Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Enjeux environnementaux, Première Nation, CFG

Des technologies propres aident des collectivités nordiques à construire un avenir axé sur l'énergie propre


YELLOWKNIFE, le 23 juill. 2019 /CNW/ - Le Nord canadien possède d'abondantes ressources inexploitées, une situation propre à stimuler la prospérité économique tout en protégeant l'environnement.

Michael McLeod, député des Territoires du Nord-Ouest, a annoncé aujourd'hui au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Amarjeet Sohi, l'octroi de 3,8 millions de dollars pour la réalisation de six projets qui permettront d'implanter des technologies d'énergie propre dans les Territoires du Nord-Ouest et aideront des collectivités à bâtir un avenir plus vert.

Cet investissement se répartit comme suit :

Le Canada investit dans notre avenir énergétique en s'inspirant des travaux du Conseil Génération Énergie, qui a proposé au gouvernement du Canada différentes solutions pour bâtir une économie forte et fondée sur une énergie propre.

Le gouvernement du Canada continuera d'investir dans des collectivités nordiques pour stimuler la croissance économique et créer de bons emplois dans la classe moyenne pour les citoyens.

Citations

« En investissant dans le Nord, nous investissons dans les futures générations de Canadiens, en plus de réaffirmer notre volonté de bâtir un avenir plus vert et de développer des technologies qui donnent un avantage concurrentiel à notre secteur des ressources naturelles. Voilà pourquoi notre gouvernement est fier de soutenir - et qu'il continuera de défendre - des projets comme celui annoncé aujourd'hui. Un projet qui apportera la prospérité que nous désirons, tout en protégeant les endroits que nous chérissons. »

Michael McLeod
Député des Territoires du Nord-Ouest

« Grâce au généreux soutien de Ressources naturelles Canada et de nos partenaires pour le projet, nous serons en mesure de faire des avancées technologiques pour capter et séquestrer, dans les résidus miniers, le dioxyde de carbone - un gaz à effet de serre. À la mine Gahcho Kué, dans les Territoires du Nord-Ouest, nous piloterons des essais sur le terrain pour capter, dans les résidus miniers, le carbone émis par les génératrices diesel. Dans une zone prometteuse pour l'exploitation du nickel en Colombie-Britannique, nous effectuerons également des essais de captage du carbone présent dans l'air. L'investissement du gouvernement du Canada nous est indispensable pour mettre à l'essai ces nouvelles technologies, qui pourraient donner lieu à la création de la toute première mine à empreinte carbone neutre sur la planète. »

Greg Dipple
Chef de projet et professeur, Université de la Colombie-Britannique

« Le projet Shining Lights familiarisera progressivement les participants avec les questions d'énergie et de consommation d'énergie. Il mettra l'accent sur la conservation et l'efficacité énergétique dans les foyers pour permettre aux habitants du Nord de réduire leur empreinte écologique et leur consommation de diesel. »

Shianne McKay
Gestionnaire de projet, Centre for Indigenous Environmental Resources

« Les résidents du hameau d'Aklavik sont reconnaissants à RNCan pour son intérêt et son aide financière, qui viennent reconnaître les besoins et les défis de la communauté en matière de conservation d'énergie. Ce financement créera de l'emploi dans notre communauté pour recueillir les matières servant à alimenter le système de chauffage à la biomasse, réduira notre recours aux combustibles fossiles et diminuera notre empreinte carbone. »

Hameau d'Aklavik

« Le peuple Tetlit Gwich'in s'emploie à créer un avenir plus durable pour la communauté de Fort McPherson. Grâce à la collaboration avec Ressources naturelles Canada et à nos partenaires qui nous fournissent du financement pour créer des emplois et aménager l'infrastructure, cet avenir devient réalité. Nos projets de foresterie et de bioénergie sont à la fine pointe de la technologie dans le Nord. La biomasse remplace désormais les combustibles fossiles dans notre système de chauffage; la récolte locale de biomasse s'est révélée durable; et notre scierie locale travaille en symbiose avec l'équipe chargée du volet bioénergie du projet. Les réalisations découlant de ce projet sont un gage que le gouvernement du Canada reconnaît l'importance d'un avenir durable et prospère pour les collectivités autochtones éloignées. »

