Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Bénéfices, Économie

Le solide chiffre d'affaires d'Empire se reflète dans ses résultats du troisième trimestre de l'exercice 2019


Sommaire du troisième trimestre

STELLARTON, NS, le 13 mars 2019 /CNW/ - Empire Company Limited (« Empire » ou la « Société ») (TSX: EMP.A) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers du troisième trimestre clos le 2 février 2019. Pour le trimestre, la Société a comptabilisé un bénéfice net ajusté, déduction faite de la participation ne donnant pas le contrôle, de 72,9 M$ (0,27 $ par action), en comparaison de 89,9 M$ (0,33 $ par action) pour l'exercice précédent. Le résultat par action tient compte de coûts estimatifs de 0,12 $ associés à des départs volontaires et à des fermetures de magasins en Colombie-Britannique. Compte non tenu de ces coûts, le résultat par action se serait établi à 0,39 $.

Les résultats d'Empire pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019 comprennent les activités de Farm Boy sur huit semaines. Toutes les mesures, y compris les ventes des magasins comparables, reflètent la consolidation des activités de Farm Boy.

« Nous avons continué d'améliorer notre capacité d'exécution au cours du trimestre, à la faveur de la croissance positive de nos ventes unitaires et de la vigueur des ventes des magasins comparables à l'échelle du pays. Nous avons généré le meilleur chiffre d'affaires en près de 10 ans. L'amélioration des marges enregistrée au troisième trimestre laisse présager d'autres progrès à venir, au fur et à mesure que les répercussions positives de notre restructuration des catégories de produits se refléteront dans notre bénéfice net, a indiqué Michael Medline, président et chef de la direction d'Empire. Par ailleurs, les éléments stratégiques de notre plan continuent de se mettre en place, comme en témoignent la pertinence de notre plan d'expansion des magasins à bas prix FreshCo dans le contexte actuel, le rendement remarquable tiré de notre récente acquisition, Farm Boy, et la mise en place rapide de notre plateforme de commerce électronique dans la région du Grand Toronto. »

Le projet Sunrise suit son cours, et les avantages retirés jusqu'à présent sont conformes aux attentes de la direction. Ce plan de transformation devrait générer des avantages annualisés d'au moins 500 M$ d'ici la fin de l'exercice 2020. En effet, la Société a réalisé environ 20 % de ces avantages au cours de l'exercice 2018 et la direction s'attend à réaliser une autre tranche de 30 % au cours de l'exercice 2019.

Le 29 janvier 2019, la Société a annoncé avoir progressé dans l'exécution d'une décision en matière de main?d'oeuvre qui a été rendue par un agent spécial du gouvernement de la Colombie?Britannique et qui lui permet d'offrir aux employés de longue date de Safeway de la Colombie-Britannique admissibles la possibilité de bénéficier d'un départ volontaire. Les départs volontaires procurent à la Société la souplesse et la stabilité nécessaires pour mieux gérer ses coûts de main-d'oeuvre et d'exploitation en Colombie?Britannique. La Société a présenté des offres aux employés admissibles en Colombie-Britannique et elle estime que le coût des départs volontaires s'élèvera à environ 35 M$ (0,09 $ par action), montant qui a été comptabilisé en résultat net pour le trimestre considéré. L'avantage tiré de la diminution des coûts de la main-d'oeuvre du fait de ces départs volontaires sera présenté à mesure que les employés visés quitteront l'entreprise.

