Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Essais cliniques / Découvertes médicales

Santé Canada approuve Tecentriq® (atézolizumab), premier traitement depuis 20 ans des formes virulentes de cancer du poumon(1)


Des données démontrent que Tecentriq en association avec le carboplatine et l'étoposide ont aidé des patients souffrant de cancer du poumon à petites cellules au stade avancé à vivre plus longtemps, avec une réduction du risque de décès de 30 %.2

MISSISSAUGA, ON, le 13 août 2019 /CNW/ - Hoffmann-La Roche Limitée (Roche Canada) a annoncé aujourd'hui que Santé Canada avait approuvé l'utilisation de Tecentriq® (atézolizumab) en association avec le carboplatine et l'étoposide pour le traitement de première intention des adultes atteints du cancer du poumon à petites cellules au stade avancé (CPPC).3 Il représente le premier nouveau traitement de la maladie depuis plus de deux décennies.Tecentriq est le premier et le seul agent immunothérapeutique  approuvé au Canada en tant que traitement de première ligne du cancer du poumon à petites cellules.

Le cancer du poumon est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué au Canada, avec une moyenne de 78 Canadiens diagnostiqués chaque jour.5 C'est aussi la principale cause de décès par cancer.Le CPPC constitue la forme de cancer du poumon la plus virulente, caractérisée par une croissance rapide des tumeurs et une métastase précoce. Elle représente environ 15 % de tous les cas de cancer du poumon au Canada, soit l'équivalent de 4 300 nouveaux patients chaque année.7 Deux tiers de la totalité des nouveaux cas de CPPC sont diagnostiqués comme ayant atteint un stade avancé.Le pronostic pour les patients atteints de CPPC au stade avancé a toujours été extrêmement sombre, le taux de survie à 5 ans étant estimé à 3 %.9

« La chimiothérapie associant le cisplatine ou le carboplatine à l'étoposide est utilisée depuis plus de 25 ans pour le traitement du cancer du poumon à petites cellules au stade avancé, bien que de nombreuses tentatives aient été menées au cours des années pour traiter cette population complexe de patients. Le Dr Normand Blais, médecin oncologue au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), a déclaré : « La découverte récente de l'utilité de Tecentriq pour ces patients est une étape déterminante et constitue un progrès important pour le traitement des patients souffrant de cette maladie. Tecentriq leur apporte un nouvel espoir de contrôle à long terme de la maladie et d'amélioration de la survie. »

Cette approbation est fondée sur les résultats de l'étude de phase III IMpower133, la première étude de phase III menée sur une immunothérapie composée d'une association de médicaments, montrant une amélioration de la survie globale et de la survie sans progression dans le traitement de première intention du CPPC au stade avancé. L'étude a montré que Tecentriq associé au carboplatine et à l'étoposide permettait aux patients de vivre plus longtemps, à comparer avec la chimiothérapie seule (survie globale médiane [SG] de 12,3 contre 10,3 mois; rapport de risque [RR] de 0,70; IC à 95 %: 0,54-0,91; p. = 0,0069) dans la population en intention de traiter (ITT), ce qui correspond à une réduction estimée de 30 % du risque de décès. Le taux de survie globale à 1 an était environ 13 % plus élevé dans le groupe ayant reçu l'atézolizumab que dans le groupe ayant reçu le placebo (51,7 % contre 38,2 %). La survie sans progression [SSP] médiane était de 5,2 mois contre 4,3 mois; le RR était de 0,77; IC 95 %: 0,62-0,96; p = 0,017.10

«Les besoins non comblés en matière de cancer du poumon à petites cellules sont très élevés, car la majorité des patients sont diagnostiqués à un stade avancé», a déclaré Shem Singh, directeur général de Cancer pulmonaire Canada. «De nouvelles options de traitement sont nécessaires et l'approbation de l'atézolizumab fournit aux Canadiens atteints du cancer du poumon à petites cellules un nouveau moyen de prendre en charge leur maladie et de passer plus de temps avec leur famille. »

À propos de l'étude IMpower13311
IMpower133 est une étude de phase I et III randomisée, multicentrique, à double insu, contrôlée par placebo, visant à évaluer l'efficacité et l'innocuité de Tecentriq en association avec le carboplatine et l'étoposide, à comparer avec le carboplatine et l'étoposide seuls chez des adultes atteints de CPPC au stade avancé n'ayant pas reçu de chimiothérapie. Au total, 403 personnes ont été inscrites à l'étude. Les paramètres finaux co-principaux étaient la SSP et la SG dans la population en ITT.