Abe Wilson
Directeur, Rat River Development Corporation

« Cette généreuse enveloppe viendra appuyer les partenariats avec le monde universitaire, le gouvernement et l'industrie visant à mettre au point des solutions de technologies propres pour l'industrie minière. Ces investissements aideront nos chercheurs et nos partenaires à trouver des solutions à l'impérieux défi de réduire les émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale par des actions importantes et novatrices sur les plans scientifique et économique. »

Santa J. Ono
Président et vice-chancelier, Université de la Colombie-Britannique

Liens pertinents

INVESTISSEMENT DANS LE NORD CANADIEN

DOCUMENT D'INFORMATION

Projet de l'Université de la Colombie-Britannique

Résumé du projet

Le projet de capture, utilisation et stockage du carbone (CUSC) provenant de résidus miniers fera progresser de nouvelles technologies pour la minéralisation du CO2 capturé dans l'air et le gaz de combustion au sein du flux de déchets miniers provenant des activités minières. Cela permettra d'isoler le CO2 en tant que carbonate stable et bénin et d'obtenir une nette réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des activités minières.

Ce projet mettra également à l'essai les pratiques de gestion de livraison et de résidus miniers de CO2 qui ont été un succès dans des expériences sur table de plus grandes démonstrations sur le terrain dans deux sites miniers canadiens. Les essais sur le terrain seront les premiers des projets pilotes accélérés de CUSC dans des résidus de mine en roche dure à l'échelle mondiale.

Ce projet conduira à des activités minières à zéro émission de GES ou à émissions de GES nettes négatives. En cas de réussite, ce projet pourrait être mis en oeuvre dans d'autres sites dans le Nord canadien.

Projet du hameau d'Aklavik

Résumé du projet

Ce projet a pour objectif de remplacer les combustibles fossiles comme source de chaleur pour le complexe récréatif Sittichinli par une installation de chauffage à la biomasse. De plus, le projet démontrera les avantages en termes de développement économique et la rentabilité du chauffage à la biomasse au sein d'une collectivité du Nord, éloignée.

Ce projet diminuera les émissions de gaz à effet de serre en évitant la combustion de combustibles fossiles (61 000 litres de diesel/année) et démontrera l'efficacité et la rentabilité du chauffage à la biomasse au sein d'une collectivité du Nord, éloignée.

Ce projet augmentera aussi le développement économique local et l'emploi dans la collectivité et offrira une source de chauffage renouvelable.

Projet de la Denesoline Corp Ltd.

Résumé du projet

Pour la société Denesoline, en partenariat avec le BCIT, le principal objectif de ce projet est de réaliser une étude d'ingénierie de base pour la plateforme hybride d'énergies renouvelables pour la Première Nation de Lutsel K'e.

Étant donné que Lutsel K'e est située sur la rive est du Grand lac des Esclaves dans les Territoires du Nord-Ouest, elle n'est pas reliée au réseau de distribution d'électricité nord-américain. Cette étude d'ingénierie de base entraînera la sélection de technologies en fonction des ressources disponibles, de la sélection du site et de la conception et du coût initiaux pour le projet de démonstration.

L'étude achevée d'ingénierie de base sera utilisée pour : établir les permis nécessaires; effectuer une évaluation des répercussions environnementales; et consulter la collectivité, les services publics et autres intervenants en matière énergétique qui pourraient être touchés par l'intégration de l'énergie renouvelable au miniréseau de diesel de Lutsel K'e.

Le projet de démonstration offrira une possibilité de reproduction dans les 200 autres collectivités autochtones alimentées au diesel, réduisant l'utilisation du combustible fossile et entraînant une diminution des émissions de GES, améliorant la qualité de l'air et créant des avantages socioéconomiques.

