Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière, Exploitation pétrolière
Sujets : Découvertes pétrolières, Expansion d'entreprise

Shell commence la production à Appomattox dans le golfe du Mexique


La première structure de la formation Norphlet est mise en service avant la date prévue, selon l'estimation du FID

HOUSTON, 23 mai 2019 /CNW/ - Royal Dutch Shell plc, par l'entremise de sa filiale Shell Offshore Inc (Shell), annonce aujourd'hui le début de la production du système d'exploitation flottant Appomattox opéré par Shell plusieurs mois d'avance sur les délais prévus, ouvrant de nouveaux horizons dans les eaux profondes américaines du golfe du Mexique. Appomattox, dont la capacité de production est actuellement évaluée à 175?000 barils d'équivalent pétrole par jour (bep/j), est la première découverte commerciale mise en production en eaux profondes dans la formation Norphlet du golfe du Mexique.

La plate-forme Appomattox de Shell dans le golfe du Mexique

« Le fait qu'Appomattox ait été mise en service en toute sécurité avant les délais prévus et bien en deçà du budget témoigne de notre engagement continu visant à réduire les coûts en améliorant l'efficacité lors de l'exécution », soutient Andy Brown, directeur en amont, Royal Dutch Shell. « Appomattox devient un carrefour central de longue durée pour Shell dans la formation Norphlet qui nous permettra de relier plusieurs champs déjà connus ainsi que ceux que nous découvrirons. »

Appomattox est le fruit de l'efficacité grâce à l'innovation. En mettant à profit une planification optimisée du développement, de meilleures conceptions et fabrications ainsi qu'une exécution experte du forage, les réductions de coûts à Appomattox dépassent les 40 % en comparaison à la décision définitive d'investir en 2015. Le début de la production à Appomattox n'est qu'un début pour la maximisation accrue du flux des ressources dans la formation prolifique qu'est le Norphlet, qui entoure Appomattox.

Les activités commerciales internationales de Shell en eaux profondes se développent avec vigueur, tout comme les travaux d'exploration au Brésil, aux États-Unis, au Mexique, au Nigéria, en Malaisie, en Mauritanie, et dans la mer Noire occidentale. La production à l'échelle mondiale devrait atteindre plus de 900?000 bep/j en 2020 grâce aux réserves déjà connues et établies. La société est encore l'une des plus grandes titulaires de baux en eaux profondes américaines, et demeure l'une des productrices extracôtières de pétrole et de gaz naturel les plus prolifiques dans le golfe du Mexique. Shell conçoit et exploite ses projets en eaux profondes afin d'être concurrentielle. Depuis 2014, elle a réduit les coûts de développement et les coûts d'exploitation de son unité dans une proportion d'environ 45 %.

Mise en garde

Les sociétés dans lesquelles Royal Dutch Shell plc compte des investissements directs et indirects sont des entités juridiques distinctes. Dans ce communiqué, les appellations « Shell », « Groupe Shell » et « Royal Dutch Shell » sont parfois utilisées à des fins de commodité lorsqu'il est question de Royal Dutch Shell plc et de ses filiales en général. Dans le même ordre d'idées, les mots « nous », « notre » et « à nous » servent aussi pour se reporter à Royal Dutch Shell plc et à ses filiales en général ou à leur personnel. Ces termes sont également utilisés lorsqu'il n'est pas nécessaire d'identifier une entité ou des entités en particulier. Les mots « filiales », « filiales de Shell » et « sociétés de Shell » se reportent, dans ce communiqué, à des entités qui sont contrôlées directement ou indirectement par Royal Dutch Shell plc. Les entités et les coententes non constituées en société que Shell contrôle conjointement sont généralement appelées des « coentreprises » ou des « opérations communes », respectivement, alors que les entités sur lesquelles Shell exerce une influence significative, mais que Shell ne contrôle ni exclusivement ni conjointement sont appelées des « sociétés associées ». Le terme « intérêt de Shell » est utilisé à des fins de commodité pour indiquer une participation directe ou indirecte que Shell détient dans une entité ou une coentente non constituée en société, après que tous les intérêts tiers aient été exclus.

