Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Bénéfices, Dividendes / Ristournes

Groupe BMTC Inc. annonce ses résultats financiers pour l'exercice terminé le 31 janvier 2019


MONTRÉAL, le 25 avril 2019 /CNW Telbec/ -

Résultats*

Pour l'exercice terminé le 31 janvier 2019 (une période de 12 mois), le produit des activités ordinaires de la société a diminué de 70 127 000 $, passant à 740 017 000 $, par rapport aux 810 144 000 $ inscrits à l'exercice terminé le 31 janvier 2018 (une période de 13 mois). La diminution du produit des activités ordinaires pour les exercices comparables sur une période de 12 mois aurait été de 1,8 %. Le produit des activités ordinaires des magasins comparables pour des exercices comparables sur une période de 12 mois aurait quant à lui augmenté de 1,2 %. Pour l'exercice terminé le 31 janvier 2019 (une période de 12 mois), la société a enregistré un résultat net de 45 165 000 $, comparativement à 49 335 000 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2018 (une période de 13 mois). Le résultat net par action de base est passé de 1,36 $ à 1,29 $ au 31 janvier 2019. La contribution au résultat net pour le treizième mois de de l'exercice précédent avait été de 167 000 $, ce qui n'avait eu aucun effet sur le résultat net par action de base.

La comptabilisation aux résultats du coût des options n'a pas eu d'effet significatif sur le résultat net par action de base pour l'exercice terminé le 31 janvier 2019 (une période de 12 mois) ni pour l'exercice terminé le 31 janvier 2018 (une période de 13 mois).

Au cours de l'exercice terminé le 31 janvier 2019 (une période de 12 mois), la société a procédé à la vente du magasin de Repentigny pour une somme de 9 000 000 $, ce qui a entraîné un gain net d'impôts de 4 522 000 $, ou 0,13 $ par action de base.

Le programme de rachat d'actions effectué durant l'exercice terminé le 31 janvier 2019 (une période de 12 mois) a eu pour effet d'améliorer de 0,06 $ le résultat net par action de base.

Excluant tous ces effets, la variation du résultat net aurait été de (9 096 000 $) ou de (0,26 $) par action de base pour l'exercice terminé le 31 janvier 2019 (une période de 12 mois).

La variation de (9 096 000 $) du résultat net ainsi ajusté s'explique comme suit :


 


31 janv. 2019


31 janv. 2018


 12 mois


13 mois

Résultat net

45 165


49 335

Gain sur la vente d'immobilisations (net d'impôts)

(4 522)


-

Variation du coût des options (nette d'impôts)

(226)


178

Résultat net ajusté

40 417


49 513

Moins: Résultat net ajusté de l'exercice 2018

49 513



Variation

(9 096)



 

* L'information financière est exprimée en dollars canadiens et est établie conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS). De plus, la société a procédé au changement de la date de clôture de son exercice financier du 31 décembre au 31 janvier. Le changement de date de clôture de l'exercice financier de la société a pris effet lors de l'exercice financier précédent, de sorte que la période comptable des états financiers consolidés annuels 2018 correspond à la période de 13 mois terminée le 31 janvier 2018, comparativement à une période de 12 mois pour l'exercice courant. Les rapports financiers intermédiaires de la société correspondront maintenant aux trimestres clos les 30 avril, 31 juillet et 31 octobre.

 

Cette variation des résultats ajustés et nets d'impôts se répartit comme suit :

 


(en milliers de $)


Augmentation

(diminution)

commercial

Augmentation

(diminution)

investissements

Augmentation

(diminution)

résultats ajustés



1er trimestre

1 934

(1 815)

119

2e trimestre 

1 870

1 095

2 965

3e trimestre

(6 242)

231

(6 011)

4e trimestre 

(6 367)

198

(6 169)

Total  

(8 805)

(291)

(9 096)

 

Informations financières annuelles

(en milliers de $, sauf les données par action)


31 janv. 2019

31 janv. 2018


12 mois

13 mois


$

$

Produits des activités ordinaires

740 017

810 144

Résultat net

45 165

49 335

Actif total

367 624

312 569

Résultat net par action




de base

1,29

1,36


dilué

1,29

1,36

Dividendes par action  

0,28

0,24

 

Situation financière et dividendes

L'encaisse net du découvert bancaire et les placements ont augmenté de 15 940 000 $ au cours de l'exercice terminé le 31 janvier 2019. Les investissements consistent principalement en des acceptations bancaires et des actions ordinaires qui, à la fin de l'exercice, avaient une valeur au marché de 106 788 000 $ (incluant l'encaisse net du découvert bancaire).