La décision en matière de main-d'oeuvre a aussi permis à la Société d'aller de l'avant avec sa stratégie d'expansion des magasins à bas prix en Colombie-Britannique, laquelle consiste à convertir ses magasins à gamme complète de services en magasins à bas prix FreshCo. La direction a confirmé que les cinq magasins situés en Colombie-Britannique qui ont fermé leurs portes en juillet 2018 seront convertis en magasins FreshCo, tout comme les cinq autres magasins en Colombie-Britannique dont la fermeture a été annoncée le 29 janvier 2019. Les coûts associés à la fermeture de ces cinq autres magasins sont estimés à environ 10 M$ (0,03 $ par action). Au total, douze magasins devraient ouvrir leurs portes au cours de l'année civile 2019, dont dix en Colombie-Britannique et deux au Manitoba, sous réserve du calendrier des mises en chantier et de l'obtention des permis nécessaires. Au cours des prochaines années, la Société s'attend à convertir en magasins FreshCo 25 % de ses 255 épiceries à gamme complète de services Safeway et Sobeys dans l'Ouest canadien.

RÉSULTATS D'EXPLOITATION

 


Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 39 semaines
closes les

(en millions de dollars,
sauf les montants par action)

2 févr.
2019


3 févr.
2018


Variation
en $


2 févr.
2019


3 févr.
2018


Variation
en $


Ventes

6 247,3

$

6 029,2

$

218,1

$

18 921,6

$

18 328,5

$

593,1

$

Profit brut1)

1 511,7


1 444,7


67,0


4 506,1


4 449,2


56,9


Bénéfice d'exploitation

110,0


108,1


1,9


458,1


235,9


222,2


Bénéfice d'exploitation ajusté1)

119,8


152,0


(32,2)


483,3


462,0


21,3


BAIIA1)

214,6


216,1


(1,5)


769,4


567,9


201,5


BAIIA ajusté1)

218,3


253,3


(35,0)


776,1


774,3


1,8


Bénéfice net2)

65,8


58,1


7,7


265,2


88,5


176,7


Bénéfice net ajusté1)2)

72,9


89,9


(17,0)


283,5


251,3


32,2















Résultat par action, après dilution













RPA2)3)

0,24

$

0,21

$

0,03

$

0,97

$

0,33

$

0,64

$

RPA ajusté1)2)

0,27

$

0,33

$

(0,06)

$

1,04

$

0,92

$

0,12

$

Nombre moyen pondéré d'actions en circulation, après dilution (en millions)

272,5


272,2




272,3


272,0




Dividende par action

0,110

$

0,105

$



0,330

$

0,315

$



 


Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 39 semaines
closes les


2 févr. 20194)


3 févr. 2018


2 févr.
20194)


3 févr. 2018


Croissance des ventes des magasins comparables1)

2,5

%

1,3

%

2,6

%

0,9

%

Croissance des ventes des magasins comparables,
compte non tenu des ventes de carburant

3,3

%

1,1

%

2,3

%

0,7

%

Croissance des ventes des magasins comparables,
compte non tenu des ventes de carburant et des pharmacies

3,9

%

1,4

%

2,9

%

0,9

%

Marge brute1)

24,2

%

24,0

%

23,8

%

24,3

%

Marge du BAIIA1)

3,4

%

3,6

%

4,1

%

3,1

%

Marge du BAIIA ajusté1)

3,5

%

4,2

%

4,1

%

4,2

%

Taux d'impôt effectif

22,1

%

28,1

%

25,8

%

29,5

%



1)

Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

2)

Déduction faite de la participation ne donnant pas le contrôle.

3)

Résultat par action (« RPA »).

4)

Pour l'exercice considéré, la croissance des ventes des magasins comparables tient compte de l'acquisition de Farm Boy.

 

Ventes

Pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019, les ventes ont augmenté de 3,6 %, grâce aux meilleurs résultats obtenus à l'échelle de l'entreprise et à l'inclusion des résultats de Farm Boy. L'inflation interne des prix des produits alimentaires a contribué à l'augmentation du chiffre des ventes. Les ventes unitaires ont également affiché une hausse pour le troisième trimestre consécutif. Ces hausses ont été en partie neutralisées par l'incidence de la fermeture de magasins dans l'Ouest canadien, par la baisse des prix du carburant et par l'effet déflationniste de la réforme des soins de santé sur les ventes des pharmacies.

