Le Lézard
Sujets : Sans buts lucratifs, Femme, CFG

Le gouvernement du Canada annonce un investissement dans plusieurs organismes de femmes à Scarborough


TORONTO, le 21 mai 2019 /CNW/ - Les organismes de femmes fournissent des services cruciaux à nos collectivités : ils aident les femmes et les filles à atteindre la sécurité financière, à échapper à la violence et à participer pleinement à tous les aspects de notre économie et de notre société. Pourtant, pendant beaucoup trop longtemps, ces organismes ont été sous-financés, sous-estimés et minés. Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance vitale des organismes de femmes pour le mouvement féministe, et comprend que le moyen le plus efficace de faire progresser l'égalité des genres, c'est de maintenir et développer la capacité de ces organismes à accomplir leur précieux travail.

Voilà pourquoi le gouvernement du Canada investira plus de 1,2 million de dollars dans six organismes de femmes à Scarborough (Ontario), comme l'a annoncé aujoud'hui l'honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l'Égalité des genres.

Les organismes suivants recevront des fonds (on trouvera des témoignages et renseignements additionnels dans le Document d'information ci-joint) :

Ils sont parmi les quelque 250 organismes de femmes et organismes autochtones au service des femmes au Canada choisis pour recevoir un financement du gouvernement du Canada en vertu du Fonds de renforcement des capacités. Celui-ci concrétise l'affectation de 100 millions de dollars sur cinq ans, annoncée dans le budget de 2018, pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes d'un bout à l'autre du Canada.

Citations

«?Avec ces investissements historiques, nous reconnaissons l'apport des femmes et des organismes de femmes qui s'emploient à faire tomber les barrières et nous leur exprimons notre gratitude, sachant les maigres ressources à leur disposition au cours des dernières décennies. Le mouvement des femmes au Canada a réclamé une source de financement fiable, prévisible et accessible pour assurer la durabilité de son travail. Nous l'avons entendu. Notre financement stable et souple aidera ces organismes à Scarborough à croître et perdurer; en effet, nous savons qu'investir dans les organismes de femmes est le moyen le plus efficace de faire progresser l'égalité des genres. En appuyant un mouvement qui a déjà obtenu des résultats remarquables, nous stimulons la croissance de la classe moyenne, nous renforçons les familles et les collectivités, et nous créons des changements durables qui vont profiter à toutes et tous. » 

L'honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l'Égalité des genres

« Notre gouvernement travaille fort pour veiller à ce que les personnes marginalisées partout au pays et à Scarborough disposent des ressources et du soutien dont elles ont besoin pour réussir et bâtir des communautés réellement inclusives. Il est particulièrement important d'investir dans les organismes qui soutiennent les femmes parce que chaque dollar investi rapporte des avantages concrets dans notre collectivité non seulement en ce qui touche l'égalité des genres, mais aussi en améliorant l'emploi, l'esprit d'entreprise et l'autosuffisance. »

L'honorable John McKay, P.C., député
Député de Scarborough-Guildwood 

« Le HSDC travaille auprès d'une communauté diversifiée de femmes de Scarborough. Il est très encourageant de savoir que ce financement mènera à des initiatives de renforcement des capacités qui permettront au centre d'élargir sa portée et d'avoir un impact encore plus grand dans la vie des femmes qu'il sert. »

Salma Zahid, députée
Députée de Scarborough-Centre 

« Le gouvernement s'est engagé à soutenir les femmes et les enfants nécessitant des services d'urgence, dont des refuges et du soutien après des événements traumatisants. Nous nous réjouissons donc du financement supplémentaire que le ministère des Femmes et de l'Égalité des genres accorde aux organismes de ma circonscription de Scarborough-Rouge Park, à savoir La Maison d'hébergement pour femmes francophones de Toronto et Homeward Family Shelter, également connu sous le nom de Julliette's Place, dans le cadre du Fonds visant le renforcement des capacités. Le travail que ces organismes accomplissent pour les femmes et les enfants est un véritable pilier dans notre collectivité, surtout pour ceux qui en ont le plus besoin. Ce financement, ainsi que les fonds octroyés à un large éventail d'organismes, représente 1,4 million de dollars d'investissement pour la prestation de services essentiels. »