Au 31 janvier 2019, le fonds de roulement était déficitaire de 2 109 000 $, soit une diminution de 6 222 000 $ par rapport au 31 janvier 2018. Les capitaux propres de la société ont augmenté, passant de 204 376 000 $ au 31 janvier 2018 à 244 742 000 $ au 31 janvier 2019. Au 31 janvier 2019, la valeur comptable d'une action atteignait quant à elle 7,09 $, comparativement à 5,82 $ au 31 janvier 2018.

Le nombre d'actions en circulation a fait l'objet de changements au cours de l'exercice terminé le 31 janvier 2019, en raison du programme de rachat d'actions mis sur pied le 23 mars 2017 et renouvelé le 13 avril 2018. Conséquemment, 580 000 actions ordinaires ont été rachetées par la société puis annulées. À la suite de ces changements, la société comptait, au 31 janvier 2019, 34 540 000 actions ordinaires en circulation.

Au cours de l'exercice terminé le 31 janvier 2019, 21 900 options ont été annulées. Durant cette même période, aucune option n'a été octroyée. Au 31 janvier 2019, des options visant 197 100 actions ordinaires sont en circulation, représentant 0,57 % des actions émises et en circulation de la société, et 5 710 864 options, représentant 16,53 % des actions émises et en circulation de la société, peuvent encore être octroyées aux termes du Régime. Les options en circulation peuvent être levées à un prix de 17,85 $ par action ordinaire.

Durant l'exercice, la société a payé des dividendes déterminés totalisant 0,28 $ par action aux détenteurs d'actions ordinaires inscrits au registre de la société.

 

Résultats trimestriels

(non audités et en milliers de $, sauf les données par action)


30 avril

2018


31 mars

2017


31 juillet

2018


30 juin

2017



$


$


$


$

Produits des activités ordinaires

162 194


161 998


219 640


199 314

Résultat net

4 806


57


16 933


14 014

Résultat net par action









de base

0,13


-


0,48


0,38


dilué

0,13


-


0,48


0,38










 31 octobre

2018


 30 septembre

2017


 31 janvier

2019


 31 janvier

2018










(3 mois)


(4 mois)


$


$


$


$

Produits des activités ordinaires

184 115


203 722


174 068


245 110

Résultat net

11 613


17 544


11 813


17 720

Résultat net par action









de base

0,34


0,48


0,34


0,50


dilué

0,34


0,48


0,34


0,50

 

Pour la période de trois mois terminée le 31 janvier 2019, le produit des activités ordinaires de la société a diminué de 71 042 000 $, passant à 174 068 000 $, par rapport aux 245 110 000 $ pour la période de quatre mois terminée le 31 janvier 2018. La diminution du produit des activités ordinaires pour les périodes comparables sur une période de 12 mois aurait été de 4,3 %. Le produit des activités ordinaires des magasins comparables pour des périodes comparables sur une période de 12 mois aurait quant à lui augmenté de 4,6 %. Pour la période de trois mois terminée le 31 janvier 2019, le résultat net s'est chiffré à 11 813 000 $, comparativement à 17 720 000 $ pour la période de quatre mois terminée le 31 janvier 2018. Le résultat net par action de base s'est chiffré à 0,34 $ pour la période de trois mois terminée le 31 janvier 2019, comparativement à 0,50 $ pour la période de quatre mois terminée le 31 janvier 2018. La contribution au résultat net pour le treizième mois de de l'exercice précédent avait été de 167 000 $, ce qui n'avait eu aucun effet sur le résultat net par action de base.


