amortissements nets. La «?marge du BAIIA?» (en pourcentage) est obtenue en divisant le BAIIA par les revenus. Le «?BAIIA ajusté?» est défini comme le BAIIA ajusté pour exclure : i) la charge de rémunération fondée sur des actions; ii) les charges financières hors trésorerie; iii) les charges au titre de la dépréciation d'éléments d'actifs; et iv) d'autres charges hors trésorerie. La «?marge du BAIIA ajusté?» (en pourcentage) est obtenue en divisant le BAIIA ajusté par les revenus. Le «?bénéfice brut tiré des activités de minage?» est défini comme les revenus moins les charges en énergie pour la portion Bitfarms de la Société. La «?marge brute tirée des activités de minage?» (en pourcentage) est obtenue en divisant la marge brute tirée des activités de minage par les revenus de la portion Bitfarms de la Société.

Ces mesures sont présentées à titre de complément des mesures conformes aux IFRS et visent à favoriser une meilleure compréhension des résultats d'exploitation de la Société du point de vue de la direction. Par conséquent, elles ne doivent pas être prises isolément ni considérées comme un substitut aux analyses des informations financières de la Société présentées conformément aux IFRS.

 

SOURCE Bitfarms Ltd.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:20
Harfang Exploration Inc. (« Harfang ») annonce aujourd'hui la clôture d'un placement privé sans intermédiaire réalisé auprès de fonds institutionnels (le « placement »). Le placement consiste en l'émission de 769 225 unités (les « unités ») à un...

à 17:01
Gestion de Placements TD Inc. (« GPTD ») a annoncé aujourd'hui les distributions en espèces de septembre pour les Fonds négociés en bourse TD (« FNB TD ») ci-dessous. Les porteurs de parts inscrits aux registres en date du 27 septembre 2019 recevront...

à 16:50
Molson Coors Canada mène des activités de brassage en Colombie-Britannique depuis plus de soixante ans et a maintenant officiellement ouvert sa plus récente brasserie moderne à Chilliwack dans la vallée du Fraser en Colombie-Britannique. Ces...

à 16:45
Les Thés DAVIDsTEA Inc. , l'un des...

à 16:11
Reprise des négociations pour : Société : Melior Resources Inc. Symbole à la Bourse de croissance TSX : MLR Reprise (HE) : 09 h 30, 09/18/2019 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un...

à 15:47
Beef Farmers of Ontario (BFO) et Les Producteurs de bovins du Québec (PBQ) demandent aux chefs des partis politiques fédéraux d'assigner comme mandat prioritaire au ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire la création d'un Programme...



Communiqué envoyé le 29 août 2019 à 08:45 et diffusé par :