Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Exploitation pétrolière
Sujets : Économie, Enjeux environnementaux

Projet de recherche en énergie géothermique financé par le CRSNG - Un demi-million $ pour contrer les îlots de chaleur urbains


QUÉBEC, le 12 juill. 2019 /CNW Telbec/ - En pleine canicule, les tours climatisées transforment la cité bétonnée en véritable fournaise. Jasmin Raymond, professeur à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), obtient une subvention de 540 000 $ pour le projet Aquifroid qui vise à lutter contre les îlots de chaleur urbains. Ce projet est financé par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) dans le cadre de son programme Soutien à l'avancement de la recherche sur les changements climatiques au Canada (SARCCC).

Logo : Institut national de la recherche scientifique (Groupe CNW/Institut National de la recherche scientifique (INRS))

Afin de fournir des solutions de refroidissement écoénergétiques pour les grandes villes canadiennes, le projet Aquifroid vise à évaluer le potentiel qu'offrent les infrastructures naturelles souterraines des centres urbains. Le professeur Raymond propose d'utiliser l'eau souterraine pompée à travers les couches de matériaux géologiques, nommées aquifères, pour climatiser plus efficacement les bâtiments. La chaleur récupérée sera emmagasinée dans le sous-sol et pourrait même servir au chauffage en période hivernale. Le professeur Raymond insiste sur les avantages d'un tel système : « La quantité d'énergie électrique consommée pour climatiser avec cette technique est de 40 à 80 % plus petite que les méthodes conventionnelles ». Le projet s'échelonnera sur une période de 3 ans pendant laquelle le professeur Raymond s'engage à évaluer les risques et identifier les bonnes pratiques en vue de préserver les ressources naturelles en eau souterraine.

Les épisodes de chaleur extrême amplifiés par les îlots de chaleur urbains sont de plus en plus fréquents sous l'action croissante des changements climatiques et sont à l'origine de nombreux troubles de la santé chez les personnes vulnérables. En vue de s'adapter à cette nouvelle réalité, le projet Aquifroid propose un système rapidement implantable qui demande peu de modifications aux infrastructures existantes.

Pour réaliser le projet, l'équipe du professeur Raymond profitera d'un partenariat important avec la Commission géologique du Canada (CGC), qui a récemment travaillé à la caractérisation des ressources en eaux souterraines du pays. Ils pourront également compter sur la collaboration de CanmetÉNERGIE, du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et de l'Université Laval. La professeure Sophie Van Neste du Centre Urbanisation Culture Société de l'INRS se joint également à l'équipe pour étudier les modes d'implantation de telles infrastructures au coeur de l'action citoyenne qui nous mènera vers les transitions énergétique et climatique. Le professeur Raymond se réjouit de voir les forces multi-institutionnelles de l'INRS se rallier à cette initiative intersectorielle.

Hydrogéologue, le professeur Jasmin Raymond consacre ses recherches aux problématiques énergétiques depuis de nombreuses années. Il est titulaire d'une maîtrise et d'un doctorat en sciences de la Terre de l'Université Laval et a travaillé sur la thématique des pompes à chaleur géothermique. Après avoir complété des postdoctorats à l'École de technologie supérieure et à l'Institut national de la recherche scientifique, il a été nommé professeur au Centre Eau Terre Environnement de l'INRS en 2014. Il développe actuellement un vaste programme de recherche sur l'énergie géothermique.

 

SOURCE Institut National de la recherche scientifique (INRS)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 oct 2020
Selon Wu Yin, ancien directeur adjoint de la National Energy Administration (NEA) et vice-président de la China Energy Research Society, il est important de considérer des solutions écologiques, à faible émission de carbone et bénéfiques pour le...

20 oct 2020
Au nom du conseil d'administration de l'Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER), Alex Couture, président du CA, a le plaisir d'annoncer la nomination de Gabriel Durany en tant que nouveau président-directeur général de...

20 oct 2020
Le Bureau de l'Assemblée nationale (BAN) a adopté, le 8 octobre dernier, un règlement pour permettre aux parlementaires de compenser les gaz à effet de serre (GES) émis dans le cadre de leurs déplacements entre leur circonscription et l'hôtel du...

20 oct 2020
Dans le cadre de l'initiative internationale Belt and Road (B&R), il est important de considérer des solutions écologiques, à faible émission de carbone et bénéfiques pour le développement économique et social à l'échelle locale, a déclaré Wu Yin,...

20 oct 2020
CUPRA transpose son patrimoine de sport automobile dans l'ère contemporaine en prenant part à la série de courses Extreme E en tant que partenaire principal de l'équipe ABT Sportsline.     En 2021,...

20 oct 2020
La commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) annonce qu'elle débutera la deuxième partie de l'audience publique sur le Projet de construction d'un complexe de liquéfaction de gaz naturel à Saguenay par GNL...



Communiqué envoyé le 12 juillet 2019 à 12:32 et diffusé par :