Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie, Plaidoyer (politique), CPG

Planification de l'immigration 2020-2022 - Il faut faire plus et rapidement, dit la FCCQ


QUÉBEC, le 14 août 2019 /CNW Telbec/ - La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) rappellera aujourd'hui en commission parlementaire sur les seuils d'immigration qu'un rehaussement de ceux-ci permettra de limiter les effets du vieillissement de la population et de faire face à la pénurie de main-d'oeuvre actuelle et future, conjointement avec d'autres mesures telles l'attraction et la rétention des travailleurs expérimentés ainsi que l'amélioration de l'adéquation entre la formation et les besoins du marché du travail.

« La politique d'immigration doit suivre l'évolution des besoins du marché du travail pour minimiser les difficultés de recrutement des entreprises » affirme Kathy Megyery, vice-présidente, Stratégies et affaires économiques de la FCCQ. « Actuellement, près de 120 000 emplois restent à pourvoir au Québec. Il faut donc se doter d'objectifs ambitieux, à la hauteur de nos besoins. »

La proposition du gouvernement de rétablir le seuil de 2018 seulement en 2022, soit entre 49 500 et 52 500, préoccupe la FCCQ. Ce choix pourrait avoir pour effet de diminuer le poids démographique du Québec, comparativement aux autres provinces canadiennes dont les seuils d'immigration sont à la hausse. Déjà en novembre 2017, la FCCQ avait publié une étude sur le sujet.

La FCCQ croit que la Planification doit tenir compte des bonnes performances de l'économie québécoise et préconise un rattrapage du niveau d'immigrants économiques, en établissant un seuil à 60 000 personnes immigrantes de cette catégorie, d'ici 2022. « Cela permettrait de poursuivre l'expansion des entreprises tout en aidant à la croissance économique du Québec et à l'élévation des niveaux de vie », estime Kathy Megyery.

Capacité d'accueil du Québec
Alors que le gouvernement du Québec a entamé une réforme de l'immigration, avec le projet de loi no 9 adopté en juin, le lancement du portail Arrima et d'un parcours personnalisé d'intégration des personnes immigrantes, la FCCQ croit qu'il faut profiter des trois prochaines années avant la prochaine planification pluriannuelle pour se doter d'indicateurs économiques et sociaux qui permettront de trouver le point de rencontre entre les besoins de main-d'oeuvre et la capacité d'accueil du Québec. Les décisions en matière d'immigration gagneront à s'appuyer sur une lecture objective et commune de la situation.

« Il est nécessaire de baser la décision quant aux seuils d'immigration sur des données économiques et sociales objectives, qui démontreront inévitablement l'importance d'augmenter substantiellement l'immigration », estime Kathy Megyery.  

Arrimer la grille de sélection aux indicateurs sociaux et économiques
La transformation en profondeur du système d'immigration doit être complétée à court terme, en modifiant notamment la grille de sélection des travailleurs qualifiés, ainsi qu'en réduisant substantiellement les démarches administratives et les délais pour le traitement des dossiers des candidats à l'immigration.

« Le traitement des demandes et la sélection des immigrants économiques doivent se faire sur la base de l'employabilité, et non prioritairement en fonction du niveau de formation académique. Il importe de donner priorité aux candidatures qui détiennent une offre d'emploi en bonne et due forme », conclut Kathy Megyery, rappelant la proposition de son organisation de créer un tableau de bord des indicateurs sociaux et économiques qui devraient guider les orientations en immigration.  

Le mémoire de la FCCQ sur la planification de l'immigration 2020-2022 peut être consulté ici.

À propos de la FCCQ 
Grâce à son vaste réseau de plus de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu'ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.

SOURCE Fédération des Chambres de commerce du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:35
Le marché canadien du crédit à la consommation devrait...

à 18:51
LimaCorporate est heureuse d'annoncer l'approbation 510K de la FDA (Agence américaine des produits alimentaire et médicamenteux) pour son dispositif de planification en 3D et de positionnement en 3D de l'épaule, le « Smart SPACE ». Smart SPACE est...

à 18:45
Allied Properties Real Estate Investment Trust (« Fonds de placements immobiliers Allied Properties », ci-après « Allied ») a annoncé aujourd'hui avoir conclu une convention d'achat (la « Convention ») en vue d'acquérir un complexe immobilier...

à 18:35
Après cinq jours d'interruption du service de transport en commun à Drummondville, le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Multi-transport inc. (CSN) et la partie patronale ont accepté de reprendre les négociations lundi soir....

à 18:04
Core One Labs Inc. , , (« COOL » ou la « Société ») annonce que sa filiale en propriété exclusive, Core Isogenics Inc., a entrepris un régime nutritionnel hautement complexe pour accélérer la croissance des plants de cannabis et accroître la qualité...

à 16:45
Gestion de placements Manuvie a annoncé aujourd'hui des changements au sein de son équipe des titres à revenu fixe canadiens. Terry Carr, directeur général principal et chef des placements de l'équipe des titres à revenu fixe canadiens, prendra sa...



Communiqué envoyé le 14 août 2019 à 06:00 et diffusé par :