Le Lézard
Sujets : Femme, CFG

Le gouvernement du Canada annonce un investissement dans plusieurs organismes de femmes à Edmonton et dans le nord de l'Alberta


EDMONTON, le 23 mai 2019 /CNW/ - Les organismes de femmes fournissent des services cruciaux à nos collectivités : ils aident les femmes et les filles à atteindre la sécurité financière, à échapper à la violence et à participer pleinement à tous les aspects de notre économie et de notre société. Pourtant, pendant beaucoup trop longtemps, ces organismes ont été sous-financés, sous-estimés et minés. Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance vitale des organismes de femmes pour le mouvement féministe, et comprend que le moyen le plus efficace de faire progresser l'égalité des genres, c'est de maintenir et développer la capacité de ces organismes à accomplir leur précieux travail.

Voilà pourquoi le gouvernement du Canada va investir jusqu'à 4,05 millions de dollars dans 11 organismes de femmes et organismes autochtones au service des femmes à Edmonton et dans le nord de l'Alberta. Randy Boissonnault, député d'Edmonton-Centre et conseiller spécial du premier ministre sur les enjeux liés à la communauté LGBTQ2, en a fait l'annonce aujourd'hui au nom de l'honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l'Égalité des genres.

Les organismes suivants recevront des fonds (on trouvera des témoignages et renseignements additionnels dans le Document d'information ci-joint) :

Les fonds octroyés à ces projets proviennent des investissements historiques effectués dans le cadre du budget de 2018 dans le Fonds de renforcement des capacités pour appuyer un mouvement de femmes viable, ainsi que dans le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe pour combler les lacunes en matière de soutien aux groupes de victimes de violence fondée sur le sexe mal desservis au Canada.

Citations

«?Avec nos investissements historiques, nous reconnaissons l'apport des femmes et des organismes de femmes qui s'emploient à faire tomber les barrières et nous leur exprimons notre gratitude, sachant les maigres ressources à leur disposition au cours des dernières décennies. Le mouvement des femmes au Canada a réclamé une source de financement fiable, prévisible et accessible pour assurer la durabilité de son travail. Nous l'avons entendu. Notre financement stable et souple aidera ces organismes à Edmonton et dans le nord de l'Alberta à croître et perdurer; en effet, nous savons qu'investir dans les organismes de femmes est le moyen le plus efficace de faire progresser l'égalité des genres. En appuyant un mouvement qui a déjà obtenu des résultats remarquables, nous stimulons la croissance de la classe moyenne, nous renforçons les familles et les collectivités, et nous créons des changements durables qui vont profiter à toutes et tous.

L'honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l'Égalité des genres

« Le financement annoncé aujourd'hui apportera un renfort bien nécessaire aux capacités de 11 organismes d'Edmonton et du nord de l'Alberta à long terme. Ces organismes accomplissent un important travail, c'est-à-dire qu'ils aident ou servent directement les femmes pour qu'elles puissent avoir des chances égales, se bâtir une vie sans violence et discrimination et profiter d'un plus grand nombre de débouchés économiques. Bref, par ce financement, nous contribuons à construire une société plus saine et plus inclusive. »

Randy Boissonnault
Député d'Edmonton-Centre
Conseiller spécial du premier ministre sur les enjeux liés à la communauté LGBTQ2

Les faits en bref

Produits connexes

Document d'information

Ministère des Femmes et de l'Égalité des genres -- Programme de promotion de la femme

Le ministère des Femmes et de l'Égalité des genres fait progresser de plusieurs façons l'égalité entre les femmes et les hommes au Canada, notamment au moyen de son Programme de promotion de la femme, qui finance les projets d'organismes admissibles. Les projets sont sélectionnés au moyen d'appels de propositions portant sur des thèmes précis ou parmi l'arrivage continu de propositions, ce qui donne au Programme la souplesse voulue pour répondre à mesure aux enjeux nouveaux.

Le Programme de promotion de la femme finance des projets qui ciblent les obstacles systémiques à l'égalité dans trois domaines prioritaires, à savoir : l'élimination de la violence faite aux femmes et aux filles, l'amélioration de la sécurité économique des femmes et des filles, et l'accès des femmes et des filles aux postes de responsabilité et de décision.

