Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Économie, Femme, CFG

Le gouvernement du Canada annonce un investissement dans des organismes de femmes de la région des Tri-Cities en Ontario


Sept projets de Kitchener, Waterloo, Cambridge et Brantford reçoivent un financement qui vise à s'assurer que les organismes de femmes puissent maintenir leur appui essentiel aux femmes et à leurs familles

OTTAWA, le 17 avril 2019 /CNW/ - Les organismes de femmes fournissent des services indispensables dans nos collectivités, et elles aident les femmes et les filles à profiter d'une sécurité financière, à vivre à l'abri de la violence et à être en mesure de participer à toutes les sphères de notre économie et de notre société. Or, depuis trop longtemps déjà, ces organismes sont sous-financés, sous-estimés et affaiblis. Le gouvernement du Canada reconnait que les organismes de femmes sont la pierre angulaire du mouvement des femmes?; maintenir et accroitre leur capacité de faire ce travail important est la façon la plus efficace de promouvoir l'égalité entre les genres.

C'est pourquoi l'honorable Bardish Chagger, leader du gouvernement à la Chambre des communes et députée de Waterloo, Raj Saini, député de Kitchener-Centre et Marwan Tabbara, député de Kitchener South-Hespeler ont annoncé aujourd'hui, au nom de l'honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l'Égalité des genres, que le gouvernement du Canada investira plus de 1,3 million de dollars dans des organismes de femmes et des organismes autochtones qui assurent la prestation de services aux femmes dans la région des Tri-Cities en Ontario.

La leader du gouvernement à la Chambre, Mme Chagger, ainsi que les députés Saini et Tabbara, soulignent en particulier les sept organismes qui recevront ce financement (pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le document d'information et les témoignages) :

Sept organismes des plus de 250 organismes de femmes et organismes autochtones desservant des femmes aux quatre coins du Canada qui reçoivent du financement dans le cadre du Fonds de renforcement des capacités. Le financement résulte de l'annonce, dans le budget de 2018, d'un financement de 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un mouvement de femmes viable et durable partout au Canada.

Citations

«?Grâce à notre investissement historique, nous reconnaissons que les femmes et les organisations de femmes parviennent à surmonter les obstacles et nous exprimons notre gratitude à celles et à ceux qui déploient des efforts à cet égard depuis des décennies, et ce, à l'aide d'un budget restreint. Le mouvement des femmes partout au Canada sollicite une source de financement fiable, prévisible et accessible pour assurer la viabilité de leurs travaux?; notre gouvernement a écouté. Grâce à ce financement stable et flexible dans la région des Tri-Cities, nous aidons ces organismes à prendre de l'expansion afin qu'ils puissent croitre et perdurer, parce que nous savons que les investissements dans les organismes de femmes sont la façon la plus efficace de promouvoir l'égalité des genres. En appuyant un mouvement qui a produit des résultats fantastiques, nous favorisons la croissance de la classe moyenne, nous renforçons les familles et les collectivités, et nous créons des changements durables qui profitent à tous.?»

L'honorable Maryam Monsef, c.p., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l'égalité des genres

«?Notre gouvernement travaille fort pour promouvoir l'égalité des femmes et des filles au Canada et partout dans le monde. Focus for Ethnic Women (FEW) de la région de Waterloo fournit aux femmes immigrantes, réfugiées ou membres d'une minorité visible des programmes de perfectionnement de compétences. Ces programmes sont offerts à proximité de leur domicile, et leur donnent les outils nécessaires pour réussir dans notre économie. Ce financement permettra au centre FEW de développer de nouveaux outils et programmes pour mieux desservir la région de Waterloo.?»

L'honorable Bardish Chagger
Leader du gouvernement à la Chambre des communes
Députée de Waterloo

«?Cet investissement constitue une excellente nouvelle pour la collectivité de l'ensemble de la région de Waterloo. Ce financement renforcera la capacité des organismes dans notre région qui s'emploient déjà sans relâche à traiter l'égalité des genres dans la société. J'entrevois avec plaisir les retombées accrues de nos organismes communautaires qui, grâce à ce financement, continueront de travailler afin de s'assurer que chaque femme et chaque fille est pleinement en mesure de jouer un rôle à part entière dans la région de Waterloo et de réussir?».

