Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Science et technologie, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Sans buts lucratifs, Sondages, Opinions et Recheches, Gouvernement européen, Affaires étrangères, Politique intérieure, Conservation / Recyclage

Rapport de l'Alliance internationale pour l'avenir de l'alimentation (Global Alliance for the Future of Food Report) : 21 exemples inspirants pour l'alimentation durable de demain


LONDRES, 13 août 2019 /PRNewswire/ -- Un nouveau rapport intitulé « Beacons of Hope: Accelerating Transformations to Sustainable Food Systems » (Sources d'espoir : accélérer la transformation vers des systèmes alimentaires durables) a été présenté aujourd'hui par l'Alliance internationale pour l'avenir de l'alimentation et la Fondation Biovision pour un développement écologique, mettant en exergue 21 initiatives du monde entier qui oeuvrent à la réalisation de systèmes alimentaires durables, équitables et sûrs. Chacune de ces initiatives contribue à inspirer des solutions aux enjeux mondiaux qui nécessitent des mesures urgentes, tels que le changement climatique, la migration humaine, l'urbanisation et la nécessité de développer des régimes alimentaires plus sains et durables.

S'appuyant sur les résultats du nouveau rapport spécial sur la Terre du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), les 21 initiatives constituent la preuve qu'une transformation est possible et soulignent clairement que nous disposons de solutions reposant sur la population et la nature. Ces initiatives sont :

l L'agriculture biologique résiliente au changement climatique sans excédent budgétaire (Climate Resilient Zero Budget Natural Farming), un programme sans produit chimique appuyé par le gouvernement de l'Andhra Pradesh, en Inde, visant à promouvoir la résilience alimentaire par le biais d'une agriculture traditionnelle et de processus agroécologiques. Les connaissances et les compétences sont diffusées dans le cadre d'un accompagnement par les agriculteurs et le gouvernement prévoit de passer de 180 000 agriculteurs à l'heure actuelle dans l'Andhra Pradesh à 6 millions d'ici à 2024.

l Le COMACO (Community Markets for Conservation - Marchés communautaires pour la conservation), qui vise à promouvoir la création de revenus et la sécurité alimentaire en Zambie en formant les braconniers à devenir agriculteurs. Professionnaliser les agriculteurs et les former aux approches agroécologiques permet de générer des revenus alternatifs et des moyens de subsistance autres que par la chasse illégale d'animaux sauvages.

EOSTA, une société établie aux Pays-Bas, productrice et importatrice de fruits et légumes biologiques cultivés de manière durable, issus du commerce équitable. Elle garantit une totale traçabilité de ses produits et s'engage à appliquer le principe de la vérité des coûts, de manière à établir un marché durable entre producteurs et consommateurs.

MASIPAG, un réseau d'organisations de la société civile, d'ONG et de scientifiques dirigé par des agriculteurs aux Philippines contribuant à gérer la biodiversité par la production de riz, de graines et de ressources biologiques cultivés et contrôlés par les agriculteurs.

l Le système « zéro déchet » de San Francisco, une initiative gouvernementale locale visant à réorganiser la gestion des déchets dans la ville en passant à un système circulaire. La réduction des déchets s'effectue en ciblant les producteurs et les entreprises agroalimentaires dans le cadre de campagnes informatives, en reliant les grossistes à des banques alimentaires, en incitant à la consommation responsable, et par bien d'autres initiatives.

Le rapport fournit également aux responsables politiques, investisseurs, partenaires financiers, entreprises et chercheurs, un ensemble complet d'instruments pour la transformation des systèmes alimentaires, s'appuyant sur les principes de l'Alliance internationale : renouvellement, santé, équité, résilience, diversité et interconnectivité, permettant de guider l'action collective.