La comptabilisation aux résultats du coût des options n'a pas eu d'effet significatif sur le résultat net par action de base pour la période de trois mois terminée le 31 janvier 2019 ni pour la période de quatre mois terminée le 31 janvier 2018.

Pour la période de trois mois terminée le 31 janvier 2019, le programme de rachat d'actions a contribué à une amélioration du bénéfice net par action de base de 0,02 $.

Excluant tous ces effets, la variation du résultat net aurait été de (6 169 000 $) ou de (0,18 $) par action de base pour la période de trois mois terminée le 31 janvier 2019.

La variation de (6 169 000 $) du résultat net ainsi ajusté s'explique comme suit :

 


31 janv. 2019


31 janv. 2018


3 mois


4 mois

Résultat net

11 813


17 720

Variation du coût des options (nette d'impôts)

(14)


248

Résultat net ajusté

11 799


17 968

Moins: Résultat net ajusté de l'exercice 2018

17 968



Variation

(6 169)



 

Exploitation

BMTC Inc.

La société a procédé au changement de la date de clôture de son exercice financier du 31 décembre au 31 janvier. Le changement de date de clôture de l'exercice financier de la société a pris effet lors de l'exercice financier précédent, de sorte que la période comptable des états financiers consolidés annuels 2018 correspond à la période de 13 mois terminée le 31 janvier 2018, comparativement à une période de 12 mois pour l'exercice courant. Les rapports financiers intermédiaires de la société correspondront maintenant aux trimestres clos les 30 avril, 31 juillet et 31 octobre.

La société poursuit le processus de refonte complète de ses sites Web, et la première phase de l'implantation d'une plateforme de commerce électronique distincte pour les bannières Brault & Martineau et EconoMax est terminée et fonctionnelle. Les processus d'implantation se poursuivront au cours de 2019 pour les phases subséquentes de refonte des systèmes pour la bannière Ameublements Tanguay. La société continue de passer en revue tous ses systèmes informatiques afin de les rendre plus performants face au virage du commerce électronique, ainsi que de standardiser ses systèmes pour toutes ses bannières. À la suite à cette évaluation, la société a décidé d'investir et dans ses systèmes informatiques existants et de les améliorer. Leur intégration et leur implantation sont en cours et se poursuivront sur une période de 3 à 5 ans. Les frais relatifs à ces modifications sont évalués à environ 17 000 000 $. Un montant de 10 189 000 $ de ces frais a été engagé, alors que le solde sera imputé aux exercices subséquents.

Le 11 octobre 2018, Raymond Chabot Grant Thornton S.E.N.C.R.L. a démissionné de ses fonctions d'auditeur de la société, à la demande de cette dernière. Le conseil d'administration de la société, sur recommandation de son comité d'audit, a approuvé la nomination du nouvel auditeur, soit PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., afin que ce dernier comble la vacance créée par la démission de l'ancien auditeur, et ce, jusqu'à la prochaine assemblée annuelle des actionnaires de la société.

Il n'y avait aucune modification d'opinion par l'ancien auditeur dans ses rapports sur les états financiers consolidés de la société pour les deux derniers exercices clos le 31 décembre 2016 et le 31 janvier 2018. De plus, il n'y a aucun événement à déclarer, notamment aucun désaccord, aucune consultation ni aucune question non résolue, au sens de l'article 4.11 du Règlement 51-102, qui ne soit survenu relativement aux audits des deux derniers exercices ni à l'égard de toute période subséquente jusqu'à ce jour.

Division Brault & Martineau

La société a vendu, en février 2018, le magasin de Repentigny pour une somme de 9 000 000 $, qui a occasionné un gain net après impôts de 4 522 000 $.

L'ouverture du nouveau magasin de Sainte-Thérèse a été retardée en mai 2019. Ce magasin deviendra le nouveau prototype de la bannière Brault & Martineau. La société poursuit le processus de révision de ses sites et magasins actuels pour les modifier ou, dans certains cas, pour les reconstruire à l'image de ce nouveau prototype.

