Le Lézard
Sujets : Personnes handicapées ou invalides, CMG

Semaine québécoise des personnes handicapées - La Ville de Montréal réitère ses engagements en matière d'accessibilité universelle


MONTRÉAL, le 4 juin 2019 /CNW Telbec/ - La Ville de Montréal tient à souligner la Semaine québécoise des personnes handicapées, qui a lieu du 1er au 7 juin et réitère que l'accessibilité universelle est une priorité.

À chaque année, depuis 23 ans, cette semaine de conscientisation vise à appeler l'ensemble de la population à poser un geste simple pour réduire les obstacles que peuvent rencontrer les personnes handicapées.

« Montréal est un lieu de vie inclusive et accessible à tous et toutes. Nous croyons que toutes les citoyennes et tous les citoyens ont droit à une qualité de vie optimale, et ce, peu importe leur limitation avec laquelle ils doivent composer au quotidien. Comme Ville, nous avons le devoir de mettre en place des mesures pour y parvenir. La Ville a toujours investi et continuera d'investir en capital humain et financier, pour jouer notre rôle en accessibilité universelle », a déclaré Mme Nathalie Goulet, responsable de l'inclusion    sociale, des sports et loisirs, de la condition féminine, de l'itinérance ainsi que de la jeunesse au comité exécutif.

L'accessibilité universelle représente un enjeu important pour la Ville de Montréal. Plusieurs actions sont mises en oeuvre pour rendre notre ville universellement accessible et pour réduire les obstacles à la participation sociale de toutes les Montréalaises et tous les Montréalais.

La Ville s'assure aussi de poursuivre le développement de son expertise en accessibilité universelle. Le Fond dédié en accessibilité universelle (FDAU) soutient des démarches d'accompagnement ou de formation en accessibilité universelle en misant sur le partenariat entre la Ville et des organisations expertes en la matière.

Dans le cadre du Programme triennal d'immobilisation Municipalité amie des aînée - accessibilité universelle (PTI-MADA - AU), plusieurs investissements sont consentis pour rendre les aménagements urbains et les installations accessibles pour tous et toutes. La Ville a également adapté ses services en loisirs, en culture et des sports. Ses projets d'aménagement sont désormais conçus pour faciliter l'accès et l'usage des personnes ayant des limitations fonctionnelles. Par exemple, les projets de rénovation et d'agrandissement des bibliothèques de la Ville intègrent tous l'accessibilité universelle dans la conception de leurs nouveaux lieux.

La Ville de Montréal a travaillé la mise en oeuvre de sa Politique municipale d'accessibilité universelle et son Plan d'action, au cours des dernières années. Depuis, des centaines d'interventions ont été effectuées dans la ville et dans les édifices municipaux. Nous avons annoncé des investissements importants afin de réaliser des projets visant à rendre les infrastructures municipales universellement accessibles.

« Notre objectif est clair : nos services et programmes doivent bénéficier à toutes les Montréalaises et tous les Montréalais, peu importe leur âge ou leur limitation fonctionnelle. Bien sûr, le travail n'est pas terminé, il reste encore des défis, et c'est ensemble que nous les relèverons, à tous les niveaux», a ajouté Mme Goulet. « Ensemble, nous parviendrons à faire de Montréal une ville inclusive, solidaire et universellement accessible. »

D'ailleurs, les processus décisionnels seront revus pour inclure notamment les principes d'accessibilité universelle dès les premières réflexions et la planification qui mène aux décisions des élus et des services municipaux. Au cours des deux prochaines années, nous allons tester l'approche dans quatre services, soit les services de la diversité et de l'inclusion, de l'urbanisme et de la mobilité, de la gestion et la planification immobilière ainsi qu'à la direction des sports, pour développer les outils, former et tester, pour ensuite étendre la pratique aux autres services.

« Nous amorçons ce virage parce que nous visons l'équité et l'inclusion de l'ensemble de la population. Il importe de se poser les bonnes questions dès le départ, dès que nous nous préparons à prendre une décision,  parce que l'accessibilité universelle doit faire partie de la réflexion dès le début, » a conclu Mme Goulet.

 

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif



Communiqué envoyé le 4 juin 2019 à 16:41 et diffusé par :