Appel de propositions visant le renforcement des capacités 

En octobre 2018, la ministre Monsef a annoncé un appel de propositions visant le Fonds de renforcement des capacités du Programme de promotion de la femme. Les organismes ont été invités à demander du financement pour des projets locaux, provinciaux ou nationaux, les montants disponibles variant selon la portée des projets et les besoins à combler.

Le 8 mars 2019, Journée internationale des femmes, la ministre a annoncé que plus de 250 organismes avaient été choisis pour recevoir des fonds.

L'objectif de cet appel de propositions était de financer des projets devant renforcer les capacités des organismes de femmes et des organismes autochtones au service des femmes qui contribuent à un mouvement des femmes viable au Canada, dans le but de promouvoir l'égalité entre les sexes. Les sommes versées aideront les organismes à croître, à répondre à la demande croissante de services et à continuer de travailler ensemble pour l'égalité. Elles découlent du budget de 2018, dans lequel le gouvernement avait annoncé l'affectation de 100 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes d'un bout à l'autre du Canada.

Projets en Alberta

L'annonce d'aujourd'hui a mis en relief 11 projets financés par le gouvernement du Canada à Edmonton (Alberta) en vertu du Fonds de renforcement des capacités :

Alberta Council of Women's Shelters Society (ACWS)

Titre du projet : ACWS Building Collective Capacity (développer la capacité collective de l'ACWS)
Financement accordé : 750?000 $

Grâce à ce financement, l'ACWS sera mieux à même de soutenir ses membres et de s'assurer d'avoir les ressources et le personnel nécessaires pour soutenir ses membres tout en s'adaptant à l'évolution de leurs besoins. L'organisme travaille à l'accroissement du nombre de ses membres et à la création d'une institution provinciale consacrée à l'élimination de la violence fondée sur le sexe (VFS).

L'ACWS représente les refuges pour femmes de l'Alberta. Il soutient ses membres et les aide à se concerter en tirant parti de leur savoir collectif pour éliminer la violence familiale. L'ACWS a participé à la fondation du Réseau canadien des maisons d'hébergement pour femmes et de son homologue international.

« Les besoins et défis des femmes et des refuges pour femmes sont de plus en plus grands, et l'Alberta Council of Women's Shelters a besoin de financement stable pour répondre aux besoins croissants de ses membres, améliorer sa capacité à les servir et créer un réseau provincial viable de refuges pour femmes. Nous sommes reconnaissantes au gouvernement fédéral pour cet investissement, grâce auquel nous pourrons améliorer le soutien à nos membres et continuer de bonifier notre offre de services et d'avantages pour répondre à leurs besoins. Collectivement, nous serons ainsi en mesure de produire des retombées plus substantielles pour faire reculer la violence fondée sur le sexe en Alberta. Ensemble, on va plus loin. »

Jan Reimer, directrice générale
Alberta Council of Women's Shelters Society

Alberta Native Friendship Centre Association

Titre du projet : Working in Friendship to Eliminate Violence (travailler à l'élimination de la violence dans un cadre d'amitié)
Financement accordé : 500?000 $

Grâce à cet investissement, l'association des centres d'amitié autochtone de la province -- l'Alberta Native Friendship Centre Association -- pourra mieux contrer la violence fondée sur le sexe dans les régions rurales et urbaines de l'Alberta. Elle formulera un cadre dirigé par des Autochtones et enraciné dans la culture traditionnelle qui permettra d'adopter une visée à long terme et englobera la défense des intérêts et l'établissement de partenariats. Ce financement permettra de soutenir la recherche, ainsi qu'une offre d'activités et de programmes respectueux de la culture pour éliminer la violence fondée sur le sexe.

L'Alberta Native Friendship Centre Association réunit 21 centres d'amitié autochtone, foyers d'échange culturel qui s'emploient à construire des ponts entre deux visions du monde : celle des Autochtones et celle des allochtones. 

