Le Lézard
Sujets : Enfance, Droit / Problèmes légaux, Première Nation

Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations présent lors de la réunion réunissant les ministres à l'échelle fédérale, provinciale et territoriale pour réclamer la prise d'action au profit des enfants des Premières Nations


SASKATOON, le 23 avril 2019 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, participe aujourd'hui à la rencontre qui réunit les ministres à l'échelle fédérale, provinciale et territoriale responsables des services sociaux et des dirigeants autochtones à Saskatoon, en Saskatchewan. Cette rencontre se tient pour réclamer des mesures sur l'itinérance, la réduction de la pauvreté et l'obtention du plein contrôle par les Premières Nations sur les services à l'enfance et à la famille des Premières Nations. Les points prioritaires mis de l'avant comprennent la nécessité d'adopter le projet de loi C-92, la Loi concernant les enfants, les jeunes et les familles des Premières Nations, des Inuits et des Métis, avant la fin de la présente session parlementaire. Ce projet de loi porte sur la compétence des Premières Nations relative au bien-être de leurs enfants et a été élaboré avec la contribution des Premières Nations.

« Nous avons besoin d'une action concertée de la part de tous les gouvernements afin de mieux garantir la sécurité de nos gens qui se démènent dans la rue et de ceux qui vivent dans la pauvreté, a déclaré le Chef national de l'APN, Perry Bellegarde. Une grande partie de ce travail consiste à veiller à ce que les enfants des Premières Nations puissent avoir un bon départ dans la vie afin de poursuivre leurs rêves et de réussir en établissant un lien solide avec leur culture, leur nation et leur famille. Le meilleur moyen de mettre fin à la surreprésentation de nos enfants dans le système de protection de l'enfance et de leur donner les moyens de réussir, c'est de miser sur la prévention plutôt que sur la prise en charge. J'invite toutes les provinces et tous les territoires à appuyer le projet de loi C-92 et à travailler avec les Premières Nations pour redonner la responsabilité de nos enfants à qui de droit - aux Premières Nations. »

Le projet de loi C-92 aide les gouvernements des Premières Nations à mettre au point leurs propres systèmes de protection de l'enfance et reconnaît que les Premières Nations détiennent la compétence ultime en matière de bien-être des enfants. Il confirme le droit à la protection de l'enfance comme un droit inhérent des Autochtones au sens de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982 du Canada. Il appuie les accords existants qui sont en place ou en train d'être mis en place. La réunion d'aujourd'hui a réuni les ministres à l'échelle provinciale et territoriale du Développement social et le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Seamus O'Regan, le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, le Chef national Bellegarde ainsi que d'autres dirigeants autochtones.

Tous les ministres provinciaux des services à l'enfance et à la famille rencontrent demain le ministre Duclos afin de discuter des mêmes priorités. Le Chef national Bellegarde a constamment réclamé la participation des Premières Nations et de l'APN à toutes les réunions fédérales, provinciales et territoriales, au Conseil de la fédération et à d'autres forums intergouvernementaux.

En juillet 2016, au cours d'une réunion avec les premiers ministres, le Chef national Bellegarde a obtenu l'engagement de toutes les provinces et de tous les territoires à collaborer avec les Premières Nations de leur région sur de nouvelles approches liées aux services à l'enfance et à la famille des Premières Nations qui mettent l'accent sur la prévention plutôt que sur la prise en charge, et qui appuient des solutions et des systèmes conçus et dirigés par les Premières Nations. Les dirigeants provinciaux et territoriaux ont accepté de travailler avec les Premières Nations à l'élaboration de nouvelles approches en vue de réduire le nombre d'enfants des Premières Nations pris en charge et pour veiller à ce que les résultats obtenus soient tangibles et mesurables.

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l'APN sur Twitter @AFN_Updates.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations



Communiqué envoyé le 23 avril 2019 à 21:40 et diffusé par :