Gary Anandasangaree, député
Député de Scarborough--Rouge Park

Les faits en bref

Produits connexes

Document d'information

Ministère des Femmes et de l'Égalité des genres -- Programme de promotion de la femme

Le ministère des Femmes et de l'Égalité des genres fait progresser de plusieurs façons l'égalité entre les femmes et les hommes au Canada, notamment au moyen de son Programme de promotion de la femme, qui finance les projets d'organismes admissibles. Les projets sont sélectionnés au moyen d'appels de propositions portant sur des thèmes précis ou parmi l'arrivage continu de propositions, ce qui donne au Programme la souplesse voulue pour répondre à mesure aux enjeux nouveaux.

Le Programme de promotion de la femme finance des projets qui ciblent les obstacles systémiques à l'égalité dans trois domaines prioritaires, à savoir : l'élimination de la violence faite aux femmes et aux filles, l'amélioration de la sécurité économique des femmes et des filles, et l'accès des femmes et des filles aux postes de responsabilité et de décision.

Appel de propositions visant le renforcement des capacités :

En octobre 2018, la ministre Monsef a annoncé un appel de propositions visant le Fonds de renforcement des capacités du Programme de promotion de la femme. Les organismes ont été invités à demander du financement pour des projets locaux, provinciaux ou nationaux, les montants disponibles variant selon la portée des projets et les besoins à combler.

Le 8 mars 2019, Journée internationale des femmes, la ministre a annoncé que plus de 250 organismes avaient été choisis pour recevoir des fonds.

L'objectif de cet appel de propositions était de financer des projets devant renforcer les capacités des organismes de femmes et des organismes autochtones au service des femmes qui contribuent à un mouvement des femmes viable au Canada, dans le but de promouvoir l'égalité entre les sexes. Les sommes versées aideront les organismes à croître, à répondre à la demande croissante de services et à continuer de travailler ensemble pour l'égalité. Elles découlent du budget de 2018, dans lequel le gouvernement avait annoncé l'affectation de 100 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes d'un bout à l'autre du Canada.

Projets à Scarborough

L'annonce d'aujourd'hui a mis en relief six projets financés par le gouvernement du Canada à Scarborough (Ontario) :

Groupe artisanal féminin francophone de l'Ontario (GAFFO)

Titre du projet : Une entreprise sociale par et pour les femmes
Financement accordé : 228?680 $

Le GAFFO souhaite améliorer les services aux femmes dans la région de Scarborough. Pour ce faire, il entend diversifier ses revenus, commandites et partenariats. Le groupe mettra l'accent sur l'entreprise sociale comme voie d'accès à l'autonomie économique; pour pérenniser ses activités tout en élargissant la gamme de services qu'il offre aux immigrantes, il embauchera une personne qui a une expertise en marketing pour préparer un plan de commandite et de 74partenariat.

Fondé à Toronto en 2000, le GAFFO est un organisme à but non lucratif. Il conjugue artisanat et métiers d'art dans le cadre d'ateliers axés sur le développement économique des femmes. Le GAFFO intervient aussi auprès de femmes qui ont été victimes de violence afin de les aider à reprendre confiance en elles, puis à préparer un retour au travail.

« En combinant l'art à l'économie, nous nous servons de notre passion pour soutenir et autonomiser les femmes qui veulent retourner sur le marché du travail et devenir plus indépendantes. Grâce à l'investissement dans notre organisme annoncé aujourd'hui par le gouvernement fédéral, nous pouvons explorer la possibilité de recourir à une entreprise d'économie sociale dans notre propre organisme et dans nos modèles de programme, afin de nous protéger du risque de manque de fonds. Ce financement servira également à créer une plateforme de formation interne afin d'aider nos clients à acquérir la confiance en soi, les compétences et l'expertise opérationnelle nécessaires pour assurer leur sécurité sur le plan économique. »

Félicité Dibi, directrice générale
Groupe artisanal féminin francophone de l'Ontario

Heritage Skills Development Centre (HSDC)

Titre du projet : HSDC Organization Capacity Building Project (projet de développement des capacités du HSDC)
Financement accordé : 222?177 $

