Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Lois fédérales et d'états, Plaidoyer (politique)

Un an après sa publication, le règlement d'étiquetage sur le devant de l'emballage des aliments se fait toujours attendre


MONTRÉAL, le 10 févr. 2019 /CNW Telbec/ - La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) s'impatiente devant les délais d'adoption du règlement visant à ajouter un symbole sur le devant de l'emballage des aliments riches en sucres, en sodium et en gras saturés. « L'étiquetage sur le devant de l'emballage veut mettre en évidence une information utile pour le consommateur, en demandant un effort minimal de l'industrie. Pourquoi son adoption prend-t-elle autant de temps ? », questionne Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids. Déjà, la publication du règlement dans la Gazette 1 l'an dernier suivait plusieurs mois de consultations. 

La pertinence de cette mesure est pourtant claire. Sachant que la décision d'achat est fortement influencée par le devant des emballages, l'ajout d'un symbole simple et toujours situé au même endroit à l'avant des aliments peu intéressants pour la santé aiderait le consommateur à prendre une décision plus éclairée plus facilement. « Actuellement, en se fiant au devant de l'emballage, on fait souvent fausse route, car l'industrie y présente uniquement des éléments positifs.  Le symbole aiderait à contrebalancer un peu le marketing », soutient madame Voyer.  

Bien que le tableau de valeur nutritive donne accès à de l'information nutritionnelle neutre et balisée, il est complexe à comprendre pour plusieurs personnes. Avec le rythme d'aujourd'hui, il n'est pas non plus réaliste de le consulter pour chaque produit alimentaire sur les lieux d'achat. Le tableau de valeur nutritive ne suffit donc pas pour faire des choix éclairés en magasin. « Il est urgent d'aider les consommateurs à faire des choix plus sains, en leur permettant d'identifier en un coup d'oeil les aliments dont la consommation doit être réduite », plaide Corinne Voyer.

Agir avant qu'il ne soit trop tard

Cette semaine, un rapport de l'Institut national de santé publique du Québec démontrait que les aliments ultra-transformés riches en sucres, en sodium et en gras prennent trop de place dans l'alimentation, ce qui nuit à la santé. Avec 15 millions d'adultes en surpoids et près de la moitié de la population souffrant d'au moins une maladie chronique, le gouvernement fédéral a le devoir de soutenir davantage la saine alimentation des Canadiens. 

Le lobby en cause du délai?

Le site Web de Santé Canada montre que l'industrie alimentaire a été très active pour freiner cette initiative d'étiquetage simplifiant l'analyse nutritionnelle des aliments et la comparaison entre les produits. « Comme plusieurs produits ultra-transformés sont riches en sucres et en sel à l'insu de certains consommateurs, l'industrie craint peut-être que le symbole va réduire l'attrait de leurs produits en dévoilant leur vraie nature. Le cas échéant, ils pourront toujours faire le choix d'améliorer leurs recettes pour échapper au symbole, et ce, au bénéfice de la santé de toute la population. Chose certaine, la santé des citoyens doit primer sur les intérêts commerciaux », conclut Corinne Voyer.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006 et parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids réunit près de 550 partenaires qui visent l'adoption de politiques publiques spécifiques à l'égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d'environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails, cqpp.qc.ca.

 

SOURCE Coalition québécoise sur la problématique du poids


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:00
La ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, l'honorable Mary Ng, se rendra à Surrey pour souligner l'esprit d'innovation et d'entrepreneuriat dans le domaine des entreprises en démarrage. La ministre annoncera ensuite des...

23 aoû 2019
L'avis de rappel d'aliments diffusé le 21 août 2019 a été mis à jour et comprend des renseignements supplémentaires sur le produit. Ces renseignements supplémentaires ont été obtenus au cours de l'enquête sur la salubrité des aliments effectuée par...

23 aoû 2019
Eli Lilly and Company a annoncé hier que TALTZ® (ixékizumab) a répondu au critère d'évaluation principal ainsi qu'à tous les critères d'évaluation secondaires importants de l'étude de phase IV IXORA?R, laquelle évaluait...

23 aoû 2019
La ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, l'honorable Mary Ng, se rendra à Surrey pour souligner l'esprit d'innovation et d'entrepreneuriat dans le domaine des entreprises en démarrage. La ministre annoncera ensuite des...

23 aoû 2019
Santé Canada avise la population canadienne que les produits qui suivent peuvent présenter de graves risques pour la santé. Pour en savoir plus, y compris sur ce que les consommateurs canadiens devraient faire, consultez l'avis de sécurité en ligne....

23 aoû 2019
Le choix d'autoriser à l'échelle industrielle la commercialisation d'une gamme élargie de produits du cannabis qui sont relativement peu connus du public et beaucoup moins consommés par les usagers que la forme fumée, pose plusieurs risques pour la...



Communiqué envoyé le 10 février 2019 à 07:47 et diffusé par :