Ruth Richardson, directrice exécutive de la Global Alliance for the Future of Food a déclaré : « Il est indéniable que nous avons besoin d'un changement systémique, de nouvelles politiques et d'un transfert de la dynamique du pouvoir, afin de parvenir à un avenir alimentaire sûr, résilient et équitable ». Comme le souligne notre nouveau rapport, bien que notre système alimentaire actuel soit à l'origine de la plupart des problèmes environnementaux, il est également à la source des solutions dont nous avons besoin. Il nous incombe à présent, en tant que communauté mondiale, de reconnaître que les transformations nécessaires sont déjà en train de se produire et de consacrer nos énergies à accélérer ce processus. Cela commence par une meilleure compréhension de la façon dont nous devons prendre en charge et faciliter ces processus de transformation par des approches systémiques et contextuelles, ce qui fait que ce rapport constitue un atout précieux pour tous ceux qui souhaitent parvenir à transformer les politiques, les pratiques et les états d'esprit. »

Andreas Schriber, PDG de Biovision a déclaré : « La clé pour résoudre les plus grands défis de l'humanité, en particulier, celui de la crise du climat et de la biodiversité, tout en luttant contre la malnutrition et la faim, réside dans les systèmes alimentaires. Il y a tant de chose à apprendre des Source d'espoir. Il est de notre devoir de diffuser le message et d'établir un nouveau discours véhiculant espoir et optimisme, prouvant que cette grande transformation est réalisable et que nous ne sommes pas voués à continuer d'avancer vers un effondrement écologique et social. Les Espoirs nous montrent ce qu'il est possible de mettre en oeuvre et sont un exemple pour les autres. »

Pour de plus amples informations, consultez www.foodsystemstransformations.org et Twitter @futureoffoodorg

NOTES À L'INTENTION DES RÉDACTEURS : 

l Consultez les images ici.

l Les entretiens sont disponibles sur demande.

À propos de l'Alliance internationale pour l'avenir alimentaire : 

L'Alliance internationale consiste en une alliance stratégique entre fondations philanthropiques travaillant ensemble et avec d'autres intervenants à transformer les systèmes alimentaires mondiaux pour les générations présentes et futures. Nous sommes convaincus de l'urgence qu'il y a à transformer les systèmes alimentaires mondiaux, et des bienfaits de conjuguer nos efforts et ceux d'autres intervenants, afin d'opérer un changement positif. La réforme des systèmes alimentaires nécessite des solutions nouvelles et meilleures à tous les niveaux par le biais d'une approche systémique et d'une collaboration approfondie entre philanthropes, chercheurs, mouvements populaires, le secteur privé et les travailleurs des systèmes alimentaires, les agriculteurs, les populations indigènes, les gouvernements et les responsables politiques.

À propos de la fondation Biovision pour un développement écologique 

La fondation Biovision pour un développement écologique est un organisme laïque à but non lucratif, politiquement indépendant, établi à Zurich, en Suisse. La fondation soutient la diffusion et

l'application de méthodes agricoles organiques et durables pour atténuer la pauvreté et améliorer la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne. Outre les projets sur le terrain menés conjointement à des organismes partenaires africains, Biovision encourage le dialogue politique et la planification de politiques intégrées, fondées sur la science, pour la durabilité des systèmes alimentaires à un niveau national (comme au Sénégal et au Kenya) et international (tel que prévu par le Programme de développement durable à l'horizon 2030 [SDG 2], de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique, et du Comité mondial de la Sécurité Alimentaire). Biovision coanime également le think-tank Sustainable Development Solutions Network (SDSN) en Suisse. www.biovision.ch 

Contacts auprès des médias : 
Kasia Murphy, directrice de la communication
+44 (0) 777-473-6497 / kasia@futureoffood.org

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 aoû 2019
Le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, informe les représentants des médias qu'il participera à une conférence de presse organisée par Conservation de la nature Canada à Ivry-sur-le-Lac,...

16 aoû 2019
Les représentants des médias sont priés de noter que la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, annoncera un appui aux efforts de conservation et de lutte contre les changements climatiques du Canada, et fera le...

16 aoû 2019
Les représentants des médias sont invités à assister à un événement important en matière d'infrastructure au sujet de la protection contre l'érosion, en présence de John Maloney, député d'Etobicoke-Lakeshore, au nom de l'honorable François?Philippe...

16 aoû 2019
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale annonce la disponibilité d'une aide financière offerte dans le cadre du Programme d'aide financière aux participants pour favoriser la participation du public et des groupes autochtones à l'évaluation...

16 aoû 2019
Dans des collectivités de tout le pays, les Canadiens vivent les répercussions des changements climatiques et souhaitent faire partie de la solution. En investissant dans de nouvelles technologies et de nouveaux projets qui visent à réduire la...

16 aoû 2019
Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, M. Pierre Dufour, et la ministre déléguée au Développement économique régional, responsable de la...



Communiqué envoyé le 13 août 2019 à 00:01 et diffusé par :