Profit brut

Le profit brut a augmenté de 4,6 % pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019, en raison principalement des ventes plus élevées, de l'inclusion des résultats de Farm Boy et des avantages anticipés tirés de la restructuration des catégories de produits dans le cadre de la troisième phase du projet Sunrise. Ces augmentations ont été en partie neutralisées par la fermeture de magasins dans l'Ouest canadien et par la diminution des marges sur les activités des pharmacies.

La marge brute a augmenté pour s'établir à 24,2 % pour le trimestre, contre 24,0 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison des avantages anticipés tirés de la restructuration des catégories de produits et de l'inclusion des résultats à marge plus élevée de Farm Boy, en partie contrebalancés par l'incidence de la composition du chiffre d'affaires des bannières. La marge brute a augmenté de 30 points de base par rapport au deuxième trimestre de l'exercice 2019.

Bénéfice d'exploitation

Le bénéfice d'exploitation a augmenté pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019, en raison principalement de l'augmentation des ventes et de la marge, contrebalancée en partie par la hausse des frais de vente et des charges administratives enregistrée au cours du trimestre. Cette hausse des charges découle surtout des départs volontaires des employés de Safeway en Colombie-Britannique, de l'inclusion des résultats de Farm Boy, des coûts liés à la fermeture et à la conversion de magasins dans le cadre de l'expansion en cours des magasins à bas prix FreshCo dans l'Ouest canadien et de la hausse des coûts de la main-d'oeuvre attribuable à l'augmentation du salaire minimum.

 


Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 39 semaines
closes les

(en millions de dollars)

2 févr. 2019


3 févr. 2018


2 févr. 2019


3 févr. 2018


Bénéfice d'exploitation

110,0

$

108,1

$

458,1

$

235,9

$

Ajustements :









Amortissement des immobilisations incorporelles liées à l'acquisition de Canada Safeway

6,1


6,7


18,5


19,7


Coûts liés à l'acquisition d'entreprises

3,7


-


6,7


-


Fermetures de magasins de l'unité fonctionnelle de l'Ouest

-


20,9


-


20,9


Coûts liés au projet Sunrise

-


16,3


-


185,5



9,8


43,9


25,2


226,1


Bénéfice d'exploitation ajusté

119,8

$

152,0

$

483,3

$

462,0

$

 

Pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019, le bénéfice d'exploitation ajusté s'est établi à 119,8 M$, en comparaison de 152,0 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Au cours de l'exercice précédent, la Société avait ajusté son bénéfice pour tenir compte des coûts liés à la fermeture de magasins dans l'Ouest canadien. La Société n'a pas ajusté son bénéfice pour tenir compte des coûts associés aux magasins qui fermeront leurs portes et seront convertis en magasins FreshCo au cours de l'exercice 2019, puisque ces coûts seront engagés au cours des prochains exercices jusqu'à ce que tous les magasins aient été convertis. Après ajustement pour tenir compte des départs volontaires et des coûts liés à la conversion en magasins FreshCo, le bénéfice d'exploitation ajusté aurait été supérieur de 8,4 % à celui enregistré pour l'exercice précédent.

BAIIA

 


Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 39 semaines
closes les

(en millions de dollars)

2 févr. 2019


3 févr. 2018


2 févr. 2019


3 févr. 2018


BAIIA

214,6

$

216,1

$

769,4

$

567,9

$

Ajustements :









Coûts liés à l'acquisition d'entreprises

3,7


-


6,7


-


Fermetures de magasins de l'unité fonctionnelle de l'Ouest

-


20,9


-


20,9


Coûts liés au projet Sunrise

-


16,3


-


185,5



3,7


37,2


6,7


206,4


BAIIA ajusté

218,3

$

253,3

$

776,1

$

774,3

$

 

Pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019, le BAIIA ajusté s'est chiffré à 218,3 M$ et la marge du BAIIA ajusté s'est établie à 3,5 %. Le BAIIA pour le trimestre rend compte d'un montant de 35,0 M$ lié aux départs volontaires en Colombie?Britannique et d'un montant de 10,0 M$ lié aux coûts des conversions en magasins FreshCo. Exclusion faite de ces coûts, la marge du BAIIA ajusté se serait chiffrée à 4,2 %. Les facteurs qui ont influé sur le BAIIA sont les mêmes que ceux mentionnés à la rubrique « Bénéfice d'exploitation » ci-dessus.