Raj Saini
Député de Kitchener?Centre

«?Ce financement permet aux organismes locaux, qui effectuent un travail incroyable pour appuyer les femmes de notre collectivité, d'accroitre leur capacité et de continuer de réaliser leurs programmes essentiels?».

Marwan Tabbara
Député de Kitchener-Sud - Hespeler

Faits en bref

Produit connexe

Document d'information

Ministère des Femmes et de l'Égalité des genres -- Programme de promotion de la femme

L'une des méthodes qu'emploie le ministère des Femmes et de l'Égalité des genres pour promouvoir l'égalité des genres au Canada est d'accorder des fonds à des organismes admissibles dans le cadre du Programme de promotion de la femme. Les projets sont choisis par la voie d'appels de propositions sur des thèmes précis, ainsi que dans le cadre d'un processus de demande continu qui permet au Programme de promotion de la femme de régler des enjeux nouveaux à mesure qu'ils surviennent.

Le Programme de promotion de la femme finance des projets qui visent à éliminer les obstacles systémiques à l'égalité des femmes dans trois domaines prioritaires, soit l'élimination de la violence faite aux femmes et aux filles, l'amélioration de la sécurité et la prospérité économiques des femmes et des filles et leur accès aux postes de responsabilité.

Appel de propositions visant le renforcement des capacités

En octobre 2018, la ministre Monsef a annoncé le lancement d'un appel de propositions dans le cadre du Fonds de renforcement des capacités du Programme de promotion de la femme. Les projets locaux, provinciaux et nationaux étaient admissibles à différents montants de financement, en fonction de leurs besoins internes précis et de leur portée.

Le 8 mars 2019, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, la ministre Monsef a annoncé que plus de 250 organisations de femmes de partout au pays recevraient du financement provenant du Fonds de renforcement des capacités.

L'objectif consiste à financer les propositions qui renforceront les capacités d'organismes de femmes et d'organismes autochtones desservant des femmes qui sont admissibles et dont les initiatives contribuent à un mouvement de femmes viable au Canada qui promeut l'égalité des genres. Les organismes se serviront du financement pour renforcer leur capacité de prendre de l'expansion, de répondre aux demandes de services de plus en plus importantes et de continuer de travailler en collaboration pour aborder les enjeux d'égalité des genres. Le financement résulte de l'annonce, dans le Budget de 2018, d'un financement de 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un mouvement de femmes viable et durable partout au Canada.

Projets

L'annonce faite aujourd'hui a mis en lumière sept projets choisis pour recevoir un financement fédéral.

Coalition of Muslim Women of KW (Kitchener West)

Titre du projet : AMAL : Vers un avenir durable
Montant du financement : 244?750 $

AMAL signifie espoir en arabe. Ce financement permettra à la Coalition of Muslim Women of KW (Coalition des femmes musulmanes de KW) de promouvoir l'égalité des genres pour les femmes musulmanes dans la région de Waterloo en les habilitant à devenir des leaders et des agentes de changement, en traitant des enjeux comme le racisme, la discrimination et l'islamophobie, en facilitant la participation active des femmes musulmanes à la vie citoyenne et démocratique et en améliorant leurs perspectives économiques. Il permettra également d'améliorer l'efficacité de la Coalition au moyen de l'évaluation, de la formation, de la conception et de la mise en oeuvre de politiques, de processus et de stratégies pertinentes. L'organisme prévoit d'accroitre sa durabilité financière, d'élaborer un plan stratégique de collaboration avec d'autres organismes du secteur, de stimuler les activités de plaidoyer, ainsi que de former 50 femmes leaders musulmanes afin qu'elles siègent à des conseils et à des comités.

