Le Lézard
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Campagnes politiques, Plaidoyer (politique)

Le Kazakhstan prêt pour la plus grande élection de son histoire


NOURSOULTAN, Kazakhstan, 7 juin 2019 /PRNewswire/ -- Les électeurs du Kazakhstan se rendront aux urnes dimanche pour ce qui devrait être la plus grande élection présidentielle du pays depuis son indépendance en 1991, ainsi que l'indique l'Institute for Eurasian Integration. Au sein de la population de 18,6 millions d'habitants, 11 millions d'électeurs disposent du droit de vote, dont 1,5 million sont des nouveaux électeurs ayant atteint l'âge de 18 ans depuis les dernières élections présidentielles en 2015.

« Je voterai pour la toute première fois », a déclaré Bexultan Chekaïev, âgé de 20 ans. « J'ai regardé les programmes de tous les partis pour choisir le candidat que je souhaite soutenir. »

Au total, 7 candidats se présentent au poste le plus élevé du pays, contre 3 seulement en 2015. Ils représentent un large éventail d'opinions politiques et comptent parmi eux un rédacteur scientifique, une banquière, un responsable syndical, une figure de l'opposition et un communiste, outre le président sortant lui-même, diplomate de carrière.

Le président Kassym-Jomart Tokaïev est le candidat du parti au pouvoir, Nur-Otan. Il a fait campagne dans tout le pays depuis son entrée en fonction en mars, après la démission du premier président, Noursoultan Nazarbaïev. Sont également en lice Daniya Yespaïeva, du parti Ak Zhol et première femme candidate à la présidentielle au Kazakhstan, et Amirjan Kossanov, journaliste et candidat de l'opposition nommé par le mouvement « Destin de la nation ».

Selon les sondages, ces élections suscitent un intérêt international, car le Kazakhstan, de par sa position stratégique en Asie centrale entre la Russie et la Chine, est un allié solide de l'Ouest.

D'après Zauresh Baymoldina, représentant de la Commission centrale des élections, 1013 observateurs de 41 pays et de 9 organisations internationales sont attendus. Parmi celles-ci figurent le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (BIDDH) de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), l'APCE, la CEI, l'OCS, l'OCI, le CCTS (Conseil turcique) et la TurkPA. Des observateurs sont également attendus de Géorgie, d'Arménie, de Lettonie, de Bulgarie, de Moldavie et de Turquie. De plus, un nombre record de journalistes étrangers (227), venant de plus de 40 pays, ont été accrédités.

Le Kazakhstan a connu une augmentation constante de la participation de ses électeurs au fil des années. Lors des élections présidentielles de 1999, le taux de participation était de 86,9 %, et il a atteint 96,81 % en 2015. L'intérêt des électeurs étant une fois encore élevé, les élections de dimanche devraient représenter une nouvelle étape dans le développement de la démocratie en Asie centrale.

 



Communiqué envoyé le 7 juin 2019 à 02:00 et diffusé par :