Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport, Crypto-monnaies
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie

Réunion annuelle de l'Administration portuaire de Montréal - Une 5e année record consécutive et une nouvelle année de croissance importante dans le secteur du conteneur


MONTRÉAL, le 3 mai 2019 /CNW Telbec/ - Ce matin s'est déroulée la réunion annuelle de l'Administration portuaire de Montréal (APM), au cours de laquelle la présidente-directrice générale Sylvie Vachon a présenté les résultats des activités de l'année 2018.

Parmi les secteurs qui affichent la plus forte croissance au Port de Montréal en 2018, le conteneur enregistre une augmentation de 9 % par rapport à 2017 avec près de 1,7 million de conteneurs EVP qui ont transité par les 5 terminaux. La diversification des marchés et l'impact positif de l'Accord économique et commercial global figurent parmi les éléments clés de ce succès. Témoignant de cette vitalité dans le secteur des conteneurs, en 2018, Maersk a mis en place un nouveau service reliant Montréal aux ports de la Méditerranée et Hamburg Süd s'est ajouté parmi les lignes internationales à conteneurs desservant le port. Cette tendance se poursuit d'ailleurs en 2019 avec l'arrivée de COSCO SHIPPING Lines à Montréal.

Avec l'essor soutenu du secteur des conteneurs, le grand projet de terminal Contrecoeur a franchi des jalons importants, dont les consultations publiques liées à l'étude d'impact environnemental.

Le vrac liquide a connu pour sa part une hausse marquée de 11,7 % avec 16,4 millions de tonnes et le secteur de vrac solide affiche une baisse de 16,1 % par rapport à 2017 avec 8 millions de tonnes de marchandise manutentionnée.  

Il s'agit d'une 5e année record consécutive avec un volume total des marchandises manutentionnées de 39 millions de tonnes, soit une croissance de 2,3 % par rapport à l'année précédente.

Le secteur des croisières s'illustre par une nouvelle année record avec 127 061 passagers et membres d'équipage, soit une hausse de 11 % par rapport à 2017.

Du côté des résultats financiers, les revenus d'exploitation ont atteint 123,7 millions de dollars, soit une augmentation de 9,8 % par rapport à 2017 alors que les dépenses se sont chiffrées à 95,6 millions de dollars. En tenant compte des produits financiers, le bénéfice net est de 28,7 millions de dollars.  

Les atouts concurrentiels du Port de Montréal lui permettent de se distinguer et de poursuivre sa croissance avec autant de constance. L'emplacement stratégique, les services directs dédiés par les plus grands transporteurs maritimes au monde, la possibilité de décharger et recharger complètement les navires, la proximité des grands centres de distribution et de consommation, ainsi que l'organisation des convois ferrés directement sur les quais, contribuent à faire du Port de Montréal une force économique majeure pour la région et le pays où on peut transporter autrement.

D'ailleurs, l'impact positif du Port de Montréal a été réévalué à la hausse cette année par une nouvelle étude portant sur ses retombées économiques, réalisée par la firme S&B Data. Le Port de Montréal génère des retombées de près de 2,6 milliards de dollars sur le PIB canadien, dont plus de 90 % des effets sont concentrés au Québec, ce qui représente une augmentation de 23 % par rapport à la dernière évaluation d'impact économique réalisée en 2014.

Un port durable et innovant

L'année 2018 a été marquée par plusieurs événements importants du côté de la recherche de solutions innovantes pour faire face aux défis logistiques de l'industrie maritime. Le Port a inauguré le premier accélérateur d'innovation en logistique portuaire en Amérique du Nord, situé au Centech et s'est joint au projet TradeLens de IBM et Maersk, basé sur la technologie blockchain, une interface sécurisée servant exclusivement au transport des marchandises. 

De plus, l'APM a été classée en tête du rapport de performance de l'Alliance verte, a célébré l'inauguration publique du Grand Quai et de ses nouveaux espaces verts au bord de l'eau accessibles gratuitement.

Un inventaire des GES et des contaminants atmosphériques à la grandeur du territoire portuaire a été complété, révélant que l'intensité des émissions de GES propres à l'APM par tonne de marchandise manutentionnée est en constante diminution depuis maintenant 6 ans. Depuis l'année témoin 2007, elle a baissé de 45 %, soit une réduction moyenne de 4 % par année.

« C'est une fierté pour nous d'allier le développement durable au développement économique, et de réussir à accueillir des volumes croissants de marchandises tout en améliorant notre performance environnementale. », a déclaré Sylvie Vachon.

Le rapport annuel 2018 de l'APM, entièrement numérique, peut être consulté à l'adresse suivante : rapportannuel2018.port-montreal.com.  

À propos du Port de Montréal

Exploité par l'Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l'offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L'APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d'interprétation portuaire.

L'APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d'entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l'implication, la coopération et la transparence. L'activité portuaire soutient 19?000 emplois et génère des retombées économiques de l'ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

 

SOURCE Administration Portuaire de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:37
La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) a demandé aujourd'hui à Transports Canada d'interdire aux marins étrangers de faire des manoeuvres de sécurage et de désécurage du cargo pendant que le navire est en mouvement sur le fleuve...

à 13:10
Les gouvernements du Canada et de la Nouvelle-Écosse reconnaissent que les investissements stratégiques dans les infrastructures vertes jouent un rôle clé pour favoriser des collectivités dynamiques et saines, en plus de créer de bons emplois qui...

à 13:00
On est rendu là! Après trois présentations à Montréal et près de 26?000 visiteurs cette année, le Salon du véhicule électrique (SVEQ) s'amène à Québec, alors que l'intérêt pour l'électromobilité est à son comble depuis l'annonce des nouveaux rabais...

à 13:00
Le samedi 25 mai 2019, les représentants des médias sont invités à visiter l'Aéroport Billy Bishop de Toronto dans le cadre de la 20e édition de l'événement Portes ouvertes Toronto, présentée par Great Gulf. Tout au long de la journée, des milliers...

à 12:10
Les investissements dans les infrastructures de transport en commun permettent d'offrir des options de transport efficaces, abordables et durables qui aident les Canadiens et leur famille à se rendre au travail, à l'école et aux services essentiels à...

à 12:10
Les conséquences réelles et graves des changements climatiques ont des répercussions sur les collectivités canadiennes d'un océan à l'autre. Il est essentiel d'agir maintenant pour faire face à ces réalités si l'on veut assurer la sécurité des...



Communiqué envoyé le 3 mai 2019 à 11:00 et diffusé par :