Le profil d'innocuité de Tecentriq en association avec le carboplatine et l'étoposide était conforme aux risques connus des différents composants du traitement. Les effets indésirables les plus couramment observés chez les patients traités par Tecentriq en association avec le carboplatine et l'étoposide étaient les suivants : anémie (43,4 %), nausée (37,9 %), perte d'appétit (27,3 %), fatigue (27,3 %), vomissements (19,7 %), thrombocytopénie (16,7 %), diminution du nombre de plaquettes (12,6 %), hypothyroïdie (10,1 %), dyspnée (10,1 %) et pyrexie (10,1 %).

Le schéma thérapeutique adopté dans le cadre de l'étude IMpower133 est désormais adopté en tant qu'option de traitement privilégiée pour le CPPC au stade avancé non traité auparavant, selon les directives du National Comprehensive Cancer Network (NCCN) sur la pratique clinique de l'oncologie pour le traitement du CPPC en 2019.12

À propos de Tecentriq® (atézolizumab) 
Tecentriq est un anticorps monoclonal conçu pour se lier directement à la PD-L1 exprimée sur les cellules tumorales et les cellules immunitaires infiltrant la tumeur.13 Cela bloque les interactions de PD-L1 avec d'autres récepteurs à la surface des cellules régulant l'activation ou la suppression des cellules T, un type de globule blanc qui protège le corps contre les infections et les maladies, y compris le cancer.14,15

Roche mène actuellement douze études de phase III sur le cancer du poumon évaluant Tecentriq en monothérapie ou en association avec d'autres médicaments.

Au Canada, Tecentriq est approuvé en association avec le bevacizumab, le paclitaxel et le carboplatine pour le traitement de première intention des adultes atteints de cancer des poumons non à petites cellules (CPNPC) métastatique non épidermoïde sans aberrations génomiques tumorales du gène R-EGF ou ALK, et sans chimiothérapie systémique préalable pour le traitement du CPNPC métastatique non épidermoïde. Tecentriq est également approuvé pour le traitement de seconde intention des adultes atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) non épidermoïde localement avancé ou métastatique, avec progression au moment de l'instauration ou à l'insu de la chimiothérapie à base de platine. Les patients présentant des aberrations génomiques tumorales du gène EGFR ou ALK devraient présenter une progression de la maladie avant le traitement par Tecentriq. En outre, en vertu de lpolitique relative à l'avis de conformité avec conditions (AC-C), Tecentriq est indiqué dans le traitement du cancer urothélial localement avancé ou métastatique présentant une progression de la maladie pendant ou après une chimiothérapie contenant du platine ou une progression de la maladie dans les 12 mois suivant un traitement néoadjuvant ou adjuvant par chimiothérapie à base de platine.

À propos de Roche dans le traitement du cancer du poumon
Le cancer du poumon constitue un domaine d'intérêt et d'investissement majeur pour Roche et nous nous sommes engagés à développer de nouvelles approches, de nouveaux médicaments et de nouvelles analyses pouvant aider les personnes atteintes de la maladie. Notre objectif est de fournir une option de traitement efficace à chaque individu diagnostiqué d'un cancer du poumon. Au Canada, nous disposons actuellement de quatre médicaments approuvés pour traiter certains types de cancer du poumon et d'une gamme de médicaments supplémentaires en cours de développement, pour cibler les facteurs génétiques du cancer du poumon les plus courants ou pour renforcer la capacité du système immunitaire à combattre cette maladie.

À propos de Roche
Roche est un pionnier mondial des produits pharmaceutiques et diagnostiques axés sur le progrès scientifique pour améliorer la vie des gens. Les forces combinées des produits pharmaceutiques et diagnostiques sous un même toit ont cimenté la position de Roche en tant que leader des soins de santé personnalisés, une stratégie qui vise à adapter le meilleur traitement à chaque patient de manière optimale.

