Le Lézard
Sujets : Annonce - Ressources humaines, CFG

Le gouvernement du Canada annonce une nomination à la magistrature de l'Alberta


OTTAWA, le 17 avril 2019 /CNW/ - L'honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd'hui la nomination suivante en vertu du nouveau processus de nomination à la magistrature introduit le 20 octobre 2016. Ce nouveau processus met l'accent sur la transparence, le mérite et la diversité, et continuera de veiller à la nomination de juristes qui incarnent les plus hautes normes d'excellence et d'intégrité.

L'honorable Susan E. Richardson, juge à la Cour provinciale de l'Alberta, est nommée juge de la Cour du Banc de la Reine de l'Alberta et juge ex officio d'office de la Cour d'appel de l'Alberta. La juge Richardson comblera l'un des cinq postes restants attribués en vertu du projet de loi C-44.

Biographies

La juge Richardson est née à Montréal au sein d'une famille de militaires. Elle a vécu dans quatre provinces et deux pays avant de s'installer à Edmonton en tant que jeune adulte. Au cours des huit dernières années, elle a siégé à la Cour provinciale de l'Alberta au sein de la division criminelle.

Étudiante perpétuelle, elle a obtenu un baccalauréat ès arts de l'Université de l'Alberta (1987), un baccalauréat en droit de Osgoode Hall (1990), une maîtrise ès arts de l'Université de l'Alberta (2008) et un certificat de deuxième cycle en gestion stratégique de l'Université Harvard (2017). Elle a été conférencière invitée à la faculté de droit de l'Université de l'Alberta et mentor active au tribunal-école auprès d'étudiants en droit.

Avant sa nomination à la cour, elle a exercé le droit pendant 18 ans, principalement en tant que procureure de la Couronne. En outre, elle a complété un détachement d'un an auprès d'une institution financière et un autre détachement d'un an auprès de services de contentieux des affaires autochtones auprès du ministère fédéral de la Justice.

Dans la collectivité, la juge Richardson est profondément dévouée aux organismes qui favorisent l'inclusion sociale des immigrants, des aînés et des adultes ayant un trouble du développement. Après l'école de droit, elle a également travaillé pendant plus d'un an en tant que travailleuse sociale en santé mentale avant de décider d'effectuer son stage et de pratiquer le droit.

La juge Richardson vit à Edmonton avec son conjoint ainsi que leurs deux enfants d'âge adulte.  

Faits en bref

 

SOURCE Ministère de la Justice Canada



Communiqué envoyé le 17 avril 2019 à 10:55 et diffusé par :