La Coalition of Muslim Women of KW souhaite établir des ponts de compréhension avec la collectivité et renforcer la voix des femmes musulmanes dans la région. La Coalition est un organisme à but non lucratif dument constitué, qui compte plus de 40 membres et une centaine de bénévoles, et propose des activités et des programmes de qualité supérieure. Il est le seul organisme géré uniquement par des femmes musulmanes à Kitchener?Waterloo, mais l'adhésion et les possibilités de bénévolat sont ouvertes à toutes les femmes qui partagent les valeurs et le code de conduite de la Coalition, et ce, quelle que soit leur affiliation religieuse ou non religieuse. 

«?Notre organisme a vu le jour avec peu de moyens, mais nous avons pris de l'essor avec la collectivité afin de contribuer à créer un lieu équitable et harmonieux où les femmes musulmanes sont valorisées, engagées et habilitées. Nos besoins de financement ont augmenté eux aussi, et nous sommes reconnaissantes de l'appui que nous donne le gouvernement fédéral. Le fait de savoir que nous avons les ressources financières pour offrir plus de services afin de répondre aux besoins de la collectivité nous permet de planifier avec confiance et de progresser véritablement en matière de santé des femmes musulmanes, d'égalité et de participation de ces dernières à la collectivité à titre de leaders de demain ».

Ghazala Fauzia, présidente par intérim, conseil d'administration
Coalition of Muslim Women of KW

Focus for Ethnic Women (FEW), région de Waterloo

Titre du projet : Dynamic development and delivery of local programming for visible minority and immigrant women (développement dynamique et réalisation de programmes locaux pour les femmes de minorités visibles et les femmes immigrantes)
Montant du financement : 198?232 $

L'organisme FEW cherchera une manière de se réorganiser autour d'une démarche dynamique, fondée sur des éléments probants pour aider les femmes immigrantes et membres de minorités visibles. Cette démarche reconnait la démographie en constante évolution des immigrantes, des réfugiées et des membres de minorités visibles et du besoin qu'éprouvent les femmes de pouvoir avoir accès à des programmes à proximité de leur domicile. On tirera parti de son historique de réussite afin d'atteindre le but central qui consiste à améliorer la réussite économique et sociale des femmes appartenant à des minorités ethniques dans la région de Waterloo. Le financement permettra à l'organisme de mettre l'accent sur les aptitudes en matière de gouvernance et de gestion, la structure et l'infrastructure organisationnelle et le financement stable afin de faciliter un nouveau modèle de prestation de services.

L'organisme FEW a été créé en 1986 afin d'appuyer les femmes immigrantes et il a été constitué à titre d'organisme de bienfaisance en 1987. Les fondatrices souhaitaient créer un organisme qui appuyait le caractère global des besoins des femmes, notamment les besoins physiques, affectifs, mentaux, sociaux et spirituels. Depuis, FEW s'est employé à créer un espace sécuritaire pour les femmes immigrantes afin qu'elles puissent ressentir une autonomie personnelle tout en améliorant leur estime de soi.

«?Focus for Ethnic Women (FEW) est un organisme qui répond aux besoins des femmes immigrantes, réfugiées et issues de minorités visibles. Reconnaissant que la proportion de femmes parmi les migrants a augmenté rapidement au Canada, et que le déplacement comporte des difficultés et des possibilités particulières pour les femmes, FEW offre des programmes dynamiques qui aident à faciliter l'intégration réussie des femmes migrantes à la société canadienne. Le soutien considérable du ministère des Femmes et de l'Égalité des genres du Canada permettra à FEW de concevoir de nouveaux outils de gestion, d'améliorer notre planification stratégique et d'effectuer une analyse organisationnelle minutieuse pour mieux appuyer le nombre croissant des femmes immigrantes, réfugiées et membres de minorités visibles au sein de notre collectivité. Le renforcement des capacités de notre structure et de nos services se traduira par la conception de programmes plus créatifs et plus exhaustifs qui permettront à ces femmes de s'épanouir en tant que membres de notre collectivité ».