Impôt sur le résultat

Le taux d'impôt effectif s'est établi à 22,1 % pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019, en comparaison de 28,1 % pour la période correspondante de l'exercice précédent. La baisse du taux effectif est principalement attribuable à l'augmentation des gains en capital sur les sorties d'immeubles réalisées au cours du trimestre et à la diminution des passifs d'impôt découlant des économies d'impôt non comptabilisées.

Bénéfice net

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net ajusté :

 


Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 39 semaines
closes les

(en millions de dollars, sauf les montants par action)

2 févr. 2019


3 févr. 2018


2 févr. 2019


3 févr. 2018


Bénéfice net1)

65,8

$

58,1

$

265,2

$

88,5

$

RPA (après dilution)

0,24

$

0,21

$

0,97

$

0,33

$

Ajustements (déduction faite de l'impôt) :









Amortissement des immobilisations incorporelles liées à l'acquisition de Canada Safeway

4,4


4,9


13,4


14,4


Coûts liés à l'acquisition d'entreprises

2,7


-


4,9


-


Fermetures de magasins de l'unité fonctionnelle de l'Ouest

-


15,3


-


15,3


Coûts liés au projet Sunrise

-


11,6


-


133,1



7,1


31,8


18,3


162,8


Bénéfice net ajusté1)

72,9

$

89,9

$

283,5

$

251,3

$

RPA ajusté (après dilution)

0,27

$

0,33

$

1,04

$

0,92

$

Nombre moyen pondéré d'actions en circulation, après dilution (en millions)

272,5


272,2


272,3


272,0




1)

Déduction faite de la participation ne donnant pas le contrôle.

 

Pour le troisième trimestre de l'exercice 2019, le bénéfice net ajusté s'est chiffré à 72,9 M$ et le RPA ajusté (après dilution) s'est établi à 0,27 $. Le RPA ajusté reflète des charges de 0,12 $ liées aux départs volontaires en Colombie?Britannique et aux coûts des conversions en magasins FreshCo.

Flux de trésorerie disponibles

 


Périodes de 13 semaines
closes les

Périodes de 39 semaines
closes les

(en millions de dollars)

2 févr. 2019


3 févr. 2018


2 févr. 2019


3 févr. 2018


Entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation

241,7

$

284,7

$

511,8

$

566,2

$

Ajouter :

produit de la sortie d'immobilisations corporelles et d'immeubles de placement

24,0


34,6


60,8


104,0


Déduire :

acquisitions d'immobilisations corporelles et d'immeubles de placement

(82,1)


(49,9)


(191,7)


(163,7)


Flux de trésorerie disponibles

183,6

$

269,4

$

380,9

$

506,5

$

 

Les flux de trésorerie disponibles1) du troisième trimestre de l'exercice 2019 ont diminué par rapport à ceux de la période correspondante de l'exercice précédent, en raison essentiellement d'entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation moins élevées, de dépenses d'investissement plus élevées et d'un produit tiré de la vente d'actifs moins élevé. La diminution des entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation s'explique surtout par les distributions plus élevées provenant des partenariats immobiliers canadiens Genstar à l'exercice précédent et par la diminution des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.