Roche est la plus grande entreprise de biotechnologie au monde, avec des médicaments véritablement démarqués dans les domaines de l'oncologie, de l'immunologie, des maladies infectieuses, de l'ophtalmologie et des maladies du système nerveux central. Roche est également le leader mondial du diagnostic in vitro et du diagnostic du cancer basé sur les tissus, ainsi qu'un acteur de premier plan dans la gestion du diabète. 

Fondée en 1931, Roche Canada s'est engagée à rechercher de meilleurs moyens de prévenir, de diagnostiquer et de traiter les maladies tout en apportant une contribution durable à la société. La société emploie plus de 1 200 personnes à travers le pays par l'intermédiaire de sa division pharmaceutique à Mississauga, en Ontario, ainsi que sa division de produits diagnostiques et la division de soins du diabète à Laval au Québec.

Roche vise à améliorer l'accès des patients aux innovations médicales en collaborant avec toutes les parties prenantes concernées. Roche Canada s'implique activement dans les communautés locales, par le biais de dons de bienfaisance et de partenariats avec des organisations et des établissements de santé oeuvrant ensemble pour améliorer la qualité de vie des Canadiens. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter www.RocheCanada.com.

Toutes les marques commerciales mentionnées sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

© Copyright 2019; Hoffmann-La Roche Limitée

RÉFÉRENCES

___________________________

1 Horn, L. et al. (2018) 'First-Line Atezolizumab plus Chemotherapy in Extensive-Stage Small-Cell Lung Cancer', The New England Journal of Medicine, 379: 2220-2229. Extrait de : https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1809064

2 Monographie de Tecentriq (atézolizumab).

3 Monographie de Tecentriq (atézolizumab).

4 Horn, L. et al. (2018) 'First-Line Atezolizumab plus Chemotherapy in Extensive-Stage Small-Cell Lung Cancer', The New England Journal of Medicine, 379: 2220-2229. Extrait de : https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1809064

5 Société canadienne du cancer. Statistiques sur le cancer du poumon. Extrait de : http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/statistics/?region=on.

6 Société canadienne du cancer. Statistiques sur le cancer du poumon. Extrait de : http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/statistics/?region=on.

7 Société canadienne du cancer. Tumeurs cancéreuses du poumon. Extrait de : https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/lung-cancer/cancerous-tumours/?region=on.

8  The American Cancer Society. Small Cell Lung Cancer Stages. Extrait de : https://www.cancer.org/cancer/small-cell-lung-cancer/detection-diagnosis-staging/staging.html

9 The American Cancer Society. Small Cell Lung Cancer Survival Rates. Extrait de : https://www.cancer.org/cancer/small-cell-lung-cancer/detection-diagnosis-staging/survival-rates.html

10 Monographie de Tecentriq (atézolizumab).

11 Monographie de Tecentriq (atézolizumab);

12 NCCN Clinical Practice Guidelines in Oncology: SCLC v1.2019. Extrait de : https://www.nccn.org/store/login/login.aspx?ReturnURL=https://www.nccn.org/professionals/physician_gls/pdf/sclc.pdf

13 Monographie de Tecentriq (atézolizumab);

14 National Cancer Institute. T-Lymphocytes. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmedhealth/PMHT0022044/. Dernière consultation : 5 février 2018.

15 Jin, H.T. et al. Role of PD-1 in regulating T-cell immunity. Current Topics in Microbiology and Immunology. 2011; 350:17-37. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21061197.

 

SOURCE Roche Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:33
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, monsieur Lionel Carmant, procédera à une annonce pour les services de santé...

à 14:30
Les Compagnies pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson annoncent aujourd'hui que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l'approbation de l'extension de...

à 13:30
En vue de préparer l'exercice de consultation qui aura lieu bientôt concernant l'utilisation des écrans et la santé des jeunes, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, annonce que commence aujourd'hui la période durant...

à 12:06
Le 17 décembre 2019, Chez Doris servira son repas de Noël annuel à près de 300 femmes vulnérables et sans-abri. Afin de servir efficacement son repas des fêtes, Chez Doris s'est associé à de nouveaux partenaires cette année, le Collège LaSalle et le...

à 12:00
De passage dans la région de la Côte-Nord pour une tournée, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, profite de l'occasion pour annoncer le nombre de nouvelles places qui seront créées en maison des aînés et en...

à 12:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, monsieur Lionel Carmant, procédera à une annonce pour les services de santé...



Communiqué envoyé le 13 août 2019 à 08:00 et diffusé par :