Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Enjeux environnementaux, CPG, CFG, NAT

Les premiers ministres des provinces et territoires résolus à agir pour la lutte aux changements climatiques et l'atténuation des catastrophes


SASKATOON, le 11 juill. 2019 /CNW/ - Les changements climatiques constituent une menace d'ordre mondial, dont les effets sur l'environnement, la sécurité et la santé publiques, ainsi que sur les infrastructures et l'économie sont réels et durables. Les premiers ministres des provinces et des territoires ont réitéré l'importance et l'urgence d'agir, et ont renouvelé leur engagement à réduire les émissions de gaz à effet de serre afin d'atteindre les cibles du Canada dans le cadre de l'Accord de Paris sur le climat. Il importe de s'assurer que l'ensemble des gouvernements des provinces et des territoires sont en mesure de réagir, de s'adapter et de faire preuve de résilience face aux effets des changements climatiques.  

Les premiers ministres ont discuté des plans de leurs gouvernements respectifs en matière de changements climatiques. Ils ont convenu que les provinces et les territoires doivent conserver leur capacité à concevoir des plans en matière de changements climatiques qui reflètent leurs besoins et leurs priorités spécifiques. Ces engagements sont conformes à la Déclaration de Québec d'avril 2015, appuyée par toutes les provinces et tous les territoires, et la Déclaration de Vancouver de mars 2016, signée par l'ensemble des premiers ministres.

Les industries canadiennes sont des chefs de file mondiaux sur les plans de l'innovation durable, des mesures permettant la réduction des émissions, de l'amélioration des techniques de séquestration du carbone et de la lutte aux changements climatiques. Les premiers ministres demandent au gouvernement de soutenir l'échange de crédits d'émissions à l'échelle internationale et de travailler avec les provinces et les territoires à l'élaboration d'une démarche stratégique qui permettra de finaliser la réglementation en vertu de l'article 6 de l'Accord de Paris. Pour ce faire, il importe de s'assurer que les provinces et les territoires recevront une pleine reconnaissance pour la réduction de leurs émissions découlant des mesures adoptées par leur gouvernement. Ils ont également discuté de la nécessité d'un financement fédéral suffisant et disponible en temps opportun afin d'appuyer la mise en oeuvre de leurs priorités en matière d'adaptation et d'atténuation des effets des changements climatiques, notamment la portion restante du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone, qui devra être distribuée de manière équitable entre chaque province et chaque territoire.

Atténuation des catastrophes naturelles, adaptation et assistance
Les catastrophes naturelles peuvent survenir n'importe où au Canada et personne n'est à l'abri des répercussions qu'elles peuvent entraîner. Les feux de forêt, les inondations et la fonte du pergélisol sont de plus en plus fréquents et leur gravité ne cesse d'augmenter. Les Canadiens attendent de leurs gouvernements qu'ils déploient tous les efforts nécessaires pour se préparer et pour réagir à de tels événements et en atténuer les conséquences sur leur santé, sur leur domicile et sur l'activité économique.

Les gouvernements provinciaux et territoriaux sont responsables de la gestion des mesures d'urgence dans leurs provinces et leurs territoires respectifs. En raison de leur expérience concrète des questions locales, de la connaissance stratégique qu'ils ont de leur territoire et de leur expertise en matière de gestion des urgences, ils sont les mieux placés pour coordonner les mesures d'urgence lors de catastrophes naturelles, en collaboration avec leurs partenaires autochtones et avec les municipalités.  

Le gouvernement fédéral doit soutenir la capacité des provinces et des territoires et leur aptitude à faire face aux catastrophes naturelles; il lui incombe aussi d'offrir aux communautés autochtones le soutien dont elles ont besoin. Ces rôles sont toutefois compromis par la portée limitée des programmes fédéraux actuels, tant ceux destinés à lutter contre les changements climatiques que ceux visant à mettre en place des mesures d'adaptation et à concrétiser les efforts d'atténuation des catastrophes. Les premiers ministres des provinces et des territoires demandent le rétablissement du seuil inférieur pour l'accès au financement des Accords d'aide financière en cas de catastrophe qui avait cours avant 2015 et conviennent que le financement destiné à l'atténuation des catastrophes naturelles, à l'adaptation et à la résilience doit être flexible, simplifié, adéquat et rapidement disponible. Il doit également permettre aux provinces et aux territoires de répondre aux besoins qui leur sont propres, compte tenu de la fréquence variable et des divers types de catastrophes naturelles auxquels ils sont confrontés individuellement. 

 

SOURCE Les premiers ministres des provinces et territoires


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:47
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à la première édition du Rendez-vous de l'écocitoyen le samedi 26 octobre de 10 h à 18 h au Complexe sportif de Saint-Laurent. Ce grand événement inédit proposera aux citoyens une...

à 16:47
BMO Groupe financier a annoncé aujourd'hui la clôture de l'émission de ses toutes premières obligations durables de trois ans, d'un montant de 500 millions de dollars américains, qui vise à soutenir l'engagement de la Banque en matière de...

à 16:47
Au cours de la deuxième conférence mondiale du partenariat pour le développement communautaire de Ningbo, qui s'est tenue vendredi dans la ville de Ningbo, dans l'est de la Chine, des ententes ont été conclues pour la mise en oeuvre de 52 projets...

à 15:16
Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, M. Pierre Dufour, convie les représentants des médias à une conférence de presse au cours de laquelle...

à 15:00
Dans le cadre de son programme ICI on recycle +, RECYC-QUÉBEC ira à la rencontre des industries, commerces et institutions (ICI) pour souligner la gestion exemplaire de leurs matières résiduelles. Ces organisations ont atteint les plus hauts niveaux...

à 14:00
Au nom de la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest, le député de Beauce-Nord, M. Luc Provençal, est fier d'annoncer qu'une aide financière de 327 250 $ a été accordée à la Ville de Saint-Joseph-de-Beauce pour des...



Communiqué envoyé le 11 juillet 2019 à 13:24 et diffusé par :