Le HSDC peaufine son plan de pérennisation. Celui-ci a pour objet de renforcer les capacités internes, en particulier d'améliorer les retombées des programmes du HSDC. Il en découlera une série de plans de gestion stratégiques, interconnectés, pour améliorer la mise en oeuvre des programmes et produire des effets durables dans la collectivité. Ceci comprendra des plans de gestion axés sur les résultats pour les ressources humaines, les partenariats et la pérennisation; ensemble, ils serviront de cadre à la planification stratégique, à la gestion des risques, à la mesure du rendement et à l'évaluation, dans l'optique d'améliorer l'exécution du projet. Le plan du HSDC comprendra aussi une nouvelle stratégie de recrutement et de maintien en poste qui favorisera l'inclusion des femmes marginalisées dans la prestation des programmes et des services.

Le HSDC est un organisme communautaire à but non lucratif. Il a été fondé en 1993 par un groupe de femmes désirant combler les lacunes dans les services d'intégration offerts aux femmes immigrantes, réfugiées ou membres de minorités dans le Grand Toronto. Depuis, son mandat a été élargi et comprend aussi l'enfance et la jeunesse à risque des milieux défavorisés, les personnes âgées et d'autres populations marginales.

«?Nous sommes reconnaissantes au gouvernement fédéral pour son aide financière. Comme n'importe quel autre organisme, nous avons besoin d'argent pour renforcer nos capacités. Ce nouveau financement nous permettra d'améliorer notre capacité d'offrir des services et d'inviter plus de femmes ayant une expérience de la marginalité à travailler avec nous. Notre travail en sera enrichi, et nous pourrons rayonner encore plus dans la collectivité.?»

Charity Lebeanya, directrice générale
Heritage Skills Development Centre

Homeward Family Shelter (refuge Julliette's Place)

Titre du projet : Diversification of Funding Sources (diversification des sources de financement)
Financement accordé : 232?000 $

Le refuge Homeward Family Shelter entend se doter d'une stratégie de financement pour pouvoir continuer d'offrir des services d'hébergement aux femmes violentées et à leurs enfants pendant de nombreuses années encore. Grâce à cet investissement, il travaillera à diversifier ses sources de financement. Pour ce faire, Homeward Family Shelter élaborera un plan de collecte de fonds; il intégrera à celui-ci une composante d'essai et des adaptations. Dans le cadre de cette démarche, l'organisme examinera comment il défend les intérêts des femmes et les accompagne, comment il mobilise la communauté et comment il collabore avec différents partenaires -- présents ou potentiels.

Né à l'initiative d'un groupe de personnes animées par un esprit communautaire, le refuge a ouvert ses portes en 1990. En 1997, il a pris le nom Julliette's Place en mémoire de Juliet Reynolds, ancienne résidente assassinée par son ex-conjoint. Sa dénomination sociale demeure toutefois Homeward Family Shelter.

«?Comme la plupart des organismes de femmes, nos coûts opérationnels dépassent souvent nos revenus, et nos ressources humaines s'épuisent à collecter des fonds, réduisant le temps qu'elles consacrent à la prestation de nos services et programmes, pourtant si nécessaires. Grâce à l'aide financière du fédéral, nous allons pouvoir renforcer nos bases financières et diversifier nos bailleurs de fonds de manière à générer les revenus dont nous avons tant besoin, ce qui nous permettra de nous concentrer sur la prestation ininterrompue de services aux femmes vulnérables et à leurs enfants.?»

Margaret C. Haynes, directrice générale
Homeward Family Shelter (refuge Julliette's Place)

La Maison d'hébergement pour femmes francophones

Titre du projet : Ma Maison, mon engagement : Une stratégie efficace d'implication communautaire
Financement accordé : 220?920 $

La maison d'hébergement pour femmes francophone cherche à étendre son rayonnement dans la communauté. Son but est en partie de mieux se faire connaître grâce à une gamme plus complète de services et l'ajout de programmes de rattrapage. Elle introduira aussi d'autres activités pour améliorer la sécurité des femmes dans la ville et en fera la promotion. Ces activités incluront, par exemple : transport, hébergement d'urgence et aide juridique sans frais en matière de droit de la famille ou droit de l'immigration.

