Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Politique environnementale, Plaidoyer (politique), CPG

Déclaration du ministre de l'Agriculture au congrès de l'Union paysanne - « Le ministre Lamontagne doit agir au sein de son ministère plutôt que de blâmer l'environnement » - Émilise Lessard-Therrien


QUÉBEC, le 11 févr. 2019 /CNW Telbec/ - Alors que le ministre de l'Agriculture, André Lamontagne, dit vouloir faciliter la vie des petits producteurs agricoles en allégeant la réglementation en matière environnementale, la députée solidaire de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, est d'avis qu'il aurait intérêt à agir au sein de son propre ministère plutôt que de renvoyer la balle à son collègue à l'Environnement.

Pour Émilise Lessard-Therrien, responsable du dossier de l'agriculture au sein du caucus solidaire, bien des actions pourraient être posées au sein même du ministère de l'Agriculture avant d'aller frapper à la porte du ministère de l'Environnement. « Actuellement, les principales entraves pour l'agriculture à petite échelle interviennent au stade de la production et de la transformation des aliments, a-t-elle fait valoir. Il y aurait des actions à poser en ce sens plutôt que de faire porter le blâme aux règles de protection de l'environnement. »

Selon la députée solidaire, l'agriculture à petite échelle est complémentaire à la lutte aux changements climatiques. « C'est bien mal connaître ces enjeux que de penser que les petits agriculteurs veulent produire sans protéger l'environnement, souligne-t-elle. Au contraire, bon nombre d'entre eux font même la promotion de l'agriculture biologique et éco-responsable. »

Émilise Lessard-Therrien est d'avis que le ministre dispose d'importants leviers au sein de son ministère pour encourager les productions agricoles à petite échelle sans abaisser les normes environnementales. Augmenter les seuils de production hors quota, permettre l'abattage à la ferme, octroyer plus facilement des permis aux petits agriculteurs ou offrir plus de souplesse dans la transformation des aliments à la ferme, par exemple, serait un bon point de départ selon la députée.

« Pour proposer plus de produits à la population dans les circuits courts, il faut d'abord travailler en amont, au stade de la production et de la transformation des aliments, a rappelé Émilise Lessard-Therrien. Et ça, c'est dans la cour du ministère de l'Agriculture que ça se passe. S'il veut vraiment travailler au service des petits agriculteurs, le ministre a les moyens de le faire. En ce moment, on a plutôt l'impression qu'il est en train de pelleter ses responsabilités dans la cour de ses collègues », déplore-t-elle.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:12
Les représentants des médias sont priés de noter que Bill Casey, député de Cumberland-Colchester, fera une annonce importante sur la nouvelle nature protégée du Canada.   Activité : Annonce Date : Le mardi 23 avril 2019 Heure : 11 h (HNA) Lieu : Le...

à 16:10
Le compte à rebours pour le Jour de la Terre 2020 a commencé et ses organisateurs -- Earth Day Network -- annoncent que l'action pour le climat sera le thème dominant de cette année phare du 50e anniversaire. « Le changement climatique représente le...

à 15:36
Le compte à rebours pour la Journée de la Terre 2020 a commencé et les organisateurs ? the Earth Day Network ? ont annoncé le thème central de cette année charnière marquée par le 50e anniversaire de l'événement :...

à 13:00
Le Canada se réchauffe à un rythme alarmant, soit deux fois plus vite que le taux moyen mondial. Dans notre planification de l'avenir, les Canadiens ont besoin d'un tableau clair des répercussions de ce réchauffement sur notre économie, nos...

à 12:57
Les sinistrés et les Lavallois menacés par les inondations peuvent compter sur la présence de l'armée et des équipes de la Ville pour faire face à la crue des eaux. La Ville de Laval concentre ses efforts dans les secteurs les plus impactés et...

à 11:46
Le Jour de la Terre a laissé parler les jeunes cette année, et ceux-ci ont voulu transmettre un message clair aux décideurs québécois : Arrêtons de tourner en rond, il est plus que temps de poser des gestes concrets pour faire face à l'urgence...



Communiqué envoyé le 11 février 2019 à 17:29 et diffusé par :