 

1)

Voir la rubrique « Mesures et données financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

 

PERFORMANCE FINANCIÈRE PAR SECTEUR

 

Vente au détail de produits alimentaires

 


Périodes de 13 semaines
closes les



Périodes de 39 semaines
closes les



(en millions de dollars)

2 févr. 2019


3 févr. 2018


Variation
en $


2 févr. 2019


3 févr. 2018


Variation
en $


Ventes

6 247,3

$

6 029,2

$

218,1

$

18 921,6

$

18 328,5

$

593,1

$

Profit brut

1 511,7


1 444,7


67,0


4 506,1


4 449,2


56,9


Bénéfice d'exploitation

83,4


78,8


4,6


397,8


178,4


219,4


Bénéfice d'exploitation ajusté

93,2


122,7


(29,5)


423,0


404,5


18,5


BAIIA

188,1


186,7


1,4


708,9


510,1


198,8


BAIIA ajusté

191,8


223,9


(32,1)


715,6


716,5


(0,9)


Bénéfice net1)

46,8


38,8


8,0


223,5


56,6


166,9


Bénéfice net ajusté1)

53,9


70,6


(16,7)


241,8


219,4


22,4




1)

Déduction faite de la participation ne donnant pas le contrôle.

 

Placements et autres activités

 


Périodes de 13 semaines
closes les



Périodes de 39 semaines
closes les



(en millions de dollars)

2 févr. 2019


3 févr. 2018


Variation
en $


2 févr. 2019


3 févr. 2018


Variation
en $


FPI Crombie

15,4

$

11,4

$

4,0

$

40,7

$

28,7

$

12,0

$

Partenariats immobiliers

12,9


20,0


(7,1)


21,9


30,6


(8,7)


Autres activités, déduction faite des charges du siège social

(1,7)


(2,1)


0,4


(2,3)


(1,8)


(0,5)



26,6

$

29,3

$

(2,7)

$

60,3

$

57,5

$

2,8

$

 

Pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019, le bénéfice tiré des placements et autres activités a diminué de 2,7 M$. Le bénéfice tiré des participations de la Société dans Genstar a subi l'incidence de la baisse des ventes de terrains résidentiels dans l'Ouest canadien et par la vente en bloc de biens immobiliers destinés à l'aménagement qui avait été réalisée aux États-Unis au cours de l'exercice précédent et qui ne s'est pas reproduite. Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par la hausse de la quote-part du bénéfice du Fonds de placement immobilier Crombie (le « FPI Crombie ») qui a été enregistrée durant l'exercice considéré en raison principalement d'un profit réalisé à la cession, par le FPI Crombie, d'un immeuble commercial.  

SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉE

 

(en millions de dollars, sauf les montants par action et les ratios)

2 févr. 20191)


5 mai 2018


3 févr. 2018


Capitaux propres, déduction faite de la participation
ne donnant pas le contrôle

3 862,1

$

3 702,8

$

3 666,9

$

Valeur comptable par action ordinaire2)

14,20

$

13,62

$

13,50

$

Dette à long terme, y compris la tranche échéant à moins
d'un an

2 025,6

$

1 666,9

$

1 778,1

$

Ratio de la dette consolidée sur le capital total2)

34,4

%

31,0

%

32,7

%

Ratio de la dette consolidée nette sur le capital total net2)

29,3

%

21,9

%

26,5

%

Ratio de la dette consolidée sur le BAIIA ajusté2)3)

2,0

x

1,6

x

1,8

x

Ratio du BAIIA ajusté sur la charge d'intérêts2)4)

11,9

x

10,5

x

9,6

x

BAIIA ajusté pour les quatre derniers trimestres

1 016,5

$

1 014,7

$

968,2

$

Charge d'intérêts pour les quatre derniers trimestres

85,4

$

96,9

$

100,8

$

Ratio des actifs courants sur les passifs courants

1,0

x

0,8

x

0,8

x

Total de l'actif

9 326,3

$

8 662,0

$

8 637,1

$

Total des passifs financiers non courants

2 902,6

$

1 929,9

$

1 941,6

$



1)

Tient compte des résultats de Farm Boy à compter du 10 décembre 2018.

