Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, CPG

Travailleur de Covilac, Coopérative agricole enseveli mortellement dans un silo à grains en novembre 2018 à Baie-du-Febvre : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête


TROIS-RIVIÈRES, QC, le 14 mai 2019 /CNW Telbec/ - La CNESST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête sur l'accident du travail ayant coûté la vie à M. Marc-André Bélisle, contremaître pour l'entreprise Covilac, Coopérative agricole, le 9 novembre 2018, à Baie-du-Febvre.

Chronologie de l'accident

Le jour de l'accident, M. Bélisle et son équipe s'affairaient à vider le silo H4 de l'entreprise. Lors de l'ouverture de la trappe, les travailleurs ont constaté que le maïs ne s'écoulait pas. Afin de remédier à la situation, M. Bélisle est entré dans le silo par l'échelle intérieure pour y effectuer une manoeuvre de déblocage. Les travailleurs au sol ont alors constaté que le maïs commençait à couler. Quelques minutes plus tard, l'écoulement du maïs est devenu intermittent, puis s'est arrêté. Un des travailleurs est monté sur la plateforme du silo pour localiser le contremaître. N'apercevant pas ce dernier, deux travailleurs sont descendus dans le silo pour tenter de le retrouver en fouillant dans le maïs. Pendant ce temps, un autre travailleur a alerté les services d'urgence. À leur arrivée, les pompiers ont procédé à l'évacuation du contremaître, retrouvé inconscient, enseveli dans le grain. Ce dernier a par la suite été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Causes de l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident :

À la suite de l'accident, la CNESST a interdit à l'employeur, Covilac, Coopérative agricole, toute intervention en espace clos jusqu'à ce qu'il mette en place une procédure de travail sécuritaire et qu'il forme et informe les travailleurs sur les mesures à prendre en pareille situation.

Comment éviter un tel accident

Pour prévenir les accidents dans les silos à grains, des solutions existent, notamment celles-ci :

Par la loi, l'employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs doivent faire équipe avec l'employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l'enquête

La CNESST transmettra les conclusions de son enquête à l'Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière, à l'Union des producteurs agricoles du Québec, aux Producteurs de grains du Québec et à l'Association canadienne de sécurité agricole, afin que leurs membres en soient informés.

Liens utiles

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004224.pdf

Photo (libre de droits) | Source : CNESST :
https://www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/photosilo-coop-covilac-2019.JPG

Animation (libre de droits) : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ad004224.mp4

Pour plus d'information sur la santé et la sécurité liées aux travaux dans les silos à grains : https://www.cnesst.gouv.qc.ca/agriculture-silos

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Audréane Lafrenière, responsable des communications
CNESST - Direction régionale de la Mauricie et du Centre-du-Québec
Téléphone : 819 372-3400, poste 3276

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 02:00
TECH5 a intégré avec succès la plateforme MOSIP®1 avec sa plateforme T5-ABIS2 et ses kits de développement de logiciel (SDK) de biométrie pour la reconnaissance des empreintes digitales, de l'iris et du visage. TECH-5 a présenté une solution éprouvée...

21 aoû 2019
L'avis de rappel d'aliments diffusé le 18 août 2019 a été mis à jour et comprend des renseignements supplémentaires sur le produit. Ces renseignements supplémentaires ont été obtenus au cours de l'enquête sur la salubrité des aliments effectuée par...

21 aoû 2019
Groupe Santé Devonian Inc. (« Devonian » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer qu'elle a complété un placement privé sans courtier (le « Placement ») de 1 260 000 unités de la Société (les « Unités »), au prix de 0,25 $ l'Unité pour un produit...

21 aoû 2019
Conagen, une société de biologie de synthèse intégrée verticalement et établie dans le parc de biotechnologie de Boston, annonce aujourd'hui l'acquisition d'une technologie fondée sur la fermentation pour la production de glycoprotéines utiles sur le...

21 aoû 2019
L'année 2019 marque le 30e anniversaire de Silver Hills en tant que l'un des principaux fabricants de produits germés destinés à motiver les consommateurs à se prendre en charge. Établie à Abbotsford, en Colombie-Britannique, Silver Hills, portée par...

21 aoû 2019
Topcon Europe Medical, l'un des principaux fournisseurs de dispositifs médicaux et de solutions logicielles à la communauté européenne des soins oculaires, se réjouit d'annoncer sa participation à EURETINA 2019, le congrès annuel de la Société...



Communiqué envoyé le 14 mai 2019 à 10:30 et diffusé par :