Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Prix et Récompenses, Économie, FVT

Prix Sobey pour les arts 2019 - dévoilement des finalistes : Une somme de 240?000 $ CA en prix et un programme international de résidences soulignent et appuient l'excellence en art contemporain au Canada


OTTAWA, le 12 juin 2019 /CNW/ - La Fondation Sobey pour les arts et le Musée des beaux-arts du Canada sont heureux de dévoiler les cinq finalistes au Prix Sobey pour les arts 2019. Le Prix Sobey pour les arts, l'un des plus prestigieux prix en art contemporain au monde, est décerné chaque année à un artiste visuel de moins de 40 ans.

Prix Sobey pour les arts 2019 (Groupe CNW/Musée des beaux-arts du Canada)

«?Le Prix Sobey pour les arts permet au Musée des beaux-arts du Canada de suivre l'évolution du paysage de l'art contemporain au Canada. Il offre d'inestimables possibilités aux conservateurs et aux artistes partout au pays d'échanger des idées et d'avoir la chance de découvrir une myriade de pratiques artistiques différentes », a souligné Sasha Suda, directrice générale du Musée des beaux-arts du Canada. « C'est une initiative qui vient soutenir et faire la promotion du talent canadien ici et ailleurs, ce qui est au coeur de notre mission et de notre mandat en tant que Musée national.?»

Cette année, le Prix Sobey pour les arts offre 240?000 $ CA en bourses, dont un premier prix de 100?000 $ CA pour le grand gagnant. Chacun des quatre autres finalistes recevra 25?000 $ CA et les artistes figurant sur la liste préliminaire 2000 $ CA. En plus de prix en argent, trois artistes de la liste préliminaire seront choisis par le jury pour prendre part au Résidences d'artistes du Prix Sobey pour les arts. Enfin, l'un des finalistes sera sélectionné par la Fogo Island Arts pour participer à une résidence annuelle d'artiste.

Une exposition des oeuvres des cinq artistes finalistes sera présentée à l'Art Gallery of Alberta du 5 octobre 2019 au 5 janvier 2020. Le lauréat du Prix Sobey pour les arts 2019 sera dévoilé lors d'un gala à l'Art Gallery of Alberta le 15 novembre 2019. Les récipiendaires des résidences internationales seront révélés le 18 septembre 2019, tandis que le gagnant de la résidence en arts de la Fogo Island sera annoncé dans les semaines suivant le gala.

Les cinq artistes finalistes sont :

Les finalistes ont été choisis par un jury international parmi la liste préliminaire des 25 artistes en nomination. Le jury de 2019, présidé par la conservatrice principale de l'art contemporain au Musée des beaux-arts du Canada, Josée Drouin-Brisebois, se compose de Peter Dykhuis, directeur et conservateur de la Dalhousie Art Gallery pour les provinces de l'Atlantique?; Jo-Ann Kane, conservatrice principale de l'art contemporain à la Collection Banque Nationale pour le Québec?; Swapnaa Tamhane, conservatrice indépendante, artiste et écrivaine pour l'Ontario?; Lindsey Sharman, conservatrice, Art Gallery of Alberta pour les Prairies et le Nord?; Nigel Prince, directeur de la Contemporary Art Gallery pour la côte Ouest et le Yukon et d'une jurée internationale, Henriette Bretton-Meyer, conservatrice principale à la Kunsthal Charlottenborg à Copenhague, au Danemark.

 «?Je tiens d'abord à remercier le jury pour le dévouement et la sollicitude dont il a fait preuve pour favoriser des échanges éclairés. J'aimerais également souligner la diligence de ceux et celles qui ont proposé des candidatures à la fois exceptionnelles et étonnantes pour le Prix Sobey pour les arts cette année. La liste des finalistes reflète notre enthousiasme pour les jeunes pratiques dans toutes les régions du pays et permet d'accroître la sensibilisation au travail inventif des cinq artistes », a confié Josée Drouin-Brisebois au nom du jury. « Nous attendons avec impatience de mieux connaître leurs oeuvres à l'Art Gallery of Alberta à Edmonton cet automne. »

De l'information supplémentaire au sujet des candidats et des jurés de 2019 peut être consultée sur beaux-arts.ca/sobey, et en suivant @PrixSobeyAward.