Sylvia Terzian, présidente du conseil
Focus for Ethnic Women, région de Waterloo

Kitchener-Waterloo Young Women's Christian Association 

Titre du projet : Woman Up Waterloo
Montant du financement : 200?000 $

Grâce au projet Woman Up Waterloo, le YWCA organisera, analysera et publiera des données fondées sur le genre qui ne sont pas facilement accessibles actuellement dans un même lieu à des fins de planification ou d'élaboration de programme. Cette disposition permettra de surmonter les obstacles qui nuisent à la capacité de la YWCA d'offrir un soutien et des services aux femmes de la collectivité. Le projet Woman Up Waterloo permettra à la YWCA et à la collectivité en général de demeurer à jour dans les méthodes modernes de soutien numérique qui permettent de servir les femmes qui ont besoin d'aide et de conseils devant des questions de violence et d'agression sexuelles.

La YWCA de Waterloo a été fondé en 1905 à l'église Zion à Berlin en Ontario, aujourd'hui Kitchener. La YWCA de Kitchener?Waterloo a pris de l'essor et est devenu un établissement régional reconnu qui se consacre à la santé et au bienêtre des femmes et de leurs familles. Aujourd'hui, la YWCA de Kitchener?Waterloo exécute presque deux douzaines de programmes dans toute la région. Il offre des services dans les domaines de l'apprentissage et de la garde de jeunes enfants, des camps d'été, des loisirs et des activités de leadership pour les filles, du logement d'urgence et du logement avec services de soutien et de la formation pour l'emploi.

«?Les organismes de femmes connaissent l'importance du travail de défense des intérêts. Nous savons que le soutien que nous offrons grâce à nos programmes et à nos services améliore la vie des femmes individuellement, mais seul le changement social à grande échelle peut améliorer la vie de toutes les femmes. La prestation de nos programmes et services nous tient très occupées et utilise toutes nos ressources financières. Cet investissement procure à YWCA de Kitchener?Waterloo et à notre organisme soeur, le YWCA de Cambridge, la capacité de créer et d'animer une campagne de plaidoyer qui permettra de sensibiliser le public aux enjeux qui touchent les femmes et les filles dans la région de Waterloo et de mobiliser la collectivité plus vaste afin de faire progresser l'égalité entre les genres?».

Elizabeth Clarke, directrice générale
YWCA Kitchener?Waterloo

Nova Vita Women's Shelter Inc.

Titre du projet : Embracing Diversity and Inclusion to Build Nova Vita's Organizational Capacity (S'ouvrir à la diversité et à l'inclusion pour renforcer la capacité organisationnelle de Nova Vita)
Montant du financement : 197?729 $

Nova Vita Women's Shelter inc. se servira de ce financement pour favoriser les relations avec les collectivités multiculturelles et les collectivités autochtones, concevoir un plan de financement stratégique, améliorer les politiques en matière de ressources humaines et améliorer la durabilité de l'organisme.

Nova Vita Women's Shelter inc. offre des services de conseils et des services d'hébergement globaux et centrés sur les clients aux femmes victimes de mauvais traitement et aux femmes sans abri ainsi qu'à leurs enfants et des services de conseils aux auteurs d'actes de violence familiale à Brantford et dans le comté de Brant.

«?Depuis 1983, la maison d'hébergement pour femmes Nova Vita a offert de l'aide, de l'espoir et de la guérison aux femmes victimes de mauvais traitement et à leurs enfants. Nous sommes heureuses du soutien du gouvernement du Canada. Notre projet renforcera notre durabilité, nous permettra de favoriser des relations plus solides avec les collectivités multiculturelles et autochtones et en dernier ressort contribuera à réduire la violence faite aux femmes à Brantford et dans le comté de Brant?».

Natasha Dobler, directrice générale
Nova Vita Women's Shelter Inc.

Centre de soutien aux victimes d'agression sexuelle de la région de Waterloo (SASC)

Titre du projet : Creating Capacity in the #MeToo Era (Créer des capacités à l'ère de #MoiAussi)
Montant du financement : 250?000 $

Grâce au projet Creating Capacity in the #MeToo Era, le SASC pourra répondre aux besoins accrus de la collectivité dans le contexte de #MoiAussi. Le Centre engagera une coordonnatrice au développement pour qu'elle travaille avec la directrice générale à l'élaboration et la mise enoeuvre d'un plan de durabilité et de capacités pour améliorer les relations avec les donateurs, envisagera des partenariats avec le secteur privé, et établira des relations avec de nouveaux organismes de financement ainsi qu'un modèle d'entreprise à vocation sociale. Il financera aussi les travaux d'amélioration de la technologie qui sont nécessaires pour appuyer les services élargis et aider le centre à aller de l'avant dans sa mission qui consiste à mettre un terme à la violence faite aux femmes et aux filles.