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs (au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis) concernant la situation financière, les résultats d'exploitation et les activités de Royal Dutch Shell. Tous les énoncés, sauf les énoncés de faits historiques, sont, ou peuvent être considérés, comme étant des énoncés prospectifs. De tels énoncés sont des déclarations prévisionnelles fondées sur les attentes et hypothèses actuelles de la direction, et elles comportent des risques et des incertitudes connus ou non qui pourraient faire différer sensiblement les résultats, le rendement ou les événements réels de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs comprennent, entre autres, des énoncés sur l'exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques du marché, et des énoncés exprimant les attentes, convictions, estimations, prévisions, projections et hypothèses de la direction. Ces énoncés prospectifs sont identifiés par des termes et des expressions comme « viser », « vouloir », « anticiper », « croire », « pourrait », « estimer », « s'attendre à », « buts », « avoir l'intention de », « peut », « objectifs », « perspective », « prévoir », « probablement », « projet », « risques », « planifier », « chercher », « devrait », « cible », « serait », et des termes et expressions semblables. Un certain nombre de variables pourraient influer sur les activités ultérieures de Royal Dutch Shell et faire différer sensiblement ces résultats de ceux exprimés par les énoncés prospectifs compris dans le présent communiqué, entre autres (sans caractère limitatif) : a) les fluctuations du prix du pétrole brut et du gaz naturel, b) les fluctuations de la demande de produits de Shell, c) le cours des devises, d) les résultats de forage et de production, e) les estimations des réserves, f) la perte de parts de marché et la concurrence au sein de l'industrie, g) les risques écologiques et physiques, h) les risques associés à l'identification de biens immobiliers et d'autres actifs pertinents à acquérir éventuellement, ainsi que la négociation et la réalisation de telles transactions, i) le risque lié à l'exercice d'activités dans les pays en développement et les pays faisant l'objet de sanctions internationales, j) les évolutions législatives, fiscales et réglementaires, y compris les effets d'éventuelles mesures réglementaires découlant des changements climatiques, k) la conjoncture économique et financière du marché dans divers pays et régions, l) les risques politiques, y compris les risques d'expropriation et de renégociation des conditions des contrats avec des entités gouvernementales, les retards ou les avancements dans l'approbation des projets et les retards de remboursement des frais partagés, et m) la modification des conditions commerciales. Rien ne garantit que les versements futurs de dividendes seront les mêmes ou surpasseront les versements antérieurs de dividendes. Tous les énoncés prospectifs dans ce communiqué sont visés expressément et en totalité par les mises en garde faisant partie de la présente section ou étant mentionnées dans celle-ci. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. D'autres facteurs de risque pouvant influer sur les résultats futurs figurent dans le formulaire 20-F de Royal Dutch Shell pour l'exercice qui s'est terminé le 31 décembre 2017 (que vous trouverez à www.shell.com/investor et www.sec.gov). Ces facteurs de risque s'appliquent aussi expressément à chaque énoncé prospectif indiqué dans ce communiqué et doivent être pris en compte par le lecteur. Chaque énoncé prospectif n'est valable qu'à la date de ce communiqué, soit le 23 mai 2019. Ni Royal Dutch Shell plc ni aucune de ses filiales ne s'engagent à mettre à jour ou à réviser publiquement un quelconque énoncé prospectif à la suite d'une nouvelle information, d'événements futurs ou d'autres renseignements. En raison de ces risques, les résultats pourraient différer sensiblement de ceux mentionnés dans les énoncés prospectifs de ce communiqué, ou encore sous-entendus par ou déduits de ceux-ci.

Il est possible que nous ayons utilisé dans ce communiqué certains termes, comme « ressources », que la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis nous interdit strictement d'inclure dans la documentation que nous déposons auprès de la SEC. Nous incitons fortement les investisseurs des États-Unis à évaluer étroitement les renseignements divulgués dans le formulaire 20-F, dossier no 1-32575, publié dans le site Web de la SEC à l'adresse www.sec.gov.

Shell Oil Company Logo. (PRNewsFoto/Shell Oil Company)

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/891706/Appomattox_Platform.jpg
Logo - https://mma.prnewswire.com/media/449079/shell_oil_company_logo.jpg

 

SOURCE Shell Offshore Inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 jui 2019
Des documents découverts par hasard dans les archives d'État servent de base à une nouvelle demande L'analyse chimique de l'encre des « ordres de destruction » a permis de dater les documents de la période pour laquelle il est possible de prétendre à...

19 jui 2019
Une des grandes priorités du gouvernement du Canada est d'aider les familles canadiennes de la classe moyenne à offrir à leurs enfants le meilleur départ possible dans la vie. C'est pourquoi, en juillet 2018, l'Allocation canadienne pour enfants...

19 jui 2019
Eureka 93 Inc. , une des plus grandes exploitations d'extraction et de traitement de cannabidiol (CBD) de chanvre en Amérique du Nord, annonce le résultat du vote pour l'élection des membres du conseil d'administration de la société tenu lors de...

19 jui 2019
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, est heureux d'annoncer qu'un soutien financier supplémentaire de 446 209 $ sera accordé, à partir de l'année...

19 jui 2019
Le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor et ministre responsable de la Montérégie, M. Christian Dubé, est heureux d'annoncer, au nom de son collègue le ministre du Travail, de l'Emploi et de la...

19 jui 2019
La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas?Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Mme Marie-Eve Proulx, est heureuse d'annoncer, au nom de son...



Communiqué envoyé le 23 mai 2019 à 12:39 et diffusé par :