À PROPOS DES ARTISTES FINALISTES

Stephanie Comilang [Ontario]
L'artiste Stephanie Comilang travaille à Toronto et à Berlin. Ses oeuvres documentaires créent des récits qui portent sur la façon dont notre compréhension de la mobilité, du capital et du travail à l'échelle mondiale est modelée en fonction de divers facteurs culturels et sociaux. Elle a exposé à la Ghost:2561, triennale en vidéo et performance de Bangkok, à la SALTS Basel, à la UCLA, à l'International Film Festival Rotterdam et à l'Asia Art Archive in America (New York). Elle est titulaire d'un baccalauréat en beaux-arts de l'École d'art et de design de l'Ontario.

Nicolas Grenier [Québec]
Nicolas Grenier vit et travaille à Montréal et à Los Angeles. Il est titulaire d'un baccalauréat de l'Université Concordia et d'une maîtrise du California Institute of the Arts, et il a fréquenté la Skowhegan School of Painting and Sculpture (Maine). Il s'intéresse aux liens biaisés entre les nombreux systèmes où nous évoluons - politiques, économiques et sociaux - et aux principes, ou à leur absence, qui les fondent. Il a exposé à la Power Plant (Toronto), à la galerie Luis De Jesus (Los Angeles), à la Gagosian Gallery (Athènes) et à l'Union Gallery (Londres).

Kablusiak [Des Prairies et du Nord]
Kablusiak, artiste et commissaire inuvialuk et membre du conseil d'administration de la Stride Gallery (Mohkinstsis), vit à Mohkinstsis (Calgary). Parmi ses récompenses reçues, on note l'Alberta Foundation for the Arts Young Artist Prize et Kablusiak a exposé récemment son travail chez Art Mûr (Montréal) dans le cadre de la Biennale d'art contemporain autochtone, ainsi qu'à l'École des beaux-arts d'Athènes, en Grèce, pour le projet Platforms. Kablusiak utilise l'art et l'humour pour traiter de déplacement culturel. Le caractère enjoué de la pratique de l'artiste donne un sens plus profond aux manifestations d'empathie et de solidarité?; le public est ainsi invité à remettre en question ses perceptions de l'indigénéité contemporaine.

Anne Low [De la Côte Ouest et du Yukon]Anne Low explore par la sculpture, l'installation, les textiles et la gravure la manière dont les formes se détachent de leur contexte historique pour faire écho à des sujets contemporains comme les intérieurs et le décoratif. Ses expositions individuelles comptent Chair for a woman (Vancouver), Paperstainer (Toronto) et A wall as a table with candlestick legs (Stockholm). Sa collaboration avec Evan Calder Williams, The Fine Line of Deviation, a été présentée au Forum Expanded (Berlin), à la Mercer Union (Toronto) et à l'ISSUE Project Room (New York). 

D'Arcy Wilson [Atlantique]
D'Arcy Wilson est une artiste dont l'oeuvre dénonce les interactions coloniales passées et actuelles avec la nature, de sa perspective comme descendante de colons européens au Canada. Son travail interdisciplinaire a été présenté à travers le pays, plus récemment à la Dalhousie Art Gallery (Halifax), à la Galerie d'art Beaverbrook (Fredericton), et à The Rooms Art Gallery (St. John's). Elle habite en ce moment à Corner Brook, Terre-Neuve, où elle est professeure adjointe au programme d'arts visuels de la Memorial University of Newfoundland, campus Grenfell.

À propos du processus de sélection du Prix Sobey pour les arts
Le Musée des beaux-arts du Canada a accepté les candidatures pour le Prix Sobey pour les arts 2019 provenant d'agents et d'institutions reconnus. Le jury a supervisé le processus de sélection pour les prix et les résidences. À partir de la liste complète des artistes proposés, ses membres ont dressé une liste préliminaire de 25 noms, soit cinq artistes par région désignée au Canada. Le jury a par la suite sélectionné un représentant pour chacune des régions afin de constituer la liste des finalistes. L'exposition du Prix Sobey pour les arts 2019 présentera leurs oeuvres.

À propos du Prix Sobey pour les arts
Depuis sa création, le Prix Sobey pour les arts a mis de l'avant plus de 230 artistes canadiens avec sa liste préliminaire. Pour les lauréats, le Prix Sobey est devenu une marque de reconnaissance qui a grandement contribué à leur visibilité nationale et internationale. Au nombre des anciens gagnants du prix figurent Brian Jungen, Jean-Pierre Gauthier, Annie Pootoogook, Michel de Broin, Tim Lee, David Altmejd, Daniel Barrow, Daniel Young et Christian Giroux, Raphaëlle de Groot, Duane Linklater, Nadia Myre, Abbas Akhavan, Jeremy Shaw et Ursula Johnson. Le nom de la lauréate du Prix Sobey pour les arts 2018, Kapwani Kiwanga, a été dévoilé le 14 novembre 2018 au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa.

