Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Santé
Sujets : Sécurité publique, Enjeux environnementaux, CFG

Santé Canada établit une nouvelle recommandation en matière de plomb dans l'eau potable


Il s'agit de la plus récente mesure d'une série de mesures gouvernementales visant à protéger les Canadiens contre l'exposition au plomb

OTTAWA, le 8 mars 2019 /CNW/ - Le gouvernement du Canada s'engage à protéger la santé de toute la population canadienne et à préserver l'environnement contre les substances toxiques, y compris le plomb. Sur la base des dernières avancées scientifiques, Santé Canada, en collaboration avec les provinces, les territoires et d'autres ministères fédéraux, a mis à jour les recommandations pour la qualité de l'eau potable afin de réduire la concentration acceptable maximale de 0,01 mg/L, établie en 1992, à 0,005 mg/L.

Les niveaux de plomb chez les Canadiens ont considérablement diminué au cours des 30 dernières années en raison de mesures énergiques adoptées par le gouvernement du Canada afin de réduire l'exposition au plomb, notamment des limites relatives à l'utilisation du plomb dans :

Bien que les niveaux de plomb aient été réduits considérablement, le métal se trouve toujours dans le monde qui nous entoure. On retrouve habituellement du plomb dans l'eau potable en raison du lessivage des pièces des systèmes de distribution et de plomberie. Il était utilisé par le passé dans les conduites de branchement (c.-à-d. les tuyaux reliant une maison ou une entreprise à la conduite maîtresse d'une rue), ainsi que dans les raccords et les soudures de tuyauterie. Jusqu'en 1975, le plomb était un matériau acceptable dans les tuyaux selon le Code national de la plomberie du Canada, il est donc plus susceptible de se trouver dans les maisons et les quartiers anciens. Comme le plomb a été utilisé régulièrement dans ces pièces de système de plomberie durant de nombreuses années, les réseaux d'eau potable au Canada pourraient encore comporter certains de ces éléments en plomb aujourd'hui. Ainsi, on prévoit qu'il faudra du temps avant que toutes les compétences soient en mesure de respecter la nouvelle recommandation relative à la concentration maximale de plomb dans l'eau potable.

Toutes les compétences du Canada conviennent de la nécessité de réduire l'exposition au plomb. Santé Canada continuera d'appuyer les provinces, les territoires et d'autres ministères fédéraux afin de mettre en oeuvre la nouvelle recommandation. Santé Canada travaillera également avec les provinces, les territoires et d'autres ministères fédéraux, notamment les Services aux Autochtones Canada, pour fournir des renseignements précis et pertinents aux municipalités et aux Canadiens préoccupés par les effets sanitaires des niveaux de plomb dans l'eau potable.

Liens connexes
Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada
Document d'information

 

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
La Laudes Foundation, dont le lancement a eu lieu aujourd'hui, ambitionne de faire face à la double crise de la dégradation du climat et de la montée des inégalités qui mettent en danger la nature et compromettent la sécurité et la dignité...

à 06:00
La Garde côtière canadienne présentera aux médias des séances d'information technique sur le début des opérations hivernales de déglaçage dans la région des Grands Lacs, et le long du fleuve Saint-Laurent. Des représentants de la Garde côtière seront...

à 06:00
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) présente son mémoire sur le projet de loi n° 44 visant la gouvernance efficace de la lutte contre les changements climatiques et à favoriser l'électrification devant les membres de la...

à 06:00
Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) s'inquiète de l'abolition de Transition énergétique Québec (TEQ) dans la foulée du projet de loi 44 qui vise principalement la gouvernance efficace de la lutte contre...

à 05:00
Aujourd'hui même, des dizaines de chercheurs et d'experts en politiques ont fondé l'Institut canadien pour des choix climatiques, un nouvel organisme de recherche indépendant. L'Institut aura pour mandat de faire la lumière sur les défis de...

à 04:00
La Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais est heureuse de recevoir le 45e vice-président des États-Unis et environnementaliste Al Gore, Daniel Goleman, psychologue de renommée internationale et auteur de l'ouvrage à succès « L'intelligence...



Communiqué envoyé le 8 mars 2019 à 14:00 et diffusé par :