En 1978, le Waterloo Rape Distress Centre (centre de crise en cas de viol de Waterloo), qui existait depuis trois ans, a été contraint de fermer ses portes lorsque son financement a été comprimé. Les femmes locales, dont un grand nombre étaient elles?mêmes des survivantes, ont examiné de nouvelles stratégies et, avec l'aide de membres du personnel et de bénévoles déterminées, le SASC a été mis sur pied. Le SASC a pris de l'essor et compte 15 employées, 80 bénévoles et trois emplacements. Il offre gratuitement des services globaux et du soutien aux gens et à leurs familles qui ont subi de la violence sexuelle et il offre un soutien psychologique individuel et collectif, un service téléphonique d'aide 24 heures par jour tous les jours, et des services de soutien et d'accompagnement aux personnes qui utilisent les tribunaux, les services de police et les services médicaux.

«?Les centres de soutien communautaires aux victimes d'agression sexuelle se retrouvent bien souvent en situation de leadership en ce qui a trait au mouvement des femmes partout au Canada, tant sur le plan de la prestation directe de services que de la prévention visant le progrès social. Compte tenu de l'évolution culturelle récente qui a donné naissance au mouvement #MoiAussi, les survivantes de violence sexuelle font plus que jamais appel à nous en grand nombre. Nos programmes de sensibilisation du public ont eux aussi affiché une hausse vertigineuse de la demande. Notre capacité de réagir en temps opportun et efficacement à cette nouvelle réalité est la difficulté la plus importante à laquelle nous faisons face en tant qu'organisation. Nous sommes ravies d'annoncer que cette subvention de 250?000 dollars pour les cinq prochaines années nous aidera à créer un poste axé sur la recherche de donateurs et la participation active de la collectivité. L'objectif ultime consiste à renforcer notre propre capacité d'offrir des services aux survivantes et à la région de Waterloo au cours des années à venir?».

Sara Casselman, directrice générale
Centre de soutien aux victimes d'agression sexuelle de la région de Waterloo

Sexual Health Options, Resources & Education Centre (SHORE)

Titre du projet : Growing Through Partnership: Expanding sexual health education and pro-choice services across Southwestern and Northern Ontario (Grandir grâce aux partenariats : élargir l'éducation en matière de santé sexuelle et les services de libre choix pour les secteurs du Sud?Ouest et du Nord de l'Ontario)
Montant du financement : 179?809 $

Grâce à ce financement, le centre SHORE sera en mesure de renforcer le mouvement des femmes en veillant à ce que les questions de droits sexuels et génésiques soient défendues dans toute la province. Il concevra et mettra en oeuvre un plan stratégique quinquennal exhaustif en vue de se préparer à l'accroissement du soutien aux options de grossesse, aux cliniques d'avortement et aux programmes d'éducation en santé sexuelle à trois nouveaux emplacements satellites dans les secteurs du Sud?Ouest et du Nord de l'OntarioIl participera également à la planification opérationnelle, aux analyses contextuelles et à l'établissement de critères pour la sélection des collectivités, à l'établissement de relations avec des dirigeantes et des organismes féministes et à l'obtention de financement durable.

SHORE a été fondé en 1972?; à l'origine, il avait pour nom Planned Parenthood Kitchener-Waterloo, puis Planned Parenthood Waterloo Region. Le Centre a pris de l'essor et s'est désaffilié du Centre de régulation des naissances de l'Université de Waterloo afin d'offrir à tous les résidents de la collectivité un soutien et de l'information sur la santé sexuelle.