« Nous sommes reconnaissants pour l'investissement du gouvernement du Canada, investissement qui aidera les centres d'amitié à s'attaquer au grave problème de la violence faite aux femmes et aux filles autochtones en milieu urbain en Alberta. L'élaboration d'un cadre provincial de prévention et de lutte contre la violence fondée sur le sexe est une première étape essentielle qui garantira l'inclusion directe de nos 21 centres membres et jettera les bases d'un soutien adapté à la culture, soutien qui sera intégré au niveau des communautés mêmes. »

Joanne Mason, directrice générale
Alberta Native Friendship Centre Association

Bonnyville Canadian Native Friendship Centre 

Titre du projet : Empowering Women Program (programme d'autonomisation des femmes)
Financement accordé : 81?066 $

Grâce à cet investissement, le centre d'amitié autochtone de Bonnyville renforcera sa capacité à fournir des services et du soutien aux femmes et aux familles autochtones, afin d'accroître leur sécurité économique. Pour y arriver, il faudra notamment offrir plus de formation aux agences locales pour qu'elles soient en mesure de soutenir les femmes autochtones et créer un répertoire de services pour la clientèle du centre et les agences. L'organisme fera état de ses progrès régulièrement et maintiendra son offre de services aux femmes et aux familles autochtones tout en étendant son rayonnement dans la collectivité.

Incorporé le 30 janvier 1975, le centre d'amitié autochtone de Bonnyville fait la promotion d'une participation égale des Autochtones à la société canadienne et encourage la communication et la coopération entre toutes et tous -- Autochtones et allochtones, organismes publics (fédéraux, provinciaux et municipaux), entreprises locales et organismes communautaires.

« Avec un financement limité et sporadique, il n'est pas toujours possible d'améliorer nos compétences et notre capacité d'offrir des services novateurs à notre clientèle. Le financement stable et prévisible que nous a consenti le gouvernement du Canada va rendre possibles l'amélioration et l'expansion de nos programmes et services, y compris la formation, ce que nous ferons en consultant activement la collectivité. »

Lauri Fitzpatrick, directrice générale
Bonnyville Canadian Native Friendship Centre 

InMotion Network

Titre du projet : InMotion Network Capacity Building (développement de la capacité du réseau)
Financement accordé : 593?220 $

Le réseau InMotion se servira de ce financement pour faire appel à une expertise externe en matière de financement, de communications et de mesure pour renforcer les procédures en place et continuer à soutenir les femmes et les filles albertaines. En établissant des partenariats avec des organisations sportives et en faisant la promotion de droits, InMotion fera avancer l'égalité des genres et encouragera des changements en profondeur.

InMotion Network est un organisme à but non lucratif qui encourage femmes et filles à pratiquer un sport et à s'impliquer dans les postes de direction à l'intérieur du domaine; il travaille à offrir aux Albertaines des chances égales à celles des Albertains dans le sport.

« Tout le monde y gagne quand on encourage les femmes et les filles à pratiquer le sport dans nos collectivités et qu'on favorise une meilleure compréhension de l'égalité de genre. Cette aide précieuse du gouvernement du Canada nous permettra d'amener notre capacité au niveau requis. Elle nous permettra de déterminer où et comment investir pour croître, afin d'assurer que nos programmes restent disponibles et adaptés aux besoins changeants d'aujourd'hui. »

Sharon Evens, présidente
InMotion Network

Mountain Rose Women's Shelter Association (MRWSA)

Titre du projet : Developing a Sustainable Social Enterprise in Rural Alberta (développer une entreprise sociale viable dans l'Alberta rurale)
Financement accordé : 156?765 $

MRWSA stabilisera son financement et à créer un milieu de travail qui encourage les femmes à utiliser leur influence et à faire preuve d'initiative tout en les aidant à atteindre la sécurité économique, à prendre confiance en elles-mêmes et à devenir plus décisives. L'organisme mettra au point un plan d'affaires pour élaborer un modèle d'entreprise sociale viable, qui mènera les femmes à leur sécurité et à leur autonomie financière.

MRWSA est un organisme à but non lucratif dans le comté de Rocky Mountain House et Clearwater. Incorporée en 1990, sa mission est d'offrir ressources et soutien aux personnes et familles touchées par la violence familiale.

