Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Salon commercial

Les nouvelles technologies posent des défis pour le contrôle des armes biologiques, selon un nouveau rapport du SIPRI


BERLIN et STOCKHOLM, 14 mars 2019 /PRNewswire/ -- Les progrès en matière de production additive, d'intelligence artificielle et de robotique pourraient faciliter le développement, la production et l'utilisation d'armes biologiques. Selon un nouveau rapport du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), il est nécessaire d'adapter le cadre de gouvernance existant en matière de contrôle et non-prolifération des armes biologiques afin de faire face aux risques que ces développements posent en matière de sécurité.

Le rapport du SIPRI « Bio Plus X: Arms Control and the Convergence of Biology and Emerging Technologies » (Bio Plus X : contrôle des armes et convergence de la biologie et des technologies émergentes) sera présenté à la conférence internationale « 2019. Capturing technology. Rethinking arms control » (2019. Saisir la technologie. Repenser le contrôle des armes) qui se tiendra le 15 mars 2019 au ministère fédéral des Affaires étrangères allemand à Berlin.

Les technologies émergentes pourraient faciliter la production et l'utilisation d'armes biologiques

Le rapport explore les risques et défis posés par l'interaction entre le développement de la biotechnologie et l'avancée de trois technologies émergentes : la production additive (aussi appelée impression 3D), l'intelligence artificielle et la robotique. « Chacune de ces technologies pourrait, à sa manière, faciliter le développement, la production et l'utilisation d'armes biologiques, et les rendre encore plus dangereuses. », explique Kolja Brockmann, chercheur au SIPRI et auteur principal du rapport. « L'utilisation accrue de robots dans les laboratoires pourrait engendrer des gains de productivité significatifs au cours du cycle de conception-fabrication-essai d'armes biologiques, tandis que l'intelligence artificielle pourrait contribuer à trouver de nouveaux moyens d'optimiser la transmissibilité ou la virulence d'un agent biologique. », ajoute le Dr Vincent Boulanin, chercheur principal au SIPRI sur les technologies émergentes.

Les cadres de gouvernance doivent être renforcés et repensés

Ces trois technologies sont difficiles à maîtriser, notamment en raison de leur caractère numérique et de leur nature duale. « L'un des défis majeurs rencontrés pour un contrôle efficace des armes biologiques réside dans le fait que la structure des traités et les dispositifs institutionnels au sein des ministères et agences gouvernementales ne correspondent pas aux réalités techniques actuelles. », déclare Dr Sibylle Bauer, directrice du programme Armement et Désarmement du SIPRI.

De nouvelles options politiques pourraient apporter une solution aux problèmes de gouvernance

Afin de pallier aux problèmes de gouvernance posés par les technologies émergentes, le rapport préconise que les gouvernements nationaux surveillent et évaluent les développements des sciences et technologies de manière plus systématique. Il recommande par ailleurs de renforcer leurs efforts internationaux visant à promouvoir les comportements responsables en matière de  science et de biosécurité. En outre, le rapport suggère que le secteur privé renforce les normes d'autorégulation et de conformité.

Stockholm International Peace Research Institute
www.sipri.org 

Contact :
Alexandra Manolache
alexandra.manolache@sipri.org
+46-766-286-133

Stephanie Blenckner
blenckner@sipri.org
+46-8-655-97-47


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:20
Theratechnologies Inc. (Theratechnologies) a annoncé aujourd'hui qu'elle ira de l'avant avec le développement de la tésamoréline pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique ("NASH") chez les personnes vivant avec le VIH.  Cette décision...

à 09:00
En cette saison estivale qui s'amorce, le ministère de la Santé et des Services sociaux tient à rappeler à la population la nécessité de prendre des mesures pour se prémunir contre les piqûres de tiques qui pourraient causer la maladie de Lyme....

à 08:30
Prometic Sciences de la Vie inc. («?Prometic?» ou la «?Société?») est heureuse d'annoncer le résultat de son placement de droits d'achat d'actions déjà annoncé, qui a généré un produit brut total de...

à 08:30
Le Conseil d'information & d'éducation sexuelles du Canada (SIECCAN/CIÉSCAN) est fier d'annoncer la publication de l'édition révisée des Lignes directrices canadiennes pour l'éducation en matière de santé sexuelle. Financées par l'Agence de la santé...

à 08:10
Aujourd'hui, BioTalent CanadaMC a annoncé l'adhésion de Novo Nordisk Canada Inc. à son Programme national d'affiliation plus. Ce partenariat est une solution idéale pour les deux organismes qui sont fiers d'encourager leurs...

à 08:05
GENECAST, société de diagnostic du cancer via la biopsie liquide, a annoncé aujourd'hui le lancement des kits de test de mutation BRAF, EGFR et JAK2 ADPSTM, qui offrent la sensibilité de détection la plus élevée...



Communiqué envoyé le 14 mars 2019 à 05:00 et diffusé par :