Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Rappels de produits, Sécurité publique, CFG

Mise à jour - Des tests effectués par Santé Canada ont permis d'identifier d'autres risques pour la santé liés aux produits non homologués vendus par A1 Herbal Ayurvedic Clinic Ltd.


OTTAWA, le 12 avril 2019 /CNW/ - À la suite de l'avis de Santé Canada du 28 janvier 2019 avisant les Canadiens que tous les produits vendus par A1 Herbal Ayurvedic Clinic n'étaient pas autorisés et ne devraient pas être utilisés, Santé Canada informe les Canadiens qu'il a identifié des risques supplémentaires pour la santé dans les produits fabriqués et vendus par A1 Herbal.

Santé Canada avait déjà annoncé que des analyses en laboratoire avaient révélé la présence de plomb et de mercure dans les produits de l'entreprise A1 Herbal Ayurvedic. Des analyses plus poussées des produits et des ingrédients saisis de la clinique ont permis de déceler la présence de plomb, d'arsenic et de nimésulide.

L'arsenic, le plomb et le mercure sont des métaux lourds qui présentent de graves risques pour la santé. Ils peuvent s'accumuler dans les organes vitaux s'ils sont ingérés en quantité excessive. Les enfants sont particulièrement vulnérables aux effets toxiques des métaux lourds. Le nimésulide est un médicament dont la vente n'est pas autorisée au Canada et qui a été retiré du marché dans plusieurs pays parce qu'il est associé à des lésions hépatiques.

Une liste des produits et des ingrédients touchés est fournie ci-dessous. Santé Canada continue de conseiller aux consommateurs de cesser d'utiliser tous les produits A1 Herbal Ayurvedic.

Personnes touchées

Ce que vous devriez faire
Si vous avez des produits de cette entreprise :

Si vous voyez des produits A1 Herbal ou tout autre produit de santé non homologué vendu au Canada :

Ce que fait Santé Canada
Santé Canada a déjà saisi tous les produits, ingrédients et équipement des installations de l'entreprise A1 Herbal Ayurvedic Clinic à Surrey, en Colombie-Britannique, et à Brampton, en Ontario, et a annulé toutes les licences de produits de santé naturels A1 Herbal, ce qui signifie qu'aucun des produits de santé saisis n'est autorisé à la vente par Santé Canada. La vente de produits de santé non homologués au Canada est illégale. Santé Canada n'a pas évalué l'innocuité, l'efficacité et la qualité des produits de santé non homologués. 

Tel qu'il a été communiqué en janvier, il a également été constaté que A1 Herbal fonctionnait sans la licence nécessaire de Santé Canada. L'exploitation sans la licence requise est une infraction grave. Une licence d'exploitation indique qu'une entreprise a mis en place des processus et des procédures qui satisfont aux exigences de Santé Canada en matière de suivi et de rappel des produits de santé. Elle indique également que l'entreprise fabrique, emballe et étiquette ses produits conformément aux bonnes pratiques de fabrication (BPF), une norme qui permet d'assurer la qualité des produits de santé vendus aux Canadiens.

Le Ministère continue de travailler avec des organismes de réglementation partenaires fédéraux, y compris l'Agence des services frontaliers du Canada, pour aider à prévenir l'importation de ces produits. Santé Canada continue également de travailler en étroite collaboration avec les autorités sanitaires locales et a communiqué les résultats de ses tests récents.

Santé Canada envisage de prendre d'autres mesures et informera les Canadiens au besoin si de nouveaux risques pour la santé sont cernés.

Contexte
L'arsenic, le plomb et le mercure sont des métaux lourds qui posent de graves risques pour la santé. Ils peuvent s'accumuler dans les organes vitaux s'ils sont ingérés en quantité excessive. Les enfants sont particulièrement vulnérables aux effets toxiques des métaux lourds.

Les effets toxiques de l'arsenic comprennent les cancers de la peau et du poumon, les maladies cardiaques et pulmonaires, et les lésions cérébrales. 

Douleurs abdominales, anémie, fluctuations de la tension artérielle, troubles de la reproduction (p. ex. fausse couche), faiblesse, problèmes de concentration, perte de poids, insomnie, étourdissements ainsi que lésions rénales et cérébrales sont quelques-uns des effets toxiques du plomb.

Irritabilité, tremblements, amnésie, insomnie, problèmes de concentration ainsi que lésions rénales et cérébrales sont quelques-uns des effets toxiques du mercure.

Le nimésulide est un médicament de la famille appelée anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), utilisé pour traiter la douleur, la fièvre et l'inflammation. Sa vente n'est pas autorisée au Canada et il a été retiré du marché dans plusieurs pays en raison d'une association avec des dommages hépatiques. Les autres effets secondaires comprennent les troubles gastro-intestinaux (avec ou sans saignement), l'anémie, l'insuffisance rénale et la capacité réduite de coagulation sanguine.

Liens connexes

Also available in English

 

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

4 mar 2021
Lunit, une importante startup d'intelligence artificielle médicale, a annoncé aujourd'hui son partenariat avec Philips. Annoncé lors de l'édition virtuelle du Congrès européen de radiologie (ECR) (du 3 au 7 mars 2021), ce partenariat rendra le...

4 mar 2021
Depuis le début de la pandémie de COVID-19, au moins un enfant sur sept, soit 332 millions d'enfants dans le monde, a été soumis à une politique nationale de confinement obligatoire ou recommandé pendant au moins neuf mois, une situation qui met en...

4 mar 2021
Shanghai Electric (la « Société ») (SEHK: 02727, SSE: 601727), le plus important fabricant et fournisseur mondial d'équipements de production d'électricité, d'équipement industriel et de services d'intégration, a reçu le prix annuel en matière de...

4 mar 2021
Après consultation de son organisme notifié - MEDCERT GmbH - Abiomed lance la procédure d'accès unique des gaines d'insertion Impella CP pour le traitement des maladies cardiaques en Europe. Au siège social européen d'Abiomed situé à...

4 mar 2021
Zymo Research a annoncé aujourd'hui le lancement d'Environtm, un service d'analyse des eaux usées relativement à la COVID-19. Ce service permet de surveiller quotidiennement, à l'échelle de la collectivité, les cas de COVID-19 et de ses variants à...

4 mar 2021
En prévision du budget fédéral, les premiers ministres des provinces et territoires1 ont dévoilé aujourd'hui un rapport intitulé Augmenter le Transfert canadien en matière de santé contribuera à rendre la situation financière des provinces et...



Communiqué envoyé le 12 avril 2019 à 16:46 et diffusé par :