À propos de la Fondation Sobey pour les arts
La Fondation Sobey pour les arts a été créée en 1981 pour perpétuer l'oeuvre du défunt Frank H. Sobey, entrepreneur et homme d'affaires, en recueillant et conservant des exemples représentatifs de l'art canadien du XIXe et du XXe siècle. L'une des plus belles collections privées en son genre, la Fondation Sobey pour les arts a rassemblé des oeuvres emblématiques de maîtres canadiens comme Cornelius Krieghoff, Tom Thomson et J.E.H. MacDonald. Cette collection est présentée dans l'ancienne demeure de Frank Sobey et de sa femme Irene, dans le comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d'oeuvres d'art ancien et actuel canadien au monde. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d'art européen du XIVe au XXIe siècle au Canada, de même que d'importantes oeuvres d'art indigène, américain et asiatique ainsi qu'une collection mondialement réputée d'estampes, de dessins et de photographies. En 2015, le Musée des beaux-arts du Canada a établi l'Institut canadien de la photographie, un centre mondial de recherche multidisciplinaire consacré à l'étude de l'histoire, l'évolution et l'avenir de la photographie. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d'un siècle. L'une de ses principales missions consiste à accroître l'accès à l'excellence en matière d'oeuvres d'art pour tous les Canadiens. Pour en savoir davantage, visitez, beaux-arts.ca et suivez-nous sur Twitter, Facebook, YouTube et Instagram.

À propos de l'Art Gallery of Alberta 
L'Art Gallery of Alberta est un centre d'excellence en arts visuels dans l'Ouest canadien qui relie les gens, l'art et les idées. Les activités de l'AGA se concentrent sur l'élaboration et la présentation d'expositions originales d'art contemporain et d'art ancien d'Alberta, du Canada et d'ailleurs dans le monde. L'AGA offre également un éventail complet de programmes d'éducation artistique pour le grand public. Fondée en 1924, l'Art Gallery of Alberta est la plus vieille institution culturelle en Alberta et le seul musée dans la province uniquement consacré à l'exposition et la préservation de la culture en arts visuels. Veuillez visiter http://www.youraga.ca pour en savoir plus.

 

Fondation pour les arts Sobey | Musée des beaux-arts du Canada (Groupe CNW/Musée des beaux-arts du Canada)

SOURCE Musée des beaux-arts du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:09
Lyre Miner et Harp Miner, deux plateformes de minage de cryptomonnaie récemment lancées par www.BitHarp.com ( BitHarp Group Limited ), s'avèrent être rapidement des plateformes révolutionnaires sur le marché mondial des cryptomonnaies. Pendant leur...

à 14:00
Lyre Miner et Harp Miner, deux plateformes de cryptominage récemment lancées sur le site www.BitHarp.com (BitHarp Group Limited), sont en train de changer rapidement la donne sur le marché mondial de la cryptomonnaie. En effet, lancés il y a peu, ces...

à 10:11
À la suite d'une journée de médiation tenue hier, les travailleuses et travailleurs de Barry Callebaut ont déclenché une grève générale illimitée. Forts d'un mandat adopté à 95 %, les 365 travailleurs n'ont eu d'autre choix que d'envoyer un message...

21 sep 2019
HUAWEI CLOUD a annoncé une série d'investissements stratégiques en 2019, dans le but d'élargir sa présence mondiale et de répondre à la demande croissante pour sa plateforme intelligente dans le Cloud, sécurisée et stable. HUAWEI CLOUD connaît une...

21 sep 2019
La Cour d'appel donne raison à la CSN-Construction en ce qui concerne le pourvoi judiciaire accompagné d'un sursis d'urgence qui a été déposé en juillet dernier dans le dossier du conflit de compétences entourant la pose des rails du métro de...

21 sep 2019
Les représentants des médias sont conviés à un point de presse, ce samedi 21 septembre. Le président général du SFPQ, Christian Daigle, et la présidente régionale du SFPQ, Caroline Bouffard seront sur la ligne de piquetage dans la réserve faunique...



Communiqué envoyé le 12 juin 2019 à 11:21 et diffusé par :