Le Lézard
Sujets : Avis aux médias, Religion, FVT

Avis aux médias - conférence de presse - Tournée Charlie Hebdo au Québec - Théâtre et discussion


Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes

Avec la participation de Marika Bret de Charlie Hebdo
Gérald Dumont, comédien (France),
Djemila Benhabib, organisatrice de la tournée

Participation exceptionnelle le 3 mai à Sherbrooke à 12h30 à la 226ème vigile Raïf Badawi, Hôtel de ville, 191, rue du Palais.

Conférence de presse à Trois-Rivières, le 29 avril à 10h30, SSJB-Mauricie, 3239 rue Papineau.

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 26 avril 2019 /CNW Telbec/ - Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes (avril 2015, éditions Les échappés) est le dernier texte de Charb, Stéphane Charbonnier, célèbre caricaturiste et ancien directeur de publication de Charlie Hebdo, assassiné le 7 janvier 2015 à Paris. Ses mots ont été portés sur scène par Gérald Dumont. Depuis, ce texte fort et percutant circule en France et en Europe. Au Québec, trois représentations sont prévues suivies d'une discussion en présence de plusieurs autres invités dont Normand Baillargeon (philosophe, enseignant et essayiste), Ensaf Haidar (présidente de la fondation Raïf Badawi), Isabelle Dumais (poète, artiste arts visuels et enseignante), Nabila Ben Youssef (comédienne et humoriste), Aziz Farès (journaliste et auteur) et Neda Topaloski (Femen Canada) et plusieurs autres.

Pourquoi produire une telle pièce au Québec ?

A vrai dire, il n'y a pas qu'en France où la liberté d'expression est mal-en-point. Ici comme ailleurs, la censure, l'autocensure, la peur, les menaces, l'annulation de conférences ou de spectacles, les accusations de racisme et d'islamophobie, les poursuites judiciaires, sont devenues légion. Ce texte nous rappelle qu'être Charlie n'est pas une vocation à mi-temps.

La laïcité, l'un des grands combats de Charlie Hebdo

Se moquer des religions et caricaturer des prophètes s'inscrit dans une longue tradition philosophique héritée des Lumières. Cette exigence humaniste vaut pour toutes les religions. Et pour l'islam aussi. Encore-là, nous n'avons cessé de nous égarer en raison d'un courant relativiste qui mélange tout. La critique des religions et la haine des personnes relevant du racisme. De nos jours, l'islamophobie, véritable escroquerie intellectuelle, sert à faire avorter tout débat relié à l'islam.

 

SOURCE Collectif citoyen pour l''égalité et la laïcité



Communiqué envoyé le 26 avril 2019 à 08:30 et diffusé par :