Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Suicide Action Montréal : augmenter l'accès pour rejoindre davantage les personnes vulnérables


MONTRÉAL, le 18 juin 2019 /CNW Telbec/ - Près de 27 000 interventions ont été réalisées cette année par l'organisme, qui multiplie ses stratégies pour répondre toujours plus adéquatement à ceux qui en ont le plus besoin et rejoindre les populations les plus vulnérables.

Le jeudi 13 juin dernier, Suicide Action Montréal faisait le bilan d'une année de changements lors de son assemblée générale annuelle et présentait son bilan d'activités à ses membres. Au total, 20 646 personnes ont contacté la ligne d'intervention téléphonique en 2018-2019, porte d'entrée des différents services offerts. Estimées à haut risque de suicide, 1239 d'entre elles ont fait l'objet d'un suivi personnalisé, soit 6 % de plus que l'année précédente. Les proches inquiets pour une personne de leur entourage ont pu bénéficier d'un soutien adapté : ce sont 2 419 interventions réalisées, soit également une augmentation de 6 %. Enfin, les personnes endeuillées ont pu bénéficier d'un accompagnement approprié à leurs besoins, ce qui représente 31 % de plus d'interventions téléphoniques et 45 % de plus de rencontres en face à face.

« Le nombre d'interventions reste constant d'année en année. Cependant, nos services offrent plus de soutien dans les suivis individuels et de groupe, car la demande est grandissante », explique Mathieu Bélanger, président du conseil d'administration. « Nous avons comme ambition pour l'année à venir de mieux faire connaitre notre ressource aux personnes vulnérables de Montréal et de développer des partenariats pour les rendre plus accessibles, tout en gardant un grand niveau d'expertise dans ce domaine. »

Cette offre de services a un impact important dans l'accompagnement des personnes en crise suicidaire et leur entourage, et 96 % d'entre eux estiment avoir reçu l'aide dont ils avaient besoin pour aller mieux. Néanmoins, Suicide Action Montréal constate qu'une partie de la population ayant besoin de faire appel à ses services ne fait pas encore la démarche de les contacter. Pour cela, l'organisme a mis sur pied un plan d'action triennal ayant pour principaux objectifs :

« Suicide Action Montréal a également formé 1 026 professionnels cette année, en offrant 75 formations et conférences », explique Luc Vallerand, directeur général. « On le sait : former et informer pour détecter les personnes vulnérables peut aider à prévenir le suicide en milieu scolaire, en milieu de travail, etc. Les effets positifs sont prouvés. C'est une panoplie de projets qui vont être déployés par nos équipes et nos 221 bénévoles qui ont à coeur de faire de la prévention du suicide une priorité montréalaise. »

Suicide Action Montréal pourra compter sur le soutien de son conseil d'administration, dont les expertises variées enrichissent le développement de projets et faciliteront leur implantation. L'organisme tient à souligner l'engagement des administrateurs impliqués depuis plusieurs années et de ceux nouvellement élus : Mathieu Bélanger, Parkour3, Gabrielle Brochu, Langlois avocats, Marie-Pascale Fontaine Dulude, Amilia inc., Annie Gagné, Radio-Canada, Jonathan Giguère, UQÀM, François-Nicolas Landry, étudiant au D.E.S.S., Guy Leclerc, cardiologue, Elise Morissette, Morissette Maranda, avocats, Claudine Pelletier, Collège St-Jean-Vianney, Céline Sage, STM, Hélène Vézina, Tourisme Laval.

À propos : Suicide Action Montréal a pour mission de prévenir le suicide et ses graves impacts en offrant des services de qualité aux personnes suicidaires, à leur entourage et aux intervenants qui les côtoient. Pour ce faire, SAM mise sur ses ressources, sur l'engagement de son personnel rémunéré et bénévole et sur le développement croissant de ses compétences tout comme sur celles des autres organisations de la communauté.

Pour consulter notre rapport d'activités 2018-2019 : http://suicideactionmontreal.org/wp-content/uploads/2019/06/Rapport-annuel-FINAL-web_compressed-1.pdf

 

SOURCE Suicide Action Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:00
Le Canada a progressé à pas de géant pour réduire les taux d'infection au VIH et d'hépatite virale et améliorer la vie des Canadiens qui en sont atteints. Nous sommes toutefois témoins de la résurgence des infections sexuellement transmissibles au...

à 17:00
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, participera à une formation donnée par l'Ambulance Saint-Jean (Colombie-Britannique et Yukon) et annoncera du financement fédéral pour s'attaquer à la crise des surdoses d'opioïdes....

à 16:15
Aujourd'hui, les représentants des sections affiliées à la FTQ Construction représentant plus de 70,000 travailleurs de la construction sont réunis pour dénoncer la diminution de la formation nécessaire pour opérer une grue, une décision autorisée...

à 14:33
La crise des opioïdes représente le problème de santé publique le plus grave de l'histoire récente du Canada. Parallèlement, l'augmentation de la consommation de méthamphétamine principalement dans les Prairies, engendre des défis uniques et de...

à 13:30
La recherche en sciences sociales et en sciences humaines joue un rôle crucial en nous aidant à mieux comprendre certains des problèmes les plus importants auxquels les Canadiens font face. Les chercheurs produisent les données probantes qui sont...

à 12:36
Les membres des médias sont invités à se joindre à l'honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, et à Peter Schiefke, secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime...



Communiqué envoyé le 18 juin 2019 à 13:10 et diffusé par :