Analyse de la direction et perspectives d'avenir de la société

L'économie du Québec a connu une croissance exceptionnelle au cours des deux dernières années. Au cours de 2018, les dépenses des consommateurs se sont accrues d'environ 3,0 %, toutes industries confondues, alors que la société a enregistré une croissance de 1,2 % du produit de ses activités ordinaires pour la même période. Au cours du premier semestre de 2018, une augmentation de 6,2 %, toutes industries confondues, a été enregistrée, alors que la société avait enregistré une croissance de 3,0 %. Les dépenses des consommateurs durant le deuxième semestre de 2018 ont, quant à elles subi un important ralentissement, plus particulièrement durant le dernier quart.

D'ailleurs, les ventes au détail de nos voisins du sud ont enregistré leur plus forte chute mensuelle depuis 10 ans, avec un repli de 1,2 % en décembre 2018 comparativement à novembre 2018. Depuis le début de l'année 2019, tous les secteurs des ventes au détail sont en baisse. Les résultats de février 2019 et mars 2019 n'ont toujours pas connu le rebond attendu, et les ventes au détail continuent d'enregistrer des baisses importantes.

Selon la majorité des analystes, les risques de récession sont particulièrement élevés et 2019 annonce un important refroidissement de l'économie à cause de l'incertitude face à la poursuite de la hausse des taux d'intérêt, du ralentissement du marché immobilier lié au resserrement des règles de financement hypothécaire et à la hausse des taux d'intérêt, de la pénurie de main d'oeuvre, de la hausse d'environ 3,5 % du panier d'épicerie moyen et d'un niveau d'inflation qui se maintient à 2,4 % face à un ralentissement de la croissance des salaires. Le taux de chômage au cours de 2018 s'est maintenu près de son plus bas niveau en 40 ans et la création d'emplois est restée forte. Par contre, le marché du travail démontre des signes de resserrement. Le taux d'emploi dans l'ensemble du Québec s'élève à près de 75 %, un taux supérieur à celui de la moyenne canadienne. Par contre, malgré une économie de plein emploi au Québec, plus d'un tiers des Québécois vivent d'un chèque de paie à l'autre en raison de la hausse record du niveau d'endettement des ménages. Les Québécois sont plus endettés que jamais. Le ratio d'endettement des ménages québécois avoisine maintenant les 170 %, un taux similaire à celui des États-Unis avant la crise financière de 2008. Autrement dit, les Québécois doivent 1,70 $ sur le marché de crédit pour chaque dollar de revenu disponible de leur ménage. Depuis les six dernières années, la dette moyenne des consommateurs québécois, sans hypothèque, a bondi de 73 %. En 2018, plus de 46 000 consommateurs et entreprises au Québec ont déclaré faillite ou ont soumis une entente de paiement à leurs créanciers, une hausse record.

La baisse importante de la consommation des ménages québécois liée aux facteurs socio-économiques et la hausse importante de leur niveau d'endettement au cours des dernières années ont affecté les résultats de la société au 31 janvier 2019 et qui s'est poursuivie au cours du premier trimestre de l'année financière 2020. Si la tendance se maintient, la société pourrait enregistrer au premier semestre de l'année financière 2020 une baisse de près de 3 % de son chiffre d'affaires.

Avertissement en ce qui concerne les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient certaines déclarations prospectives à l'égard de la société. Ces déclarations prospectives se reconnaissent à l'emploi de termes et d'expressions comme « s'attendre à », « anticiper », « planifier », « croire », « estimer », « avoir l'intention de », « viser », « projeter », « prévoir », ainsi que des formes négatives de ces termes et d'autres expressions semblables, y compris les renvois à des hypothèses.

Les déclarations prospectives sont, de par leur nature, assujetties à des risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent grandement de ceux envisagés dans ces déclarations prospectives. Les résultats qui y sont présentés peuvent donc différer sensiblement des résultats réels pour diverses raisons, que la société a identifiées à la rubrique « Description narrative de l'activité - Facteurs de risques » de la notice annuelle 2019, ainsi que d'autres risques expliqués en détail de temps à autre dans les documents d'information de la société.

