Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Exploitation minière
Sujets : Économie, Enjeux environnementaux, Première Nation, Plaidoyer (politique)

Freiner le déclin de l'avantage concurrentiel de l'industrie minière canadienne


Les leaders de l'industrie présentent le Plan canadien pour les minéraux et les métaux, qui comprend des recommandations de mesures à prendre par le gouvernement, à la Conférence des ministres de l'Énergie et des Mines du Canada

CRANBROOK, BC, le 15 juill. 2019 /CNW/ - Une alliance nationale d'associations des secteurs de l'exploration et de l'exploitation minières et minérales presse les ministres des Mines, réunis à Cranbrook dans le cadre de la 76e Conférence des ministres de l'Énergie et des Mines du Canada (CMEMC), de prendre des mesures pour veiller à ce que le Canada conserve son avantage concurrentiel à l'échelle mondiale et puisse continuer d'attirer des investissements miniers.

Dans un dossier soumis par la Fédération de l'industrie minérale canadienne (FIMC), une série de recommandations sont faites au gouvernement en lien avec les six orientations stratégiques énoncées dans le Plan canadien pour les minéraux et les métaux (PCMM), paru plus tôt cette année. Le PCMM, élaboré par Ressources naturelles Canada (RNCan) avec l'appui de la plupart des gouvernements provinciaux et territoriaux, recense des domaines précis dans lesquels la collaboration et l'action des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux peuvent augmenter la capacité du Canada à attirer de nouveaux investissements miniers. Le pays a longtemps profité d'une industrie des minéraux et des métaux prospère, mais il n'est pas immunisé contre la concurrence mondiale et ne peut pas tenir pour acquis les avantages et possibilités que recèlent l'exploration et l'exploitation minérales et minières pour sa population. Cette année, la FIMC propose les recommandations suivantes à l'appui des orientations stratégiques ambitieuses du PCMM :

