Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique), CPG

La Semaine du français au travail : la FTQ en action pour la francisation


MONTRÉAL, le 17 mars 2019 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la Semaine du français au travail, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), en collaboration avec le Secrétariat à la promotion et à la valorisation de la langue française du ministère de la Culture et des Communications, présente cette année une exposition qui retrace les 50 ans d'actions de la FTQ en matière de francisation. Cette exposition se tiendra dans le hall du Fonds de solidarité de la FTQ, situé au 545, boulevard Crémazie Est à Montréal. L'exposition peut aussi être visitée en ligne à l'adresse suivante : https://ftq.qc.ca/50ansfrancisation.

«?C'est en novembre 1969, lors du 11e Congrès de la FTQ, que les délégués ont ratifié la première politique linguistique de la FTQ affirmant que "le français doit devenir la langue de travail normale et courante à tous les paliers de l'activité économique au Québec". La FTQ est fière du chemin parcouru, bien que, encore aujourd'hui, le français reste menacé par l'envahissement de l'anglais dans le monde du travail et dans notre quotidien. Plus que jamais, il faut se retrousser les manches et prendre des actions pour imposer le français dans nos milieux?», déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

La francisation des entreprises n'est pas une tâche facile et pour y répondre, la FTQ annonce dans les années 1980 la création de son service permanent de la francisation qui coordonne les actions de la FTQ en matière de francisation : rencontre annuelle de francisation, bulletin Travailler en français, campagne d'affichage, campagne de sensibilisation dans les milieux de travail ou soutien aux comités de francisation pour ne nommer que ceux-là.

«?Les défis que représente la francisation dans les milieux de travail et dans la société en général sont immenses. Plus que jamais, il faut serrer les rangs et ne pas hésiter à revendiquer le respect de notre langue qu'est le français. Ce n'est pas un secret, la mondialisation exerce une immense pression sur nos sociétés et nos organisations, c'est pourquoi il ne faut pas hésiter à revendiquer le respect de notre langue commune », conclut le président de la FTQ Daniel Boyer.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600?000 travailleurs et travailleuses.

 

SOURCE FTQ


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:00
SK...

à 19:54
Lundi, des ingénieurs du Programme saoudien pour le développement et la reconstruction du Yémen (Saudi Development and Reconstruction Program for Yemen ou SDRPY) ont achevé une semaine d'étude sur le terrain dans quatre provinces yéménites : Al-Jawf,...

à 19:16
La ministre des Aînés, l'honorable Filomena Tassi, visitera Nanaimo Lifeline où elle soulignera les mesures prévues pour les aînés dans le budget de 2019. Un point de presse suivra. Date Le mercredi 27 mars 2019  Lieu Nanaimo Lifeline1801, chemin...

à 18:47
Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) félicite le gouvernement fédéral, la ville de Toronto, la municipalité régionale de York, la Corporation de la ville de Markham et la ville de Vaughan d'avoir investi ensemble plus de 400 millions de dollars dans...

à 18:00
Depuis 2015, le gouvernement du Canada axe ses efforts sur le renforcement et la croissance de la classe moyenne et sur l'offre d'une aide véritable aux personnes qui travaillent fort pour en faire partie. Ce plan fonctionne : grâce au travail...

à 17:40
La Financière Sun Life inc. (la «Compagnie») a annoncé aujourd'hui que son Rapport annuel 2018 et le document intitulé Avis de l'assemblée annuelle et Circulaire d'information de la direction de la Compagnie se rapportant à l'assemblée annuelle qui...



Communiqué envoyé le 17 mars 2019 à 09:00 et diffusé par :