La Maison est un organisme féministe par et pour les femmes francophones à Toronto. Elle vient en aide aux femmes (16 ans et plus) victimes de violence familiale ou conjugale, qu'elle accueille avec leurs enfants ou personnes à charge. La Maison d'hébergement pour femmes francophones a été incorporée en 2009 et a le statut d'organisme caritatif depuis 2019.

« Notre organisme accorde une grande importance au renforcement de la promotion des services que nous offrons aux femmes francophones à Toronto, dans le but de servir au mieux les personnes dans le besoin au sein de notre collectivité. Nous remercions le gouvernement du Canada de son soutien qui nous aidera à y parvenir et à renforcer la sécurité des femmes. »

Jeanne Françoise Mouè, directrice générale
La Maison d'hébergement pour femmes francophones

Réseau des chercheures africaines (RECAF)

Titre du projet : Engagement rénové du RECAF pour les femmes et jeunes filles immigrantes francophones (ERFI)
Financement accordé : 141?316 $

Le RECAF veut mettre à niveau ses programmes et services en intégrant davantage l'analyse comparative entre les sexes plus à ses plans de fonctionnement. Il renforcera et modernisera les capacités internes en intégrant la notion de «?genre?» aux opérations quotidiennes, de manière à mieux répondre aux demandes de services et garantir que les questions de genre soient prises en compte avec les besoins socioéconomiques. Ceci fera progresser l'égalité de genre pour les femmes et les filles francophones de diverses origines ethnoculturelles et renforcera la capacité du RECAF à offrir une assistance ou des services appropriés aux femmes qui ont besoin d'aide.

Fondé à Toronto en 2000, le RECAF est un organisme à but non lucratif qui soutient l'intégration des professionnelles de minorités raciales, pour les aider à prospérer dans la profession de leur choix.

«?Nous offrons nos services depuis près de 20 ans, mais pour mieux servir nos clients, nous devons tenir compte de considérations de genres dans notre travail. Ce soutien du gouvernement fédéral va nous permettre de mettre notre plan en oeuvre afin de mieux répondre aux besoins des femmes et des filles immigrantes francophones qui demandent notre aide.?»

Mueni Malubungi, directrice générale
Réseau des chercheures africaines

South Asian Women's Rights Organization (SAWRO)

Titre du projet : Accessing External Resources for Internal Strength (tirer parti de ressources externes pour renforcer la capacité interne)
Financement accordé : 162?000 $

SAWRO aide les immigrantes qui sont isolées à s'intégrer au marché du travail. Bien implanté dans la communauté et soutenu par un réseau de supportrices et clientes, l'organisme n'a toutefois pas la structure professionnelle nécessaire pour développer ses capacités de façon durable. Cet investissement aidera à la pérennisation de l'organisme grâce à une stratégie d'évaluation et de gestion à longue portée. Le renforcement de la gouvernance de SAWRO et de ses compétences en planification sera le point de départ pour réinventer le modèle de collecte de fonds et d'administration de l'organisme, y compris la manière dont les initiatives sont préparées. Bref, SAWRO se professionnalisera, ce qui le rendra plus viable et devrait aussi se traduire par une amélioration des résultats qu'obtiennent grâce à ses services et programmes les femmes originaires du Sud de l'Asie à Scarborough.

SAWRO est un organisme communautaire au service des immigrantes à Scarborough. Depuis 2007, il travaille à l'autonomisation et à l'intégration des immigrantes pour réduire la pauvreté dans la communauté. Les programmes d'emploi qu'il offre sont conçus et animés par des femmes du milieu.

«?Nous sommes ravies de recevoir un financement pluriannuel du gouvernement du Canada pour notre projet. Nous pourrons ainsi mieux contribuer à la sécurité économique des femmes originaires du Sud de l'Asie à Scarborough. Notre organisme aura aussi les moyens d'oeuvrer plus efficacement au changement et au progrès de l'égalité entre les genres.?»

Sultana Jahangir, directrice générale
South Asian Women's Rights Organization

Liens connexes

Suivez le ministère des Femmes et de l'Égalité des genres :

 

SOURCE Ministère des Femmes et de l'Égalité des genres



Communiqué envoyé le 21 mai 2019 à 16:46 et diffusé par :