Le Lézard
Sujet : Religion

Le Centre communautaire musulman condamne les attaques contre son institution et le cheikh Ali Sbeiti


MONTRÉAL, le 29 avril 2019 /CNW Telbec/ - Suite à une nouvelle couverture médiatique du Journal de Montréal et de TVA Nouvelles le 15 avril dernier, le Centre communautaire musulman (CCMM) et le cheikh Ali Sbeiti se sont retrouvés à devoir faire face injustement à la haine de nombreuses personnes dans les médias et les réseaux sociaux, des internautes appelants entre autres à l'assassinat du leader religieux. Les représentants du CCMM n'ont pas tardé à transférer immédiatement le cas au Service de police de la Ville de Montréal et condamnent cette couverture qui, une fois de plus, n'a fait que susciter de la crainte dans un environnement déjà tendu autour du projet de loi sur la laïcité.

Les événements font suite à la couverture médiatique donnée par le Journal de Montréal et TVA Nouvelles à une plénière sur le projet de loi sur la laïcité organisée auquel participait différentes personnalités québécoises, dont le cheikh Ali Sbeiti, imam prêchant au CCMM, et plusieurs citoyens de la société civile.

L'attention a été détournée du sujet de la rencontre alors que les deux médias identifiés ne cherchaient qu'à rapporter une situation d'il y a quelques années où le cheikh Ali Sbeiti n'était qu'un sujet d'intérêt et dont le dossier impliquant son passeport a été réglé, sans qu'il y ait d'accusation ni de menace quelconque, ramenant ainsi en surface une situation seulement dans le but de susciter la controverse en portant atteinte à la réputation du cheikh Ali Sbeiti.

Le CCMM doute du professionnalisme journalistique des deux médias dans leur façon de rapporter la nouvelle, d'autant plus que le cheikh Ali Sbeiti n'est pas iraquien, mais libanais d'origine né en Iraq de parents libanais et a autant le droit de voyager au Liban où il a de la famille, que tout autre libanais d'origine. D'autant plus, cet imam a toujours respecté les droits et libertés et encourage le dialogue tout en participant à de nombreux événements multiculturels ayant pour but de bâtir des ponts avec les différentes communautés.

« C'est regrettable d'avoir à faire face à une situation désagréable et injuste émanant des médias en question. Cela fait plus de deux décennies que je prêche dans mon rôle de leader religieux et communautaire et je prends soin de bien choisir mes discours dans le but d'encourager les gens de tous les âges, surtout nos jeunes, à avoir un comportement respectueux, à bien s'intégrer et à vivre en harmonie dans cette société.  S'il y avait réellement de quoi à mon égard, je ne serai pas ici aujourd'hui », tient à préciser le cheikh Ali Sbeiti, imam du Centre communautaire musulman de Montréal. Vu son ouverture d'esprit, les événements dans lesquelles prêche cet imam attirent d'ailleurs plusieurs centaines de personnes de tous âges, hommes et femmes et c'est pourquoi le CCMM a décidé de le garder depuis longtemps.

D'autres part, autant le CCMM que le cheikh Ali Sbeiti condamnent tout traitement ou comportement discriminatoires émanant de quiconque allant à l'encontre des droits et libertés protégés par les chartes canadiennes et québécoises et appuient le Canada dans sa respectable mission d'assurer la sécurité des canadiennes et des canadiens.  

Rappelons qu'il ne s'agit pas de la première fois que le Journal de Montréal et TVA Nouvelles avancent des propos qui s'avèrent non fondés, ayant entre autres rapportés par le passé qu'une mosquée de Côte-des-Neiges avait demandé l'interdiction de la présence de femmes sur un chantier de construction alors que ce n'était pas le cas attirant vers cette mosquée haine et menaces et que le Centre communautaire musulman de Montréal faisait de la maltraitance par le biais d'un événement religieux, causant injustement au CCMM un grave préjudice et à devoir subir les foudres de nombreuses personnes, alors qu'il s'agissait d'un événement comme tout autre événement ayant lieu au sein de différentes religions. À la fois le CCMM et de nombreux membres de la communauté musulmane en ont assez de la couverture « sensationnaliste » que donnent le Journal de Montréal et TVA Nouvelles à des situations qui ne font que mettre la communauté musulmane et certaines de ses institutions devant un préjudice sérieux et une crainte continue.

Le Centre communautaire musulman de Montréal et le cheikh Ali Sbeiti sont à étudier présentement les mesures adéquates afin de défendre leur réputation et ne toléreront plus d'être de boucs émissaires pour les médias en question.

 

SOURCE Centre communautaire musulman de Montréal



Communiqué envoyé le 29 avril 2019 à 19:43 et diffusé par :