«?Chez SHORE, nous nous employons d'abord et avant tout à promouvoir le choix en matière de santé sexuelle et reproductive. À l'instar de nombreux organismes féministes, nous avons de la difficulté à obtenir du financement pour élaborer des programmes à long terme. La nouvelle approche du gouvernement à l'égard du financement d'organismes comme le nôtre permettra de réaliser des progrès et d'améliorer la santé des femmes et des personnes trans qui comptent sur nos services et nos valeurs inclusives?».

Lyndsey Butcher, directrice générale
Sexual Health Options, Resources & Education Centre

Young Women's Christian Association of Cambridge

Titre du projet : Needs & Market Assessment for the Viability of a Social Enterprise (Évaluation des besoins et du marché pour la viabilité d'une entreprise à vocation sociale)
Montant du financement : 95?750 $

Ce financement permettra au YWCA de Cambridge de poser les jalons d'une entreprise à vocation sociale réussie, multidimensionnelle et inclusive, dotée d'un système de donner au suivant, afin d'accroitre la sécurité économique et la prospérité des femmes. Cela sera réalisé grâce à des emplois significatifs, au bénévolat et aux occasions d'affaires. Par l'intermédiaire d'une évaluation des besoins communautaires et du marché, des pratiques éprouvées et fiables pour le lancement de l'entreprise sociale seront établies afin de veiller à ce que le projet ait un rendement net positif pour le YWCA Cambridge, à la fois financièrement et intellectuellement.

En qualité d'organisme membre de la YWCA Canada depuis plus de 65 ans, YWCA Cambridge fait partie intégrante de l'organisme multiservice pour les femmes le plus important et le plus ancien au Canada. La YWCA est le plus important fournisseur de programmes de logement, d'alphabétisation, d'aptitudes à la vie quotidienne, d'emploi et de conseils au Canada et le deuxième fournisseur en importance de services de garde à la petite enfance.

«?L'entreprise à vocation sociale est un moyen puissant de créer une transformation sociale. Au YWCA, une valeur essentielle consiste à accroitre le nombre de femmes dans des rôles de leadership, une caractéristique clé de notre stratégie d'entreprise à vocation sociale. Le financement que nous recevons du gouvernement du Canada nous aidera à amener un plus grand nombre de femmes sur le terrain, là où leurs talents et leur volonté d'améliorer la vie des femmes auront le plus d'effets et nous aideront à créer un modèle pour les futurs chefs de file féminins qui concevront leurs propres entreprises et programmes novateurs?».

Kim Decker, directrice générale
Young Women's Christian Association of Cambridge

Liens connexes

Suivez le ministère des Femmes et de l'Égalité des genres

 

SOURCE Ministère des Femmes et de l'Égalité des genres


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:56
Reprise des négociations pour : Société : Royal Road Minerals Limited Symbole à la Bourse de croissance TSX : RYR (toutes les émissions) Reprise (HE) : 11 h 15 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les...

à 10:56
Gestion FÉRIQUE est heureuse de présenter son nouveau conseil d'administration, entré en fonction le 25 avril 2019, et tient à souligner l'élection de M. Robin Blanchet, ing., ASC, à titre de président du conseil d'administration....

à 10:45
Ce matin, Consolidated Container Company a annoncé qu'elle avait acquis les actifs de Sonic Plastics Enterprises.  Mark Shafer, premier vice-président et directeur général du groupe des aliments, de la nutrition et des boissons de CCC a déclaré,...

à 10:45
Depuis 10h30 ce matin, les employés-ées de la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) occupent les bureaux de circonscription du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, et de son collègue député,...

à 10:45
Dans la poursuite des actions déjà mises en place afin de soutenir le déploiement des véhicules électriques, le Gouvernement du Québec fait un pas de plus en ajoutant un nouveau volet au programme Roulez vert pour soutenir l'installation de bornes de...

à 10:20
Banque CIBC -  - Gestion d'actifs CIBC a annoncé aujourd'hui les distributions en espèces de mai 2019 du FNB actif d'obligations à taux variable de qualité CIBC et du FNB actif d'obligations de sociétés de qualité CIBC, qui versent des distributions...



Communiqué envoyé le 17 avril 2019 à 16:36 et diffusé par :