Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Transport
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie, Politique environnementale, Plaidoyer (politique), CFG

Le gouvernement du Canada publie une étude socioéconomique sur le risque que pose la carpe de roseau pour les Grands Lacs


BURLINGTON, ON, le 13 mars 2019 /CNW/ - Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance de protéger la biodiversité et la qualité des eaux du Canada, y compris les Grands Lacs. Nous préservons et protégeons les Grands Lacs et leurs avantages sociaux, économiques et spirituels considérables contre les effets néfastes des espèces envahissantes.

Selon un rapport publié aujourd'hui par Pêches et Océans Canada avec l'appui de la Commission des pêcheries des Grands Lacs et du ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario, la carpe de roseau ? une des quatre espèces de carpes asiatiques ? risque de perturber l'écosystème et l'économie de la région des Grands Lacs si on ne met pas fin à sa propagation. L'étude socioéconomique conclut qu'en plus de la menace écologique importante que représente la présence de la carpe de roseau dans les Grands Lacs, il y aurait aussi des répercussions économiques, sociales et culturelles.

Le rapport - Évaluation des risques socioéconomiques de la présence de la carpe de roseau dans le bassin des Grands Lacs - révèle que la valeur économique des activités dans les Grands Lacs ou à proximité est estimée à 13 milliards de dollars générés par année. Cela comprend la pêche commerciale et récréative, la chasse, la navigation de plaisance, les plages et l'observation de la faune. Les valeurs économiques de ces secteurs pourraient être menacées si la carpe de roseau s'établit dans le bassin des Grands Lacs.

La gestion des espèces aquatiques envahissantes est une responsabilité partagée des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Pour protéger nos écosystèmes et prévenir les pertes économiques, le gouvernement du Canada, dans son budget de 2017, a prévu 43,8 millions de dollars sur cinq ans, pour permettre d'empêcher l'introduction d'espèces aquatiques envahissantes, intervenir rapidement lorsque de nouvelles espèces sont détectées, et gérer la propagation des espèces aquatiques envahissantes déjà établies. De ce montant, nous avons investi jusqu'à 20 millions de dollars sur cinq ans dans le Programme de la carpe asiatique pour veiller à ce que les Grands Lacs du Canada soient bien protégés contre les effets néfastes des carpes asiatiques, et nous en avons également fait un programme permanent. Le Programme canadien de la carpe asiatique prévient de façon active et avec succès la propagation de la carpe de roseau dans les eaux canadiennes des Grands Lacs. Depuis 2012, le Programme de la carpe asiatique et le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario ont capturé 28 carpes de roseau dans les Grands Lacs. La majorité de ces 28 poissons était triploïde, c'est-à-dire qu'ils avaient été stérilisés par modification génétique.

Bien que la présence de carpes de roseau dans les eaux canadiennes soit préoccupante, rien n'indique qu'elles se soient reproduites dans les eaux canadiennes, ou qu'elles fassent partie d'une population établie. Pêches et Océans Canada continue de collaborer avec ses partenaires nationaux et américains pour prévenir la migration des carpes asiatiques des eaux du Sud.

Les chercheurs espèrent que les deux études fourniront aux décideurs de l'information sur les solutions futures visant à arrêter la propagation de la carpe de roseau dans les Grands Lacs. Le gouvernement du Canada a investi massivement dans la recherche afin de trouver des moyens novateurs et efficaces de faire face à la situation actuelle et nous continuons d'utiliser les données scientifiques existantes et nouvelles pour éclairer les décisions stratégiques. Le rapport publié aujourd'hui sera d'une valeur inestimable pour guider nos futures mesures de protection et de gestion. Grâce à une collaboration active avec les différents ordres de gouvernement, les groupes de conservation et les partenaires internationaux, nous continuons de travailler ensemble pour protéger nos voies navigables.

Citations

« Nous savons qu'il est essentiel de prévenir la propagation de la carpe de roseau dans le bassin des Grands Lacs. Les Grands Lacs abritent diverses espèces et constituent également un important corridor pour l'activité économique ? aidant à transporter 19,8 milliards de dollars de marchandises chaque année, appuyant 237 868 emplois et une activité économique d'une valeur de 45,4 milliards. Cette espèce envahissante pose un risque important à la fois pour l'économie locale et l'environnement. Notre gouvernement s'est engagé à collaborer avec nos collègues provinciaux, les groupes environnementaux et nos partenaires internationaux pour contrer cette menace. »

L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

Liens Connexes

Restez branchés

SOURCE Pêches et Océans Canada - Région du Centre et Arctique


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:06
Québec lance aujourd'hui le deuxième appel à projets du programme Climat municipalités - Phase 2 (CM-2). Ce programme, doté d'un budget total de 40 M$ en provenance du Fonds vert, soutient les organismes municipaux du Québec dans leurs efforts de...

à 12:12
Le ministère des Transports informe les usagers de la route que des fermetures majeures seront mises en place dans l'échangeur Turcot du jeudi soir 4 avril au lundi matin 8 avril. Des conditions de circulation très difficiles sont à prévoir sur le...

à 12:00
L'environnement naturel et la faune du Canada sont au coeur de notre identité nationale. La biodiversité est la pierre angulaire de notre mode de vie -- la santé de l'environnement naturel soutient notre culture, notre bien-être et notre économie....

à 10:41
Éco Entreprises Québec (ÉEQ) salue l'annonce d'une nouvelle entente commerciale pour le recyclage du verre au Québec, et félicite RV² Technologies, une filiale du Groupe SiliCycle, et Tricentris pour ce partenariat dans la transformation du verre...

à 10:10
Le gouvernement du Québec investira cet été de 10 à 25 millions de dollars pour la protection contre l'érosion des berges de la route 199, aux Îles-de-la-Madeleine. Les travaux consisteront principalement à consolider les emprises routières. La...

à 08:00
Contrairement à ce qu'affirment Hydro-Québec et l'Office national de l'énergie, l'électricité solaire photovoltaïque (PV) est à l'aube de la parité avec l'hydroélectricité. C'est la surprenante conclusion du physicien...



Communiqué envoyé le 13 mars 2019 à 14:03 et diffusé par :