Le lecteur est prié de noter que les facteurs auxquels nous référons ci-dessus ne comprennent pas tous les facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur les déclarations prospectives de la société. Le lecteur est également prié d'examiner attentivement ces facteurs, ainsi que d'autres facteurs, et de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives.

Lorsqu'elle a fait des déclarations prospectives dans le présent communiqué de presse, la société a fait un certain nombre d'hypothèses. La société considère que les hypothèses sur lesquelles s'appuient ces déclarations prospectives sont raisonnables.

Ces déclarations reflètent les attentes actuelles concernant des événements et le rendement d'exploitations futures, elles ne sont pertinentes qu'à la date de publication du présent rapport annuel de la direction, et représentent les attentes de la société à cette date. La société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser toute déclaration prospective, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autrement, à l'exception de ce qui est exigé par la loi.

Mesure de rendement non conforme aux normes internationales d'information financière (IFRS)

La société présente le résultat net ajusté, lequel reflète l'inclusion ou l'exclusion de certains montants qui sont considérés comme non représentatifs de la performance organisationnelle et financière de la société. La direction est d'avis que cette mesure est utile dans l'analyse de la performance opérationnelle de la société et plus appropriée pour fournir de l'information additionnelle.

La société présente également ses produits d'activités ordinaires comparables, soit ceux réalisés dans les magasins ouverts ou fermés pour les mois comparables.

Le résultat net ajusté et les produits d'activités ordinaires comparables ne sont pas des mesures du rendement conforme aux normes IFRS, n'ont pas de sens normalisé prescrit par les normes IFRS et, par conséquent, il est peu probable que l'on puisse comparer les normes IFRS avec des mesures du même type présentées par d'autres sociétés. Ces mesures de rendement ne doivent pas être considérées isolément ou comme substitut aux autres mesures de performance calculées selon les normes IFRS, mais plutôt comme renseignements complémentaires.

La société présente, à la rubrique « Résultats » du présent communiqué de presse, un tableau faisant état du rapprochement du résultat net avec le résultat net ajusté.

Groupe BMTC inc., dont les actions ordinaires sont inscrites à la cote de la Bourse de Toronto, exerce par l'entremise de sa filiale Ameublements Tanguay inc., et de ses deux divisions Brault & Martineau et EconoMax une importante entreprise de vente au détail de meubles et d'appareils électroniques et électroménagers dans la province du Québec.

 

SOURCE Groupe BMTC Inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:39
Le plus ancien groupe hôtelier de luxe d'Europe est fier d'offrir sa riche tradition de service personnel attentif et d'hébergement incomparable à sa plus récente destination des Amériques. Attendu depuis longtemps, le centre de villégiature Cabrits...

à 18:30
Les petites entreprises comptent pour 98 % de toutes les entreprises canadiennes. Elles emploient huit millions de Canadiens qui travaillent très fort, d'un océan à l'autre. Ces petites entreprises forment l'assise de notre économie et sont...

à 18:03
Suning.com, une filiale du Suning Holdings Group (« Suning »), figure au classement 2019 des Fortune Global 500 avec un résultat d'exploitation de 37 milliards USD ; c'est la troisième fois qu'elle y est classée depuis sa première apparition sur la...

à 18:00
Le gouvernement du Canada travaille à renforcer le pouvoir économique des femmes avec sa toute première Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat, une initiative assortie d'une enveloppe de 2 milliards de dollars qui vise à doubler, d'ici 2025, le...

à 17:02
Microsoft Corp. et OpenAI, deux sociétés qui réfléchissent en profondeur au rôle de l'intelligence artificielle...

à 17:01
Le Fonds de Placement Immobilier Nexus (« FPI Nexus » ou le « FPI ») a annoncé aujourd'hui la déclaration de la distribution du mois de juillet 2019. Le FPI versera une distribution en espèces de 0,01333 $ par part, représentant 0,16 $ par part sur...



Communiqué envoyé le 25 avril 2019 à 18:30 et diffusé par :