« Nous avons une équipe petite, mais efficace et dévouée de personnel rémunéré et bénévole. Ce dont nous avons besoin, c'est de financement et de moyens pour aider les femmes à atteindre la sécurité économique. Nous sommes heureuses de dire que, grâce à ce nouveau financement du gouvernement fédéral, nous pourrons investir le temps et les ressources nécessaires pour élaborer un modèle d'entreprise sociale qui rendra notre organisme plus autonome financièrement. Les organismes de femmes attendaient une telle aide depuis des années, et nous nous réjouissons d'avoir la possibilité de renforcer nos capacités et de continuer à servir la collectivité. »

Cindy Easton, directrice générale
Mountain Rose Women's Shelter Association

Native Counselling Services of Alberta (NCSA)                                                                                      

Titre du projet : Buffalo Sage Wellness House Indigenous Women's Capacity Building Program (programme de développement des capacités des femmes autochtones à la maison de mieux-être Buffalo Sage)
Financement accordé : 60?472 $

NCSA contrera la violence faite aux femmes autochtones en fournissant une formation à son personnel de la Buffalo Sage Wellness House pour mieux comprendre le rôle traditionnel des femmes autochtones, reconnaître les incidences que les traumatismes ont eues sur ce rôle et le rétablir par le biais de l'éducation.   

NCSA a vu le jour en 1974 à l'initiative d'une aide judiciaire. Aujourd'hui, 170 personnes travaillent pour l'organisme, qui aide les Autochtones à avoir un accès équitable à la justice et aux services à l'enfance en Alberta.

« Le financement fourni par le gouvernement du Canada nous permettra de renforcer notre capacité de guérison en aidant nos femmes à se réapproprier la place qui leur revient de droit comme enseignantes des rôles de genre et donneuses de vie. Cela réduira considérablement l'incidence de la violence dans les collectivités, changera les attitudes et permettra une guérison collective. »

Claire Carefoot, directrice des services correctionnels
Native Counselling Services of Alberta                                                                                        

Pace Community Support, Sexual Assault, & Trauma Centre                                                         

Titre du projet : Pace Strategic & Succession Planning (plan de relève et planification stratégique du centre Pace)
Financement accordé : 233?775 $

L'un des aspects les plus sous-financés du fonctionnement d'un organisme de bienfaisance est le personnel -- sa formation, son maintien en place et son roulement. La mise en place de programmes cohérents, le renforcement des capacités et la prestation de services fiables nécessitent un personnel qualifié, une vision claire et un bon plan de relève. Planification stratégique, planification de la relève et refonte des pratiques de recrutement et de maintien en poste seront entreprises pour renforcer les capacités du Pace Community Support, Sexual Assault, & Trauma Centre -- un centre d'aide aux victimes d'agression sexuelle et de traumatismes. On aura recours à des experts pour superviser la mise à jour des politiques, l'examen des résultats des projets et les descriptions de poste. Une nouvelle stratégie de recrutement et de fidélisation des cadres et des membres du conseil viendra compléter cette restructuration globale.

Le Pace Community Support, Sexual Assault, & Trauma Centre a été fondé en 1980 sous le nom P.A.C.E: Providing Assistance, Counselling and Education (c'est-à-dire « offrir une assistance, du counselling et de la formation »). En 1993, il a aidé à fonder l'Alberta Association of Sexual Assault Centres, association réunissant les centres d'aides aux victimes d'agression sexuelle de l'Alberta.

« Les problèmes de dotation et le taux de roulement à la direction et au conseil d'administration nuisent au bon fonctionnement de notre centre. Nous sommes heureuses de recevoir ce financement du gouvernement fédéral. Car, grâce aux fonds reçus, nous pourrons nous doter d'un outil qui nous faisait défaut depuis longtemps : un plan stratégique élaboré de manière professionnelle. Nous aurons aussi les personnes et les procédures nécessaires pour répondre aux besoins de la collectivité une fois que nous aurons revu et amélioré nos politiques de formation et de gestion des ressources humaines. »

Jacquie Aitken, directrice générale
Pace Community Support, Sexual Assault, & Trauma Centre                                                         

The Red Road Healing Society                                                                                                  

Titre du projet : Strategic Plan Update and Succession Planning (mise à jour du plan stratégique et du plan de relève)
Financement accordé : 50?000 $

La Red Road Healing Society sera mieux équipée pour réduire la violence, l'apathie, l'isolement et la souffrance en général dans la vie des Autochtones et allochtones en se concentrant sur l'administration interne, notamment la planification de la relève, la gouvernance, la planification stratégique et la gestion axée sur les résultats, ce qui renforcera l'organisme et lui permettra de mieux servir la communauté autochtone en Alberta. Une optique autochtone sera utilisée pendant le projet; on intégrera aussi une approche socioéconomique enracinée dans la vision autochtone (que sa fondatrice appelle en anglais « Indigenomics », fusion des mots « Indigenous » [autochtone] et « economics » [économique]).

