Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : CPG, MAT

Projet de règlement sur les autres produits de cannabis - Éviter l'augmentation de la consommation, réduire les risques


MONTRÉAL, le 23 août 2019 /CNW Telbec/ - Le choix d'autoriser à l'échelle industrielle la commercialisation d'une gamme élargie de produits du cannabis qui sont relativement peu connus du public et beaucoup moins consommés par les usagers que la forme fumée, pose plusieurs risques pour la santé et la sécurité publiques selon l'Institut national de santé publique du Québec. C'est ce qu'il énonce dans un mémoire déposé dans le cadre des consultations du gouvernement du Québec concernant le Projet de règlement : Autres catégories de cannabis qui peuvent être vendues par la Société québécoise du cannabis et certaines normes relatives à la composition et aux caractéristiques du cannabis.

Pour l'Institut, l'un des risques les plus importants est celui d'une augmentation de la consommation de THC dans la population à un niveau qui n'aurait pas été atteint sans l'introduction de ces nouveaux produits. Des risques liés aux effets retardés et difficiles à anticiper de la consommation de produits comestibles de cannabis; à la consommation involontaire des produits comestibles du cannabis et à la consommation des extraits de cannabis à haute teneur en THC sont également prévisibles.

« Dans une optique de protection de la santé publique, le gouvernement du Québec aurait pu interdire la mise en vente des nouveaux produits du cannabis, y compris les boissons. Il fait toutefois preuve de prudence en proposant des restrictions règlementaires visant les produits qui pourront être vendus par la Société québécoise du cannabis. À cet égard, le monopole d'État jouera un rôle crucial dans l'encadrement de l'accès à ces nouveaux produits », dit François Gagnon, conseiller scientifique à l'Institut.

L'Institut suggère toutefois des bonifications au Règlement proposé :

L'expertise de l'Institut dans le dossier du cannabis s'appuie sur ses activités de surveillance et de vigie, de protection, de prévention et de promotion de la santé. Elle s'est également construite à partir des expertises développées en matière de règlementation de l'alcool et du tabac, en réduction des méfaits associés aux substances psychoactives illicites, ainsi qu'en développement de politiques publiques favorables à la santé.

Une version PDF du mémoire est disponible à l'adresse suivante : www.inspq.qc.ca/publications/2582.

SOURCE Institut national de santé publique du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:17
Héma-Québec invite les représentants des médias dans le cadre de la Grande Collecte Laurent Duvernay-Tardif, le 18 février prochain, au PEPS de l'Université Laval. Cette collecte a pour objectif de recueillir 300 dons de sang et constitue une...

à 16:53
Canopy Growth...

à 16:40
En réponse à la récente épidémie du nouveau coronavirus, plus de 329 produits XCMG (SZ : 000425), dont des grues, des excavatrices, des rouleaux compresseurs, des chargeuses-pelleteuses et de la machinerie servant au moulage du béton, ont été...

à 16:15
Mary Kay Inc., une chef de file de longue date de l'autonomisation mondiale des femmes, est fière d'annoncer que Monique Coleman a été désignée en tant que toute première lauréate Pink Changing Lives de la marque. Pink Changing Lives, l'engagement...

à 16:05
Alors que l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) réclame à nouveau que le baccalauréat soit imposé comme norme d'entrée minimale à la profession infirmière dans sa récente planification stratégique 2020-2023, la Fédération des cégeps...

à 15:30
18 février 2020 L'horaire des événements comprend : Trenton, Ontario 10 h HNE : La ministre Patty Hajdu rencontrera le personnel de l'Agence de la santé publique du Canada, de Santé Canada, de Sécurité publique Canada et de l'Équipe des services...



Communiqué envoyé le 23 août 2019 à 15:17 et diffusé par :