  1. Développement économique, certitude réglementaire et compétitivité pour favoriser les investissements
    Compte tenu de la concurrence féroce exercée à l'échelle mondiale pour obtenir des investissements fermes dans l'exploration minière et la mise en valeur, de la dépendance de l'économie canadienne à l'égard des investissements directs étrangers et du fait que la compétitivité du régime fiscal et la certitude réglementaire sont des composantes essentielles de l'attrait du Canada pour les investisseurs, il est primordial d'envisager l'adoption d'un certain nombre de mesures. Parmi celles-ci, notons la réglementation efficace et efficiente de l'industrie minière, notamment par une mise en oeuvre judicieuse de la nouvelle Loi sur l'évaluation d'impact, un accès approprié aux zones à fort potentiel prospectif et des investissements continus et accrus dans les infrastructures des régions éloignées et nordiques. De plus, une révision stratégique du régime fiscal du Canada s'impose afin d'accroître l'attrait du pays pour les investisseurs.
  2. Accroissement de la participation des peuples autochtones dans le secteur des minéraux
    L'industrie minérale canadienne est un chef de file en matière de mobilisation des Autochtones et de partenariats avec ceux-ci. Les gouvernements peuvent favoriser des partenariats accrus avec les collectivités autochtones et une plus grande participation de ces dernières dans le secteur des minéraux par des investissements sociaux fondamentaux dans des domaines comme la santé, l'éducation et le logement, et par un financement ciblé dans la formation axée sur les compétences et l'entrepreneuriat afin d'aider les Autochtones à obtenir des emplois et à saisir des occasions d'affaires générées par l'industrie. Les gouvernements devraient aussi s'efforcer d'honorer adéquatement leur obligation de consulter les peuples autochtones.
  3. Environnement
    L'industrie canadienne de l'exploration et de l'exploitation minérales et minières est bien positionnée pour jouer un rôle central dans une économie à faible empreinte carbone en tant que fournisseur des matières premières nécessaires à l'innovation dans de nombreux autres secteurs, notamment ceux des technologies propres, de la fabrication, du transport, de la haute technologie, de l'aérospatiale et de la défense. La lutte contre les changements climatiques, plus précisément la prévention du transfert des émissions de carbone, est essentielle pour faire en sorte que l'industrie minérale canadienne, « la meilleure de sa catégorie », devienne un fournisseur de choix qui répond à la demande mondiale de matières premières de la manière la plus durable et la plus respectueuse de l'environnement possible. Le respect de la biodiversité du pays demeure également une priorité pour l'industrie. L'adoption de méthodes appropriées de conservation des espèces en péril jouera d'ailleurs un rôle central dans l'avenir de l'exploration et de l'exploitation minières au Canada.
  4. Sciences, technologie et innovation
    Les sciences de la terre et l'innovation demeurent au coeur des activités d'exploration et d'exploitation minérales et minières. Le gouvernement fédéral devrait procéder à plus d'études géologiques rigoureuses au pays, notamment à des fins de cartographie détaillée des régions éloignées. L'innovation est également de plus en plus importante pour le secteur, que ce soit en lien avec les véhicules autonomes ou l'électrification des mines. L'investissement dans de nouvelles techniques et technologies d'exploration et l'offre d'un soutien financier pour catalyser les investissements du secteur privé dans l'innovation permettront de réels progrès en matière d'efficacité énergétique, de protection environnementale et de productivité commerciale.
  5. Collectivités
    Les investissements dans les ressources humaines et la formation axée sur les compétences sont essentiels étant donné que l'industrie minérale prévoit embaucher près de 100 000 travailleurs au cours des dix prochaines années. Il est particulièrement important d'accroître la collaboration entre les gouvernements, l'industrie et les établissements d'enseignement pour s'assurer que les nouveaux travailleurs de l'industrie minérale possèdent les compétences requises. Il est également essentiel que les gouvernements collaborent pour améliorer le soutien aux initiatives visant à éliminer les obstacles à la diversité et à l'inclusion dans le secteur de l'exploration et de l'exploitation minérales et minières.
  6. Leadership mondial
    Le soutien apporté à l'industrie minérale canadienne, y compris l'accroissement continu de l'accès aux marchés par l'intermédiaire d'accords de libre-échange et d'investissement, est de la plus haute importance pour assurer son succès futur. Le Canada est un chef de file mondial en matière de conduite responsable des affaires et les gouvernements devraient promouvoir les pratiques exemplaires du pays afin de faire progresser ses objectifs en matière de développement et d'accroître les avantages que les activités d'exploration et d'exploitation minières procurent à des collectivités du monde entier. Le gouvernement fédéral doit continuer de collaborer avec le secteur privé, y compris les sociétés canadiennes d'exploration et d'exploitation minières actives à l'étranger, afin de tirer parti des activités de développement du Canada et d'obtenir de meilleurs résultats pour les collectivités.

Les ministres des Mines doivent faire preuve d'audace s'ils veulent attirer davantage d'investissements et améliorer l'avantage concurrentiel du secteur des minéraux du pays. Les recommandations proposées par la FIMC, harmonisées avec le PCMM, précisent le soutien dont l'industrie minérale canadienne a besoin pour assurer son avantage concurrentiel sur une base continue. Étant donné que le Canada dispose déjà de solides bases et que l'exploration et l'exploitation minérales et minières jouent un rôle essentiel dans un avenir à faible empreinte carbone, il est plus important que jamais de soutenir l'un des secteurs industriels les plus importants du pays. 