La Red Road Healing Society est un organisme à but non lucratif ouvert et libre. Sa programmation holistique à l'intention de l'enfance, de la jeunesse et des familles favorise le bien-être par un éventail de perspectives, pratiques et savoirs ancrés dans la culture autochtone.

« Notre approche holistique axée sur la guérison est essentielle pour que notre clientèle progresse dans la vie. L'appui du gouvernement du Canada arrive à point, puisque nous devons prendre de l'expansion. Nous disposerons donc des fonds nécessaires pour réorganiser nos activités et améliorer notre capacité d'offrir des services professionnels aux enfants, aux jeunes, aux adultes et aux familles autochtones, dans un cadre autochtone qui favorise le sentiment d'appartenance et l'autonomie. »

Joanne Lethbridge Pompana
The Red Road Healing Society                                                                                                  

SAFFRON Centre Ltd.

Titre du projet : Building Momentum at SAFFRON (donner un nouvel essor à SAFFRON)
Financement accordé : 222?000 $

L'objectif de SAFFRON est d'élaborer un plan stratégique comprenant des objectifs à long terme alignés avec les besoins des personnes qui ont survécu à une agression sexuelle ou à d'autres violences fondées sur le sexe. Les sources de financement, la formation du personnel, les politiques de maintien en poste et les structures de gouvernance globales seront également examinées et renforcées. Cette démarche permettra d'améliorer les services essentiels que l'organisme fournit à la communauté.

Le SAFFRON Centre ltée a vu le jour en 1998. Connu d'abord sous le nom A Safe Talk, il comptait à ses débuts une seule conseillère formée pour accompagner les survivantes d'agression sexuelle; depuis, il a grandi et, en 2007, est passé du nom de Strathcona Sexual Assault Centre à celui de SAFFRON.

« Grâce au soutien du gouvernement du Canada, nous restructurerons nos activités pour répondre à la demande croissante de services et programmes. Les agressions sexuelles et la violence fondée sur le sexe sont deux facettes d'un problème majeur, et nous voulons nous positionner comme intervenant clé, capable de fournir aux survivantes le type de services qu'il leur faut pour guérir, reprendre leur vie et se rétablir. »

Katie Kitschke, directrice générale
SAFFRON Centre ltée.

Today Family Violence Help Centre

Titre du projet : Creating Financial Sustainability through Community Engagement (la mobilisation communautaire comme voie d'accès à la viabilité financière)
Financement accordé : 250?000 $

Le Today Family Violence Help Centre embauchera une experte ou un expert pour la liaison avec les parties prenantes -- bailleurs de fonds potentiels, donatrices, donateurs et bénévoles -- afin d'accroître les revenus générés grâce à la mobilisation communautaire. En plus d'améliorer sa stabilité financière et ses liens avec la communauté, cette démarche contribuera à la sensibilisation et permettra de tirer parti des connaissances de la communauté afin d'améliorer les programmes pour les femmes touchées par la violence familiale et l'inégalité des genres.

Le Today Family Violence Help Centre a ouvert ses portes en 2004 et a reçu le statut d'organisme de charité en 2012. Il est le résultat de la coopération de 26 organismes qui luttent contre la violence familiale, y compris des refuges, des organismes à but non lucratif, des communautés autochtones et ethnoculturelles, les gouvernements fédéral et provincial, ainsi que l'administration municipale.

« Notre relation avec la communauté continue d'évoluer. La demande pour nos services augmente, mais il est difficile d'y répondre sans financement stable. Nous sommes reconnaissantes au gouvernement du Canada pour son soutien, qui nous aidera à concevoir un plan et un programme pour augmenter nos revenus et nos capacités en tant que fournisseur de services. Nous pourrons de cette façon produire des changements positifs dans la vie des femmes qui comptent sur nous pour les aider. »

Cindy Furlong, directrice générale
Today Family Violence Help Centre

YWCA Edmonton

Titre du projet : YWCA Edmonton Revenue Diversification (diversification des revenus de la YWCA Edmonton)
Financement accordé : 150?000 $

La YWCA d'Edmonton se restructurera pour augmenter sa viabilité financière en procédant un examen complet de sa stratégie de financement et en élaborant un plan en vue de diversifier les sources de revenus dans une optique de santé financière et de durabilité à long terme.