2)

Voir la rubrique « Mesures et données financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

3)

Le calcul repose sur le BAIIA ajusté pour les quatre derniers trimestres.

4)

Le calcul repose sur le BAIIA ajusté et la charge d'intérêts pour les quatre derniers trimestres.

 

Pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019, la notation de Sobeys est restée la même.

 

Agence de notation

Notation de crédit (notation de l'émetteur)

Tendance/Perspective

Dominion Bond Rating Service

BB (élevée)

Stable

Standard and Poor's

BB+

Stable

 

Le 2 juin 2017, Sobeys a contracté une facilité de crédit de premier rang non renouvelable et non garantie de 500 M$. La facilité est assortie d'un taux d'intérêt variable lié aux taux des acceptations bancaires ou au taux préférentiel au Canada. Au 8 août 2018, Sobeys avait utilisé l'intégralité de la facilité de crédit pour rembourser la dette à long terme.

Le 5 décembre 2018, Sobeys a contracté une facilité de crédit de premier rang non renouvelable et non garantie de 400 M$. La facilité est assortie d'un taux d'intérêt variable lié aux taux des acceptations bancaires ou au taux préférentiel au Canada. Au 10 décembre 2018, la facilité de crédit était utilisée en entier, le produit ayant servi à financer en partie l'acquisition de Farm Boy.

Acquisition d'une entreprise

Le 24 septembre 2018, la Société a conclu, par l'intermédiaire d'une filiale, une convention visant l'acquisition des activités de Farm Boy, un détaillant en alimentation constitué d'un réseau de 26 magasins situés en Ontario, pour un prix d'achat total de 800 M$. Les exigences d'ordre réglementaire ayant été remplies, la clôture de la transaction a pu avoir lieu, le 10 décembre 2018.

Farm Boy est gérée comme une entreprise distincte faisant partie de la structure d'Empire, et les co-chefs de la direction de Farm Boy, conjointement avec des membres de la haute direction de l'entreprise, ont réinvesti dans les activités poursuivies de l'entreprise un montant leur conférant une participation de 12 %. Parallèlement au réinvestissement, les parties impliquées ont conclu des options d'achat et de vente qui donneront à Sobeys la possibilité d'acquérir, à tout moment cinq ans après la date d'acquisition, la participation résiduelle de 12 %. Par conséquent, un passif de 70 M$ lié à la participation ne donnant pas le contrôle a été comptabilisé à la juste valeur au titre de ces options.

Sobeys a financé la transaction au moyen de fonds en caisse et d'une nouvelle facilité de crédit de premier rang non renouvelable et non garantie de 400 M$.

IFRS 16 - CONTRATS DE LOCATION

En janvier 2016, l'IASB a publié IFRS 16 Contrats de location (« IFRS 16 »), qui remplace IAS 17 Contrats de location (« IAS 17 ») et les interprétations connexes. La norme s'applique aux exercices ouverts à compter du 1er janvier 2019. L'incidence de la norme se reflétera dans les états financiers de la Société pour le premier trimestre de l'exercice 2020, qui commence le 5 mai 2019 et se termine le 3 août 2019.

IFRS 16 vise à aligner plus étroitement la présentation des actifs loués avec celle des actifs détenus en propre. La Société s'attend à ce que l'adoption d'IFRS 16 ait une incidence significative sur ses états financiers consolidés, étant donné ses engagements actuels découlant de contrats de location simple aux termes desquels elle est le preneur en vertu d'IAS 17. Cette norme n'aura aucune incidence sur la stratégie, les activités commerciales ou les flux de trésorerie d'Empire.