CITATIONS :

« Sans le soutien vital des gouvernements par la mise en oeuvre des recommandations de la FIMC, la réputation de chef de file de l'industrie canadienne de l'exploration et de l'exploitation minérales et minières, autrefois enviée dans le monde entier en raison des richesses minérales du pays et de son expertise en exploration et en extraction, continuera de faiblir. Alors que la concurrence étrangère se fait plus forte, nous restons à la traîne par rapport à des pays qui nous considéraient autrefois comme la référence mondiale. La mise en oeuvre des recommandations présentées et du PCMM assurera le maintien continu de la position de chef de file du Canada dans l'exploration et la mise en valeur, ce qui entraînera d'importants avantages sociaux et économiques pour les générations à venir », affirme Felix Lee, président de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs.

« Nous sommes encouragés par les engagements pris dans le cadre du nouveau Plan canadien pour les minéraux et les métaux. Les recommandations présentées par la FIMC visent à tirer parti du PCMM afin de remédier au déclin de l'avantage concurrentiel de l'industrie minière du Canada et de refaire du pays le numéro un mondial de l'industrie minière. Le temps est venu de prendre des mesures audacieuses et nous invitons les dirigeants fédéraux, provinciaux et territoriaux à donner suite à ces recommandations », déclare Ben Chalmers, vice-président principal de l'Association minière du Canada.

À propos de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs

L'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (ACPE) est le principal porte-parole de la communauté de l'exploration et du développement minéraux. Comptant plus de 7 500 membres partout dans le monde, l'ACPE s'efforce d'appuyer un secteur minéral concurrentiel et responsable. L'ACPE est connue mondialement pour son congrès annuel, considéré comme l'événement international par excellence de l'industrie, qui a attiré plus de 25 000 personnes de 135 pays au cours des dernières années et dont la prochaine édition aura lieu du 1er au 4 mars 2020 à Toronto. Visitez le site www.pdac.ca (en anglais seulement) pour obtenir plus de détails.

À propos de l'Association minière du Canada

L'Association minière du Canada (AMC) est l'organisme national représentant l'industrie minière du Canada. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique et de pétrole extrait des sables bitumineux, sont présents dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Visitez le site www.mining.ca/fr pour obtenir plus de détails.

À propos de la Fédération de l'industrie minérale canadienne

La Fédération de l'industrie minérale canadienne (FIMC) regroupe plus de 20 associations nationales, provinciales et territoriales qui représentent divers volets de l'industrie minérale et minière du Canada. 

 

SOURCE Association minière du Canada (AMC)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

14 nov 2019
Le Mouvement québécois de la qualité vous convie au Salon sur les meilleures pratiques d'affaires, un événement consacré à l'amélioration continue et à l'innovation. Plus de 3 000 chefs d'entreprise, experts et passionnés de la qualité sont attendus...

14 nov 2019
Alors qu'il prévoyait des investissements miniers à la hauteur de 3,57 milliards de dollars en 2018, l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) rapporte plutôt qu'ils ont atteint 3,26 milliards, en hausse de 7 % par rapport à 2017. Pour...

14 nov 2019
Ressources Falco (« Falco » ou la « Société ») annonce que les six (6) candidats énumérés dans la circulaire d'information de la direction datée du 10 octobre 2019 ont été élus à titre d'administrateurs de Falco. Les résultats détaillés du vote...

14 nov 2019
En 2018, l'ensemble des dépenses d'investissement dans le secteur minier québécois progressent de 6,9 % pour atteindre 3 256 M$. En 2019, ces dépenses devraient augmenter de 12,3 % pour atteindre 3 656 M$. Ces résultats proviennent du Recensement...

13 nov 2019
DIOS EXPLORATION découvre un secteur d'un km carré au contenu très élevé en or dans les sols à 5.5 km à l'est de la brèche ROBINO, sur le projet Au33 accessible par route et détenu à part entière sans redevances.  Un horizon favorable recoupé de...

13 nov 2019
Forage Orbit Garant inc. (« Orbit Garant » ou « la Société ») a présenté aujourd'hui ses résultats pour la période de trois mois terminée le 30 septembre 2019 (« T1 2020 »). Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf si indication...



Communiqué envoyé le 15 juillet 2019 à 11:00 et diffusé par :