Fondée en 1870, la YWCA Edmonton offre un grand nombre de programmes aux femmes et aux enfants d'Edmonton. Elle a notamment ouvert le tout premier centre d'aide aux victimes d'agression sexuelle de la ville. Elle est membre de YWCA Canada, plus grande organisation canadienne de services sociaux aux femmes, et aussi la plus ancienne.

« Nous avons assez d'expérience pour savoir qu'une réorganisation est une entreprise monumentale, en particulier quand on y inclut la révision des programmes pour mieux répondre aux besoins de la communauté. Cet investissement du gouvernement du Canada a rehaussé notre confiance dans notre capacité de croître à long terme. »

Leslie Allen, présidente-directrice générale
YWCA Edmonton

Le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe du ministère des Femmes et de l'Égalité des sexes

Faisant suite à l'annonce, au mois de juin 2017, d'Il est temps : La stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe, le ministère des Femmes et de l'Égalité des sexes (anciennement Condition féminine Canada) a lancé, en janvier 2018, le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe.

Le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe complète le Programme de promotion de la femme?; il aide les organismes qui oeuvrent contre la VFS à élaborer et à mettre en oeuvre des pratiques prometteuses pour combler les lacunes dans le soutien aux personnes survivantes et à leur famille.

Bien que la violence touche les personnes de tous sexes, âges, cultures, ethnicités, régions géographiques et milieux socioéconomiques, certaines populations sont plus à risque et se heurtent à des obstacles supplémentaires lorsqu'elles tentent d'accéder aux services. Le programme de lutte contre la VFS répond à ce besoin en fournissant des fonds aux organismes admissibles au niveau local, régional et national pour des projets qui comblent les lacunes dans le soutien de groupes particuliers de personnes survivantes, notamment les femmes autochtones ainsi que d'autres segments de la population qui sont mal desservies, comme les enfants et les jeunes, les personnes de la diversité sexuelle, les femmes qui sont sans statut, réfugiées ou immigrantes, les aînées, les femmes vivant dans des communautés de langue officielle en situation minoritaire, les femmes habitant dans les communautés nordiques, rurales ou éloignées, et les femmes handicapées.

Projets en Alberta

L'annonce d'aujourd'hui portait aussi sur un projet d'Edmonton qui recevra un financement fédéral dans le cadre du Programme de lutte contre la VFS :

Alberta Council of Women's Shelters Society (ACWS)

Titre du projet : Enhancing Women-centred Practice using Assessment Tools with Survivors of Domestic Violence (Améliorer les pratiques centrées sur les femmes en utilisant des outils d'évaluation auprès des personnes survivantes de la violence familiale)
Montant du financement : jusqu'à 1 million de dollars

L'ACWS cherche à tester des outils, des processus et des protocoles d'amélioration de l'évaluation de risque afin d'appuyer le travail des refuges et la prestation de services centrées sur les femmes pour les personnes survivantes de la violence fondée sur le sexe.

L'ACWS représente les refuges pour femmes de l'Alberta. Il soutient ses membres et les aide à se concerter en tirant parti de leur savoir collectif pour éliminer la violence familiale. L'ACWS a participé à la fondation du Réseau canadien des maisons d'hébergement pour femmes et de son homologue international.

« L'Alberta a l'un des taux les plus élevés de violence familiale du pays. Les refuges sauvent des vies, appuient la sécurité des femmes et aident à protéger les enfants de la maltraitance. Nous remercions le gouvernement du Canada pour le soutien qu'il accorde à notre travail d'élaboration d'outils efficaces, basé sur notre expertise en matière de refuges et effectué dans toute la province. Nous espérons que ces outils serviront d'inspiration pour ce qui est de la promotion de la lutte contre la violence familiale, et ce, à l'échelle familiale ou communautaire dans tout le pays. »

Jan Reimer, directrice générale
Alberta Council of Women's Shelters

Liens connexes

Suivez le ministère des Femmes et de l'Égalité des genres :

 

SOURCE Ministère des Femmes et de l'Égalité des genres



Communiqué envoyé le 23 mai 2019 à 16:58 et diffusé par :