À l'état de la situation financière, la Société comptabilisera un nouvel actif au titre de droits d'utilisation et une obligation locative correspondante. L'incidence prévue sur l'état de la situation financière représentera une variation de l'ordre de 4,2 G$ à 4,5 G$ des actifs, principalement des actifs non courants, et la comptabilisation de nouvelles obligations locatives de l'ordre de 3,6 G$ à 3,9 G$. La Société continue de peaufiner et de valider les principales estimations et les données d'entrée qui seront utilisées aux fins des calculs. Le taux d'actualisation réel qui sera appliqué sera fondé sur la date de transition du 5 mai 2019, et toute modification du taux d'actualisation pourrait avoir une incidence importante sur les estimations.

À l'état du résultat net, la charge locative actuelle sera remplacée par une dotation aux amortissements des actifs au titre de droits d'utilisation et par une charge d'intérêts liée aux nouvelles obligations locatives, ce qui aura une incidence importante sur le calcul du BAIIA. Selon les estimations courantes et l'information actuellement disponible, la Société ne s'attend pas à ce que l'application de la nouvelle norme ait une incidence significative sur le RPA de l'exercice 2020.

Pour plus de précisions sur l'incidence d'IFRS 16 sur Empire, veuillez vous reporter au rapport de gestion d'Empire pour le trimestre clos le 2 février 2019.

Au cours des prochains mois, Empire a l'intention de tenir une conférence téléphonique afin de fournir de plus amples renseignements sur les modifications de méthodes comptables qui découleront de l'adoption d'IFRS 16 et sur l'incidence qu'aura cette norme sur elle.

DÉCLARATION D'UN DIVIDENDE

Le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,11 $ par action sur les actions de catégorie A sans droit de vote et sur les actions ordinaires de catégorie B, qui sera payable le 30 avril 2019 aux actionnaires inscrits le 15 avril 2019. Ces dividendes sont des dividendes déterminés au sens de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et des lois provinciales pertinentes.

RENSEIGNEMENTS PROSPECTIFS

Le présent document renferme des énoncés prospectifs qui sont présentés dans le but d'aider le lecteur à connaître le contexte dans lequel s'inscrit la situation financière de la Société et à comprendre les attentes de la direction concernant les priorités, les objectifs et les plans stratégiques de la Société. Ces énoncés prospectifs peuvent ne pas être appropriés à d'autres fins. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l'utilisation de mots ou d'expressions tels que « prévoir », « s'attendre à », « croire », « estimer », « avoir l'intention de », « pouvoir », « planifier », « projeter » et d'autres expressions semblables, ainsi que par l'emploi de ces verbes au futur ou au conditionnel ou à la forme négative.

Ces énoncés prospectifs comprennent notamment ce qui suit :

De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la Société pose des hypothèses et ils sont assujettis à des incertitudes et à des risques intrinsèques, ainsi qu'à d'autres facteurs qui pourraient causer un écart significatif entre les résultats réels et ces énoncés prospectifs. Pour un supplément d'information sur les risques, les incertitudes et les hypothèses pouvant avoir une incidence sur les énoncés prospectifs de la Société, voir les documents déposés par la Société auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières, et notamment la rubrique « Gestion du risque » du rapport de gestion annuel pour l'exercice 2018.

Bien que la Société soit d'avis que les prédictions, les prévisions, les attentes ou les conclusions présentées dans les énoncés prospectifs sont raisonnables, elle ne peut donner aucune assurance quant à leur exactitude. Les lecteurs sont priés de bien examiner les risques, les incertitudes et les hypothèses lorsqu'ils évaluent les énoncés prospectifs et de ne pas se fier outre mesure à ces énoncés. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent document traduisent les prévisions actuelles de la Société et pourraient changer. À moins que les lois sur les valeurs mobilières en vigueur ne l'exigent, la Société ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs formulés par elle ou en son nom.

MESURES ET DONNÉES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR

Certaines mesures et données mentionnées dans le présent communiqué n'ont pas de définition normalisée selon les principes comptables généralement reconnus (« PCGR »). Elles peuvent donc ne pas se prêter à une comparaison avec les mesures et données nommées de la même façon et présentées par d'autres sociétés ouvertes. La Société inclut ces mesures et données, car elle est d'avis que certains investisseurs s'en servent pour évaluer la performance financière.