Projet du Centre autochtone de ressources environnementales (CARE)

Résumé du projet

Ce projet est axé sur l'amélioration de la connaissance du vocabulaire en lien avec l'énergie pour les femmes et jeunes autochtones des collectivités des Territoires du Nord-Ouest qui dépendent du diesel. Le projet utilisera un modèle de « formation des formateurs » où six formateurs autochtones élaborent conjointement un programme d'ateliers proposés, puis travaillent à deux pour fournir trois ateliers régionaux destinés à 75 femmes et jeunes autochtones. Les ateliers seront axés sur :

1. Concepts du langage énergétique

Cette portion vise à servir d'introduction au vocabulaire utilisé dans le domaine de l'énergie. Elle sera axée sur les concepts de base de l'énergie; les sources d'énergie; les répercussions de la production et de l'utilisation de l'énergie (dont au niveau personnel et à la maison); comment l'énergie est utilisée; et la prise de décisions énergétiques. Des liens seront faits avec la planification des systèmes énergétiques dans les collectivités afin que les participants puissent participer en toute connaissance de cause à la création et à la mise en oeuvre de ces plans dans le futur.

2. Traduction des termes énergétiques en langues autochtones locales

Dans cette portion de l'atelier, les femmes et les jeunes participants travailleront avec les Aînés et des traducteurs pour établir et traduire des termes énergétiques clés en langues autochtones de la région. Ces termes feront partie d'une affiche à distribuer aux collectivités pertinentes.

Projet de la Rat River Development Corporation

Résumé du projet

Ce projet permettra à la société Rat River Development Corporation de réaliser une étude de faisabilité sur l'intégration possible d'une chaudière à la biomasse au sein de l'entreprise existante NWT Power Corp., qui relie 14 édifices communautaires. Le promoteur explore et élabore des possibilités de développement fondées sur l'utilisation de la forêt dont la récolte, le sciage de bois d'oeuvre et la bioénergie.

Ce projet entraînera de nombreux avantages pour le Canada et ses résidents :

Projet du hameau d'Aklavik

Résumé du projet

Le but de ce projet du hameau d'Aklavik est de mettre en oeuvre des initiatives qui aideront à accroître l'efficacité énergétique et à réduire les émissions de GES pour les édifices municipaux, à mobiliser les propriétaires à réduire leur consommation d'énergie domestique et à servir de démonstration à d'autres collectivités hors réseau dans le Nord.

Les activités du hameau d'Aklavik comprennent l'établissement de mises à niveau éconergétiques prioritaires pour chaque édifice gouvernemental communautaire, la réalisation de mises à niveau éconergétiques clés de ces édifices municipaux, la réalisation d'une étude sur le chauffage à la biomasse pour l'aréna local et l'élaboration d'un modèle de surveillance et de mise en oeuvre continues de projets énergétiques. Le projet comporte également des ateliers pour fournir au public les connaissances et compétences de base afin de réduire leurs factures d'énergie.

Suivez-nous sur Twitter : @RNCan (http://twitter.com/rncan)

 

SOURCE Ressources naturelles Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:37
CHANGSHA, Chine, 31 juillet 2015 /PRNewswire/ -- ZKenergy Science & Technology Co., Ltd. (« ZKenergy ») a annoncé aujourd'hui que la société a gagné son procès contre Wuxi Suntech Power Co., Ltd. (« Wuxi Suntech ») au sujet de différends contractuels...

1 aoû 2015
Ces fonds permettront d'assurer la gestion et l'exploitation des nouvelles parcelles récemment cédées au parc urbain national de la Rouge, qui s'étendent sur 21 kilomètres carrés TORONTO, le 1er août 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, Paul Calandra,...

31 jui 2015
LAKE LOUISE, AB, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Blake Richards, député de Wild Rose, au nom de l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé aujourd'hui des investissements s'élevant à plus de...

31 jui 2015
QUÉBEC, le 31 juill. 2015 /CNW Telbec/ - L'Administration portuaire de Québec (APQ), par l'entremise de son président-directeur général, Monsieur Mario Girard, a effectué une demande afin de soumettre le projet de terminal multifonctionnel en eau...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - L'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement, ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l'Arctique, a annoncé aujourd'hui une aide financière...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Dans le cadre de la modernisation et du renforcement de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012) (LCEE 2012) mise en place pour appuyer l'initiative gouvernementale de « Développement responsable...



Communiqué envoyé le 23 juillet 2019 à 17:16 et diffusé par :