Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Droit / Problèmes légaux

Pour l'ACDQ, le projet de loi 29 met en péril la qualité des soins dentaires offerts aux Québécois


MONTRÉAL, le 5 juin 2019 /CNW Telbec/ - Le président de l'Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ), le Dr Serge Langlois, émet des réserves quant au dépôt du projet de loi modifiant le Code des professions et d'autres dispositions notamment dans le domaine buccodentaire et celui des sciences appliquées en rappelant que, contrairement à ce qu'il propose, la santé buccodentaire des Québécois(e)s ne peut être assurée que par le dentiste, qui dirige une équipe formée de professionnels. 

Logo : Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ) (Groupe CNW/Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ))

Le président de l'ACDQ, qui représente 4300 dentistes au Québec, est formel à la suite de la première lecture du projet de loi. « Tel qu'il est présenté, ce projet de loi aura des conséquences importantes sur la santé buccodentaire des Québécois(e)s et n'augmentera en rien la qualité et l'accessibilité aux soins. En effet, les changements proposés auront davantage pour effet de diminuer l'accès à un examen buccodentaire complet, que seul le dentiste peut effectuer. Il s'agit d'un recul important pour la santé dentaire en général. Aussi, exigeons-nous d'être consultés afin que le gouvernement puisse d'abord entendre l'ensemble des parties concernées et ensuite prendre une décision éclairée », déclare le Dr Langlois, président de l'ACDQ.

Le projet de loi 29 est inapplicable puisque les ordres professionnels doivent d'abord s'entendre sur les guides de pratique avant son adoption. Par ce projet de loi, le gouvernement confie des pans entiers de la santé buccodentaire à des personnes qui n'ont pas la formation nécessaire et, ce faisant, met en péril la qualité des soins dentaires que reçoivent les Québécois(e)s.

Le Dr Langlois tient d'ailleurs à rappeler que le Québec dispose d'un modèle d'organisation efficace en matière de santé buccodentaire, modèle basé sur un réseau de cabinets dentaires où les dentistes et leur équipe, dont les hygiénistes, travaillent en étroite collaboration dans un lieu unique pour offrir à leurs patients des traitements adaptés. Seul titulaire d'un diplôme universitaire de médecine dentaire, le dentiste fait l'examen, pose le diagnostic et établit le plan de trai­tement, préalables à tout traitement effectué par l'hygiéniste, comme le prescrit la réglementation actuellement en vigueur. Il en est de même pour certains actes d'implantologie qui, selon le projet de loi, pourraient dorénavant être réalisés par les denturologistes.

Enfin, il est primordial que le dentiste soit au coeur des soins de santé buccodentaire fournis à l'ensemble de la population du Québec.

 

SOURCE Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
Alors que débuteront, le 22 janvier prochain, les consultations devant la commission parlementaire sur le projet de loi 39 établissant un nouveau mode de scrutin, la Coalition pour la réforme électorale maintenant ! entend inviter le gouvernement et...

à 04:36
Mindray Médical , (SZSE: 300760)un fournisseur mondial de premier plan de dispositif et solution médial médicaux,lance une nouvelle solution de système d'échographie de point de service- TE7 ACE pour améliorer la confiance diagnostique. Ce nouveau...

19 jan 2020
Brutale, une maladie du coeur ou un accident vasculaire cérébral (AVC) a trois fois plus de risques d'être provoqué chez les fumeurs que les non-fumeursi. En effet, le tabac contribue à plus de 36 maladies cardiovasculaires et double, au moins, le...

19 jan 2020
Le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS) invite les médias au dévoilement de données récentes concernant les maladies cardiovasculaires et coronariennes causées par le tabagisme ainsi que les conséquences subies, à l'occasion du premier...

18 jan 2020
Le programme de bourses Amgen (Amgen Scholars Program, ASP) est un programme international financé par la Fondation Amgen sous la direction de l'université Harvard qui vise à accroître les possibilités de recherche pour les étudiants qui s'engagent à...

18 jan 2020
La 17e Guignolée Dr Julien s'est terminée cette semaine avec une collecte de dons totalisant 1 602 357 $ au profit des trois centres experts parrainés par la Fondation Dr Julien (le Centre d'Hochelaga, le Garage à musique de Maisonneuve et le Centre...



Communiqué envoyé le 5 juin 2019 à 18:10 et diffusé par :