Les mesures financières non conformes aux PCGR sont définies par Empire comme suit :

Pour obtenir une description détaillée des mesures et des données non conformes aux PCGR utilisées par Empire, voir le rapport de gestion d'Empire pour le troisième trimestre clos le 2 février 2019.

RENSEIGNEMENTS SUR LA CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Le mercredi 13 mars 2019, à compter de 12 h (HAE), la Société tiendra une conférence téléphonique au cours de laquelle des membres de la haute direction analyseront les résultats financiers de la Société pour le troisième trimestre de l'exercice 2019. Pour participer à cette conférence, veuillez composer le 1 888 390?0546 à l'extérieur de Toronto ou le 416 764-8688 dans la région de Toronto. Pour vous assurer d'obtenir la ligne, veuillez téléphoner 10 minutes avant le début de la conférence. Vous serez mis en attente jusqu'à ce que la conférence commence. Le public investisseur et les médias peuvent assister à la conférence en mode écoute seulement. Il sera également possible d'écouter une diffusion Web audio en direct de la conférence en consultant le site Web de la Société, à l'adresse www.empireco.ca.

Un enregistrement de la conférence pourra être écouté jusqu'à minuit, le 27 mars 2019, en composant le 1 888 390-0541 et en entrant le code d'accès 408728. L'enregistrement sera aussi archivé sur le site Web de la Société pendant 90 jours après la conférence téléphonique. 

EMPIRE

La société canadienne Empire Company Limited (TSX : EMP.A) a son siège social à Stellarton, en Nouvelle-Écosse. Les principaux secteurs d'activité d'Empire sont la vente au détail de produits alimentaires et les activités immobilières connexes. Empire et ses filiales, marchands affiliés et franchisés, dont les ventes annualisées s'établissent à environ 24,8 G$ et qui comptent pour 9,3 G$ d'actifs, emploient environ 125 000 personnes.

Pour obtenir d'autres informations financières sur Empire, notamment sa notice annuelle, veuillez consulter le site Web de la Société, à www.empireco.ca, ou le site Web de SEDAR, à www.sedar.com.

 

SOURCE Empire Company Limited


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:21
L'organisme de bienfaisance La Sortie annonce la conclusion du projet Horizon, dont l'un des objectifs était de voir au développement de modèles d'intervention en logement efficaces pour les victimes d'exploitation sexuelle, en se basant sur des...

à 10:21
Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, annonce l'octroi d'une aide financière pouvant atteindre 649?200 $ pour soutenir la mise en oeuvre du programme éducatif L'agroalimentaire s'invite à l'école! de...

à 10:20
Près de 70 personnes ont participé mercredi soir dernier au quatrième et dernier des ateliers créatifs du projet Imaginons L'ESPACE pour revitaliser le parc Centennial et la propriété Lord Reading, en visitant les lieux afin de bien en apprécier...

à 10:15
Tous les Canadiens méritent un chez-soi sûr et abordable. C'est pourquoi, en mai 2018, le gouvernement a lancé le Fonds national de co-investissement pour le logement (FNCIL), le plus important programme du genre dans l'histoire du Canada....

à 10:11
La député d'Outremont, Rachel Bendayan, annoncera les mesures que prend le gouvernement du Canada pour aider les étudiants de niveau postsecondaire à obtenir de nouveaux stages pratiques dans leur domaine d'études. Une séance de photos et un point de...

à 10:10
Les investissements dans des projets locaux liés aux infrastructures vertes qui appuient la sécurité énergétique et la gestion des eaux usées contribuent à la croissance de l'économie et à l'amélioration de la qualité de vie des personnes qui vivent...



Communiqué envoyé le 13 mars 2019 à 06:30 et diffusé par :