Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Transport
Sujets : Enjeux environnementaux, CFG

Le Canada adhère à la Convention internationale de Nairobi sur l'enlèvement des épaves, 2007 pour gérer les épaves et renforcer les obligations des propriétaires


OTTAWA, le 1er mai 2019 /CNW/ - Les épaves peuvent poser des risques environnementaux et économiques et menacer la sécurité des collectivités partout au Canada. Les Canadiens méritent de pouvoir apprécier des eaux sécuritaires et y naviguer. Voilà pourquoi le gouvernement du Canada, au moyen de son Plan de protection des océans, a pris des mesures pour protéger les collectivités côtières et riveraines de ce problème. Hier, le Canada a pris une autre mesure en ce sens en adhérant à la Convention internationale de Nairobi sur l'enlèvement des épaves, 2007.

La Convention établit un cadre pour les épaves dangereuses occasionnées par des incidents maritimes. La Convention a été incluse dans la Loi sur les épaves et les bâtiments abandonnés ou dangereux, qui a reçu la sanction royale le 28 février 2019. Elle permet maintenant au Canada d'adhérer à la Convention, aux côtés de la France, du Royaume-Uni et de 40 autres pays. L'intégration de la Convention à la législation canadienne rend les propriétaires de bâtiments pleinement responsables, sans limites de responsabilité, des épaves dangereuses dans les eaux canadiennes. Les propriétaires de grands bâtiments (300 tonneaux de jauge brute ou plus) seront maintenant tenus de souscrire une assurance ou une autre garantie financière pour couvrir les coûts potentiels liés à l'enlèvement de l'épave.

Ces mesures font partie du Plan de protection des océans élargi du gouvernement de 1,5 milliard de dollars, soit l'investissement le plus important jamais fait pour protéger les côtes et les voies maritimes du Canada. Ce plan national crée un système de sécurité maritime de classe mondiale qui offre aujourd'hui des possibilités économiques aux Canadiens tout en protégeant les rives et la qualité des eaux canadiennes pour les générations à venir. Ce travail est mené en étroite collaboration avec les peuples autochtones, les intervenants locaux et les collectivités côtières.

Citation

« L'adhésion à cette Convention permet au Canada de se conformer aux normes internationales, ce qui nous permet de mieux protéger nos rives. En demandant une gestion responsable des bâtiments, et en rendant les propriétaires de bâtiment responsables en cas d'incident maritime, nous nous assurons que les eaux canadiennes demeurent sécuritaires et saines, une source de plaisir et un avantage économique pour les années à venir. Grâce au Plan de protection des océans, le système de sécurité maritime du Canada est plus fort que jamais. »

L'honorable Marc Garneau
Ministre des Transports

Les faits en bref

Liens connexes

Visitez Transports Canada en ligne à l'adresse www.tc.gc.ca. Abonnez-vous à Nouvelles en direct ou suivez-nous sur nos fils RSS, Twitter, Facebook, YouTube et Flickr pour vous tenir au courant des dernières nouvelles de Transports Canada.

Ce communiqué peut être fourni dans d'autres formats pour les personnes vivant avec une déficience visuelle.

 

SOURCE Transports Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 jui 2019
La direction régionale de la Mauricie et du Centre-du-Québec du Centre de contrôle environnemental du Québec du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a été avisée qu'un incendie dans un dépôt de matériaux secs...

19 jui 2019
La mairesse de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville et responsable du patrimoine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Mme Émilie Thuillier, est heureuse d'annoncer la réouverture publique de la maison du Meunier. « La maison du Meunier...

19 jui 2019
Justin Trudeau, premier ministre du Canada, et le premier ministre de la Province de la Colombie-Britannique John Horgan ont confirmé leur détermination commune à faire tout leur possible pour assurer que le saumon quinnat, le saumon arc-en-ciel, le...

19 jui 2019
GFL Environmental Inc. (désignée, avec GFL Environmental Holdings Inc., « GFL ») a annoncé aujourd'hui avoir déposé une déclaration d'inscription sur formulaire F?1 auprès de la Securities and Exchange Commission des États?Unis (la « SEC ») et un...

19 jui 2019
En bâtissant un avenir énergétique propre, le Canada crée de l'emploi, réduit les coûts pour les familles et fait en sorte que nous demeurions une destination de choix pour les investissements internationaux. Dans cette optique, le député de...

19 jui 2019
Le vraquier Eda, anciennement le Cedarglen, quittera le Port de Montréal pour la dernière fois le 21 juillet 2019 en direction de la Turquie, où il sera recyclé dans un chantier respectueux de l'environnement. Au terme...



Communiqué envoyé le 1 mai 2019 à 10:05 et diffusé par :